Saint-Claude (Jura)


Saint-Claude (Jura)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Claude.

46° 23′ 16″ N 5° 51′ 50″ E / 46.3877777778, 5.86388888889

Saint-Claude
Vue de Saint-Claude
Vue de Saint-Claude
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Saint-Claude
(chef-lieu)
Canton Saint-Claude
(chef-lieu)
Code commune 39478
Code postal 39200
Maire
Mandat en cours
Francis Lahaut
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Haut-Jura Saint-Claude
Démographie
Population 11 635 hab. (2007)
Densité 317 hab./km²
Géographie
Coordonnées 46° 23′ 16″ Nord
       5° 51′ 50″ Est
/ 46.3877777778, 5.86388888889
Altitudes mini. 360 m — maxi. 1 222 m
Superficie 36,67 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Saint-Claude est une commune française, située dans le département du Jura et la région Franche-Comté.

Sommaire

Géographie

Saint-Claude est située au fond d'une vallée encaissée, à la confluence entre la Bienne et le Tacon, dominée de plus de 500 m par les sommets du Haut-Jura, tels que le Mont Bayard, le Pain de Sucre, le Crêt Pourri ou le Mont Chabot.

Communes limitrophes

Histoire

La cité se développe initialement autour d'un monastère fondé au début du Ve siècle par deux frères moines et abbés, Romain et Lupicin. Elle est tout d'abord appelée Condat (du celte Condate « confluent »), puis Saint-Oyand-de-Joux, du nom de l'abbé Oyand (ou Eugendus) qui accroît le rayonnement du monastère à partir de la fin du Ve siècle[1]. En 639, saint Claude[2] devint moine dans l'abbaye qui portait alors le nom de Saint-Oyand. Saint Claude est mort le 6 juin 699.

Lieu de pèlerinage, la ville profite vers la fin du XIIe siècle (1160), de la découverte du corps intact de l'abbé Claude (décédé quatre cent soixante ans auparavant), pour augmenter sa renommée. La ville prend alors le nom de Saint-Oyand-Saint-Claude. Au XVe siècle, saint Claude étant vénéré par le roi Louis XI, la ville garde le seul nom de Saint-Claude. Louis y étant venu avec son père Charles VII, en tant que dauphin, y passe de nouveau en 1456, au moment où il s'enfuit vers la Bourgogne afin d'éviter l'armée de son père[3]. À la fin de sa vie, le roi Louis XI vieilli effectue toutefois un autre pèlerinage vers Saint-Claude le 21 avril 1482[4], quoique son objectif soit réparti par une manifestation politique. Il y emmène en effet un grand nombre de soldats suisses.

En 1499, après son deuxième mariage, avec le roi Louis XII, la reine Anne de Bretagne a décidé de visiter ce lieu de pèlerinage, en souhaitant un héritier viable du royaume de France. Elle avait en effet perdu tous ses enfants avec Charles VIII. Il s'agit d'une princesse Claude de France à laquelle la reine donne la naissance, future épouse de François Ier.

En 1742, l'abbaye est rattachée à l'évêché de Saint-Claude. Voltaire avait fait une campagne contre les moines de l'abbaye de Saint-Claude qui refusaient d'affranchir leurs serfs en arguant de leurs droits. Ce n'est qu'à la Révolution que les tenanciers purent devenir libres.

Sous la Révolution, pour suivre le décret de la Convention du 25 vendémiaire an II invitant les communes ayant des noms pouvant rappeler les souvenirs de la royauté, de la féodalité ou des superstitions, à les remplacer par d'autres dénominations, la commune change de nom pour Condat-Montagne[5], nom construit à partir de son nom initial de Condat, auquel on ajouta « Montagne », double sens entre sa situation géographique et la Montagne, le courant politique révolutionnaire.

La commune était desservie au début du XXe siècle par les Chemins de fer vicinaux du Jura.

