Antrain

48° 27′ 40″ N 1° 29′ 07″ W / 48.461111, -1.485278

Antrain
Mairie d'Antrain
Mairie d'Antrain
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Fougères
Canton Antrain (chef-lieu)
Code commune 35004
Code postal 35560
Maire
Mandat en cours
Claudine Clossais
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du canton d'Antrain
Démographie
Population 1 415 hab. (2008[1])
Densité 152 hab./km²
Aire urbaine 8 962 hab. ()
Gentilé Antrainais, Antrainaise
Géographie
Coordonnées 48° 27′ 40″ Nord
       1° 29′ 07″ Ouest
/ 48.461111, -1.485278
Altitudes mini. 6 m — maxi. 84 m
Superficie 9,31 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Antrain est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine et la région Bretagne.

Sommaire

Géographie

Situation

Antrain, chef-lieu de canton de l’arrondissement de Fougères, est située :

Les communes limitrophes sont La Fontenelle, Tremblay, Saint-Ouen-la-Rouërie et Sacey (Manche).

La ville est bâtie sur un petit promontoire de 45 mètres d’altitude situé au confluent de deux cours d’eau : la Loysance et le Couesnon.

Elle domine une verte région bocagère. C'est une ville-marché aux petites rues en pente conservant des demeures des XVIe et XVIIe siècles.

À la croisée de grands axes routiers importants, son territoire est traversé :

L’agglomération semble s’être développée à cette intersection. Toutefois, l’histoire nous apprend qu’elle a grandi en fait à cause et grâce à l’un des rares ponts existant sur Le Couesnon.

Topographie - Géologie

Le territoire communal est peu étendu (931 ha) et de forme allongée le long de la vallée du Couesnon.

De ce fait, le relief est faiblement marqué.

La carte géologique simple est composée de schistes briovériens dans lesquels se sont creusés les lits des cours d’eau, dans les vallées desquels, par suite de la remontée du niveau marin, se sont déposées des alluvions modernes.

Favorisée par un climat océanique (temps doux et pluvieux), c’est une région où les herbages sont développés pour l’élevage bovin.

La carte topographique de la commune est principalement marqué par la vallée du Couesnon et de ses affluents. D’une manière générale, le territoire se présente comme un plateau dont la pente est orientée vers le nord-ouest. Les variations topographiques n’excédent pas une dizaine de mètres, sauf à l’approche du Couesnon, notamment dans le sud du territoire communal.

La partie nord présente un relief plus calme s’ouvrant sur une vallée beaucoup plus vaste. C’est d’ailleurs dans cette partie du territoire que l’on trouve les dépôts alluvionnaires les plus importants.

Hydromorphologie - Boisement

Formant la limite communale ouest, le Couesnon est le cours d’eau le plus important dont quatre affluents forment les autres limites territoriales de la commune :

  • au sud, le ruisseau de Bonnefontaine,
  • au centre, la Loysance, qui draine l’agglomération,
  • à l’est et au nord, le Tronçon,
  • Enfin, tout au nord, le ruisseau de la Barbais.

Au nord, s’étend sur une partie de la vallée du Couesnon une zone de marais source de richesse naturelle en faune et flore, et dont le nom évocateur s’est perpétué dans le village voisin : « La Folie ».

Il n’y a pas de parties boisées importantes. Cependant, au sud, l’environnement du parc du château de Bonnefontaine lui confère un aspect forestier.

Toponymie

Attestée avec différentes graphies dans les anciens actes :

  • Intramnum, Entraim, Entreacum XIIe siècle.
  • Intramnum, Intrannum, Entrenium XIIe siècle.
  • Intrenium XIIIe siècle.
  • enfin, dans les actes d’une époque postérieure, sous celles de : Intramneium et Intraineyum, puis Entrain ou Entrein XVIe siècle, puis Antrin et définitivement Antrain.
  • La dénomination Antrain-sur-Couesnon est une variante officieuse fréquente du nom.
  • Citons pour conclure, les formes bretonnes rencontrées sur certains documents : Etraon et Entraven.

Le nom d’Antrain viendrait du latin interamnus (mansus) qui signifie « (domaine) entre les rivières » ou bien « au milieu des rivières ». Ceci pour exprimer sa situation géographique au confluent de deux rivières dont les eaux se nouent gracieusement à ses pieds : le Couesnon et la Loysance[2].

En réalité, ce toponyme n'étant connu que par des transcriptions médiévales tardives, il pourrait s'agir plutôt d'un calque latin du gaulois[3] *Enterambes, *Entarambes ou encore *Enterana, *Entarana, comme semble le montrer la plus ancienne attestation d'Entrains : Intaranum IIe siècle, sur l'inscription d'Autun[4].

