Uchronie


Uchronie
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Uchronie (homonymie).

L'uchronie est une évocation imaginaire dans le temps. « Uchronie » est un néologisme du XIXe siècle fondé sur le modèle d’utopie, avec un « u », négatif et « chronos » (temps) : étymologiquement, le mot désigne donc un « non-temps », un temps qui n’existe pas.

En littérature, c'est un genre qui repose sur le principe de la réécriture de l’Histoire à partir de la modification d’un événement du passé. On utilise également l’expression « histoire alternative » (alternate history) ou histoire contrefactuelle. Lorsqu’elle est associée à des moyens techniques qui permettent de remonter dans le temps et donc de modifier le passé, l’uchronie est directement associée au genre de la science-fiction.

L’auteur d’une uchronie prend comme point de départ une situation historique existante et en modifie l’issue pour ensuite imaginer les différentes conséquences possibles. À partir d’un événement modifié, l’auteur crée un effet domino (terme anglo-saxon couramment utilisé : effet papillon) qui influe sur le cours de l’Histoire. Cette volonté de changer le cours de l’histoire pour imaginer ce qu’elle aurait pu être rappelle la phrase de Blaise Pascal : « Le nez de Cléopâtre, s’il eût été plus court, toute la face de la terre aurait changé » (Pensées, 90).

Régis Messac, dans sa revue des Primaires donne, en 1936, de l’uchronie cette définition : Terre inconnue, située à côté ou en dehors du temps, découverte par le philosophe Renouvier, et où sont relégués, comme des vieilles lunes, les événements qui auraient pu arriver, mais ne sont pas arrivés[1].

Sommaire

Étymologie

Le mot est inventé par Charles Renouvier, qui s’en sert pour intituler son livre Uchronie, l’utopie dans l’histoire, publié pour la première fois en 1857. L'« Uchronie » est donc un néologisme du XIXe siècle fondé sur le modèle d’utopie (mot créé en 1516 par Thomas More pour servir de titre à son célèbre livre, Utopia), avec un « u » privatif et, à la place de « topos » (lieu), « chronos » (temps). Étymologiquement, le mot désigne donc un « non-temps », un temps qui n’existe pas.

Définition

Le mot « uchronie » est absent de la plupart des dictionnaires. Il est présent dans le Petit Larousse illustré de 1913 mais également dans le Nouveau Larousse Universel de 1948. Disparu des Petit Robert et Petit Larousse et il ne réapparaît dans ce dernier qu'en 2005.

Selon l'inventeur du terme, Charles Renouvier, l'auteur d'une uchronie "écrit l'histoire, non telle qu'elle fut, mais telle qu'elle aurait pu être, à ce qu'il croit[2]".

Le dictionnaire Larousse du XIXe siècle donne la définition suivante :

UCHRONIE (n.f.) : utopie appliquée à l’histoire ; histoire refaite logiquement telle qu’elle aurait pu être[3].

Le Trésor de la langue française informatisé donne une définition plus large, adoptée notamment par le critique Raymond Trousson : "Époque fictive ; évocation imaginaire dans le temps[4]". Cette acception trop large de l'uchronie, qui peut inclure toute la littérature d'anticipation, est critiquée (par exemple, par Hinrich Hudde[5]).

Une définition assez globale, pourrait être celle-ci :

« Récit se déroulant dans un monde en tout point similaire au nôtre jusqu’à un certain événement, qui, lui, diffère de ce qui s’est produit tel que nous le connaissons. C’est ce qu’on appellera par la suite, événement divergent. Ce roman devra, par ailleurs, s’intéresser de manière substantielle à cette nouvelle Histoire. »

Cette définition écarte, sans totalement les exclure, les récits de voyages dans le temps et de mondes parallèles, malgré des liens étroits avec l’uchronie.

Les anglophones n'utilisent que très rarement uchrony ou uchronia ; les équivalents les plus courants en langue anglaise sont alternate history (histoire alternative) ou alternate world (monde alternatif).

Historique

Le plus ancien exemple connu d’uchronie apparaît dans l’Histoire de Rome depuis sa fondation de Tite-Live (Livre IX, sections 17-19). Il réfléchit à la possibilité qu’Alexandre le Grand ait lancé sa conquête à l’ouest plutôt qu’à l’est ; il aurait attaqué Rome au IVe siècle av. J.‑C..

La première œuvre entièrement uchronique semble avoir été le roman de Louis Napoléon Geoffroy-Château, Napoléon et la conquête du monde, 1812-1813 (1836). Dans ce livre, Geoffroy-Château postule que Napoléon aurait fui Moscou avant le désastreux hiver 1812. Pour l’auteur, l’empereur aurait eu assez de forces militaires pour conquérir le monde.

En langue anglaise, la première uchronie littéraire connue est une nouvelle de l'Américain Nathaniel Hawthorne, P.'s Correspondence (1846) ("La correspondance de P.", traduction d'Alexandra Lefebvre, dans le recueil "Le Hall de l'Imagination", Éditions Allia, Paris, 2006), qui passe pour fou, raconte ses rencontres avec des personnalités littéraires et politiques anglaises d'un 1845 différent de notre 1845 (années 1840), où toutes ces figures sont déjà mortes. Lord Byron n'est pas disparu en héros de la lutte pour l'indépendance grecque, mais est devenu un vieux nobliau obèse, conservateur farouche faisant expurger et censurer sa propre poésie, et abandonnant Moore à la misère et à la mort. Robert Burns vit toujours, mais un peu gâteux. Walter Scott est paralysé et sénile, William Wordsworth vient de mourir. Percy Shelley, rescapé de la noyade au large de La Spezzia, est devenu un anglican dévot : il écrit de la littérature pieuse et prépare l'édition d'une Preuve philosophico-religieuse du Christianisme. Keats se consacre à la composition d'une épopée du futur de l'Humanité. Napoléon Bonaparte, âgé de 70 ans, revenu de Sainte-Hélène où le climat l'a irrémédiablement diminué, erre seul dans les rues de Londres, déchu, oublié de tous. Kean, le fameux acteur shakespearien, mort même dans cet univers, se produit néanmoins encore à Drury Lane, mais seulement dans le rôle du fantôme de Hamlet.

En 1876, Charles Renouvier publie son Uchronie (l'utopie dans l'histoire) : esquisse historique apocryphe du développement de la civilisation européenne tel qu'il n'a pas été, tel qu'il aurait pu être. Ce récit uchronique, remarquable en soi, est censé être l'œuvre d'un hérétique de "notre" XVIIe siècle, condamné au bucher par l'Inquisition ; il est encadré par des textes présentant cet auteur imaginaire et de documents associés, dans une structure emboîtée.

« Il s'agit de l'histoire d'un certain moyen âge occidental que l'auteur fait commencer vers le premier siècle de notre ère et finir dès le quatrième, puis d'une certaine histoire moderne occidentale qui s'étend du cinquième au neuvième. Mais cette histoire, mêlée de faits réels et d'événements imaginaires, est en somme de pure fantaise, et la conclusion de ce livre singulier s'éloigne on ne peut plus de la triste vérité. L'écrivain compose une uchronie, utopie des temps passés. Il écrit l'histoire, non telle qu'elle fut, mais telle qu'elle aurait pu être, à ce qu'il croit, et il ne nous avertit ni de ses erreurs volontaires, ni de son but. Uchronie (l'utopie dans l'histoire) : esquisse historique apocryphe du développement de la civilisation européenne tel qu'il n'a pas été, tel qu'il aurait pu être[6]... »

La divergence avec notre histoire se produit au IIe siècle, à Rome, sous Marc Aurèle ; l'issue différente d'une intrigue de cour incite l'empereur stoïcien à radicaliser sa politique anti-chrétienne et à exclure les chrétiens de la citoyenneté. Le Christianisme ne devient pas religion d'État conquérante et agressive sous Constantin, mais se développe chez les Barbares, sous une forme plus douce et plus évangélique. Au XVIe siècle, l'Europe hérite d'une histoire pacifiée, où l'Église a paisiblement infiltré un Empire plus stable et durable ; la Réforme violente et les Guerres de Religion n'ont pas eu lieu.

Le premier roman anglais est Aristopia de Castello Holford (1895). Holford imagine que les premiers colons de Virginie ont découvert une montagne d’or qui leur aurait permis de bâtir une société utopique en Amérique du Nord.

Plusieurs autres œuvres uchroniques paraissent ponctuellement à la fin XIXe et au début XXe siècle.

Cependant, le travail majeur suivant fut certainement, en 1931, la parution d’une anthologie d'« histoires alternatives » (selon la dénomination anglaise) par l’historien britannique, Sir Johan Squire et titrée If It Had Happened Otherwise (Si ça avait eu lieu autrement). C’est un recueil de textes écrits par de grands professeurs d’histoire des universités d’Oxford et de Cambridge. On y trouve par exemple :

  • Si les Maures avaient gagné en Espagne…
  • Si Louis XVI avait eu un atome de fermeté…
  • Si Napoléon avait gagné…
  • Un texte de Winston Churchill : Si Lee avait gagné la bataille de Gettysburg qui a pour cadre la Guerre de Sécession. Winston Churchill imagine un historien sudiste vivant dans un monde où les Confédérés sudistes ont gagné ; cet historien imaginant ce que serait le monde si les Nordistes avaient gagné. Ce texte est donc une mise en abyme de l’uchronie qui sera répétée par Philip K. Dick dans Le Maître du Haut Château. K. Dick décrit un monde moderne où la seconde guerre mondiale a été gagnée par les forces de l'Axe.

