Urt (Pyrénées-Atlantiques)

Urt (Pyrénées-Atlantiques)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Urt.
Urt
Carte de localisation de Urt
Pays France France
Région Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Arrondissement Bayonne
Canton La Bastide-Clairence
Code Insee 64546
Code postal 64240
Maire
Mandat en cours
Robert Lataillade
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Nive-Adour
Latitude
Longitude
43° 29′ 41″ Nord
       1° 17′ 21″ Ouest
/ 43.4947222222, -1.28916666667
Altitude 0 m (mini) – 111 m (maxi)
Superficie 18,99 km²
Population sans
doubles comptes
1 988 hab.
(2006)
Densité 104,7 hab./km²
Pyrenees-Atlantiques topographic map-fr.jpg
City locator 2.svg
Localisation sur la carte départementale

Urt est une commune française, située dans le département des Pyrénées-Atlantiques et la région Aquitaine.

Le gentilé est Urtois[1].

Entrée de la commune
Pont sur la Joyeuse
Église de l'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie
La mairie

Sommaire

Géographie

Situation

Urt fait partie de la province basque du Labourd.

Elle est située au bord de l'Adour à 15 km de Bayonne.

Hydrographie

La commune est traversée[2] par l'Adour, et son affluent, la Joyeuse et par les tributaires de celle-ci, le Marmareko erreka, le ruisseau de Lartasso et l'Eyhéracharko erreka.

Lieux-dits et hameaux

Communes limitrophes

Toponymie

Le toponyme Urt apparaît[3] sous les formes Aurt (1193, cartulaire de Bayonne[4]), Hurt (1243, titres de la Camara de Comptos[5]), Aourt (XIIIe siècle, collection Duchesne volume CXIV[6]), Urt (1650, carte du Gouvernement Général de Guienne et Guascogne et Pays circonvoisins), Beata Maria d'Urt (1686, collations du diocèse de Bayonne[7]) et Liberté (1793).

Le nom gascon du village est Urt. Son nom basque est Ahurti.

Histoire

L'existence de sites remontant au paléolithique et l'attestation plus tard d'une confrérie de pêcheurs (abbaye de Sordes en l'an 1040) témoignent de l'importance stratégique de ce lieu.

Urt fait partie du comté de Guiche dès sa fondation en 1563, puis à partir de 1648 au nouveau duché-pairie de Gramont[8].

Urt, paroisse du Labourd

La relation d'Urt au Labourd présente quelques particularités (partagées avec les villages voisins de Bardos et Guiche).

Pendant l'ancien régime, ces trois paroisses ne dépendaient pas judiciairement des institutions judiciaires labourdines, mais de la sénéchaussée de Came[9]. Alors qu'elles avaient cessé de participer aux travaux du Biltzar du Labourd, elles sont admises de nouveau dans cette assemblée en 1763, à charge de contribuer désormais aux travaux de celle-ci[10]. Ces péripéties semblent à Anne Zink de peu de signification : même avant ce rattachement, les trois paroisses étaient fiscalement labourdines, et c'était la coutume de la province du Labourd qui y régissait le droit civil[11].

Héraldique

Blason Blasonnement
D'azur, au pont à trois arches de gueules maçonné de sable, accompagné en pointe de deux saumons nageant l'un sur l'autre, celui de la pointe contourné, et en chef d'une étoile, tous d'argent.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1995 2001 Jean Castaings RPR conseiller général
2001 2008 Jean Castaings UMP conseiller général
2008 2014 Robert Lataillade
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Intercommunalité

La commune participe à treize structures intercommunales :

  • Communauté de communes Nive-Adour
  • Syndicat mixte d'études et de suivi du SCOT de l'agglomération de Bayonne et Sud des Landes
  • Syndicat mixte Nive-Adour-Ursuia pour le développement des Pays d'Hasparren et de l'Adour
  • Syndicat intercommunal de protection des berges de l'Adour maritime et de ses affluents
  • Syndicat intercommunal pour la gestion du centre Txakurrak
  • Syndicat intercommunal pour la zone artisanale d'Ayherre
  • Syndicat mixte Bil Ta Garbi
  • Syndicat pour le soutien à la culture basque
  • Syndicat mixte d'alimentation en eau potable URA
  • Syndicat mixte d'assainissement URA
  • Syndicat d'assainissement autonome de l'Adour
  • Syndicat AEP de l'Arberoue
  • Syndicat départemental d'électrification.

Associations

La commune fait également partie de plusieurs associations[12] :

  • Association des maires des Pyrénées-Atlantiques ;
  • Centre de gestion de la fonction publique territoriale ;
  • Mission locale Avenir Jeunes Pays basque ;
  • Conseil des élus du Pays basque ;
  • Biltzar des communes du Pays basque.

Démographie

La déclaration des biens-fonds[13] de 1749 dénombre 289 feux à Urt. Le rôle de la capitation de 1751, en recense, quant à lui, 289[14].

Évolution démographique
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 317 1 280 1 319 1 436 1 657 1 805 1 735 1 742 1 748
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 659 1 626 1 749 1 681 1 653 1 719 1 730 1 735 1 639
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 747 1 588 1 896 1 584 1 553 1 322 1 251 1 280 1 256
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
1 180 1 047 1 055 1 120 1 583 1 702 1 988 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


La commune fait partie de l'aire urbaine de Bayonne.

