Saint-Michel (Charente)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Michel.

45° 38′ 34″ N 0° 06′ 26″ E / 45.6428, 0.1072

Saint-Michel
L'hôtel de ville
L'hôtel de ville
Administration
Pays France
Région Poitou-Charentes
Département Charente
Arrondissement Angoulême
Canton La Couronne
Code commune 16341
Code postal 16470
Maire
Mandat en cours
Fabienne Godichaud
2008-2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Grand Angoulême
Site web stmichel-entraygues.fr
Démographie
Population 3 078 hab. (2007)
Densité 1 251 hab./km²
Gentilé Saint-Michaéliens ou Saint-Mickaëliens
Géographie
Coordonnées 45° 38′ 34″ Nord
       0° 06′ 26″ Est
/ 45.6428, 0.1072
Altitudes mini. 25 m — maxi. 62 m
Superficie 2,46 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Saint-Michel est une commune française, située dans le département de la Charente et la région Poitou-Charentes.

Sommaire

Géographie

Localisation et accès

Plus petite commune de l'agglomération du Grand Angoulême en superficie, Saint-Michel est située à 4 km à l'ouest d'Angoulême[1], sur la rive gauche de la Charente.

La N.10 entre Angoulême et Bordeaux limite la commune au sud-est. La D.699, route d'Angoulême à Nersac, Châteauneuf et Jonzac, bifurque de la N.10 à Girac et traverse le bourg d'est en ouest. L'échangeur de Girac, important carrefour, permet d'accéder à la N.10 qui joue aussi le rôle de rocade ouest d'Angoulême, ainsi qu'à la rocade sud et est.

La D.103, de La Couronne à Fléac, traverse aussi le bourg et contourne l'agglomération par l'ouest. La D.72, route de Basseau, d'Angoulême à Linars, traverse le nord de la commune et franchit la Charente. La D.104 qui arrive de Puymoyen et Girac passe au pied du bourg à Puygrelier[2].

Saint-Michel est aussi desservie par les transports en commun d'Angoulême qui desservent l'agglomération, les lignes no 6 et 7.

Le train ne s'arrête plus à la gare de Saint-Michel, et la gare la plus proche est celle d'Angoulême (lignes Paris-Bordeaux et Limoges-Saintes-Royan).

Communes limitrophes

Communes limitrophes de Saint-Michel
Fléac
Nersac Saint-Michel Angoulême
La Couronne

Hydrographie

La commune est traversée par les Eaux-Claires au nord, et la Charreau au sud, qui se jettent dans la Charente à l'ouest. La bourg est construit sur une hauteur entre ces cours d'eau.

Toponymie

Du fait de sa position entre trois cours d'eau, la commune s'appelle aussi Saint-Michel-d'Entraigues[3],[4] ou Saint-Michel-d'Entraygues[5],[6].

Histoire

L'existence de vestiges préhistoriques atteste de l'ancienneté de l'occupation humaine.

L'église de Saint-Michel est une église-refuge construite en 1137 par le fondateur de l'abbaye Notre-Dame de La Couronne pour accueillir les pèlerins sur la route de Compostelle[7],[8].

Ses moulins à papier datent du XVIIe siècle. Ainsi au moulin du Petit Saint-Michel, le moulin à papier, construit en 1644, et qui fut entièrement reconstruit en 1747 pour Sazerac de Forge[9].

Le moulin à papier de Chantoiseau, mentionné en 1656, devient à la fin du XIXe siècle, une annexe à la papeterie de Basseau[10].

L'usine à papier du Martinet a fait suite au moulin à papier de la fin du XVIIIe siècle siècle construit par la famille Sazerac de Forge. Il a été transformé en usine à papier en 1837 et employait 200 personnes en 1846. L'activité a continué jusque vers 1960[11].

L'écluse de Basseau sur la Charente à Saint-Michel.

Un des quatre moulins à blé de Basseau, est transformé en annexe de la papeterie du Martinet, par Laroche frère, en 1857, puis devient à partir de 1888 l'usine à papier Laroche-Joubert qui est rachetée en 1988, par Godard de Cognac, et transformée en cartonnerie[12].

En 1885, ces quatre moulins à blé de Basseau, sont l'objet d'un essai de transformation en usine de pâte de bois.

Article connexe : Papeterie en Angoumois.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2008 Jean Bougette PS  
2008   Fabienne Godichaud DVG Professeur des écoles
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants depuis 1793 est connue à travers les recensements de la population effectués à Saint-Michel depuis cette date :

Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 391 501 346 491 491 - 591 569 519
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 553 676 782 773 882 985 1 068 1 302 1 311
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 1 246 1 209 1 262 1 296 1 368 1 534 1 769 1 960 1 849
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 -
Population 2 305 2 702 2 846 3 238 3 125 2 964 3 055 3 078 -
Notes, sources, ...
Sources - Nombre retenu jusque 1962 : base Cassini de l'EHESS[13] et à partir de 1968 : Insee (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[14],[15]


Pyramide des âges

Pyramide des âges à Saint-Michel en 2007 en pourcentage[16].
Hommes Classe d'âge Femmes
0,9 
90  ans ou +
3,8 
10,6 
75 à 89 ans
16,4 
15,9 
60 à 74 ans
16,1 
21,2 
45 à 59 ans
18,2 
18,5 
30 à 44 ans
16,0 
18,1 
15 à 29 ans
17,3 
14,8 
0 à 14 ans
12,3 
Pyramide des âges du département de la Charente en 2007 en pourcentage[17].
Hommes Classe d'âge Femmes
0,5 
90  ans ou +
1,6 
8,2 
75 à 89 ans
11,8 
15,2 
60 à 74 ans
15,8 
22,3 
45 à 59 ans
21,5 
20,0 
30 à 44 ans
19,2 
16,7 
15 à 29 ans
14,7 
17,1 
0 à 14 ans
15,4 

Saint Michel a bénéficié de l'industrialisation et sa population a augmenté à partir de 1851.