L’uchronie devint populaire petit à petit grâce aux magazines américains publiant des nouvelles de science-fiction. En décembre 1933, Astounding Stories publie Ancestral Voices (Les voix ancestrales) de Nat Schachner, puis Sidewise in Time de Murray Leinster. Leinster complexifie les changements historiques : dans son univers, les pays commercent avec leurs analogues du passé et du futur. Le point de vue est celui du héros, un professeur d’université, qui voyage de monde en monde pour découvrir ce qui serait advenu du monde si tel événement avait été différent. Dans la même période des années 1930 se développent les histoires de voyage dans le temps.

Le genre de l’uchronie connaît un boom commercial depuis la fin des années 1980 avec plusieurs auteurs prolifiques :

et deux auteurs qui éditent des anthologies de récits uchroniques :

Turtledove a développé plusieurs séries de romans :

  • Le Sud gagne la Guerre de Sécession à cause d’un incident entre le Nord et la Grande-Bretagne qui décide de prendre parti (volume initial How Few Remain puis trilogies ou tétralogies The Great War, American Empire, et Settling Accounts)
  • La Terre est envahie par des extra-terrestres en 1942 (séries Worldwar et Colonization puis volume de conclusion Homeward Bound)
  • L’Amérique n’a pas été colonisée par les êtres humains pendant la préhistoire. De nos jours, des mammouths et des espèces préhumaines y ont donc survécu.

Daniel S. Larangé étudie le phénomène d'uchronie dans le cadre de la théorie des mondes possibles. L'uchronie permettrait de passer à une théorie des mondes multiples au regard du principe de l'effet domino. Elle conforterait la théologie de l'histoire qui suppose la présence d'une Raison dans la destinée des événements et des actions humaines qu'ils impliquent. Une pareille représentation prouverait à quel point l'homme est devenu un être de récits, qui se nourrit d'histoires et produit constamment autour de lui un environnement "historique". Il en vient donc à identifier les récits uchroniques, qui reconstruisent l'histoire, à des discours spirituels qui expriment les craintes et les espérances d'une société à un moment donné[7]. En ce sens, l'homme est bien un-être-pour-le-livre (zum Buch sein), selon l'expression formée par Emmanuel Levinas et repris par Edmond Jabès. En 1995 est créé le Sidewise Award for Alternate History, du nom de l’histoire de Murray Leinster.

Procédés uchroniques

Point de divergence

Article détaillé : Événement divergent en uchronie.

Le moment où l’histoire réelle et l’histoire uchronique divergent est appelé « Point de divergence ».

Par exemple, dans Le Maître du Haut Château de Dick, c’est l’assassinat de Franklin Roosevelt à Miami en 1933 qui fait basculer l’intrigue dans la fiction. Les États-Unis ne parviennent pas à sortir de la grande dépression et restent figés dans leur neutralité face à Hitler. Le Royaume-Uni est conquis.

La théorie du multivers postule que des points de divergence surviennent à chaque instant, créant sans cesse des univers parallèles (exemple : si les dinosaures n’avaient pas disparu, si l’Empire romain n’avait pas disparu, etc...)

Liste d'œuvres uchroniques

En littérature, les œuvres sont classées par ordre alphabétique des noms d'auteur. Pour les autres catégories d'œuvres, selon l'ordre alphabétique des titres.