*Entarambes se comprendrait comme « entre-rivières » (avec enter, entar. cf. vieux breton entr "entre") = inter ambes dans le Glossaire de Vienne, traduit par le latin inter rivos. Entarana se comprendrait comme « entre-marais » (avec ana "marais", attesté dans le glossaire de Vienne).

Homonymie avec Antran, Entrains, Entrammes (forme féminine).

Histoire

L’organisation des fêtes révolutionnaires témoigne de l’accueil favorable de la population d’Antrain aux changements apportés par la Révolution française, surtout après la fin de la Terreur :

Symboles

Armoiries ville d’Antrain (Ille et Vilaine)
  • Blason créé au début du XXe siècle par le député-maire René Le Hérissé.
  • Description : tiercé en pal, d’azur, d’argent et de gueules, au chef d’hermine, timbré de la couronne murale à cinq tours crénelés d’or, avec la devise « Toujours Antrain » sur listel de parchemin.
  • Signification : armes manifestant pour la commune d’Antrain la constance de sa double fidélité à la Bretagne et à la France.
[[Image:|100px|center|]]
  • Réalisation : logo créé en 1990 par Jacques Berthelot, maire adjoint, agréé en architecture.
  • A : Comme la première lettre du nom « Antrain », dédoublé pour marquer le double caractère d’eau et de verdure, penché de gauche à droite pour exprimer une volonté, un dynamisme.
  • Vert et Bleu : couleurs symbolisant l’eau et la nature, couleurs reprises dans le logo de la région Bretagne.
  • INTER AMNES : origine latine du nom de la commune signifiant « Entre deux rivières » ; Idée de confluent retrouvé dans le « A » bleu ; Présence de l’eau suggérée par les lignes ondulantes.

Administration

Liste des Maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1792 1795 Jacques Péan - Homme de Loi
1795 1800 - - La constitution du 15 fructidor an III supprime les Maires dans les communes de moins de 5000 habitants
1800 1804 Pierre Perrin - Commissaire du Directoire Exécutif
1804 1817 Pierre-Anne Péan - Avocat
1817 1826 Jean-Pierre Faucheux - Notaire
1826 1830 Pierre Davy - Chirurgien
1830 1837 Auguste Le Hérissé - Capitaine d’État-Major
1837 1841 Pierre Ferret de Montitier - Propriétaire
1841 1843 Jean-Baptiste Lecailtel - Horloger
1843 1847 Jean-Marie Bertin - Docteur en Médecine
1847 1848 Noël Lemonnier -  
1848 1850 Uldaric Robin - Docteur en Médecine
1850 1855 Victor Orieux - Maître de Postes
1855 1860 Victor Aubert - Horloger
1860 1870 François Tesnière - Négociant
1870 1872 Hippolyte Marion - Ancien Pharmacien
1872 1872 Uldaric Robin - Maire démissionnaire
1872 1872 Hippolyte Colfort - Maire démissionnaire
1872 1874 René Pichot-Champfleury - Médecin
1874 1886 François de Guiton - Propriétaire
1886 1888 François Lepennetier -  
1888 1889 René Le Hérissé - Député
1889 1892 Henri Nicolle - Docteur en Médecine
1892 1894 René Le Hérissé - Député
1894 1908 François de Guiton - Propriétaire
1908 1922 René Le Hérissé - Député puis Sénateur
1922 1935 Auguste Le Hérissé - Administrateur des Colonies en retraite
1935 1944 Joseph Coupel - Docteur en Médecine
1944 1945 Raoul Lahogue - Docteur Vétérinaire
1945 1953 Fernand Aupinel - Notaire
1953 1957 Jean Trocherie - Agent Voyer
1957 1959 Louis Deslandes - Négociant
1959 1979 Pierre Lahogue - Vétérinaire
1979 1983 Francis Richard - Commerçant
1983 1989 Roger Talvas - Commerçant
1989 2008 Michel Lahogue DVG Vétérinaire
2008 en cours Claudine Clossais - Employée administrative

Démographie

Évolution démographique d'Antrain
Années 1794 1798 1800 1804 1806 1820 1826 1831 1836 1841
Population 1 522 1 419 1 375 1 543 1 527 1 524 1 633 1 742 1 651 1 567
Années 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891
Population 1 648 1 696 1 613 2 262 1 642 1 630 1 582 1 601 1 525 1 575
Années 1896 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
Population 1 550 1 443 1 552 1 484 1 417 1 383 1 459 1 682 1 528 1 444
Années 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 - - -
Population 1 443 1 548 1 499 1 387 1 387 1 409 1 426 - - -

