Montelimar


Montelimar

Montélimar

Montélimar

Le château des Adhémar.
Le château des Adhémar.

logo
Administration
Pays France
Région Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Nyons
Canton Montélimar-1
et Montélimar-2
(chef-lieu)
Code Insee abr. 26198
Code postal 26200
Maire
Mandat en cours
Franck Reynier
2008-2014 (UMP)
Intercommunalité Communauté de communes Montélimar-Sésame
Site internet Montélimar.fr
Démographie
Population 35 296 hab. (2006)
Densité 754 hab./km²
Gentilé Montiliens / Montiliennes
Géographie
Coordonnées 44° 33′ 29″ Nord
       4° 45′ 03″ Est
/ 44.55805556, 4.750833333
Altitudes mini. 56 m — maxi. 213 m
Superficie 46,81 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Montélimar (en occitan classique Montelaimar [muⁿtelejˈmar] et Montelh-Aimar en vivaro-alpin), surnommée « Portes de Provence », est une commune française située dans le département de la Drôme et la région Rhône-Alpes entre Valence et Avignon.

Ses habitants sont appelés les Montiliens et Montiliennes[1].

Sommaire

Géographie

Montélimar est situé dans la moyenne vallée du Rhône au confluent des rivières Jabron et Roubion sur les promontoires de Géry et de Narbonne d'où on contrôle toute la plaine de la vallée du Rhône.

C'est une cité touristique située aux portes de La Provence, voisine des Gorges de l'Ardèche et au pied du Vercors.

Elle est à environ 22 minutes de Valence, 1h00 d'Avignon, 1h30 de Lyon et des Alpes, de Marseille, de Grenoble, de Montpellier et de la mer Méditerranée.

Le bassin de Montélimar s'étend du défilé de Cruas-Meysse au nord jusqu'au défilé de Donzère au sud et sur la plaine de la Valdaine et ses contreforts.

Montélimar est la porte nord de la Provence. Son écosystème est un mélange de Dauphiné et de Provence.

Histoire

Montélimar et le Rhône

Préhistoire

La présence humaine à l'emplacement de Montélimar est très ancienne. Les premières traces sont un ensemble de silex taillés datant de -50000 ans (époque du moustérien).

Le site de Gournier est occupé à partir de -6000 (mésolithique). La civilisation chasséenne s'y développe à partir de -3600 ans. Gournier en est un des lieux marquants.

Antiquité

Après l'arrivée des Celtes, Montélimar devient le territoire des Ségovéllaunes. La capitale de ce peuple celte est positionnée sur les deux promontoires de la ville : l'oppidum de Géry, lieu de l'ancien confluent du Jabron et de Roubion, et sur l'extrémité de la côte de Narbonne.

Sous l'influence de la domination romaine au premier siècle avant JC, l'emplacement de Géry (Durio de son nom latin)est progressivement abandonné au profit de la ville nouvelle à l'emplacement du centre ville actuel de Montélimar. La ville change de nom : elle est maintenant associée à Acunum le relais de poste installé près du pont sur le Roubion et qui est signalé par la table de Peutinger. La Via Agrippa sert de schéma directeur à la ville pour se développer : on y trouve un forum, une basilique civile et des thermes. La petite ville est alimentée en eau par trois aqueducs dont un dessert l'établissement thermal de Bondonneau où l'on a retrouvé une centaine de petites piscines.

Pendant les grandes invasions la ville va se séparer en deux entités distinctes : la ville nouvelle autour du forum et du promontoire de Narbonne et Acunum qui va fortifier le pont sur le Roubion.

Moyen Âge

Pendant plusieurs siècles dont nous ne savons que peu de choses, la région de Montélimar est passée de mains en mains (royaume Burgonde, royaume Franc, Comtes de Valentinois, royaume de Provence).