Littérature : écrivain d’uchronie

Auteurs francophones

  • Albert-Weil, Jean-Claude L’Altermonde est composée de trois volets : 1°/ Europia (initialement paru sous le titre de Sont les oiseaux, qui a reçu le Grand Prix du Roman de la Société des Gens de Lettres en 1997) ; 2°/ Franchoupia (présélectionné pour le Renaudot en 2000) ; 3°/ Sibéria. Albert-Weil où Hitler a gagné la guerre, mais où l’Allemagne a été dénazifiée, à la suite de plusieurs vagues de « déshitlérisation ». Dans ce nouveau monde s’instaure peu à peu : le Grand Empire, réunissant, par-delà l’Oural, l’Europe et la Sibérie. Un contre-monde sans consumérisme effréné, sans folie productiviste, sans surnatalité, dans lequel la notion de standardisation est vigoureusement combattue. Un contre-monde tout en démesure, sillonné de part en part par une route gigantesque de un à deux kilomètres de large, de Gibraltar à Vladivostok...
  • d'Almeida, Fabrice et Anthony Rowley, Et si on refaisait l'histoire ? : il discute l'histoire contrefactuelle, à travers le concept d'histoire potentielle et propose une série de courts essais uchroniques: Que serait devenu l'Histoire... Si Ponce Pilate avait gracié Jésus? Si les Arabes avaient gagné la bataille de Poitiers contre Charles Martel? Si Louis xvi avait réussi à quitter la France et Napoléon III à empêcher la guerre de 1870 ? Si les Allemands avaient gagné en un mois celle de 1914 et si les Américains n’avaient pas lâché la bombe atomique sur le Japon ?
  • Ardisson, Thierry, Louis XX. Contre-enquête sur la monarchie : Toute une partie de l’ouvrage est consacrée à une uchronie. Qui dirigerait aujourd’hui la France si, en 1870, le comte de Chambord avait été acclamé roi de France, et était monté sur le trône sous le nom de Henri V ?
  • Balthasar, As-tu vu Montézuma ?: Louis XVI est mort en juin 1789 d'une indigestion. La Révolution n'a pas eu lieu et la France domine le monde. En 1970 le Roi de France part visiter la Louisiane, sa belle province d'Amérique du Nord, accompagné du duc de Montcornet (Charles de Gaulle). Un complot se trame.
  • Bameul, Pierre, La Saga d’Arne Marsson et Le Choix des Destins, deux romans à suivre : vers l’an 1000 les Vikings ont pris la tête de l’Empire aztèque permettant ainsi aux Aztèques de conquérir l’Europe quelques générations plus tard.
  • Bokeili, Kevin, La Saga Timeport 2005, 2008 : vers l’an 2044 le voyage dans le temps et le tourisme à travers l'Histoire connaissent un extraordinaire essor... Et si le festival de Woodstock n'avait jamais eu lieu ? et si l'année 1969 n'avait pas vu fleurir cheveux longs et chemise bariolées mais treillis militaires et nuques rasées [8]?...
  • Bordage, Pierre, Wang : En 2212, L'Occident, riche et puissant, sous l'égide de l'Europe (les États-Unis ont perdu leur importance), se passionne pour les Jeux Uchroniques, remettant en scène de grandes batailles de l'Histoire en utilisant les immigrants comme de la "chair à canons". Ces défis opposent de grands champions stratèges (challengeur contre défendeur) soutenus par les pays. Le défendeur joue souvent le rôle du gagnant de la bataille passée, ce qui lui confère un avantage (car souvent mieux armé). Le Français Frédric Alexandre sera dans l'histoire l'un des rares à réussir une véritable uchronie, c'est-à-dire à faire gagner le peuple qui avait perdu dans le passé.
  • Brison, Sylvain, Les Gabonais Découvrent l'Europe, théâtre : Les Amérindiens et les Incas ne domineraient-ils pas encore le continent américain si les Gabonais avaient découvert l'Europe en 1492 ? L'Armorique peuplée d'irréductibles Gaulois ne serait-elle pas le dernier bastion d'un pape en exil depuis la chute du Vatican ? Et surtout que pourrions nous dire aujourd'hui du rôle positif de la colonisation africaine en Europe ?
  • Caillois, Roger, Ponce Pilate, roman : et si Ponce Pilate avait gracié le Christ ?
  • Costa, André, L’Appel du 17 juin, roman : le 17 juin 1940, le maréchal Pétain appelle la France à continuer la guerre face à l’invasion allemande.
  • Dauxois, Jacqueline et Vladimir Volkoff, Alexandra : Lénine est assassiné avant la Révolution russe qui n’a donc pas lieu. La Russie capitaliste et ultra-libérale devient la super-puissance mondiale.
  • Duits, Charles, Ptah Hotep, roman (1971) : l'empire hellénistique d'Alexandre a perduré, et c'est Alexandrie qui a tenu le rôle de Rome. Au XXe siècle, le monde est dominé par une civilisation syncrétique gréco-égyptienne. Charles Duits réutilise cet univers comme décor d'un second roman, Nefer (1978).
  • Dutourd, Jean, Le Feld-Maréchal von Bonaparte, essai : et si Bonaparte avait fait carrière dans les rangs autrichiens, la Corse n’ayant pas été achetée par la France ?
  • Faye, Eric, Parij. La contre-offensive des Ardennes par l’armée allemande fonctionne mieux que dans la véritable histoire. Le front occidental recule, la percée soviétique continuant, elle, sans encombre. La jonction des armées alliées au lieu de se faire en Allemagne se fait en France, et Paris connaît le sort qu’a connu Berlin, coupé en 2.
  • Geoffroy-Château, Louis Napoléon, Napoléon et la conquête du monde, 1812-1832 : Napoléon ne connaît pas la Bérézina et remporte la campagne de Russie. Il fait ensuite tomber l’Angleterre, l’Empire ottoman et le monde entier[9].
  • Giscard d'Estaing, Valéry, La Victoire de la Grande Armée, roman (2010) : Valéry Giscard d'Estaing imagine la Grande Armée de Napoléon Ier triompher en 1812 de l'armée russe. Après la prise de Moscou Napoléon quitte rapidement la ville et évite ainsi à la Grande Armée de succomber sous l'hiver russe. L'Empereur opère un retour glorieux à Paris, installe la paix en Europe et fait de la France la première superpuissance mondiale de l'histoire. Dans ce roman l'uchronie se traduit par le départ de la Grande Armée avant l'incendie de Moscou du 14 septembre 1812.
  • Grousset, Alain a dirigé la compilation Divergences 001 regroupant plusieurs nouvelles d'auteurs majoritairement francophones : Jean-Marc Ligny, Eric B. Henriet, Paul McAuley, Roland C. Wagner, Michel Pagel, Fabrice Colin, Laurent Généfort, Johan Heliot, Xavier Mauméjean, Pierre Pelot...
  • Héliot, Johan, la Lune seule le sait, roman : une civilisation extraterrestre s’allie à Napoléon III, lui offrant l’accès à des technologies inconnues qui lui permettent de conquérir la Lune et une partie du Monde.
  • Héliot, Johan, la Lune n’est pas pour nous, roman (suite de La Lune seule le sait) : l’Allemagne a remporté la Grande Guerre et s’est emparée de la technologie extraterrestre détenue par les Français. Dans les années 1930, l’Allemagne que dirige Adolf Hitler domine une grande partie du Monde.
  • Hérault, Paul-Jean Millecrabe, Tome 1, 2 et 3, romans : Après sa victoire lors de la campagne de Russie Napoléon unifie une grande Europe démocratique englobant le territoire de l'Europe actuel et de l'ex URSS. Il instaure un gouvernement fédéral. L'action du roman démarre en 1945 lorsque la Chine, devenu un pays totalitaire et raciste déclare la guerre à la fédération Européenne.
  • Konopnicki, Guy, Les Cent jours - 5 mai-4 août 2002 : et si Jean-Marie Le Pen avait été élu en 2002 ? Il aurait tenu ses promesses électorales : préférence nationale, sortie de l’Europe, retour du Franc, rétablissement de la peine de mort… Son mandat ne durera finalement que cent jours, se terminant par une insurrection populaire et par l’incendie du Palais-Bourbon.
  • Mauméjean, Xavier, La vénus anatomique, roman paru chez Mnémos, 2004. Réédition Le Livre de poche, 2006 : En 1752, le philosophe La Mettrie, l'anatomiste Fragonard et le biomécanicien Vaucanson participent à un concours : créer le nouvel Adam, qui va bouleverser l'Europe. Le roman a reçu le prix Rosny aîné en 2005.
  • Mazarin, Jean, L’Histoire détournée (1984), cet auteur prolifique de la collection Anticipation aux Éditions Fleuve Noir, donne ici à lire une uchronie où le IIIe Reich perdure. Mazarin reprend l’idée de Norman Spinrad dans Rêve de fer, et son livre abrite l’ouvrage de John Stuart Grimsby, écrit en 1995, L’Aigle et le soleil, sous-titré Les prémices de la Troisième Guerre mondiale (10-12 avril 1989).
  • Messac, Régis, Voyage en Uchronie (1936), nouvelle (propos d’un utopien) : Nous sommes en 1936, ou 1938, l’Allemagne a gagné la guerre de 1914. Les "profiteurs", qu’ils fussent politiciens, journalistes ou marchands de sardines, purent gagner Londres à la faveur de la retraite de l’armée anglaise. Une fédération des états européens a vu le jour…
  • Renouvier, Charles, Uchronie (l’utopie dans l’histoire) : esquisse historique apocryphe du développement de la civilisation européenne tel qu’il n’a pas été, tel qu’il aurait pu être…
  • Saudray, Nicolas, Les Oranges de Yalta, roman : et si le Japon, au lieu d’attaquer les États-Unis en 1941, avait attaqué l’Union soviétique en même temps que l’Allemagne ?
  • Sapir, Jacques, Loïc Mahé, Franck Stora, "1940 Et si la France avait continué la guerre", Tallandier, 2010 : Transcription du site Fantasque Time Line, sans les aspects romanesques, et en privilégiant l'aspect d'histoire contrefactuelle. Le gouvernement français décide de continuer la guerre depuis les colonies en partant du principe que la guerre est perdue sur le territoire national début juin et qu'il faut continuer le combat envers et contre tout. Ce premier livre se focalise sur les évènements de l'année 1940.
  • Schmitt, Éric-Emmanuel, La Part de l'autre, roman : Hitler réussit son examen d'entrée aux Beaux-Arts de Vienne. En parallèle l'auteur nous retrace sa biographie.
  • Ukronie est une série de romans jeunesse parue chez Flammarion. Des récits uchroniques comme son nom l'indique.
  • Wagner, Roland C., H.P.L. (1890-1991), nouvelle : H. P. Lovecraft s’est fait opérer avant que son cancer ne ronge ses intestins et il vit jusqu’à 101 ans — ce qui lui permet, entre autres, de collaborer avec Philip K. Dick et de se disputer avec Robert A. Heinlein. "Rêves de Gloire", Livre, 2011 : De Gaulle meurt en 1962 mitraillé dans sa DS car il n'est pas passé par le Petit Clamart. Le gouvernement français, décide de ne pas accorder l'indépendance totale à l'Algérie et crée un département, l'Algérois, incluant Alger, Oran et d'autres localités. Roland C. Wagner nous compte l'histoire de ce petit bout de terre où se fixera tous les rêves et espoirs déçus de cet autre monde.

