OMS


OMS

Organisation mondiale de la santé

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir OMS (homonymie) et Who.
Organisation mondiale de la santé
{{{légende}}}
Organe de l'ONU
Type d'organisation Agence spécialisée de l'ONU
Acronymes OMS, WHO
Chef Directrice générale
Hong Kong Margaret Chan
Statut Active
Établi 7 avril 1948 à Genève
Site web http://www.who.int/fr/
Organisation(s) parent Conseil économique et social des Nations unies

L’Organisation mondiale de la santé (OMS), (en anglais World Health Organization (WHO)) est l'institution spécialisée de l'ONU pour la santé. Elle dépend directement du Conseil économique et social des Nations unies et son siège se situe à Genève, en Suisse, sur la commune de Pregny-Chambésy.

Selon sa constitution, l'OMS a pour objectif d'amener tous les peuples du monde au niveau de santé le plus élevé possible, la santé étant définie dans ce même document comme un « état de complet bien-être physique, mental et social et ne consistant pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité ».

Sa directrice générale actuelle est le Dr Margaret Chan.

Sommaire

Histoire

Fondée le 7 avril 1948, l'OMS trouve ses origines dans les guerres de la fin du XIXe siècle (Guerre américano-mexicaine, Guerre de Crimée).

Après la Première Guerre mondiale, la grippe espagnole de 1918-1919, qui fit en six mois plus de vingt millions de morts, poussa la Société des Nations (SDN) à créer le comité d'hygiène de la SDN, qui est l'embryon de l'OMS.

En raison du décès soudain de son directeur général, Lee Jong-wook, le 22 mai 2006, l'intérim de la direction est assuré par Anders Nordström, jusqu'à l'élection de son successeur, le Dr Margaret Chan, le 8 novembre 2006.

Composition

L'OMS s'articule en deux séries de structures :

Le siège à Genève

Siège de l'Organisation Mondiale de la Santé

L'OMS est dirigée par 193 États membres[1], réunis à l'Assemblée mondiale de la santé. Cette assemblée, composée des délégués représentant les États membres, a pour fonctions principales d'approuver le budget programme de l'OMS pour l'exercice biennal suivant et de statuer sur les grandes orientations politiques de l'Organisation. Cette assemblée vote à la majorité des deux tiers des conventions internationales sur la santé.

Les règlements sont votés par l'Assemblée mondiale de la santé à la majorité simple et ils entreront en vigueur pour tous les États Membres sauf si ceux-ci refusent ou émettent des réserves dans les délais prescrits pour la notification.

Le Conseil exécutif est l'organe chargé d'administrer l'OMS. Ses 34 membres sont élus intuitu personae pour trois ans par l'Assemblée et le Conseil se réunit au moins deux fois par an. Ses principales fonctions sont d'appliquer les décisions et les directives de l'Assemblée mondiale de la santé et de lui indiquer des orientations.

Le Secrétariat est dirigé par le directeur général, nommé par les États membres pour une période de cinq ans, sur proposition du Conseil exécutif. Le personnel du Secrétariat de l'OMS se compose de professionnels de la santé, d'autres spécialistes ou experts et d'un personnel administratif travaillant au Siège à Genève, dans les six bureaux régionaux et dans les pays.

En 2005, le total de ses effectifs étaient 3 996 agents dont 1 549 administrateurs. Le Budget biennal de l’OMS était de 3,3 milliards de dollars pour les deux années 2006-2007[2].

Les bureaux régionaux

Les zones régionales de l'OMS

Ils ont pour but de tenir compte des problèmes sanitaires propres à certaines régions du monde.

