Seigle


Seigle
Aide à la lecture d'une taxobox Seigle
 Secale cereale
Secale cereale
Classification classique
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Liliopsida
Ordre Cyperales
Famille Poaceae
Sous-famille Pooideae
Tribu Triticeae
Genre Secale
Nom binominal
Secale cereale
L., 1753
Classification phylogénétique
Ordre Poales
Famille Poaceae
D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons

Le seigle (Secale cereale L.) est une plante biannuelle du genre Secale appartenant à la famille des poacées (graminées), et cultivée comme céréale ou comme fourrage. Elle fait partie des céréales à paille. C'est une céréale rustique adaptée aux terres pauvres et froides. Sa culture est de nos jours marginale.

Le genre Secale comprend de nombreuses espèces originaires d'Asie centrale.

Sommaire

Description

Le chaume est plus long et plus souple que celui du blé.

L'inflorescence est un épi, de structure semblable à celui du blé. Plus court, toujours barbu, il est formé d'épillets à trois fleurs, dont la médiane est stérile et qui ne porte donc que deux graines. Le grain est un caryopse plus allongé que celui du blé. Les glumelles, non adhérentes, s’entrouvrent à maturité, laissant apparaître le grain.

Histoire

Champ de seigle

L'origine de l'histoire du seigle n'est pas claire. L'ancêtre sauvage du seigle n'a pas été identifié avec certitude, mais c'est l'une des nombreuses espèces de graminées croissant à l'état sauvage dans l'est et le centre de la Turquie et dans les régions limitrophes. On a trouvé du seigle domestiqué en petites quantités dans un certain nombre de sites néolithiques de Turquie, comme à Can Hasan III (Néolithique précéramique B), mais il est sinon virtuellement absent des témoins archéologiques jusqu'à l'Âge de bronze en Europe centrale, c. 1800-1500 BC[1]. Il est possible que le seigle ait migré depuis la Turquie vers l'ouest mélangé en petite quantité au blé, et qu'il ait été cultivé pour lui-même seulement dans un deuxième temps. Bien que des vestiges archéologiques de cette céréale aient été trouvés dans un contexte romain le long du Rhin et du Danube et dans les Îles Britanniques, Pline l'Ancien fait peu de cas du seigle, le décrivant comme « une nourriture très pauvre, utile seulement pour éviter la famine » et indiquant qu'on le mélange avec du blé pour « pour atténuer son goût amer, et même alors il est très désagréable à l'estomac » (L'Histoire naturelle 18.40).

Depuis le Moyen Âge, le seigle a été largement cultivé en Europe centrale et orientale et il a été la principale céréale panifiable dans la plupart des régions à l'est de la frontière franco-allemande et au nord de la Hongrie.

L'affirmation d'une culture bien plus précoce du seigle, sur le site épipaléolithique de Tell Abu Hureyra dans la vallée de l'Euphrate, dans le nord de la Syrie, est controversée. Les critiques portent sur des incohérences dans la datation au radiocarbone, et des identifications fondées uniquement sur le grain, et non pas sur la balle.

Culture

La culture du seigle concerne surtout les régions froides et/ou aux terrains pauvres. Pour avoir une résistance au froid suffisante le seigle se sème tôt (avant le 15 septembre). Un des précédents le plus courant est le blé, le seigle est une céréale « secondaire » et vient derrière, cependant dans certaines régions la récolte de blé peut ne pas se faire suffisamment tôt pour semer du seigle après (Massif central, Lévezou, Ségala...). Le seigle a un intérêt important dans les système d'élevage avec peu de surface, en effet sa grande hauteur (jusqu'à 1,80 m) lui permet de produire un important volume de paille. Il a un intérêt également en agriculture biologique pour lutter contre les mauvaises herbes dans la rotations. Les nouvelles variétés hybrides ont permis une spectaculaire augmentation des rendements, atteignant des potentiels proches du blé, avec des productions de l'ordre de 10 t/ha de grain.[réf. souhaitée]

Utilisation

  • Grains :
    • Alimentation humaine : la farine de seigle est recherchée pour la fabrication de pain, notamment pour sa valeur diététique. Le mélange des cultures blé et seigle était appelé méteil.
    • Alimentation animale : le seigle a une valeur fourragère équivalente à celle du blé. Mais le seigle peut aussi être fauché avant maturité pour être distribué aux animaux en plante entière.
  • Paille : matière première pour la confection de toitures traditionnelles, ou le rempaillage de chaises. Elle sert aussi à la fabrication de paillassons et d'objets artisanaux. On l'utilisait autrefois en vrac pour faire des paillasses de lit, et en nattes pour confectionner des objets tels que les chapeaux, les semelles, des récipients divers, des ruches. Elle peut entrer dans la composition de matériaux isolants.
  • Grandes cultures : le seigle est utilisé en culture intermédiaire piège à nitrates (CIPAN) pour couvrir le sol avant les cultures de printemps.
  • Jardins : le seigle est parfois employé sur les sols acides, comme semis d'automne, pour occuper le terrain et ainsi éviter la pousse d'herbes indésirables. On peut également considérer l'aspect esthétique de cette longue graminée comme non négligeable.
  • Radicelles de graines germées : le macérat glycériné (gemmothérapie, médecine non conventionnelle) soignerait les problèmes hépatiques chroniques et aigus, le psoriasis et les maladies auto-immunes[2].
  • L'ergot du seigle est un parasite courant pour cette plante, utilisé pour la production de LSD.