Auteurs non-francophones

  • Poul Anderson, Opération chaos (1971) : si les mathématiques non euclidiennes avaient été développées à la place de celles qui fondent notre univers et notre raisonnement, la sorcellerie serait la règle et la lutte contre les forces des Ténèbres se déroulerait au grand jour.
  • Poul Anderson, La Patrouille du temps (Time Patrol, 1960), cycle de nouvelles : un corps de police temporelle, créé par des surhommes du futur soucieux de ne pas être effacés de l'histoire "normale", est chargé de patrouiller dans le passé (jusqu’à la préhistoire) pour enquêter sur les perturbations engendrées par des voyageurs temporels et empêcher les modifications de la trame historique. Seule la nouvelle L'Autre Univers ("Delenda est") relève explicitement de l'uchronie ; elle décrit un univers où Hannibal a remporté la II° Guerre Punique, et où Carthage efface Rome : des temples de Baal se dressent dans l'Amérique de ce XXe siècle alternatif...
  • Stephen Baxter, Les Vaisseaux du temps, roman : dans cette suite au roman La Machine à explorer le temps de H. G. Wells, les nazis remontent dans le passé pour modifier le cours de l’histoire ; parallèlement, les descendants des Morlocks tentent de repousser les limites les plus extrêmes de l’exploration temporelle.
  • Stephen Baxter, Voyage, roman : Kennedy a survécu à l’attentat, et par sa popularité, a obligé le président Nixon à une surenchère dans la conquête spatiale et à abandonner la navette spatiale au profit d’un voyage vers Mars.
  • John Baxter, Alternate Luftwaffe et Trägerflotten, recueils de nouvelles. L’auteur australien, ancien de la RAAF, nous propose une histoire alternative de la force aérienne allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Une démarche à rapprocher de celle du spécialiste de l’aéronautique Mike Spick qui a signé Luftwaffe victorious.
  • Greg Bear, Éternité, roman : dans un univers parallèle, Alexandre le Grand a vécu jusqu'à un âge avancé, ce qui a permis son Empire de subsister durablement et d'empêcher l'apparition de l'Empire romain. Dans ce monde, ce sont les Carthaginois qui ont découvert et colonisé l'Amérique.
  • Ray Bradbury, Un coup de tonnerre, nouvelle : au cours d’une partie de chasse préhistorique réalisée grâce à une machine à voyager dans le temps, un papillon est écrasé par erreur. Lors de leur retour, les personnages découvrent un monde qui n’est pas modifié dans ses structures profondes, mais dans des détails d’importance.
  • Fredric Brown, L'univers en Folie, roman : le directeur d'une revue de science-fiction est projeté par le crash d'une fusée dans un monde parallèle quasi-similaire au nôtre. Un évènement scientifique survenu en 1903 y a permis à l'homme de voyager très vite dans l'espace (le roman date de 1967 mais se déroule en 1954), et a occasionné de nombreux changements dans la société. Intéressant roman, qui postule qu'il existe une infinité de mondes parallèles uchroniques.
  • Winston Churchill, Si Lee avait gagné la bataille de Gettysburg, essai : Sa victoire à Gettysburg permet à Lee de prendre Washington ; puis en abolissant lui-même l’esclavage il permet au Sud de s’allier à l’Angleterre de Gladstone et de l’emporter. Le continent américain devient ainsi une poudrière qui évite la guerre totale de justesse.
  • Lyon Sprague de Camp, dans De peur que les ténèbres, un américain plongé par hasard dans le passé (an 535 après J.C.) essaye de protéger le royaume italien des invasions barbares grâce à des inventions anachroniques.
  • Philip K. Dick, Le Maître du Haut Château (The Man in the High-Castle, 1962, roman, Prix Hugo 1963) : Les forces de l'Axe sont sorties victorieuses de la Seconde Guerre Mondiale.
  • Michael Bishop  : Requiem pour Philip K. Dick (Philip K. Dick is dead, alas, 1987) : c'est un roman-pastiche hommage à Philip K. Dick qui reprend la structure uchronique du Maître du Haut Château dans l'univers de Coulez mes larmes, dit le policier.
  • Brendan DuBois, Resurrection Day, roman : la crise des missiles de Cuba a dégénéré en guerre nucléaire ; dix ans plus tard les États-Unis se redressent à peine et sont devenus une dictature militaire. Non traduit en français.
  • Mario Farneti : "Occidente", "Attacco all'occidente" et "Nuovo Impero d'Occidente", série de trois romans se situant dans une Italie restée fasciste suite à la décision de Mussolini de rester neutre durant la Seconde Guerre mondiale et la victoire italienne contre les Soviétiques lors de la Troisième. Non traduit en français.
  • Jasper Fforde : L'Affaire Jane Eyre, roman : l'histoire se déroule en 1985, à Swindon. La Guerre de Crimée perdure, le Pays de Galles est devenu un état indépendant et la littérature est le mode de vie et le quotidien de tout le monde.
  • William Gibson et Bruce Sterling, La Machine à différences, roman : Et si au XIXe siècle, le mathématicien Charles Babbage avait réussi à construire les machines à différences, ces « ordinateurs à vapeur » qu’il avait inventés ?
  • Robert Harris, Fatherland, roman : l'Allemagne a réussi pendant la seconde guerre mondiale un blocus maritime qui a contraint la Grande-Bretagne à signer un armistice (dans la version tournée pour la télévision les Alliés ont raté le débarquement du 6 juin 1944, Eisenhower retourne vaincu en Amérique). L'Allemagne assoit sa domination sur l'Europe. Dans les années 1960, les Américains tentent un rapprochement avec Germania pour mettre fin à cette guerre froide. A la veille de la visite du président américain à Berlin, un policier SS enquête sur le meurtre de plusieurs dirigeants nazis qui, il finit par l'apprendre, ont tous participé à la conférence de Wannsee (décisions sur la Solution finale)
  • Christian Kracht, Je serai alors au soleil et à l'ombre, roman d'un monde plongé dans la guerre permanente depuis qu’en 1917 Lénine serait resté en Suisse et y aurait fondé l’Etat soviétique.
  • Roy Lewis, La Véritable Histoire du dernier roi socialiste, roman : les révolutions de 1848 ont accouché de monarchies socialistes et luddites.
  • Paul J. McAuley, Les conjurés de Florence, roman : Raphaël a été assassiné et Léonard De Vinci a inventé la photographie.
  • Ward Moore, Autant en emporte le temps (Bring the Jubilee), roman (1953) : la Guerre de Sécession a été remportée par les Sudistes grâce à la victoire du Général Lee à Gettysburg (1863). Au XXe siècle, le Sud Confédéré, indépendant, où la suprématie raciale des "citoyens" blancs sur les "sujets" noirs reste la pierre angulaire de la société, domine face à ce qui reste des États-Unis, un Nord misérable, replié sur lui-même et intolérant, menacé d'une guerre probable avec le Sud agressif. L'Europe de 1950 a vu son histoire modifiée : en France, le II° Empire perdure et Napoléon VI est un "people" à scandales ; malgré une "Guerre Impériale" (1914-1916), l'Europe reste puissante avec l'Empire français, l'Empire espagnol et l'Union germanique, où les Juifs ont été exterminés entre 1905-1913. Le Japon semble la partie la plus libérale et tolérante de cet univers sinistre. En 1952, des physiciens expérimentent le voyage temporel et envoient un homme observer la bataille de Gettysburg...
  • Keith Roberts, Pavane (roman), cycle de nouvelles (1968) : en 1588, la Reine Élisabeth Ière a été assassinée après la victoire de l'Invincible Armada. L'Espagne catholique et ses alliés triomphent. Au XXe siècle, la Papauté est la puissance dominante d'un monde où la science et la technologie tardent à se développer.
  • Kim Stanley Robinson, Chroniques des années noires, roman : la conquête du monde par la Chine et l’islam suite à la peste noire qui tua 99% de la population européenne au début du XIVe siècle.
  • Philip Roth, Le Complot contre l'Amérique, Franklin Delano Roosevelt n’a pas remporté les élections en 1941. Charles Lindbergh devient président des États-Unis et signe un traité de non-agression avec l’Allemagne nazie.
  • Salman Rushdie, La Terre sous ses pieds, histoire alternative du rock 'n' roll au XXe siècle. John F. Kennedy et John Lennon ne sont pas assassinés, le Watergate est un roman dans lequel Richard Nixon est un président imaginaire, certaines chansons des Rolling Stones sont attribuées à John Lennon, etc.
  • Sarban, pseudonyme de John William Wall, Le Son du cor, un monde où les nazis, victorieux de la Seconde Guerre mondiale, s’adonnent à des jeux macabres et cruels, comme la chasse à courre sur des gibiers humains.
  • José Saramago, "Histoire du siège de Lisbonne"(1989). Un correcteur change le cours de l'histoire du Portugal au XIIIe siècle en remplaçant un oui par un non.
  • Orson Scott Card, Les chroniques d’Alvin le faiseur, roman : au début du XIXe siècle, la révolution anglaise maintenue a envoyé tous les sorciers et sorcières du royaume en Amérique et le roi à Charleston ; La Rédemption de Christophe Colomb, roman : le navigateur refait le chemin en sens inverse avec une armée d’Indiens bien équipés.
  • Robert Silverberg, Roma Æterna, roman : les juifs n’ont pas réussi à fuir l’Égypte et l’Empire romain a survécu.
  • Robert Silverberg, La Porte des mondes, roman : la peste noire a tué beaucoup plus d’Européens, les Turcs ont conquis tout le continent, les empires américains et africains se sont développés.
  • Norman Spinrad, Rêve de fer, dans lequel, un obscur auteur d'heroic fantasy, nommé Adolf Hitler, atteint un certain succès avec son roman le Seigneur du Swastika. Description dans la préface et dans la postface, de la double jaquette du livre, d’un monde n’ayant pas vécu la Seconde Guerre mondiale.
  • Michael Swanwick, Jack Faust, roman : pendant le Moyen Âge, le docteur Faust connaît toutes les nouvelles technologies du futur et tente de les adapter à un monde encore plein de superstitions et d’obscurantisme.

