Vinci (société)

Vinci (entreprise)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vinci.
Logo de Vinci (entreprise)

Logo de VINCI
Création 1908 pour la SGE, 2000 pour VINCI
Dates clés 1899 : création de la SGE
2000 : la SGE devient VINCI
Fondateur(s) Alexandre Giros et Louis Loucheur
Forme juridique SA avec PDG et Conseil d'administration
Slogan(s) « Les vraies réussites sont celles que l'on partage. »
Siège social Rueil-Malmaison
Drapeau de la France France
Direction Xavier Huillard
Actionnaires Salariés 8,2%
Crédit Agricole Asset Management 6,4%
Financière Pinault 4,98%
Morgan Stanley & Co International 4,92%
Autocontrôle 3,7%
Carlo Tassara 3%
(2008) [1]
Filiale(s) Vinci Concessions, Vinci Park, Vinci Airports, Vinci Construction, ASF, Cofiroute, Stade de France, Eurovia, Sicra
Effectif 158 000
Site Web www.vinci.com
Capitalisation 17,8 Mds € (2008) [2]
Chiffre d'affaires 33.500 Mds € (2008) [3]
Résultat net 1,5 Mds € (2007)
Principaux concurrents
Sociétés françaises : Bouygues, Eiffage

VINCI[4] est un groupe industriel français qui est (en 2007) le premier groupe mondial de construction et de services associés.

VINCI construit des bâtiments, des grands ouvrages, des parkings, des infrastructures de transport, comme des routes, des autoroutes et des voies ferrées et des infrastructures d'énergie. VINCI gère également des stationnements automobiles, des aéroports et des autoroutes.

Le groupe VINCI emploie 158 000 personnes dans le monde. Son chiffre d'affaires a dépassé les 30 milliards d'euros en 2008.

Sommaire

Histoire

La Société générale d'entreprises (SGE) a été créée en 1899 par deux ingénieurs polytechniciens, Alexandre Giros et Louis Loucheur. La SGE a été rebaptisée VINCI en 2000.

La SGE a été contrôlée de 1966 à 1984 par la Compagnie générale d'électricité (CGE) devenue Alcatel, puis par Saint-Gobain entre 1984 et 1988, et enfin par la Compagnie générale des eaux, devenue Vivendi, jusqu'en 2000.

En 1988, la société achète Campenon-Bernard, une société créée en 1920[5].

En juillet 2000, le groupe VINCI devient indépendant et acquiert GTM (Grands travaux de Marseille), filiale de Suez et devient le leader mondial du BTP devant Bouygues. En 2005 sa part d'Autoroutes du sud de la France passe à 73,4 %.

VINCI est cotée à la Bourse de Paris et entre dans la composition de l'indice CAC 40.

Présidents

  • Amédée Alby : 1908-1932
  • Alexandre Giros : 1932-1937
  • Ernest Weyl : 1937
  • Henry Laborde Milaa : 1937-1947
  • Jean Matheron : 1947-1971
  • Roger Schulz : 1971-1974
  • Pierre-Donatien Cot : 1975-1981
  • Paul Naudo : 1981-1984
  • Serge Michel : 1984-1988
  • Guy Dejouany (président du conseil de surveillance) et Serge Michel (président du directoire) : 1988 - 1990
  • Guy Dejouany : 1990 à 1996
  • Jean-Marie Messier : 1996-1997
  • Antoine Zacharias : 1997 à juin 2006
  • Yves-Thibault de Silguy : depuis le 1er juin 2006

Activités du groupe (2006)

VINCI Concessions

Vinci Concessions est le premier opérateur européen de concessions d’infrastructures de transport– autoroutes, ouvrages routiers, parkings, aéroports. L’acquisition en 2006 du groupe ASF, inscrite dans la logique stratégique de VINCI, a renforcé son profil de concessionnaire-constructeur intégré, à même de concevoir, financer, construire et exploiter dans le cadre de contrats de longue durée les infrastructures de transport et les équipements répondant aux besoins des collectivités publiques.