Note : les « ségalas » sont des terres froides, à sol pauvre et acide, favorables à la culture du seigle. On les trouve notamment dans le sud-ouest du Massif central (France).

Production

Production en tonnes. Chiffres 2004-2005
Données de FAOSTAT (FAO) Base de données de la FAO, accès du 14 novembre 2006

Drapeau de Russie Russie 2 871 870,00 16 % 3 630 000,00 23 %
Drapeau de Pologne Pologne 4 280 716,00 24 % 3 359 452,00 22 %
Drapeau d'Allemagne Allemagne 3 830 000,00 22 % 2 794 000,00 18 %
Drapeau d'Ukraine Ukraine 1 592 500,00 9 % 1 184 000,00 8 %
Drapeau de Biélorussie Biélorussie 1 397 000,00 8 % 1 155 000,00 7 %
Drapeau de Chine Chine 600 000,00 3 % 748 000,00 5 %
Drapeau du Canada Canada 417 900,00 2 % 366 900,00 2 %
Drapeau de Turquie Turquie 270 000,00 2 % 260 000,00 2 %
Drapeau de République tchèque République tchèque 313 348,00 2 % 196 755,00 1 %
Drapeau des États-Unis États-Unis 209 690,00 1 % 191 450,00 1 %
Autres pays 1 869 446,00 11 % 1 624 021,00 10 %
Total 17 652 470,00 100 % 15 509 578,00 100 %


Production en tonnes pour le fourrage et l'ensilage. Chiffres 2004-2005
Données de FAOSTAT (FAO) Base de données de la FAO, accès du 14 novembre 2006

Drapeau de France France 21 522 700,00 85 % 21 600 000,00 85 %
Drapeau du Danemark Danemark 1 800 000,00 7 % 1 850 000,00 7 %
Drapeau d'Espagne Espagne 1 200 000,00 5 % 1 000 000,00 4 %
Drapeau du Mexique Mexique 600 000,00 2 % 600 000,00 2 %
Drapeau de Norvège Norvège 297 000,00 1 % 297 000,00 1 %
Total 25 419 700,00 100 % 25 347 000,00 100 %

Pathologie

En Europe, le seigle était autrefois souvent touché par l'oscine du seigle, moucheron jaune, orné de trois bandes longitudinales noires sur le corselet et de bandes transversales de même couleur sur le ventre, aux ailes peu irisées. Son ennemi, connu dès le XIXe siècle, était la Yalysie noire, un ichneumon fluet qui pénètre dans le canal des chaumes, atteint les larves du diptère et leur pond des œufs dans le ventre.

Notes et références

  1. Daniel Zohary and Maria Hopf, Domestication of plants in the Old World, third edition (Oxford: University Press, 2000), p. 75
  2. Guide ethnobotanique de phytothérapie, Gérard Ducerf, éditions Promonature, 2006

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Seigle de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • SEIGLE — Déjà cultivé par les Gaulois et les Germains, le seigle est resté longtemps la céréale panifiable des pays pauvres, au climat ou aux sols hostiles. En France, dans le Massif central, les habitants opposaient les terres de segala (par exemple le… …   Encyclopédie Universelle

  • seigle — SEIGLE. s. m. Quelques uns escrivent SEGLE. Sorte de bled plus menu, plus long, & plus brun que le froment. Seigle vieux. seigle nouveau, une gerbe de seigle. un setier de seigle. pain de seigle. en ce pays là on ne mange que du seigle. terre à… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • seigle — (sè gl ) s. m. 1°   Genre de la famille des graminées. Une gerbe de seigle. Terre à seigle.    Seigle multicaule, variété dite aussi seigle de Saint Jean ou de la Saint Jean, parce qu elle peut être semée du 20 au 30 juin ; importée en France en… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SEIGLE — s. m. Sorte de blé plus menu, plus long et plus brun que le froment. Seigle vieux. Seigle nouveau. Un setier de seigle. Dans ce pays là, on ne mange que du seigle. Le pain de seigle est moins blanc et moins nourrissant que le pain de froment.  … …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SEIGLE — n. m. Plante graminée donnant un grain plus long et plus brun que le froment. Une gerbe de seigle. Terre à seigle. Paille de seigle. Les seigles sont maigres cette année. Couper les seigles. Battre les seigles. Faire les seigles, Couper les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • seigle — nm. : châla nf. (Genève), SAILyA (Albanais, Albertville, Annecy, Chambéry, Clefs.089, Thônes, Trévignin, Vaulx | Saxel), sêyla (Gruffy, Jarrier, Montendry, Montricher), sêylo (St Martin Porte.), séla (Trévignin), sêla (Peisey.187). E. : Avoine. N …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • seigle — sėjamasis rugys statusas T sritis vardynas apibrėžtis Miglinių šeimos grūdinis, maistinis, pašarinis, vaistinis nuodingas kultūrinis augalas (Secale cereale), naudojamas gėrimams gaminti, grūdai – maistui. atitikmenys: lot. Secale cereale; Secale …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • seigle — Du Seigle, Secale secalis. Pain de seigle, Panis secalinus …   Thresor de la langue françoyse

  • seigle — rugiai statusas Aprobuotas sritis grūdai, sėklos ir jų gaminiai apibrėžtis Sėjamųjų rugių (Secale cereale) grūdai. atitikmenys: angl. rye vok. Roggen, m rus. рожь pranc. seigle, m šaltinis Lietuvos Respublikos žemės ūkio ministro 2004 m.… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • Seigle de mer — Leymus arenarius Seigle de mer …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.