Économie

Équipements, services et vie locale

Éducation

Le collège d'enseignement secondaire Puygrelier regroupe 515 élèves de la 6e à la 3e répartis dans 19 classes (en 2011)[18],[19].

Saint-Michel possède une école élémentaire, Louis Pasteur, comprenant six classes, et une école maternelle, Charles Perrault[20].

Santé

Sports et activités

Lieux et monuments

L'église de Saint-Michel
Le clocher séparé de l'église

Elle est construite comme refuge pour les pélerins se rendant à Saint-Jacques-de-Compostelle. Elle est classée Monument Historique sur la première liste de 1840[22] et restaurée par l'architecte Paul Abadie dans les années 1850.

  • Le logis de Puygrelier possède une tour carrée avec échauguette en encorbellement qui est sa partie la plus ancienne et date du XVIe siècle Le logis a été très remanié depuis[23].

Personnalités liées à la commune

Notes et références

  1. Distances orthodromiques prises sous ACME Mapper
  2. Carte IGN sous Géoportail
  3. Charente - Géographie, histoire - V.A. Malte-Brun, édition du Bastion, 1882
  4. Jules Martin-Buchey, Géographie historique et communale de la Charente, édité par l'auteur, Châteauneuf, 1914-1917 (réimpr. Bruno Sépulchre, Paris, 1984), 422 p., p. 343 
  5. Site de la commune
  6. Charles Daras, Saint-Michel d'Entraygues, impr. de Daupeley-Gouverneur, 1958, 16 p. [présentation en ligne] 
  7. Charles Daras, Angoumois roman, Abbaye Sainte-Marie de la Pierre-qui-Vire, 1961, 259 p. [lire en ligne], p. Saint-Michel-d'Entraygues 
  8. Philippe Sénac, Aquitaine-Espagne (VIIIe-XIIIe siècle), vol. 12, Centre d'études supérieures de civilisation médiévale, coll. « Civilisation médiévale », 2001, 240 p. (ISBN 2-951450656) [lire en ligne], p. 211 
  9. Moulin du Petit Saint-Michel, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  10. Moulins de Chantoiseau, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  11. Usine du Martinet, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  12. Papeterie Laroche-Joubert, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur site de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 28 juillet 2010
  14. Évolution et structure de la population (de 1968 à 2007) sur Insee. Consulté le 28 juillet 2010
  15. Recensement de la population au 1er janvier 2006 sur Insee. Consulté le 28 juillet 2010
  16. Evolution et structure de la population à Saint-Michel en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 28 juillet 2010
  17. Résultats du recensement de la population de la Charente en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 28 juillet 2010
  18. Site de l'inspection académique de la Charente, « Collèges ». Consulté le 3 avril 2011
  19. Site officiel du collège Puygrelier
  20. Site de l'inspection académique de la Charente, « Annuaire des écoles ». Consulté le 3 avril 2011
  21. [PDF] Charles Daras (Président honoraire de la Société Archéologique et Historique de la Charente), Archeologia, n° 39, mars-avril 1971
  22. L'église de Saint-Michel, sur la base Mérimée, ministère de la Culture
  23. Châteaux, manoirs et logis : La Charente, éditions Patrimoine et Médias, 1993, 499 p. (ISBN 2-910137-05-8) 

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint-Michel (Charente) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-michel (charente) — Pour les articles homonymes, voir Saint Michel. Saint Michel Hôtel de ville de St Michel Administration …   Wikipédia en Français

  • Saint-Michel (Charente) — Saltar a navegación, búsqueda Para otros usos de este término, véase Saint Michel. Saint Michel …   Wikipedia Español

  • Saint-Michel, Charente — Saint Michel is a commune in the Charente department in western France.ee also*Communes of the Charente departmentReferences* Based on the article in the French Wikipedia …   Wikipedia

  • Saint-simon (charente) — Pour les articles homonymes, voir Saint Simon. Saint Simon …   Wikipédia en Français

  • Saint-Simon (Charente) — Pour les articles homonymes, voir Saint Simon.  Ne pas confondre avec Saint Simeux, village perché, plus en amont sur la Charente …   Wikipédia en Français

  • Saint-Saturnin (Charente) — Pour les articles homonymes, voir Saint Saturnin. 45° 39′ 41″ N 0° 02′ 44″ E …   Wikipédia en Français

  • Saint-Séverin (Charente) — Pour les articles homonymes, voir Saint Séverin. 45° 18′ 50″ N 0° 15′ 16″ E …   Wikipédia en Français

  • Saint-Martin (Charente) — Cognac (Charente) Pour les articles homonymes, voir Cognac. Cognac La porte Saint Jacques et le château François Ier …   Wikipédia en Français

  • Saint-Amant (Charente) — Pour les articles homonymes, voir Saint Amant. 45° 23′ 46″ N 0° 09′ 27″ E …   Wikipédia en Français

  • Saint-Cyprien (Charente) — Brossac Brossac L étang Vallier Administration Pays France Région Poitou Charentes Département Charente …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”