Cinéma

  • Capitaine Sky et le monde de demain (Captain Sky and the World of Tomorrow, 2004) : L'histoire se déroule en 1939. Polly Perkins, journaliste au Chronicle, cherche à élucider la disparition de plusieurs scientifiques de renom. La piste semble aboutir à un certain docteur Totenkopf. Alors que des robots géants envoyés par Totenkopf attaquent New York, la police impuissante fait appel au Capitaine Sky. Dans ce film où seuls les acteurs qui ont joué sur fond bleu sont réels, l'ambiance bande dessinée est très forte et très réussie. Il faut voir dans ce film plutôt une ode aux Sérials des années 40 qu'une véritable uchronie.
  • 2009: Lost Memories : un assassinat commis en 1909 change le cours de l’histoire : 100 ans plus tard, la Corée est restée japonaise, Le Japon s'est allié aux États-Unis, Berlin a été atomisé en 1945, et le Grand Empire Japonais, incluant de fait la Corée vit en paix. L'histoire se focalise sur deux flics, l'un japonais, l'autre coréen, chargé d'enquêter sur un groupe terroriste coréen, combattant pour que la Corée devienne indépendante. …
  • L’Effet papillon : un jeune homme manipule le passé, mais réalise très vite que les conséquences sont imprévisibles.
  • Jean-Philippe : et si Johnny Hallyday n’avait pas pu assister à une de ses premières auditions et était resté inconnu du grand public…
  • Pile & face : et si Helen était montée dans le métro ? Elle y aurait rencontré un charmant jeune homme, plein d’esprit : James. En arrivant chez elle, elle aurait surpris son fiancé au lit avec une femme. Elle aurait aussitôt rompu, et pris un nouveau départ dans sa vie … Et si Helen avait raté le métro ? Elle aurait été agressée dans la rue par un voleur à la tire, et serait rentrée chez elle pour se faire réconforter par son fiancé, alors que celui-ci sortait à peine des bras de sa maîtresse. Et la vie aurait continué…
  • Fréquence interdite : John Sullivan (Jim Caviezel), inspecteur de police, est toujours hanté par la mort de son père, pompier, survenue lors d’un spectaculaire incendie en 1969. Par une nuit illuminée d’aurore boréale et d'éclairs magnétiques, John met en marche une ancienne radio et croit entendre la voix d’un homme. Bouleversé, il reconnaît son père. Par-delà la mort et le temps, les deux hommes se parlent. Mais tout miracle a un prix et l’enchaînement des événements va s’en trouver modifié. Face à l'étrange vague de meurtres qui se déclenche, père et fils vont se battre, chacun dans sa dimension.
  • Un jour sans fin : de Harold Ramis, avec Bill Murray : Phil Connors, présentateur télé au caractère exécrable, se retrouve coincé (géographiquement et temporellement) à Punxsutawney le jour de la fête de la marmotte… Condamné à vivre cette journée indéfiniment, il se rend compte que sa mission est d’aider les gens au lieu de se lamenter sur son sort.
  • Nimitz, retour vers l'enfer, (Final Countdown en version originale). Le porte-avions nucléaire USS Nimitz en manœuvres dans le Pacifique traverse un orage rond, une sorte de tempête électromagnétique, qui le propulse dans le temps à la veille de l’attaque japonaise sur Pearl Harbor. Fort d’une technologie en avance de 40 ans et de la connaissance des événements à venir, le pacha Mat Yelland (Kirk Douglas) et son bras droit, le capitaine de l’aéronavale Richard T. Owens (James Farentino), décident d’intervenir. Seul un civil Warren Lasky (Martin Sheen) du département de la défense, embarqué à bord comme simple observateur sur ordre du mystérieux M. Tideman, les met en garde contre toute modification de l’Histoire qui pourrait avoir des conséquences dramatiques et imprévisibles…
  • La trilogie Retour vers le futur de Robert Zemeckis met en scène des uchronies multiples en prenant pour postulat l’invention d’une machine à voyager dans le temps. Les points de divergences apparaissent à des moments et des situations clés de la famille McFly (la rencontre des parents, la mise à l'écart de l’ennemi de la famille) et plus précisément du héros (sa capacité de décision dans les moments critiques et face à un élément provocateur). La force des uchronies présentes dans cette saga n’est pas basée sur de grands faits historiques, mais sur les événements relatifs à une famille durant des époques marquantes (industriellement et culturellement), qui sont des tournants pour notre société actuelle, ce qui a sans doute laissé un plus grand champ de créativité pour l’auteur (notamment lors de dialogues mémorables, comportant des anachronismes non volontaires, faisant le pont entre une éducation moderne et un modèle de vie ancien) et ainsi une meilleure expression de son ouverture d’esprit, moteur de l’uchronie… On peut parler de première trilogie cinématographique uchronique.
  • Déjà Vu : Doug Carlin (Denzel Washington) agent de l’ATF enquête sur l’explosion d’une bombe sur un ferry à la Nouvelle-Orléans. Il est alors recruté par une "unité de recherche spéciale" où il découvre que le gouvernement dispose de la capacité d’observer les événements qui se sont déroulés 4 jours et demi auparavant. En cherchant à s’envoyer un message de mise en garde à lui-même, il interfère dans le cours de l’Histoire… À noter une nouvelle fois la présence de Jim Caviezel (Fréquence interdite) dans une histoire de voyage temporel.
  • Monsieur Destinée  : Le personnage principal (James Belushi) se plaint de sa vie sans goût et réfléchit au moment de sa jeunesse qui a marqué un tournant décisif dans sa vie : il aurait pu devenir un grand champion de baseball si un jour il n’avait pas cligné des yeux au mauvais moment et ainsi loupé la balle. Un soir, dans un bar perdu, un étrange barman lui offre de revenir en arrière et de réussir cette fois sa passe de balle. ce qui modifiera sa carrière et sa vie.
  • Jin-Roh, la Brigade des Loups : Film d'animation japonais de Hiroyuki Okiura (1998). L'histoire se déroule dans un Tokyo des années 1950 troublé par des mouvements sociaux. Bien que rien ne l'indique explicitement, de nombreux éléments permettent de déduire du contexte que l'Allemagne nazie a remporté la Seconde Guerre mondiale puis a occupé le Japon : le héros fait partie d'une unité de maintien de l'ordre nommée "PANZER", la Volkswagen Coccinelle est devenue le véhicule de référence, le Gouvernement opère une politique de répression accrue en s'appuyant sur des brigades policières aux armes et uniformes d'inspiration allemande, les livres sont publiés en allemand.
  • La vie est belle (film, 1946) : réalisé par Frank Capra, ce film raconte la vie d'un homme bon qui un jour est victime de la malchance et fait faillite. Désespéré, il tente alors de se suicider en se jetant du haut d'un pont. Mais une autre personne le fait avant lui. C'est en réalité un ange envoyé sur terre pour le sauver. Il va alors lui montrer ce qu'aurait été sa ville s'il n'avait pas existé et toutes les répercussions qu'ont eu de petites actions de sa vie.
  • Super Mario Bros. (film) : La météorite faisant disparaitre les dinosaures a créé un monde parallèle dans lequel ces derniers ont continué à vivre et à évoluer jusqu'à atteindre une forme intelligente. Koopa, dictateur de ce monde croulant sous sa propre pollution, cherche à fusionner et régner sur les deux mondes. Mario et Luigi vont tenter de l'en empêcher, tout en sauvant Daisy, jeune et belle archéologue.
  • Inglourious Basterds : Film de Quentin Tarantino (2009). Pendant l'occupation de la France par les Nazis, un groupe de Juifs américains montent un plan pour assassiner Adolf Hitler et les têtes pensantes du IIIème Reich. Ils y parviennent grâce à la propriétaire d'un cinéma qui accueille la première représentation d'un film de propagande nazie à laquelle assistent Hitler et Goebbels.

Séries télévisées

  • Lost : la saison 6 propose une délirante auto-uchronie :

Dans les 5 premières saisons de la série, les protagonistes sont des naufragés d'un crash aérien, bloqués et perdus sur une île aux pouvoirs étranges. Ils découvrent progressivement que celle-ci fait l'objet de convoitises de longue date et qu'elle recelle une énergie hors du commun : une formidable puissance électromagnétique. L'île est protégée par ses "natifs" qui reçoivent des ordres d'un homme qui connaîtrait tout des pouvoirs de l'île : Jacob. Dans la saison 4, l'île est découverte par des personnes de l'extérieur qui cherchent à y pénétrer. C'est alors que, sur les ordres de Jacob, le chef des natifs va tenter une opération relativement risquée : déplacer l'île en utilisant la force magnétique, ce qui n'est jamais sans conséquences. En effet, l'île n'est pas uniquement déplacée sur le plan spatial mais également sur le plan temporel. À partir de ce moment, une série de flashs temporels vont projeter les Losties à différents moments (libération anarchique de la puissance électromagnétique). Il va en découler une série d'auto-référencements puisque les récents naufragés sont projetés à la fois dans le passé mais aussi dans le futur, ce qui impacte à tout niveau, une nouvelle réalité émergeant de ce processus (effet papillon). Certains protagonistes vont ainsi se retrouver de nouveau piégés et bloqués, mais en 1977, dans le passé de leur auto-référencement. Ils y verront là une chance à saisir pour mettre fin à cette boucle et décideront de détruire l'île en libérant une bombe atomique, persuadés que tel est leur destin. Même si cela ressemble à un suicide collectif, l'objectif de cette action désespérée est d'empêcher l'évènement initial de la série de se produire : le crash de l'avion sur l'île. Mais, en déclenchant la bombe, les personnages génèrent une nouvelle réalité. Ainsi, la saison 6, qui est la dernière de la série, est, pour partie, une réécriture de la vie des protagonistes dans un univers alternatif où l'île n'existe pas. Les processus employés pour raconter cette uchronie ont été appelés "flash sideways".

  • Fringe : Tout au long de la saison 3, on explore un univers parallèle qui montre les mêmes personnages mais avec différentes vies (exemple : la mère d'untel est morte dans notre réalité mais pas dans l'autre univers, ce qui fait qu'elle s'est retrouvée dans une famille d'accueil, alors que l'autre à eu une belle enfance), dans la première partie de la saison (épisodes 1-6) on explore cet univers un épisode sur deux (épisodes 1-3-5), avec un épilogue dans "notre" univers, alors que c'est l'inverse pour les autres (3-5). Dans le sixième épisode, on explore les 2 univers en même temps (une action à la fin de l'épisode 5 a entraîné une réaction dans les deux univers). Note : Seuls les USA sont vus dans la série.
  • Star Trek : deux épisodes de la série originale (1966-69) flirtent avec l'uchronie :

Dans City on the Edge of Forever (saison 1, 1966-67 ; réalisation de Joseph Pevney, scénario de Harlan Ellison), l'équipage de l'Enterprise, vaisseau spatial du XXIIIe siècle; perturbe le passé : à cause d'une intervention du Dr. McCoy, médecin de bord, une militante pacifiste des années 1930 échappe à un accident de circulation. Le futur en est changé : en effet, elle parviendra plus tard à convaincre le Président Roosevelt de ne pas entrer dans la Seconde Guerre mondiale. L'Axe triomphera, effaçant le futur "normal", y compris l'avenir galactique de la Terre et l'Enterprise. Le Capitaine Kirk devra corriger cette modification du passé en revenant en arrière et en laissant mourir la malheureuse pacifiste, dont il est entre-temps devenu éperdument amoureux.