Lieux et monuments

Monument historique

La commune abrite un monument historique :

Autres sites et monument notables

Eglise St-André d'Antrain
  • Vestiges préhistoriques et antiques :
    • Oppidum (hameau de la Motte).
    • Voie romaine
  • Architecture civile :
    • Maisons du Saut-Gautier et des Douves
    • Manoir de La Choltais 16e.
    • Pont de Loysance 18e, sur le Couësnon.
    • Pont sur le Couesnon du 18e.
  • Architecture sacrée :
    • Église Saint-André: édifice du 12e dont la nef a été refaite au 16e et la tour surhaussée au 17e. Le chœur abrite des boiseries Louis XV et un retable du 18e.
    • Deux croix : Dom Michel et Cholet.

Personnalités liées à la commune

  • René Le Hérissé (1857-1922), conseiller général, député puis sénateur. Boulangiste de gauche, il fut maire de la commune pendant 17 ans. L'hôpital local porte son nom.
  • François de Guiton, né le 11 juin 1832 à Montanel, décédé le 4 février 1908 à Antrain: dernier vicomte de Guiton, maire d'Antrain pendant 26 ans (1874 à 1886 et 1894 à 1908). Président du comice agricole du canton.
  • Henri Chenais, né à Messac le 18 novembre 1908, épouse en 1935 Madeleine Lorin, fille d'un industriel local. Officier-mécanicien sur le sous-marin l'Ajax coulé lors de la bataille de Dakar le 24 septembre 1940, il est repêché par les anglais et rejoint le Général de Gaulle à Londres. Il terminera sa carrière au grade de vice-amiral. Décédé le 8 septembre 2000. Enterré à Antrain.

Notes et références

  1. données officielles 2008 sur le site de l’Insee
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, Volume I. p. 301.
  3. Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise, éditions errance 2003, p. 349.
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Librairie Guénégaud. p. 264.
  5. Louis Dubreuil, « Fêtes révolutionnaires en Ille-et-Vilaine », in Annales de Bretagne, volume 21, tome 4, 1905, p. 398-399
  6. Dubreuil, Fêtes..., p. 401
  7. Notice no PA00090496, sur la base Mérimée, ministère de la Culture

Voir aussi

Articles connexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

Bibliographie

  • Jean-René Durand, Les objets de la vie quotidienne et des activités rurales dans deux cantons d'Ille-et-Vilaine au XIXe siècle à partir des inventaires après décès (cantons d'Antrain et de Plélan 1810-1880), Rennes, 1984, 331 p., (Archives d'I&V - Mémoire 2 J 404).

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Antrain de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Antrain — Saltar a navegación, búsqueda Antrain Entraven País …   Wikipedia Español

  • Antrain — (spr. Angträng), 1) Stadt im Bezirk Clamecy des französischen Departements Nièvre; von Seen umgeben; 1200 Ew.; 2) Stadt im Bezirk Fougères des franz. Dep. Ille Villaine; 1800 Ew …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Antrain — French commune nomcommune=Antrain native name=Antrain caption= x=69 y=80 lat long=coord|48|27|40|N|1|29|01|W|region:FR type:city insee=35004 cp=35560 région=Bretagne département=Ille et Vilaine arrondissement=Fougères canton=Antrain maire=Michel… …   Wikipedia

  • Antrain — Original name in latin Antrain Name in other language Antrain, Antrain sur Couesnon, Entraven State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 48.46031 latitude 1.48354 altitude 37 Population 1523 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Communauté de communes du canton d'Antrain — Antrain Communauté Administration Pays France Région Bretagne. Département Ille et Vilaine Date de création 31 décembre …   Wikipédia en Français

  • Canton d'Antrain — Situation du canton d Antrain dans le département Ille et Vilaine Administration Pays France …   Wikipédia en Français

  • Communaute de communes du canton d'Antrain — Communauté de communes du canton d Antrain Communauté de communes du Canton d Antrain Administration Pays France Région Bretagne. Département Ille et Vilaine Date de c …   Wikipédia en Français

  • Communauté De Communes Du Canton D'Antrain — Administration Pays France Région Bretagne. Département Ille et Vilaine Date de c …   Wikipédia en Français

  • Communauté de communes du Canton d'Antrain — Administration Pays France Région Bretagne. Département Ille et Vilaine Date de c …   Wikipédia en Français

  • Communauté de communes du canton d'antrain — Administration Pays France Région Bretagne. Département Ille et Vilaine Date de c …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”