Région Siège Pays et régions concernés Sigle
Asie du Sud-Est New Delhi Inde Bangladesh, Bhoutan, Birmanie, Corée du Nord, Inde, Indonésie, Maldives, Népal, Sri Lanka, Thaïlande, Timor oriental SEARO
Méditerranée orientale Le Caire depuis 2000 Égypte Afghanistan, Djibouti, Irak, Iran, Jordanie, Liban, Maroc, Oman, Pakistan, Palestine, Somalie, Soudan, Syrie EMRO
Alexandrie avant 2000
Pacifique occidental Manille Philippines Australie, Brunei, Cambodge, Chine, Îles Cook, Corée du Sud, Fidji, Guam, Hong Kong, Japon, Kiribati, Laos, Macao, Malaisie, Îles Mariannes du Nord, Îles Marshall, Micronésie, Mongolie, Nauru, Niué, Nouvelle-Calédonie, Nouvelle-Zélande, Palaos, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Îles Pitcairn, Philippines, Polynésie française, Salomon, Samoa, Samoa américaines, Singapour, Tokelau, Tonga, Tuvalu, Vanuatu, Viêt Nam, Wallis-et-Futuna WPRO
Amériques Washington États-Unis Antilles néerlandaises, Anguilla, Antigua-et-Barbuda, Argentine, Aruba, Bahamas, Barbade, Belize, Bermudes, Bolivie, Brésil, Îles Caïmans, Canada, Chili, Colombie, Costa Rica, Cuba, Dominique, République dominicaine, Équateur, États-Unis, Grenade, Guadeloupe, Guyana, Guyane, Haïti, Honduras, Jamaïque, Martinique, Mexique, Montserrat, Nicaragua, Panamá, Paraguay, Pérou, Porto Rico, Saint-Christophe-et-Niévès, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Salvador, Suriname, Trinité-et-Tobago, Îles Turques-et-Caïques, Uruguay, Îles Vierges AMRO ou PAHO (Pan American Health Organisation), en français OPS (Organisation panaméricaine de la Santé)
Afrique Brazzaville République du Congo Afrique du Sud, Algérie, Angola, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Cap-Vert, République centrafricaine, Comores, République du Congo, République démocratique du Congo, Côte d'Ivoire, Érythrée, Éthiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée équatoriale, Guinée-Bissau, Kenya, Lesotho, Libéria, Madagascar, Malawi, Mali, Mauritanie, Île Maurice, Mozambique, Namibie, Niger, Nigeria, Ouganda, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal, Seychelles, Sierra Leone, Swaziland, Tanzanie, Tchad, Togo, Zambie, Zimbabwe AFRO
Europe Copenhague Danemark Albanie, Allemagne, Andorre, Arménie, Autriche, Azerbaïdjan, Belgique, Biélorussie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Géorgie, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Israël, Italie, Kazakhstan, Kirghizistan, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Macédoine, Malte, Moldavie, Monaco, Monténégro, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Russie, Saint-Marin, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Tadjikistan, République tchèque, Turkménistan, Turquie, Ukraine, Royaume-Uni, Ouzbékistan EURO

Directeurs généraux

Nom Pays Date du mandat
Brock Chisholm Canada Canada 1948 - 1953
Marcolino Gomes Candau Brésil Brésil 1953 - 1973
Halfdan T. Mahler Danemark Danemark 1973 - 1988
Hiroshi Nakajima Japon Japon 1988 - 1998
Gro Harlem Brundtland Norvège Norvège 1998 - 2003
Lee Jong-wook Corée du Sud Corée du Sud 2003 - 2006
Anders Nordström Suède Suède 2006
Margaret Chan République populaire de Chine Chine depuis 2007

Actions

Voici les grands domaines d’activité de l’OMS, avec quelques exemples :