Dans Mirror, Mirror (saison 2, 1967-68 ; réalisation de Marc Daniels, scénario de Jerome Bixby), une panne de téléporteur envoie Kirk et quelques compagnons dans un univers parallèle, où la paisible Fédération Terrienne est un Empire despotique, à bord d'un Enterprise chargé de faire régner l'ordre et la terreur sur les planètes soumises. L'avancement, dans l'équipage de soudards sanguinaires, s'obtient par trahison et assassinat ; seul un Spock barbu semble avoir gardé un semblant de morale et aide nos "gentils" héros à échapper aux doubles "maléfiques" des héros habituels de la série et à regagner l'Enterprise "normal".

  • Sliders : au cours de chaque épisode, le groupe des héros passe de Terre parallèle en Terre parallèle. Dans chacune, un élément de l’histoire a changé : l’URSS a conquis le monde, les États-Unis sont gouverné par la Grande Bretagne, les dinosaures ont survécu, etc.
  • Sept jours pour agir : un astronaute ("chrononaute") américain revient sept jours en arrière grâce à une capsule temporelle pour régler tous les soucis de son gouvernement.
  • Code Quantum : dans un avenir proche, Sam Beckett, génial physicien, explore le temps malgré lui en prenant la place de différents protagonistes. Il répare les "erreurs du passé" avec l’aide de son ami holographique Al Calavicci et d’un ordinateur caractériel, Ziggy. Sam Beckett se retrouve ainsi à croiser des personnages comme Michael Jackson à qui il apprend le moonwalk, Stephen King, et même dans la peau d'Elvis Presley ou de Lee Harvey Oswald
  • Demain à la une : Gary Hobson reçoit tous les jours le journal du lendemain. Héros malgré lui, il aide les habitants de Chicago à se sortir de tous les mauvais pas en modifiant leur présent (le "passé" du journal qu'il reçoit) en essayant de modifier des chaînes d'événements aux conséquences funestes pour ses concitoyens dans un laps de temps nécessairement réduit (avant la parution du journal). Un concept à rapprocher du film Un jour sans fin.
  • Doctor Who : Cette série relate les aventures du Docteur, un extraterrestre, un seigneur du temps originaire de la planète Gallifrey, qui voyage à bord d’un TARDIS (Time and Relative Dimensions In Space), une machine pouvant voyager dans l’espace et dans le temps. De nombreux épisodes traite d'uchronie: dans Le choix de Donna, si la compagne du docteur avait choisit de tourné a gauche plutot qu'a droite, les conséquences aurait été très nombreuses, comme la destruction de Londres car le docteur serait mort. Plusieurs foit dans la série, le docteur tente d’évité des uchronie, même si parfois, on découvre qu'il cause lui même cette évènement (comme dans l'episode La Chute de Pompéi)
  • Working - 2x16 Sliding doors : Au début de l'épisode, le héros a le choix de prendre un ascenseur ou l'autre. À partir de là, on suit en parallèle de déroulement de deux récits divergents à partir de ce choix initial.
  • Tru Calling : compte à rebours : l'héroïne, employée à la morgue municipale, entend les morts lui demander de l'aide. Elle revit les heures qu'elle a passé depuis son dernier réveil en leur donnant une deuxième chance de continuer leur vie.
  • Dans un épisode du dessin animé "Les Aventures de Buzz l'Éclair", l'infâme Empereur Zurg crée une brèche vers une dimension alternative, dans lequel Buzz l'Éclair est un tyran qui domine toutes les galaxies (et Zurg un serveur dans un fast-food), bien que les autres Gentils le soient ici aussi. Le méchant buzz est attiré dans l'autre univers par l'envie d'avoir un opposant à sa mesure (le Bon Buzz) car dans son univers, nul n'est jamais arrivé à lui tenir tête. A noter que ce buzz-là porte une barbe. Il réapparaît dans plusieurs épisodes.

Jeux de rôles

L'uchronie est étrangement rare en jeu de rôle. Cela tient sans doute au fait qu'elle occupe une place mixte entre l'historique, qui a ses charmes, et le fantastique débridé, qui attire la plupart des joueurs. Bien que de nombreux jeux de rôle occultes contemporains soient basés sur une "histoire secrète", ce ne sont pas des uchronies.

  • Dans Khaos 1795, les députés les plus radicaux ont instauré la Terreur. Fouquier-Tinville est dans cette dystopie le grand-prêtre d’un culte secret dévoué à une mystérieuse entité ténébreuse : un œil de feu au dessus de l’Observatoire de Paris. La présence de l’entité altère les lois physiques naturelles pour créer un monde fantastique et oppressant.
  • Deadlands est une uchronie dans laquelle, en 1863, un chaman indien réveille la magie des Manitou pour sauver son peuple, ce qui bouleverse l'Histoire américaine (en particulier, le Sud gagne son indépendance).
  • Mega est le seul jeu qui ait fait un usage intensif de l'uchronie, la plupart de ses univers parallèles en étant.
  • Dans Retrofutur, un contact mental extraterrestre en 1860 amène tous les dirigeants de la planète à s'engager dans la voie d'un progrès technologique forcené et d'une unification politique globale. Seules la Russie et l'Inde britannique y échappent. En 1953, le monde est régi par des Agences toutes-puissantes tirées de 1984 ; Albert Einstein allume la flamme de la Résistance en prouvant que les Etrangers sont incompatibles avec la relativité générale.
  • La Terre Creuse repose sur l'uchronie classique de la victoire de l'Axe, mais se situe mille ans après.
  • Tigres volants débute en 1989 sur une Troisième Guerre mondiale assez surprenante, dans laquelle la Chine attaque le Japon, puis les États-Unis, avant de trahir l'URSS et de prendre Moscou en trois jours ; la suite de son histoire est tout aussi spéciale. Mais le jeu se déroulant au XXIIIe siècle, cela compte peu.
  • Dans Crimson Skies, suite à la prohibition et à la Grande Dépression de 1929, les États-Unis sont morcelés en plusieurs confédérations et ne réalisent pas les travaux d'infrastructures routières pour relier les grandes viles du continent. Dans les années 1930, l'utilisation des dirigeables est la meilleure façon d'effectuer des transports de marchandises, mais permet aussi l'apparition de la piraterie aérienne.
  • Hellywood propose de jouer dans une ville imaginaire, Heaven Harbor, où en 1942 s'est ouvert un passage vers les Enfers d'où sont sortis des créatures non humaines appelées les Cornus : des succubes au très fort sex-appeal, des golems d'une très grande force, des séraphins aux ailes diaphanes et même des morts-vivants. Sept ans ont passés et les cornus issus des Enfers sont finalement intégrés à la société et souffrent de racisme et de discrimination... Aux Editions John Doe.
  • Warsaw est un autre jeu de rôles des Editions John Doe qui offre une uchronie.