Économie

Saint-Claude a tout d'abord fondé son économie sur l'artisanat et la vente aux pèlerins d'articles de tournerie en bois ou en os. Cette activité connaît un essor important à partir de 1855 avec la pipe de bruyère. Aujourd'hui marginal[réf. nécessaire], cet artisanat fait la renommée de la ville: les pipes de Saint Claude restent réputées parmi les amateurs.

Saint-Claude a également été un centre important pour les industries lapidaire et diamantaire.

Située à l'extrémité de la Plastics Vallée, elle compte de nos jours beaucoup d'entreprises en rapport avec le secteur de la plasturgie.

La ville possède une antenne de la Chambre de commerce et d'industrie du Jura.

Lieux et monuments

  • Place Louis-XI avec sa vue sur les remparts.
  • Vue sur la vallée du Tacon du bas de la pittoresque rue de la Poyat (rue très pentue joignant le quartier haut de l'abbaye et les quartiers bas du faubourg).
  • Le « chapeau de gendarme » à la sortie de la ville dans les lacets de Septmoncel. Cette curiosité géologique rappelle la forme du chapeau porté par les gendarmes sous la Révolution. Elle est très spectaculaire en hiver avec la formation d'une cascade de glace.
  • Point de vue sur la ville depuis la grotte Sainte-Anne qui la surplombe de 200 mètres.
  • La grotte du maquis situé sur le mont Chabot.
  • Le banc des curés situé à l'entré du quartier de Serger.
  • La Maison du Peuple, construite par les coopérateurs de la Fraternelle, inaugurée en septembre 1910, est le symbole de l'histoire de la coopération à Saint-Claude[7].

Personnalités liées à la commune

(par ordre chronologique de naissance)

