TER Rhone-Alpes


TER Rhone-Alpes

TER Rhône-Alpes

TER Rhône-Alpes
TER Rhones-Alpes 2.png
Ter RA.jpg
Situation Rhône-Alpes
Type Transport express régional
Entrée en service 1996
Longueur du réseau 2 488 km
Lignes 42
Fréquentation 120 000/jours
Écartement des rails 1 435 mm
Propriétaire RFF/SNCF
Exploitant SNCF
Réseaux connexes TCL

Le TER Rhône-Alpes est le réseau de Transport express régional de la région administrative Rhône-Alpes.

Sommaire

Caractéristiques

Le réseau ferroviaire rhône-alpin compte 2 488 km de lignes, parcourues quotidiennement par 1 200 trains régionaux, auxquels s'ajoutent 500 cars TER en 2008 permettant environ 120 000 voyages quotidiens[1]. La région Rhône-Alpes est ainsi, après l'Île-de-France, la première région ferroviaire française[2].

La région Rhône-Alpes est la première région française à avoir signé une convention d'exploitation avec la SNCF, le 19 décembre 1996. Elle est également la première à avoir signé un contrat d'objectif avec Réseau ferré de France, couvrant la période 2005-2010. Si on y ajoute le contrat de projets État-région, la région Rhône-Alpes est ainsi la seule où l'aménagement des infrastructures ferroviaires est garanti par pas moins de trois contrats[3]. De plus, pour se rapprocher des usagers du TER, la région a créé 28 comités de ligne se réunissant trois fois par an et chargés d'analyser les problèmes de chaque ligne[2].

Certaines lignes disposent d'un équipement insuffisant au vu de leur importance (Bourg-en-Bresse-Lyon avant son doublement partiel en 2008) ou sont encombrées, victimes de leur prompt succès ces dernières années (Ambérieu-en-Bugey - Lyon), cette hausse brutale de la fréquentation occasionnant alors certaines perturbations.[réf. nécessaire] En effet, à l'instar de la plupart des autres régions françaises, le TER Rhône-Alpes a connu une forte augmentation de son offre et surtout de sa fréquentation ces dernières années : entre 1997 et 2006, l'offre ferroviaire en trains-kilomètres a ainsi augmenté de 30%, pendant que la fréquentation en voyageurs-kilomètres augmentait de 69%[4]. Cependant, la hausse de la fréquentation explique mal les nombreux trains supprimés à l'improviste pas plus que les retards quotidiens des TER de certaines lignes.[réf. nécessaire]

Pour satisfaire ces besoins, la première étape d'un cadencement des horaires a été mis en place, sur chaque ligne, le 9 décembre 2007 : c'est une première en France, hors Île-de-France[5].

La Région envisage par ailleurs la mise en place d'un réseau TERGV à plus long terme[6]. Elle entend également renforcer l'intermodalité de ses gares, de façon à en transformer certaines en pôles d'échange[7].

Le cadencement

Un premier essai de cadencement a été lancé en 2000 sur la ligne St-Etienne - Lyon. La ligne a donc vu ses horaires simplifiés (par exemple, départ en 05 toutes les 10 minutes de 6h35 à 7h55). La simplification des horaires couplée avec une simplification des gares desservies entre Givors et Lyon (un seul arrêt à Givors Ville pour les St Etienne Lyon, où un second train dessert l'ensemble des gares entre Givors et Lyon). Fort de cette expérience (qui a permis une optimisation des horaires et une augmentation de fréquentation), la région Rhônes Alpes a généralisé, le 9 décembre 2007, le cadencement.

Dès son installation au printemps 2004, la majorité régionale dirigée par Jean-Jack Queyranne avait émis le souhait de cadencer le réseau TER rhône-alpin, sur le modèle du réseau suisse des CFF. Après des rencontres avec Réseau ferré de France et la SNCF, le projet était prêt fin 2005[5]. Après des travaux sur le réseau et une réunion des comités de ligne au printemps 2006, la date du 9 décembre 2007 a été retenue. La mise en œuvre du cadencement sera progressive de décembre 2007 à décembre 2010.

Le but de ce cadencement est double : optimiser l'exploitation du réseau pour la SNCF et RFF, et rendre le service TER à la fois plus simple et plus performant pour le client. « On veut augmenter la lisibilité de l'offre, optimiser le système de correspondance, développer l'intermodalité, la ponctualité »[8], explique Éric Saliou, responsable du projet. L'objectif est d'atteindre une augmentation de 50 à 60% de la fréquentation entre 2007 et 2014[4].