À la fin du XIe siècle, on voit apparaître la famille d'Adhémar, sans doute originaire du Royans et qui peu à peu assoit son autorité sur la région. Guillaume-Hugues d'Adhémar est le premier seigneur de Montélimar ("seigneur de Monteil"). Il est le frère d'Adhémar de Monteil, évêque du Puy et légat du pape pour la première croisade. La famille regnera sur la région de Montélimar jusqu'au XIIIe siècle. Les d'Adhémar font construire leur palais (XIIe siècle) sur le promontoire de Narbonne à la place d'un vieux chateau.

Les d'Adhémar, au XIe siècle vont construire autour de leur fief de nombreux châteaux (Grignan, Châteauneuf-du-Rhône, Rochemaure et La Garde-Adhémar). La seigneurie comptera à son apogée une trentaine de châteaux.

En 1198 la seigneurie est partagée entre deux frères, Giraud et Lambert d'Adhémar.

Dès le milieu du XIIe siècle, la cité des d'Adhémar est désignée sous le nom de "Monteil des Aimar". La forme définitive date de 1328.

En 1365 une partie de la ville (qui est une co-seigneurie) passe sous la protection de la papauté. Le pape fait rénover le palais seigneurial et entretenir les remparts.

En 1447 c'est le dauphin, le futur Louis XI qui devient maître de la ville et de son château.

En 1562, la ville est prise et pillée par le baron des Adrets, la garnison est tuée pour venger les massacres d’Orange[2].

XIXe siècle

Elle fut chef-lieu de district de 1790 à 1795 et sous-préfecture de 1800 à 1926.

Blason

Armes de Montélimar

Les armes de Montélimar se blasonnent ainsi :
De guaules au monde d'azur cintré d'argent bordé d'or et croisé du même.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1787 1790 Jean-Louis Cheynet  ? Maire, député aux États Généraux
1790 1791 François-Noé Bauthéac de Grandval  ?  ?Avocat
1791 1792 Louis Pellapra  ? Avocat
1792 1794 Alphonse de Salamon
1794 1795 Jacques-Berthon Forquet  ? avocat et juge
juillet 1795 novembre 1795 Jean-Charles Serret  ?  ?
novembre 1795 1797 N. Pain  ?  ?
1797 1797 N. Péru  ?  ?
1797 1800 Louis Pellapra  ? Avocat
1800 1800 Louis de Saulces de Freycinet  ?  ?
1800 1806 M. Forquet, fils  ?  ?
1806 1813 Pierre Grasson  ?  ?
1813 1815 Henri-Louis de La Bruyère  ?  ?
1815 1822 Jean-Charles Serret  ?  ?
1822 1824 M. Beauthéac  ?  ?
1824 1830 M. Marre  ?  ?
1830 1831 Daniel Nicolas  ? premier président de la Cour de Riom puis conseiller à la Cour de cassation
mars 1831 décembre 1831 Florian Odouard  ?  ?
1831 1832 Cyprien Cuchet  ?  ?
1832 1835 Jean-Jacques Roux  ?  ?
1835 1847 Félix-Hilaire Laurans  ?  ?
1847 1848 Louis-Ernest Messié  ?  ?
1852 1861 Jean-Eugène Chabaud  ? Notaire
1865 1869 Louis-Augustin Marre-Desmarais  ?  ?
février 1870 septembre 1870 Louis-César Grasset  ?  ?
7 septembre 1870 28 septembre 1870 M.Josserand  ?  ?
1870 1877 Émile Loubet  ? Avocat
1877 1878 Alfred Messié  ? Avocat
1878 1899 Émile Loubet  ? Avocat
1899 1908 Paul Gauthier  ?  ?
1908 1925 Ferdinand Ravisa  ?
1925 1935 Roger Chancel  ?  ?
1935 1944 Edouard Tardieu  ?  ?
1944 1945 Marius Spezini SFIO  ?
1945 1947 Raymond Crozier  ?  ?
1947 1953 Marius Spezini SFIO  ?
1953 1958 Louis Chancel PRRRS  ?
1958 1959 Me Rabatel  ?  ?
1959 1989 Maurice Pic PS Secrétaire d'Etat, Député, sénateur
1989 1999 Thierry Cornillet UDF-RAD Ingénieur
1999 2001 André Orts RPR Conseiller d'orientation
2001 en cours Franck Reynier UMP-Rad. Député
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Récompense