  • Saint Romain [Romain de Condat] (Izernore, Ain v. 390 - monastère de la Balme, Saint-Romain-de-Roche auj. Pratz, Jura 460) : moine et abbé ; cofondateur, avec son frère Lupicin, des monastères de Condat (auj. Saint-Claude), Lauconne, et la Balme. Il fonda également le monastère de Romainmôtier (devenu, au XIe siècle, l'Abbatiale de Romainmôtier, à Romainmôtier, dans le canton de Vaud, en Suisse).
  • Saint Lupicin [Lupicin de Lauconne] (Izernore, Ain v. 415 - monastère de Lauconne auj. Saint-Lupicin, Jura 480) : moine et abbé ; cofondateur, avec son frère Romain, des monastères de Condat, Lauconne et la Balme.
  • Saint Oyand (Izernore, Ain v. 449 - monastère de Condat auj. Saint-Claude 510) : abbé ; accrût le rayonnement du monastère de Condat. Il fit bâtir, en l'honneur des apôtres Pierre, Paul et André, une église, sur laquelle se dressera plus tard l'actuelle cathédrale Saint-Pierre, Saint-Paul et Saint-André.
  • Saint Claude [Claude de Besançon] (Bracon, Jura v. 607 - Saint-Oyand-de-Joux auj. Saint-Claude 699) : évêque de Besançon.
  • Henry Boguet (Pierrecourt, Haute-Saône 1550 - 1619) : démonologue, grand Juge de Saint-Claude au comté de Bourgogne (1596 à 1616) ; auteur du Discours exécrable des Sorciers (1602).
  • Lacuzon [Claude Prost] (Longchaumois, Jura v. 1607 - Milan, Italie 1681) : résistant et indépendantiste comtois.
  • François Ignace Dunod de Charnage (Saint-Claude 1679 - Besançon, Doubs 1752) : jurisconsulte.
  • Antide Janvier (Lavans-lès-Saint-Claude, Jura 1751 - Paris 1835) : maître horloger (de Louis XVI).
  • Marie-Léon Arbez-Carme (Saint-Claude 1858 - 1928) : sculpteur, graveur, chimiste, ingénieur, inventeur et journaliste ; ses travaux, quasiment secrets, firent considérablement avancer la recherche sur l'industrie des matières plastiques.
  • Jean-Baptiste Lemire (Colmar, Haut-Rhin 1867 - La Flèche, Sarthe 1945) : chef d'orchestre dans cette ville et compositeur.
  • Commandant Vallin [Jean Duhail] (Le Havre, Seine-Maritime 1905 - Viry, Jura 1944) : chef du maquis du Haut-Jura en 1943-1944 ; arrêté sur dénonciation à Saint-Claude, il fut torturé et fusillé par les Nazis. Sa tombe est à l'entrée du cimetière de Viry.
  • Paul-Émile Victor (Genève, Suisse 1907 - Bora Bora, Polynésie française 1995) : célèbre explorateur polaire, scientifique, ethnologue et écrivain ; patron (et fondateur en 1947) des Expéditions polaires françaises durant 29 ans. Il a passé une partie de son enfance à Saint-Claude.
  • Louis Jaillon (Saint-Claude 1916 - id. 2003) : a été maire de la ville, député, conseiller général et régional.
  • René Genis (Hué, Viêt-Nam 1922 - Saint-Claude 2004) : peintre figuratif (école de la Réalité poétique).
  • Dany Dauberson [Suzanne Gauche] (Le Creusot, Saône-et-Loire 1925 - Marseille, Bouches-du-Rhône 1979) : chanteuse et actrice. Elle a passé une partie de sa vie à Saint-Claude et y repose.
  • Guy Bardone (Saint-Claude 1927) : peintre figuratif (Nouvelle Ecole de Paris).
  • Maximine Lagier-Durant (Saint-Claude, 1952), poète, écrivaine et traductrice.
  • Marie-Christine Dalloz (Saint-Claude 1958) : maire de Martigna ; députée (depuis 2007).
  • Jean-Noël Arbez (Saint-Claude 1965) : skieur (ski alpin) ; triple médaillé olympique (2 médailles d'argent, 1 de bronze) aux Jeux paralympiques de Nagano (1998).
  • Emmanuel Jonnier (Dijon, Côte-d'Or 1975) : skieur (ski nordique) ; a participé aux J.O. de Salt Lake City (2002) et de Turin (2006). Il a grandi à Saint-Claude.
  • Nadir Belhadj (Saint-Claude 1982) : footballeur (international algérien) ; joue à Portsmouth FC.
  • Mevlüt Erding (Saint-Claude 1987) : footballeur (international turc) ; joue au PSG.
  • Alexis Vuillermoz (Saint-Claude 1988) : Cycliste professionnel (VTT cross country); Team Lapierre International.
  • Angelique Boyer (1988) apparait dans le telenovela Teresa (telenovela, 2010)

Jumelage

Événements

  • La fête des soufflaculs qui a lieu une fois par an et qui remonte au Moyen Âge : les habitants sont vêtus de tuniques blanches, de loups et de soufflets qu'ils actionnent devant les dames, ou sous les jupes des dames. Ils font brûler le roi le soir venu et le tout est suivi d'un feu d'artifice.
  • La fête des pipes pour célébrer un savoir-faire plus que centenaire en perpétuant joyeusement la tradition et en faisant partager à chacun, de 7 à 77 ans, toute la finesse des pipes faites comme dans le temps.
  • Le festival de bandes dessinées et de littératures du Haut-Jura. Cette manifestation organisée par Générations Bédés et Salmigondis accueille des auteurs de différents horizons (Allemagne, Italie, Suisse, Belgique, etc.) et de la France entière.
  • Prom'été : grande braderie organisée chaque année dans le centre-ville (sur un week-end de juillet et sur un week-end d'août).