Le cadencement du réseau TER a eu un impact sur les autres trains traversant la région : de nombreux TGV vers le Sud-Est de la France, Corails Paris-Clermont-Ferrand ou encore trains de fret ont vu leurs horaires modifiés, à la fois pour s'adapter aux nouveaux sillons qui leur ont été confiés et pour optimiser les correspondances avec le TER. De plus, à cause des TER franchissant les frontières de la région, les réseaux voisins des TER Auvergne, Bourgogne, Franche-Comté, Provence-Alpes-Côte d'Azur et Languedoc-Roussillon ainsi que Transilien ont également été impactés[5].

Relations TER

Chemins de fer autour de Lyon

Par rail

Remarque : Sur certaines lignes, certains horaires sont assurés par car en substitution du train, principalement sur les horaires de nuit, ou le dimanche.

Par autocar

Autocar Volvo 9700 de Faure en livrée TER

Matériel roulant

En 2006, de nombreuses lignes restaient dotées d'un matériel ancien ; 2007 a vu l'arrivée encore massive de matériels neufs, permettant de continuer la radiation des matériels les plus anciens (X 2720, X 2800, Z 7100, CC 6500, BB 9600...). Le renouvellement du matériel roulant, financé par le conseil régional, doit cependant être terminé dans les prochaines années.

Matériel automoteur

Locomotives pour rames tractées

Annexes

Bibliographie

  • (fr) Damien Albessart, « Rhône-Alpes. Plongée au cœur d'une région pilote », Villes & Transports Magazine n°424 du 9 mai 2007, pp.38 à 47 : dossier de 10 pages sur la politique des transports en Rhône-Alpes, et en particulier le TER.

Notes et références

  1. http://www.rhonealpes.fr/109-transport-ferroviaire.htm
  2. a  et b Damien Albessart, « Rhône-Alpes. Plongée au cœur d'une région pilote », Villes & Transports Magazine n°424 du 9 mai 2007, p.38.
  3. Damien Albessart, « Les quatre piliers d'une politique efficace », Villes & Transports Magazine n°424 du 9 mai 2007, p.45.
  4. a  et b Encadré « Chiffres et projection de l'offre et de la fréquentation des TER », Villes & Transports Magazine n°424 du 9 mai 2007, p.39.
  5. a , b  et c Damien Albessart, « La révolution du cadencement », Villes & Transports Magazine n°424 du 9 mai 2007, p.40.
  6. Interview de Bernard Soulage, vice-président chargé des transports, Villes & Transports Magazine n°424 du 9 mai 2007, pp.43-44.
  7. Damien Albessart, « Vers une meilleure intermodalité », Villes & Transports Magazine n°424 du 9 mai 2007, p.42.
  8. Damien Albessart, « La révolution du cadencement », Villes & Transports Magazine n°424 du 9 mai 2007, p.41.

Voir aussi

Liens externes


  • Portail du chemin de fer Portail du chemin de fer
  • Portail de Rhône-Alpes Portail de Rhône-Alpes
  • Portail des transports en commun Portail des transports en commun
Ce document provient de « TER Rh%C3%B4ne-Alpes ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article TER Rhone-Alpes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • TER Rhône-Alpes — Une rame TER Rhône Alpes en gare de Villefranche sur Saône …   Wikipédia en Français

  • Ter rhône-alpes — Situation Rhône Alpes Type …   Wikipédia en Français

  • TER Rhône Alpes — SNCF Name=TER Rhône Alpes ColourName=#dddddd Logo=TER Rhône Alpes is the regional rail network serving Rhône Alpes région. TER network Rail *Saint Gervais Annecy Chambéry Lyon *Evian les Bains / Genève Annecy Chambéry Grenoble Valence *Evian les… …   Wikipedia

  • TER Provence-Alpes-Côte d'Azur — TER Paca …   Wikipédia en Français

  • Rhone-Alpes — Rhône Alpes 45°30′N 5°20′E / 45.5, 5.333 …   Wikipédia en Français

  • Rhone alpes — Rhône Alpes 45°30′N 5°20′E / 45.5, 5.333 …   Wikipédia en Français

  • Rhône-alpes — 45°30′N 5°20′E / 45.5, 5.333 …   Wikipédia en Français

  • Rhône Alpes — 45°30′N 5°20′E / 45.5, 5.333 …   Wikipédia en Français

  • TER Provence-Alpes-Cote d'Azur — TER Provence Alpes Côte d Azur …   Wikipédia en Français

  • Ter provence-alpes-côte d'azur — TER Provence Alpes Côte d Azur …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.