En France, VINCI Concessions dispose d’une très forte assise avec 4 300 km d’autoroutes en concession sur les réseaux d’ASF, d’ESCOTA, de Cofiroute et d’Arcour (société concessionnaire de l’A19 entre Artenay et Courtenay) ; 480 000 places de parking gérées par Vinci Park, dont 290 000 en concession ou en pleine propriété, et des participations dans plusieurs sociétés concessionnaires ou exploitantes d’infrastructures : la société du tunnel du Prado-Carénage (Marseille) ; Openly, l’exploitant du boulevard périphérique nord de Lyon ; Seag et Seaca, les opérateurs des aéroports de Grenoble et de Chambéry ; le consortium du Stade de France.

VINCI Concessions est également présent à l’international avec, au Royaume-Uni, les ponts sur la Severn, les franchissements de la Tamise à Dartford et le contournement sud de Newport ; au Portugal les ponts sur le Tage ; en Grèce le pont Charilaos Trikoupis (Rion-Antirion) ; au Canada l’autoroute Fredericton- Moncton et le pont de la Confédération ; aux États-Unis les autoroutes SR91 et I-394 ; en Allemagne le système de télépéage Toll Collect ; au Cambodge trois aéroports ; en Jamaïque une section d’autoroute et 380 000 places de stationnement gérées dans 11 pays. En mai 2008, Vinci signe le contrat de conception du pont le plus long du monde entre l'émirat du Qatar et le royaume de Bahreïn (40km).

À la fois développeur et monteur de concessions nouvelles et actionnaire d’un portefeuille unique de concessions en exploitation, VINCI Concessions est particulièrement bien placé pour profiter du développement des partenariats public-privé (PPP), stimulé à la fois par l’importance des besoins d’équipement des collectivités publiques, de plus en plus ouvertes à ce nouveau mode de réalisation, et par l’abondance des capitaux privés disponibles pour cette nouvelle classe d’actifs.

Engagé par ailleurs dans une nouvelle dynamique de service, VINCI Concessions met en œuvre des innovations qui optimisent l’exploitation des infrastructures dont il est concessionnaire ou opérateur, dans une démarche responsable de délégataire de service public, soucieux de répondre aux attentes de ses 600 millions de clients finaux.

VINCI Energies

VINCI Energies est le leader en France et un acteur de premier plan en Europe des services liés aux technologies des énergies et de l’information. Il répond aux besoins multiples et évolutifs de ses clients - industriels, entreprises de services, collectivités locales, opérateurs de l’énergie et des télécoms - en intégrant ces technologies dans des offres sur mesure à fort contenu de service.

Accompagnant ses clients à tous les stades de leurs projets - conception et ingénierie, réalisation, exploitation, maintenance -, VINCI Energies intervient dans quatre domaines :

  • les infrastructures : réseaux d’énergie (transport, transformation et distribution de l’énergie électrique) ; mise en lumière des villes et aménagement urbain ; infrastructures de transport (éclairage, alimentation électrique et systèmes d’information) ;
  • l’industrie : distribution d’énergie électrique et contrôle-commande, mécanique, traitement de l’air, protection incendie, isolation, maintenance industrielle ;
  • le tertiaire : réseaux d’énergie, génie climatique, plomberie, détection et protection incendie, gestion technique de bâtiment, sécurité, maintenance multi-technique et multi-service ;
  • les télécommunications : infrastructures et communication d’entreprise voix-données-images.

VINCI Energies propose dans tous ces domaines des offres à forte valeur ajoutée mises en œuvre en Europe par 800 entreprises fédérées en réseaux, notamment au travers de six marques (voir ci-dessous). Associée à un schéma de management fondé sur la responsabilité des équipes et sur une forte culture de service, cette organisation permet de développer des solutions à la fois locales et globales, qui accompagnent les clients dans toutes les dimensions de leurs projets avec une approche d’ensemblier. L’activité de VINCI Energies est réalisée au travers d’un grand nombre de contrats récurrents, comportant une part significative de maintenance et de renouvellement, qui constituent son principal fonds de commerce. Rassemblant 33 000 collaborateurs dans plus de 20 pays, essentiellement en Europe, VINCI Energies réalise plus de 30 % de son chiffre d’affaires hors de France.