  • Mesures sanitaires : prendre des mesures pour arrêter une épidémie et mesures sanitaires en cas de voyages internationaux (comme la vaccination). L’OMS a déclaré en 1980 que la variole avait été éradiquée, après plus de 2 décennies d'efforts dans la lutte contre cette maladie (c'est la première maladie de l’histoire a avoir été éradiquée par un effort humain). L’OMS est proche du succès dans le développement de vaccins contre le paludisme et la bilharziose, et a pour but d’éradiquer la poliomyélite dans les prochaines années.
  • Assistance aux PMA (Pays les moins avancés) : vaccination contre les grandes maladies infectieuses, approvisionnement en eau potable, élimination des déchets, protection maternelle et éradication de certaines maladies.
  • Recherche :
  • Un programme global de lutte contre le sida, impliqué de diverses manières (accès aux soins, recherche, surveillance épidémiologique, ...) : le HIV/AIDS Programme [4],[5]
  • Garantir l'accès à des médicaments de bonne qualité, sécurité, efficacité, grâce au programme de Préqualification de médicaments. L'OMS préqualifie les médicaments de laboratoires demandeurs, pour que les institutions telles que l'UNICEF ou la PAHO puissent acheter ces médicaments en toute sécurité lors d'appels d'offres internationaux, en particularité pour des pays en développement qui ne peuvent assurer l'évaluation de ces médicaments par leurs propres moyens.

En plus de son travail d’éradication des maladies, l’OMS effectue diverses campagnes liées à la santé – par exemple, pour l’augmentation de la consommation de fruits et légumes dans le monde, et pour diminuer l’usage du tabac.

L'OMS - Europe a créé la Semaine européenne de la vaccination.

L’OMS conduit des recherches sur, par exemple, le fait de savoir si les champs électromagnétiques émanant des téléphones portables ont une influence négative sur la santé.

L'OMS compte un de ses membres dans le Conseil d'administration du Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme, ou Fonds mondial.

Financement

L'OMS est financée par des contributions des États membres et d'autres donneurs. Ces dernières années, le travail de l'OMS a impliqué plus de collaborations; il y a actuellement environ 80 partenariats avec des ONG et l'industrie pharmaceutique aussi bien qu'avec des fondations telles que la "Bill and Melinda Gates Foundation" et la "Rockfeller Foundation". Maintenant, les contributions à l'OMS provenant des gouvernements nationaux et régionaux, des fondations et ONG, d'autres organisations de l'ONU, et du secteur privé, excède celui des contributions évaluées (dus) provenant des 193 États membres. [6]

Critiques

Manifestation pour demander la révision de l'accord avec l'AIEA

Le docteur Michel Fernex (ancien médecin de l’OMS) dénonce l'accord entre l'OMS et l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), entré en vigueur le 28 mai 1959 par la résolution WHA12.40. Cet accord, selon lui, minimise les risques de la radioactivité pour la santé publique[7],[8]. Pour la catastrophe de Tchernobyl, l'OMS avance le chiffre de 56 morts directs, alors que d'autres évaluations, dont celle du gouvernement ukrainien, vont de 50 000 à 150 000 morts[9].

En particulier, les actes de la conférence de 1995 à Genève et le rapport de la conférence de Kiev 2001 sur les conséquences sanitaires de la catastrophe de Tchernobyl n'ont pas été publiés[10], ce qui est tout à fait inhabituel. Le Dr Hiroshi Nakajima, directeur général de l'OMS de 1988 à 1998, a notamment déclaré à la télévision suisse que ces documents avaient été censurés à cause de l'accord avec l'AIEA[11].

Plusieurs manifestations ont eu lieu devant le siège de l'OMS pour demander la révision de l'accord avec l'AIEA. Depuis le 26 avril 2007, une présence permanente à durée indéterminée devant les bâtiments de l'OMS à Genève a commencé[12].