Démographie

Évolution démographique
(Source : Ehess[4] et INSEE[5])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6 240 6 320 5 864 7 161 7 560 7 966 8 245 9 445 9 362
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
11 523 12 044 11 100 11 122 11 946 12 894 14 014 13 764 13 741
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
13 351 13 554 13 281 11 716 11 210 13 696 15 187 15 972 16 639
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
19 999 26 748 28 058 29 161 29 982 31 344 35 296 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Montélimar-Sésame

Cette communauté de communes a été créée le 1er Janvier 1993, et comptait en 2005, 14 communes pour environ 50 000 habitants sur environ 221 km² de superficie. [1]

Transports

La ville est située dans le sillon rhodanien, ce qui lui procure un accès facile à de nombreuses infrastructures.

Voies ferrées
Montélimar dispose d'une gare SNCF, baptisée gare de Montélimar. Jusqu'à l'arrivée des TGV dans la vallée du Rhône, certains trains rapides s'y arrêtaient. Depuis la mise en place de la desserte par TGV, ce sont 4 aller-retour quotidiens vers Paris qui sont assurés. La mise en service de la ligne TGV Méditerranée en juin 2001 a vu naître une desserte spécifique à la vallée du Rhône, desservant Valence-Ville, Montélimar, Orange, Avignon-Ville, Arles et Miramas, puisque les TGV pour Marseille et Montpellier circulent maintenant sur une voie dédiée à quelques kilomètres à l'est de la ville.
Un projet de gare sur la ligne TGV Méditerranée existe à Allan (à proximité de l'échangeur autoroutier Montélimar-Sud). Cette gare verrait alors se reporter une partie des dessertes existant actuellement sur la ligne classique. Cependant, des discussions sont en cours afin d'améliorer la desserte de cette gare nouvelle (liaison TER, desserte depuis le sud de l'Ardèche…)..
La gare de Montélimar est desservies par de nombreux trains TER avec des dessertes cadencées dont des trains directs Avignon - Lyon donnant correspondance en gare de Valence-Ville avec des trains Valence - Annecy ou Valence - Genève desservant tous les deux gares de Grenoble, Grenoble et Grenoble-Universités-Gières, cette dernière donnant un accès direct aux Universités pour les Etudiants de la région de Montélimar.

Routes et Autoroute
Montélimar est située à l'intersection de la route nationale 7 (Lyon-Valence / Avignon-Aix) et de la route nationale 102 (Aubenas-Le Puy-Clermont), une des principales voies de traversée du Massif Central. Cependant, c'est bien la première qui a le plus marqué la ville, que ce soit par les fameux "bouchons" dans les années 1960 ou par l'emballage des traditionnels nougats dans une boîte en forme de borne kilométrique "N7". L'ouverture d'une déviation Poids Lourds (plus tard intégrée dans la RN7) et de l'autoroute A7 vers 1968 a permis de réduire sensiblement les embouteillages. La commune est également desservie par les autocars départementaux.

Voies d'eau
La ville est située à proximité du Rhône. La dérivation de Montélimar entre Rochemaure et Châteauneuf-du-Rhône construite à la fin des années 1950 a contribué à la navigabilité du Rhône. Même si un quai a été établi le long du canal, l'utilisation de la voie d'eau au départ ou à l'arrivée de Montélimar reste faible.

Aérodrome
Un aérodrome de tourisme existe à Montélimar-Ancône (nord-ouest de la ville). Il est en particulier connu pour son "musée européen de l'Aviation de Chasse".

Transports Urbains
Depuis 1988, un réseau de transports urbains s'est développé progressivement. Début 2007, ce réseau "Montélibus" comporte 5 lignes régulières. Un Renault R312 circule sur le réseau <<Montelibus>>. Il a été vendu par la RATP.