Jeux vidéo

  • Dans la série de jeux Command & Conquer, la série Alerte Rouge se situe dans une uchronie : le point de divergence se trouve avant la Seconde Guerre mondiale. En fait, durant cette guerre, Albert Einstein, affligé par le carnage, invente une machine à remonter dans le temps, et va faire disparaître Hitler avant que ce dernier ne commence à avoir la moindre influence… Seulement, Hitler absent, cela laisse le champ libre à Staline, et pour finir l’axe du mal est communiste, et la Seconde Guerre mondiale a quand même lieu. Dans le troisième volet de la saga, ce sont les soviétiques qui, acculés par les alliés, décident de retourner dans le passé en 1905 et de tuer Albert Einstein (pour faire disparaitre la bombe atomique) durant une conférence. A leur retour, l'URSS est sur le point de vaincre les Alliés, lorsque l'Empire du Soleil Levant décide de s'en mêler...
  • Dans la saga Battlezone, la découverte sous la présidence d'Eisenhower et de Khrouchtchev, d'un métal extraterrestre sur une météorite fait faire un bond technologique sans précédent aux 2 grands blocs. Une guerre secrète pour le contrôle des gisements de ce métal a lieu a travers le système solaire.
  • Dans Resistance: Fall of Man, en 1951, la Terre est envahie par une race mutante, mi-humaine mi-alien, infectée par un virus appelé "Chimera". Dans cet univers, le Bolchevisme a été renversé par les tsaristes en 1917 et la Seconde Guerre mondiale n’a jamais eu lieu. En 1953, les Chimères envahissent les États-Unis : c'est dans ce contexte que se place Resistance 2.
  • Dans Iron Storm sorti en 2002 sur PC puis en 2004 sur PS2 (renommé World War Zero: Iron Storm, le jeu nous place en 1964, alors que la Première Guerre mondiale dure toujours.
  • Dans Maniac Mansion: Day of the Tentacle, dans la tradition des point & click, le joueur est amené à naviguer entre les trois époques et les trois personnages pour débloquer les puzzles et faire avancer l’intrigue, modifiant ainsi le passé, le présent et le futur sans vergogne sur fond d’Histoire américaine.
  • Dans Ring of Red, le Japon ne se rend pas en 1945 en recevant la bombe mais est envahi. Comme la Corée, il est divisé en deux par la guerre froide, en un Japon du nord et un Japon du sud, paire de pays qui s’affrontent avec des tanks équipés de jambes…
  • Dans Turning Point: Fall of Liberty, l’Allemagne nazie à définitivement remporté la guerre en Europe, les États-Unis étant restés dans une position isolationniste. Ayant les mains libres sur le vieux continent, Hitler lance alors l’invasion des États-Unis par l’attaque surprise de New York.
  • Dans Freedom Fighters, l’URSS ne s’effondre pas en 1991. Les Soviétiques envahissent les États-Unis au début des années 2000, en commençant par New York. La résistance s’organise.
  • Dans World in Conflict, acculés par l'effondrement de leur économie, les Soviétiques envahissent l'Europe de l’Ouest en 1988, puis s'attaquent à l'Amérique en prenant Seattle par surprise en 1989. La 3e guerre mondiale commence.
  • Les jeux de stratégie tels que Civilization (série), Impérialisme (jeu vidéo), la série des Total War, Europa Universalis, Victoria: An Empire Under the Sun ou Hearts of Iron II, en donnant au joueur le contrôle du développement d'une nation sur une très longue période, permettent de créer des uchronies.
  • Le jeu-vidéo Rush for Berlin comprend une campagne uchronique secrète car les campagnes Soviétique et Française sont celles qui se sont vraiment ou partiellement passées, mais dans la campagne Américaine si elle est bien accomplie les Alliés arrivent à Berlin avant les Russes et dans la campagne Allemande l'attentat contre Hitler réussi, les Allemands libres de la folie d'Hitler parviennent a repousser les Alliés et les Russes aboutissant a une Armistice entre l'Axe et les Alliés rétablissant pour l'Allemagne les frontières qu'elle avait en 1935. Son extension Rush for the Bomb présente la situation suivante : en 1943 les Allemands perdent tous leurs chargements d'Eau Lourde ce qui les amènera à violer la neutralité de l'Espagne pour voler les plans de la Bombe Atomique aux Alliés.
  • Dans WarFront - Turning Point Hitler a été renversé et tué au début de la guerre remplacé un nouveau chancelier appelé "Le Leader" qui dirigera mieux l'Allemagne, l'Invasion de l'Angleterre est un succès, un mouvement de résistance contre le Leader se formera et il s'alliera avec les Alliés et les Russes pour renverser les Nazis, une fois les Nazis renversés Staline voit une opportunité de s'emparer de l'Europe et donc trahis les Alliés et les résistants Allemands lors d'un traité de Paix à Berlin, dès lors les Alliés et les Allemands s'unissent et s'arrêteront que lorsqu'ils marcherons sur la Place Rouge.
  • Dans Crimson Skies, la révolution automobile des années 1930 est remplacé par une révolution aérienne mettant en scène des zepellins gigantesque est des appareils à hélice extravagants.
  • Le RPG Chrono Cross propose d'alterner entre deux mondes avec le fameux "point de divergence" ayant entrainé une évolution différente de l'histoire.


Bandes dessinées

  • Block 109 : Hitler est assassiné en 1941, Himmler devient le nouveau maître du Reich, Heydrich prend la tête de l'ordre SS. Goering et les autres sont exécutés. En 1945, l'ordre nouveau triomphe des anglais et des américains en utilisant l'arme atomique. Himmler, inquiet par rapport à la soif de pouvoir d'Heydrich, développe un contre pouvoir à la SS en créant le Nouvel Ordre Teutonique. A la tête de celui-ci il place un inconnu, Zytek... Himmler disparaît en 1947 dans un accident d'avion, et à la surprise générale, Zytek est nommé Chancelier du Reich. Le Reich s'attaque à l'Union Soviétique en 1951. Quand la BD commence, Le Reich, décide d'utiliser une arme bactériologique face aux soldats russes afin d'enrayer sa spirale de défaites et sa future défaite en perspective.

Les auteurs se sont lancés par la suite dans une série de One Shot leur permettant dedévelopper leur monde uchronique : Etoile Rouge, où l'histoire de l'escadrille Normandie Niemen sur le Front de l'Est; Opération Soleil de Plomb, où une légion pénale SS est envoyée au Congo en 1947 pour trouver et tuer un certain colonel Leclerc, chef de la résistance locale; New York 47, où un commando de spécialistes est envoyé dans un New York irradié afin de ramener quelque chose enfoui dans un coffre. Mais le Nouvel Ordre Teutonique a testé en secret une arme bactériologique, et les personnes qui hantent New York n'ont plus grand chose d'humain... A chaque fois les auteurs s'amusent à ponctuer leurs One Shot de petits clins d’œils par rapport à Block 109.

  • Les Aventures de John F. Kennedy : le président règne sur une Amérique d’un monde parallèle qui n’a jamais connu le Moyen Âge.
  • D-day, le jour du désastre par Scott Hampton célèbre à sa manière le 60e anniversaire des débarquements. Hitler a réussi à ressusciter les Ases, qui conquièrent le monde mais se trouvent des ennemis en la personne d'autres dieux.
  • Das Reich de Rodolphe et Claude Plumail : l’Allemagne a gagné la guerre en lançant une bombe atomique sur Londres au printemps 1945.
  • Dylan Dog: l’album numéro 240 de cette bande dessinée italienne est intitulé Ucronia, Uchronie en italien. Dans ce numéro, il existe une dimension parallèle dans laquelle Hitler s’est allié avec Staline pour dominer le monde.
  • Empire scénarisé par Jean-Pierre Pécau : en 1815, Napoléon achève la conquête des Indes.
  • Général Leonardo : dans cette série de Erik Svane et Dan Greenberg (trois albums prévus aux Éditions Paquet), le Vatican réquisitionne les inventions militaires de Léonard de Vinci vers 1480 et embrigade l'inventeur florentin afin d'utiliser ses machines dans une nouvelle Croisade vers la Terre Sainte dans le but de reconquérir Jérusalem.
  • Jour J, série parue chez Delcourt, présentant plusieurs uchronies du XXème siècle. [1]
    • Dans le tome 1, le Premier Pas sur la Lune a lieu le 19 septembre 1969 au lieu du 20 juillet et ce sont les Russes qui coiffent les Américains au poteau, après que la mission Apollo a été désintégré en plein alunissage par un minuscule météore. Fou de rage, Nixon, oblige la NASA non seulement à aller sur la Lune mais également à créer une base lunaire permanente. Les soviétiques font de même et la Lune devient non seulement un nouveau lieu d'affrontement de la Guerre Froide, mais également l'endroit où la Guerre Froide prendra fin.
    • Dans le tome 2, le débarquement allié du 6 juin 1944 a échoué suite à un typhon qui anéantit la flotte alliée, les Alliés débarquent en Provence mais restent enlisés aux environs de Lyon laissant aux Russes l'opportunité de traverser le Rhin et de libérer non seulement toute l'Allemagne mais également une partie de la France. Partant de ce fait Checkpoint Charlie a lieu sur l'Ile de la Cité à Paris au lieu de Berlin. De Gaulle étant mort dans un accident d'avion en 1945, la France libérée par les alliés est administrée par l'AMGOT. Le responsable d'un réseau d'espionnes infiltré dans la République Populaire de France, est convoqué par ses supérieurs : Il doit aller dans la zone soviétique de Paris pour aider le police à coincer un tueur en série...
    • Le tome 3 change le déroulement de la Bataille de la Marne, le 12 septembre 1914 l'Allemagne remporte la bataille. Le 9 janvier 1915 le Président Poincaré signe l'Armistice. Georges Clemenceau dit le Tigre refuse la défaite et formera un mouvement de résistance à partir d'Alger avec l'aide de ses Brigades Mobiles et de la Flotte Française.
    • Le tome 4 en relation avec le tome 3 montre la présence d'anarchistes Français au cœur de la Révolution Russe en 1918.
    • Dans le tome 5 l'attentat de Dallas n'aura lieu que le 22 novembre 1973, et c'est Richard Nixon, élu en 1960 au lieu de JFK qui en est la victime.
    • Dans le tome 6, Les évènements de mai 68 débouchent sur une guerre civile, nous assistons à la reconstruction de Paris par un gouvernement issue de cette Révolution.
  • Le Grand Jeu de Jean-Pierre Pécau, Leo Pilipovic et Thorn, est une série située dans un univers alternatif où la France et l'Angleterre ont en 1941 imposé une paix séparée à l'Allemagne, après avoir vaillamment résisté à l'invasion de mai 1940. L'allemagne est engagée dans une lutte sans merci avec l'Union soviétique. L'intrigue implique un journaliste français, Nestor Serge, enquêtant sur la mystérieuse disparition du dirigeable Charles de Gaulle au-dessus de l'Arctique, et sur ce qui se cache là-bas. Le premier cycle comprend 3 tomes. Un nouveau cycle, se situant en Indochine, est paru.
  • Luxley, écrit par Valérie Mangin : les Aztèques, Mayas et Incas (les Atlantes) font la conquête de l’Europe en 1191 alors que les rois d’Angleterre et de France sont partis à la croisade.
  • 421 : cette série de Maltaite et Desberg relatant les aventures de l'agent secret 421 inclut un tome intitulé "Les Enfants de la Porte" qui est le second volet d'un épisode commencé au tome précédent. Le récit est basé sur une poursuite à travers le temps ayant pour enjeu la restauration d'une réalité historique où ce que nous connaissons comme l'Ancien Régime a toujours cours. Il est intéressant de constater que, dans ce récit, c'est l'histoire que nous connaissons qui est une uchronie et non celle dans laquelle le héros (421) se retrouve projeté.
  • Robur : cette saga de Gil Formosa et Jean-Marc Lofficier présente un monde où les envahisseurs sélénites se sont alliés aux Nazis ! ROBUR
  • Royal Space Force de Warren Ellis et Chris Weston : l'ambition d'un officier amène à ce que la conquête spatiale soit remportée par les Anglais (2011).
  • Si seulement de Rodolphe et Lounis Chabane : en retapant sa maison, un homme découvre une pièce dont les portes mènent à des mondes parallèles où quelques détails changent sa vie (2011).
  • Uchronie(s) : une série de bande dessinée, crée par Corbeyran, reposant sur le principe de l'uchronie.
  • Valérian, agent spatio temporel : cette série présente une uchronie originale. Cette bande dessinée a été créée par le scénariste Pierre Christin et le dessinateur Jean-Claude Mézières. Initiée en 1967, l’histoire s’appuie sur un cataclysme nucléaire survenant en 1986. L’Humanité émergera ensuite de ce drame et parviendra à ouvrir la voie au voyage temporel. Au fil des albums, le continuum du temps se perturbe et finalement 1986 devient celui que l’on connaît, sans cataclysme. Les héros se retrouvent donc dans un avenir qui n’est plus celui dont ils sont issus. C’est notre présent qui devient une uchronie pour eux.
  • Watchmen, bande dessinée de Alan Moore et Dave Gibbons : l’apparition en 1959 d’un surhomme dote les États-Unis d’une arme qui leur permet plus tard de gagner la guerre du Viêt Nam ; Richard Nixon étouffe le Watergate et est toujours président en 1985.
  • Zipang est un manga de Kaiji Kawaguchi dont la trame est inspirée du film Nimitz, retour vers l'enfer. À la suite d'une tempête électromagnétique, un navire de la marine de défense japonaise des années 2000 voyage dans le temps pour se retrouver le 4 juin 1942, à la veille de la bataille de Midway.
  • Agence temporelle U.K.R.O.N.I.A scénarisée par Kris et illustrée par Bruno Duhamel : En 1492, Christophe Colomb est assassiné alors qu'il est sur le point de découvrir l'Amérique. Deux agents de l'Agence temporelle U.K.O.N.I.A sont envoyés dans le passé pour rétablir le cours de l'Histoire.