Les niveaux d'alerte de l'OMS

  • Le Niveau 1 : un nouveau virus est détecté chez les animaux. A ce stade, il n'existe aucun risque d'infection pour l'homme
  • Le Niveau 2 : un virus circulant chez les animaux a provoqué des infections chez l'homme. C'est le début d'une menace potentielle de pandémie (épidémie à l'echelle internationale voire mondiale)
  • Le Niveau 3 : plusieurs cas de transmission à l'homme sont avérés, sans pour autant qu'il y ait transmission interhumaine.
  • Le Niveau 4 : la transmission interhumaine d'un virus, capable de provoquer des "flambées à l'échelon communautaire", est confirmée
  • Le Niveau 5 : une pandémie est imminente, et des foyers infectieux sont repérés dans au moins deux pays
  • Le Niveau 6 : début d'une pandémie

Références

  1. depuis l'adhésion du Monténégro, le 29 août 2006, les seuls États non membres de l'OMS sont le Liechtenstein et le Saint-Siège
  2. Source : Ministère français des Affaires étrangères.
  3. (en)WKC center
  4. Who | Who And Hiv/Aids
  5. WHO | HIV/AIDS topical information
  6. http://www.who.int/gb/f/f_pb2006.html Projet de budget programme 2006 - 200
  7. (fr) À propos des congrès officiels (OMS, AIEA…) sur Tchernobyl
  8. (fr) Un accord contre nature empêche l’OMS de remplir sa mission
  9. Ministère de la Santé de l'Ukraine, avril 1995
  10. (fr) Le monde diplomatique, mars 2008
  11. Interview du Dr Nakajima par le Dr Michel Fernex, enregistrée dans le film de Wladimir Tchertkoff, Controverses nucléaires.
  12. (fr) Pour l’indépendance de l’OMS - For an Independent WHO

Lien externe

Commons-logo.svg

  • Portail de la médecine Portail de la médecine
  • Portail de l’ONU Portail de l’ONU
  • Portail de la Suisse Portail de la Suisse
Ce document provient de « Organisation mondiale de la sant%C3%A9 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article OMS de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Oms — Saltar a navegación, búsqueda Oms País …   Wikipedia Español

  • OMS — may refer to: Old Millfieldians alumni of Millfield School; also used as in the OM Society. List of Old Marlburians alumni of Marlborough College O Banion Middle School Garland, TX Odle Middle School Bellevue, WA Orefield Middle School Orefield,… …   Wikipedia

  • OMS — iniciales de Organización Mundial de Salud Diccionario ilustrado de Términos Médicos.. Alvaro Galiano. 2010. OMS Abreviatura de …   Diccionario médico

  • OMS — (pronunciamos oms ) sustantivo femenino 1. Sigla de Organización Mundial de la Salud , (en inglés WHO ) …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • OMS. — OMS.     † Catholic Encyclopedia ► Ecclesiastical Abbreviations     ► Abbreviation in Catacomb Inscriptions     Omnes ( All ) The Catholic Encyclopedia, Volume VIII. New York: Robert Appleton Company. Nihil Obstat. 1910 …   Catholic encyclopedia

  • OMS — sigla Organizzazione Mondiale della Sanità …   Dizionario italiano

  • Oms — Oms, Homs Nom se rapportant à l orme, en catalan om (latin ulmus). A noter que l orme était un arbre très vénéré au Moyen Âge. C est lui qu on plantait sur la place publique, et sous lequel le seigneur rendait la justice …   Noms de famille

  • Oms — Pour les articles homonymes, voir OMS (homonymie). 42° 32′ 42″ N 2° 41′ 49″ E …   Wikipédia en Français

  • OMS — Die Abkürzung OMS steht für: den IATA Code für den Flughafen in Omsk, Russland Octamethylcyclotetrasiloxan Online Marketing Service GmbH Co. KG, Werbevermarkter für zahlreiche deutsche Tageszeitungsverlage Open Metering System Opsoklonus… …   Deutsch Wikipedia

  • OMS — Organización Mundial de la Salud Organismo autónomo de las Naciones Unidas que se ocupa principalmente de temas sanitarios. Fue creado en el año 1946 para luchar contra las enfermedades mediante la creación de un estado de bienestar físico,… …   Diccionario ecologico


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.