Économie

L'activité de la commune est principalement agricole.

La commune accueille la société Ardigasna (fabrication de fromages) qui fait partie des cinquante premières[15] entreprises agroalimentaires du département.

Culture et patrimoine

Patrimoine civil

Patrimoine religieux

  • la chapelle de l'Immaculée-Conception[16], qui abrite un maître-autel[17] et un ensemble de sept verrières[18].
  • l'église de l'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie[19] qui contient un ex-voto (maquette de bateau)[20] et un tableau[21] de René-Marie Castaing représentant saint Benoît.

La commune abrite deux communautés religieuses bénédictines :

Patrimoine environnemental

Une race de bovins, la blonde d'Urt[29] (bêtes à poil roux, de taille moyenne et fortement charpentées), très bien adaptée au travaux de charrois et de labours en terrain accidenté, existait encore au début du XXe siècle, constituant avec la béarnaise et la lourdaise la blonde des Pyrénées, localisée en montagne au sud du bassin aquitain, et spécialisée dans la production de lait pour l'élaboration de fromages.

Équipements

La commune dispose d'une école primaire.

Personnalités liées à la commune

Notes

  1. Gentilé sur habitants.fr
  2. Site du Sandre sur Urt
  3. Paul Raymond, Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque
  4. Cartulaire de Bayonne ou Livre d'Or - Manuscrit du XIVe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  5. Titres publiés par don José Yanguas y Miranda - Diccionario de Antiguedades del reino de Navarra ; 1840 ; Pampelune
  6. Collection Duchesne, volumes 99 à 114, renfermant les papier d'Oihenart, ancienne bibliothèque impériale - Bibliothèque nationale de France
  7. Manuscrits du XVIIe et du XVIIIe siècles - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  8. Jean de Jaurgain et Raymond Ritter, La maison de Gramont 1040-1967, Les amis du musée pyrénéen, Tarbes  tome 1, p. 280 et tome 2, p. 34.
  9. Anne Zink, Pays ou circonscriptions. Les collectivités territoriales de la France du Sud-Ouest sous l'Ancien Régime, Publications de la Sorbonne, 2000 (ISBN 2859443894) , p. 34-35
  10. op. cit. p. 57.
  11. Anne Zink, L'héritier de la maison - Géographie coutumière du Sud-Ouest de la France sous l´Ancien Régime, Éditions de l'EHESS, 1993 (ISBN 2-7132-0996-X) , p. 28.
  12. http://www.urt.fr/la-ville/les-syndicats.html
  13. Archives communales d'Urt, CC 1, citées par Manex Goyhenetche, Histoire générale du Pays basque - tome 3, Elkarlanean 2001 (ISBN 2 9131 5634 7) , page 299. Le même ouvrage de Manex Goyhenetche indique (page 284) qu'il faut compter une moyenne démographique de 5.5 par feu.
  14. Manex Goyhenetche, Histoire générale du Pays basque - tome 3, Elkarlanean 2001 (ISBN 2 9131 5634 7) , page 282.
  15. Classement des 50 premières entreprises agro-alimentaires, paru dans le journal Sud-Ouest
  16. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur la chapelle de l'Immaculée-Conception
  17. Ministère de la Culture, base Palissy - Notice sur le maître-autel de la chapelle de l'Immaculée-Conception
  18. Ministère de la Culture, base Palissy - Notice sur les verrières de la chapelle de l'Immaculée-Conception
  19. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur l'église de l'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie
  20. Ministère de la Culture, base Palissy - Notice sur l'ex-voto de l'église de l'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie
  21. Ministère de la Culture, base Palissy - Notice sur le tableau de l'église de l'Assomption-de-la-Bienheureuse-Vierge-Marie
  22. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur l' établissement conventuel de bénédictines Sainte-Scholastique
  23. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur l'église conventuelle Sainte-Scholastique
  24. Ministère de la Culture, base Palissy - Notice sur le mobilier du chœur de l'église Sainte-Scholastique
  25. Ministère de la Culture, base Palissy - Notice sur le tabernacle de l'église Sainte-Scholastique
  26. Ministère de la Culture, base Palissy - Notice sur l'ensemble du maître-autel de l'église Sainte-Scholastique
  27. Ministère de la Culture, base Palissy - Notice sur l'ensemble de deux autels de l'église Sainte-Scholastique
  28. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur l' établissement conventuel de bénédictins Notre-Dame dit abbaye de Belloc
  29. Philippe Veyrin, Les Basques, Arthaud 1975 (ISBN 2 7003 0038 6) , page 42

Pour approfondir

Articles connexes

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail des Pyrénées Portail des Pyrénées
  • Portail des communes de France Portail des communes de France
  • Portail des Pyrénées-Atlantiques Portail des Pyrénées-Atlantiques
Ce document provient de « Urt (Pyr%C3%A9n%C3%A9es-Atlantiques) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Urt (Pyrénées-Atlantiques) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”