Économie

Culture

Lieux et monuments

Musique

  • La ville organise depuis 15 ans un festival "voix et guitares du monde". Ce festival se déroule durant le mois de juillet sur divers lieux, non seulement dans Montélimar mais aussi dans les villages faisant partie de la communauté de communes (Sésame). Certaines scènes sont gratuites, cela permet à toute la population d'être de la fête.

Voici quelques célébrités qui ont participé au festival:

Jean-Louis Aubert, Calogero, Louis Bertignac, Cali, La Compagnie Créole, Louis Chedid, Claude Nougaro, Stephan Eicher, Noa, Maurane, Julien Clerc Paul Personne, MC Solaar, Sinsemilia, Patrick Bruel (2007), Enrico Macias (2007), Star Academy (2007), Sanseverino (2007), Jenifer (2008), Zucchero (2008), Opéra Carmen (2008)

Événements

Montélimar a accueilli le Tour de France le 15 et 16 juillet 2006 (arrivée et départ). Détails des étapes :

Montélimar fut le départ d'une étape du Paris-Nice le 13 mars 2008 (Montélimar - mont Ventoux)

Le Tour de France 2009 reviendra le 25 juillet 2009 (étape Montélimar > Mont Ventoux) avant dernière étape avant Paris.

Cinéma

Montélimar a été le lieux de tournage de plusieurs films :

La Commission du Film Drôme Ardèche, basée à Montélimar, assure l'accueil des tournages en Drôme et en Ardèche. Elle a pour mission de favoriser et de susciter les activités de tournages et de post-production cinéma et audiovisuel.

Spécialité

La grande spécialité de la ville est le nougat, une confiserie à base de miel et d'amandes, très proche du touron espagnol.

Jumelages

Personnalités

Margot Delaye par François Grellet
Président Émile Loubet

Photographies

Notes et références

Voir aussi

Commons-logo.svg

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Stéphane Baumont (dir.), Histoire de Montélimar, 1992, Ed Privat.
  • Gaëlle Oberthur de la Roncière , Montélimar au temps des Adhémar, 1990, Plein-Ceintre éditions.
  • Baron de Coston, Histoire de Montélimar et des principales familles qui ont habité cette ville, 1878, 4 vol.
  • Portail de la Drôme Portail de la Drôme
  • Portail des communes de France Portail des communes de France
Ce document provient de « Mont%C3%A9limar ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Montelimar de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Montélimar — Montelaimar Escudo …   Wikipedia Español

  • Montelimar — Montélimar …   Deutsch Wikipedia

  • Montélimar — Montélimar …   Deutsch Wikipedia

  • MONTÉLIMAR — MONTÉLIMAR, town in the department of Drôme, S.E. France. The first explicit mention of the presence of Jews in Montélimar dates from 1222. The community attained considerable importance during the 14th and first half of the 15th centuries. The… …   Encyclopedia of Judaism

  • Montélimar —   [mɔ̃teli maːr], Stadt im Département Drôme, Südfrankreich, im Rhônetal, 81 m über dem Meeresspiegel, 30 000 Einwohner; Zementwerk, Kartonagen , Textil und Metallindustrie; Herstellung von Nugat (»Montélimar«). Anbau von Tomaten und Frühgemüse.… …   Universal-Lexikon

  • montelimar — /mon telˈi mär or mɔ̃ tā lē märˈ/ noun A type of nougat, orig made in Montélimar, SE France …   Useful english dictionary

  • Montélimar — (spr. mongtelimár), Arrondissementshauptstadt im franz. Depart. Drôme, rechts am Roubion, der hier den Jabron aufnimmt, an der Mittelmeerbahn gelegen, hat ein altes Kastell (jetzt Gefängnis) mit romanischer Kapelle, ein Collège, Bibliothek,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Montélimar — Montélimār (spr. mongt ), Stadt im franz. Dep. Drôme, am Roubion und Jabron, (1901) 13.351 E.; Seidenindustrie …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Montélimar — 44° 33′ 29″ N 4° 45′ 03″ E / 44.55805556, 4.750833333 …   Wikipédia en Français

  • Montélimar — For the Italian wine grape as known as Montelimar, see Dolcetto. Montélimar …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.