Six réseaux de marques :

  • Actemium : solutions pour l’industrie
  • Axians : communication voix-données-images
  • Citéos : éclairage urbain
  • Graniou : infrastructures de télécommunications
  • Omexom : transport et transformation de l’énergie haute tension
  • Opteor : maintenance industrielle et tertiaire

Eurovia

Eurovia est l’un des leaders mondiaux des travaux routiers et du recyclage des matériaux et le premier producteur français de granulats routiers.

Eurovia a 4 grands métiers :

  • Travaux routiers : Eurovia construit, rénove et entretient des infrastructures routières, autoroutières et ferroviaires ainsi que des plates-formes industrielles et commerciales. Exercée pour le compte de clientèles

publiques et privées, cette activité représente près de la moitié du chiffre d’affaires et se répartit sur environ 40 000 chantiers par an.

  • Production de matériaux : Eurovia gère un réseau de 210 carrières, 60 usines de liants, 385 postes d’enrobage et 135 plates-formes de recyclage et de valorisation de matériaux. Cette activité, complémentaire des travaux, contribue à la croissance d’Eurovia ainsi qu’à ses résultats et garantit un approvisionnement de qualité de ses chantiers. Ses réserves s’élèvent à 1,8 milliard de tonnes de matériaux, soit environ 30 années de production.
  • Aménagement du cadre de vie et environnement : Eurovia maîtrise l’ensemble des savoir-faire associés aux aménagements qualitatifs urbains (plates-formes de transport en site propre, embellissement des espaces publics, sites ludiques et sportifs…) et à la sécurisation des infrastructures de transport (signalisation et différenciation de chaussées). L’entreprise est également présente dans les métiers liés à la protection de l’environnement : déconstruction, pose d’écrans antibruit et antipollution, assainissement et adduction d’eau, étanchéité, centres de stockage de déchets.
  • Services : Eurovia intervient en amont des projets d’infrastructures (conception- coordination, conseil, assistance technique) et assure en aval des services tels que la maintenance sur site, la gestion informatique de réseaux, la viabilité hivernale et les interventions d’urgence.

Réalisant plus de 90 % de son chiffre d’affaires en Europe (principalement en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en République tchèque et en Espagne), Eurovia détient également des positions significatives aux États-Unis (Floride,Caroline du Nord), au Canada (Québec) et au Chili.

Associant un fort ancrage sur de multiples marchés locaux, une politique ambitieuse d’innovation et le fonctionnement en réseau de ses300 agences et filiales, le modèle de développement d’Eurovia est basé sur l’intégration verticale de ses différentes expertises.

VINCI Construction

VINCI Construction Leader en France et major mondial de la construction, VINCI Construction est le premier contributeur au chiffre d’affaires du Groupe.

Il réunit un ensemble sans équivalent de compétences dans les métiers du bâtiment, du génie civil, des travaux hydrauliques et des services.

Son activité se répartit en trois composantes complémentaires :

  • la France métropolitaine, avec VINCI Construction France, formée du rapprochement en 2007 de Sogea Construction et de GTM Construction, qui dispose d’un réseau de 370 centres de profit fortement ancrés sur leurs marchés régionaux et locaux ;
  • les marchés locaux hors France métropolitaine, couverts par un réseau de filiales qui exercent l’ensemble des métiers de la construction dans leurs zones d’intervention : VINCI PLC au Royaume-Uni ; CFE (détenu à 46,8 %) au Benelux ; VINCI Construction Filiales Internationales en Allemagne,

en Europe centrale, dans la France d’outre-mer et en Afrique ;

  • les activités relevant de marchés mondiaux : les grands ouvrages, avec VINCI Construction Grands Projets ; le génie civil spécialisé à haute technicité, avec Freyssinet ; le dragage, avec DEME (détenu à 50 % par CFE).

VINCI Construction est la matrice de la culture d’entrepreneur du Groupe et de son schéma de management, conjuguant travail en réseau, organisation décentralisée, autonomie et responsabilité individuelle de l’encadrement.

Associé à une stratégie constante de développement de la valeur ajoutée et de la part récurrente de l’activité, ce schéma a permis d’enregistrer une progression constante des résultats au cours des cinq dernières années, dans un contexte de forte croissance de l’activité.