Administration

Liste des maires depuis 1945
Période Identité Étiquette Qualité
         
1944 1945 Claude Jules Mermet SFIO Diamantaire
1945 1953 Fernand Michalet SFIO Directeur d'école
1953 1985 Louis Jaillon CD Hôtelier
1985 . Daniel Vuillard UDF. Employé de banque.
  1995 Pierre Guichard UDF Industriel
1995 2001 Francis Lahaut PCF Employé de banque
2001 2008 Jean-Louis Millet MPF Professeur d'économie
2008 . Francis Lahaut PCF Employé de banque

Nom des habitants

Le gentilé des habitants de Saint-Claude est Sanclaudiens.

Transports en commun

La ville est desservie par la ligne SNCF de TER appelée "ligne des Hirondelles", ligne longue de 120 km qui traverse le Jura du nord au sud, de Dole à Saint-Claude. Voir la description de cette ligne sur le site du Parc du Haut-Jura.
La société de transports JuraBus exploite les transports urbains de la ville sous le nom de Urbus.
La ville est desservie par 3 lignes urbaines et 5 autres lignes à la demande (Allo-Bus) sur réservation, sans oublier la navette pour le centre nautique de l'été du 2ème vendredi du mois de juin au 2ème vendredi du mois d'aout sans réservation.

Démographie

Évolution démographique
Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 3657 3579 3525 4463 5222 5238 5270 5471 5897
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 5885 6316 6809 7083 7550 8216 8932 9782 10146
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 10449 10980 12022 12631 13947 13436 11381 10749 11301
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 -
Population 12114 12486 13511 12715 12704 12303 11950 11635 -
Notes, sources, ... Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale en 2006
Sources : Insee[8], Ehess[5]
Courbe d'évolution démographique de Saint-Claude depuis 1793

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes

Liens externes

St-Claude, Jura.

Sources

Bibliographie

Notes

  1. Encyclopédie universelle : Abbaye de Condat
  2. Encyclopédie universelle : Saint Claude
  3. Jacques Heers, Louis XI p.46, Perrin, Paris 2003
  4. Joseph Vaesen et Étienne Charavay, Lettres de Louis XI p.223, Librairie Renouard, Paris 1909
  5. a et b Ehess, notice communale de Saint-Claude sur la base de données Cassini, consultée le 27 juin 2010
  6. Voir les pages consacrées au musée de l'abbaye sur le site Musées en Franche-Comté.
  7. Voir le site recma.org.
  8. Recensement de 2006 des communes du Jura

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint-Claude (Jura) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-claude (jura) — Pour les articles homonymes, voir Saint Claude. Saint Claude Vue de Saint Claude Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Saint-Claude (Jura) — Saint Claude …   Deutsch Wikipedia

  • Saint-Claude, Jura — French commune nomcommune=Saint Claude caption=View of Saint Claude x=202 y=141 lat long=coord|46|23|16|N|5|51|50|E|region:FR type:city région=Franche Comté département=Jura arrondissement=Saint Claude canton=Saint Claude (chief town)… …   Wikipedia

  • Canton De Saint-Claude (Jura) — Pour les articles homonymes, voir Canton de Saint Claude. Canton de Saint Claude Administration Pays France Région Franche Comté …   Wikipédia en Français

  • Canton de Saint-Claude (Jura) — Pour les articles homonymes, voir Canton de Saint Claude. Canton de Saint Claude Administration Pays France Région Franche Comté …   Wikipédia en Français

  • Canton de saint-claude (jura) — Pour les articles homonymes, voir Canton de Saint Claude. Canton de Saint Claude Administration Pays France Région Franche Comté …   Wikipédia en Français

  • Kanton Saint-Claude (Jura) — Kanton Saint Claude Region Franche Comté Département Jura Arrondissement Saint Claude Hauptort Saint Claude Einwohner 22.286 (1. Jan. 2008) …   Deutsch Wikipedia

  • Saint-aubin (jura) — Pour les articles homonymes, voir Saint Aubin. Saint Aubin (39) …   Wikipédia en Français

  • Saint-Pierre (Jura) — Saint Pierre …   Deutsch Wikipedia

  • Saint-Pierre (Jura) — Saltar a navegación, búsqueda Saint Pierre País …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.