Uchronie à l’intérieur d’un univers fictif

Pour varier les intrigues de leur série, des scénaristes imaginent des variations de type uchronique à l’intérieur de l’univers fictif qu’ils animent.

  • DC Comics a créé la série Elseworlds, permettant de développer des uchronies de fiction par rapport à ses héros. Red Son en est un exemple.
  • Dans l'univers Marvel, la série What if ? donnait lieu à chaque numéro à l’histoire d’une nouvelle uchronie à partir d'événements marquants.
  • Mark Millar (scénariste), Superman: Red Son, bande dessinée : et si la capsule transportant Kal-L bébé avait atterri en territoire soviétique et non au Kansas. L'univers DC regorge de ce type d’histoire, généralement publiées sous le label Elseworlds.
  • Don Rosa, Si Donald n’existait pas ? (The Duck who never was), bande dessinée, 1994 : que seraient devenus les habitants de Donaldville si Donald n'était pas né ?
  • Dans Star Wars Infinities, un événement marquant de chaque film (de la trilogie orginale, donc les films renommés 4-5-6) n'a pas lieu, et l'auteur nous en dévoile les conséquences.

Notes et références

  1. Régis Messac, Voyage en Uchronie, Propos d’un utopien, les Primaires n° 83, novembre 1936
  2. Charles Renouvier, Uchronie (l'utopie dans l'histoire) : Esquisse historique apocryphe du développement de la civilisation européenne tel qu'il n'a pas été, tel qu'il aurait pu être, Paris, La Critique philosophique, 1876, XVI-413 p. [lire en ligne], p. III 
  3. Dictionnaire Larousse du XIXe siècle, cité par J. Van Herp, L’Histoire imaginaire, Ed. Recto-Verso, Bruxelles, 1984.
  4. Lire en ligne
  5. Hinrich Hudde, "L'An 2440 de Louis-Sébastien Mercier" in Maurice de Gandillac et Piron Catherine, Le Discours utopique : Colloque de Cerisy, Union Générale d'Édition, Publications du centre culturel de Cerisy-la-Salle, 1978, p. 250 
  6. Charles Renouvier, Uchronie (l'utopie dans l'histoire) : esquisse historique apocryphe du développement de la civilisation européenne tel qu'il n'a pas été, tel qu'il aurait pu être., Paris, La Critique Philosophique, 1876, p. II.
  7. Daniel S. Larangé, L'Esprit de la Lettre: Pour une sémiotique des représentations du spirituel dans la littérature française des XIXe et XXe siècles, Paris, L'Harmattan, 2009 (Ouverture philosophique), pp. 409-424.
  8. Lire article, Ricochet
  9. Critique parue dans François Buloz, « Chronique de la quinzaine », La Revue des Deux Mondes (tome 11), 14 août 1837.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Et si... Napoléon avait triomphé à Waterloo ?...de Philippe Valode et Luc Mary; éditions de l'Opportun; 2011.
  • L’Histoire revisitée, d'Éric B. Henriet : le livre de référence sur les uchronies.
  • L’uchronie, d'Éric B. Henriet (Paris: Klincksieck, 2009): actualisation de l'anterieur.
  • Le Détroit de Behring, d'Emmanuel Carrère (P.O.L., 1986) : une très stimulante introduction.
  • "La Historia alternativa como herramienta didáctica: una revisión historiográfica", de Julian Pelegrin. publié dans Proyecto Clío, n. 36, 2010 (es).Journal on line: sur les possibilités didactiques pour l'enseignement de l'Histoire.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Uchronie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • uchronie — n. f. Didac. Conception de l histoire, qui prétend la reconstruire non telle qu elle fut en réalité, mais comme elle aurait pu ou dû être. ⇒UCHRONIE, subst. fém. A. PHILOS. ,,Histoire refaite en pensée telle qu elle aurait pu être et qu elle n a… …   Encyclopédie Universelle

  • Uchronie(s) — Pour les articles homonymes, voir Uchronie (homonymie). Uchronie(s) Série Scénario Éric Corbeyran Dessin Éric Chabbert Tibéry Djillali Defali …   Wikipédia en Français

  • Uchronie — Alternativweltgeschichten sind eine Ausformung des Science Fiction Genres und sind unter den Bezeichnungen Allohistoria, Parahistorie, Virtuelle Geschichte, Imaginäre Geschichte, Ungeschehene Geschichte, Potentielle Geschichte, Eventualgeschichte …   Deutsch Wikipedia

  • Uchronie — virtuelle Geschichte; Kontrafaktische Geschichte; Alternativ Geschichte …   Universal-Lexikon

  • Uchronie de fantasy — L’uchronie de fantasy est un sous genre entre l’uchronie, le roman historique et la fantasy. Le critère de l uchronie est le point de divergence, celui de la fantasy historique une imbrication dans l histoire réelle et les critères de la fantasy… …   Wikipédia en Français

  • Uchronie (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Uchronie (homonymie) », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) L uchronie est un genre de la… …   Wikipédia en Français

  • Definition de l'uchronie — Uchronie Pour les articles homonymes, voir Uchronie (homonymie). L uchronie est une évocation imaginaire dans le temps. « Uchronie » est un néologisme du XIXe siècle fondé sur le modèle d’utopie, avec un « u » privatif et… …   Wikipédia en Français

  • Définition De L'uchronie — Uchronie Pour les articles homonymes, voir Uchronie (homonymie). L uchronie est une évocation imaginaire dans le temps. « Uchronie » est un néologisme du XIXe siècle fondé sur le modèle d’utopie, avec un « u » privatif et… …   Wikipédia en Français

  • Définition de l'uchronie — Uchronie Pour les articles homonymes, voir Uchronie (homonymie). L uchronie est une évocation imaginaire dans le temps. « Uchronie » est un néologisme du XIXe siècle fondé sur le modèle d’utopie, avec un « u » privatif et… …   Wikipédia en Français

  • Mondes imaginaires Uchronie — Uchronie Pour les articles homonymes, voir Uchronie (homonymie). L uchronie est une évocation imaginaire dans le temps. « Uchronie » est un néologisme du XIXe siècle fondé sur le modèle d’utopie, avec un « u » privatif et… …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.