Entreprises du groupe

Entreprises du groupe Vinci avec date de création[6]. Liste non complète.
  • Balency et Schuhl (1909)
  • Bourdin et Chaussé (1928)
  • Bourdarios
  • Brüggemann (1899)
  • Campenon Bernard (1920)
  • CAPAG CETRA (1938)
  • Caroni (1925)
  • CBC (Campenon Bernard Construction) (1982)
  • CFE (1880)
  • Chantiers Modernes (1946)
  • Cochery (1926)
  • Cofiroute (1970)
  • Deschiron (1885)
  • Dodin (1865)
  • Dumez (1890)
  • EMCC (1971)
  • Entreprise Jean Lefebvre (1927)
  • Eurovia (1997)
  • Fournié Grospaud (1925)
  • Freyssinet (1943)
  • Froment Clavier (1922)
  • Garczynski Traploir (1919)
  • GTBA (1907)
  • GTIE (1972)
  • GTM (1891)
  • Maison Jean et Chabrié (1817)
  • Mors (1851)
  • Norwest Holst (1969)
  • Parcs GTM (1963)
  • Roiret (1919)
  • Sainrapt et Brice (1852)
  • Santerne (1926)
  • SATOM (1951)
  • SDEL (1907)
  • SGE (1899)
  • SICRA (1944)
  • Sogea (1878)
  • SOGEPARC (1968)
  • Thinet (1905)
  • Travaux du Midi (1926)
  • Tunzini (1906)
  • Viafrance (1971)
  • Warbud Pologne Pologne

Données financières

Données financières en millions d'euros
Années 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
Chiffre d'affaires 17 331 17 172 17 554 18 100 19 520 21 543 25 634 30 874 33 930
Résultat d'exploitation 1 122 1 557 1 664 1 778 2 021 2 150 3 946 3 118 3 378
Résultat net part du groupe 423 453 470 541 731 871 1 270 1 455 1 591
Dettes financières 1 855 2 072 2 493 2 266 2 285 1 579 14 796 15 723 14 411
Effectifs 122 070 129 499 127 380 127 513 128 433 133 513 142 500 158 628
Source : OpesC

Quelques ouvrages réalisés

Articles connexes

Bibliographie

  • Dominique Barjot, La trace des bâtisseurs. Histoire du groupe Vinci, Vinci, 626 p. (ISBN 2-9520769-0-1)  .

Liens externes

Notes et références

  1. boursier.com
  2. http://www.boursier.com/vals/FR/FR0000125486-fondamentaux-vinci.html
  3. boursier.com
  4. Typographie employée sur le site officiel
  5. VINCI - site officiel, « VINCI - histoire ». Consulté le 14 aout 2008
  6. Les entreprises du groupe Vinci
  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail du bâtiment et des travaux publics Portail du bâtiment et des travaux publics
Ce document provient de « Vinci (entreprise) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Vinci (société) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vinci Concessions — Logo de Vinci Concessions Dates clés 2006 : Rapprochement d ASF et de ces filiales …   Wikipédia en Français

  • VINCI Concession — Vinci Concessions Logo de Vinci Concessions Dates clés 2006 : Rapprochement d ASF et de ces filiales …   Wikipédia en Français

  • Vinci Concession — Vinci Concessions Logo de Vinci Concessions Dates clés 2006 : Rapprochement d ASF et de ces filiales …   Wikipédia en Français

  • Société Générale d'Entreprises — Vinci (entreprise) Pour les articles homonymes, voir Vinci. Logo de VINCI …   Wikipédia en Français

  • Société générale d'entreprises — Vinci (entreprise) Pour les articles homonymes, voir Vinci. Logo de VINCI …   Wikipédia en Français

  • VINCI — (entreprise) Pour les articles homonymes, voir Vinci. Logo de VINCI …   Wikipédia en Français

  • VINCI (entreprise) — Pour les articles homonymes, voir Vinci. Logo de VINCI …   Wikipédia en Français

  • Vinci (groupe) — Vinci (entreprise) Pour les articles homonymes, voir Vinci. Logo de VINCI …   Wikipédia en Français

  • Vinci (construction) — Vinci S.A. Type Société Anonyme Traded as Euronext: DG …   Wikipedia

  • Vinci Park — Dates clés 2001 : Création de Vinci Park …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”