Chypre


Chypre
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chypre (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Cet article a pour sujet l'île selon des considérations géographiques. Pour les différentes entités établies sur cette île, voir Chypre (pays), Chypre du Nord et Akrotiri et Dhekelia.
Chypre
Localisation de Chypre
Localisation de Chypre
Géographie
Pays Drapeau de Chypre Chypre
Drapeau de Chypre du Nord Chypre du Nord
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Localisation Mer Méditerranée
Coordonnées 35° 10′ 01″ N 33° 24′ 00″ E / 35.167, 33.435° 10′ 01″ N 33° 24′ 00″ E / 35.167, 33.4
Superficie 9 251 km2
Point culminant Mont Olympe (1 952 m)
Géologie Île continentale
Administration

Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Territoire d'outre-mer Akrotiri et Dhekelia
Démographie
Population 1 102 677 hab. (2010)
Densité 119.20 habitants/km2
Plus grande ville Nicosie
Autres informations

Géolocalisation sur la carte : Chypre

(Voir situation sur carte : Chypre)
Chypre
Chypre

Chypre (grec Κύπρος ; turc Kıbrıs) est une île située dans le bassin Levantin qui constitue la partie la plus orientale de la mer Méditerranée, souvent considérée comme européenne[1] mais située au sud de l'Anatolie (partie asiatique de la Turquie moderne) et en face de la Syrie, tout en étant membre de l'Union européenne de facto pour sa partie sud, de jure pour toute l'île. Elle est peuplée d’environ 1 300 000 habitants, majoritairement grecs, avec une minorité turque ainsi que britannique installée dans des enclaves militaires sous souveraineté de la Couronne. L'armée turque occupant environ 40% du territoire dans la partie nord depuis 1974, Chypre (y compris sa capitale Nicosie) est aujourd'hui divisée en deux entités séparées par la Ligne verte dite « ligne Attila ».

La population de Chypre avant et depuis 1974, d'après G. Ténékidès
  • la République de Chypre est la seule internationalement reconnue. Elle dispose d'un siège à l'ONU et est membre de l'Union européenne (UE). Elle est réputée exercer sa souveraineté sur l'ensemble de l'île cependant elle ne contrôle en pratique que la partie méridionale (environ 50% du territoire, 10% étant contrôlés par la Grande-Bretagne).
  • la partie nord, autoproclamée République turque de Chypre du Nord (RTCN) le 13 novembre 1983, occupe environ 40% de l'île et n'est reconnue que par la Turquie. Elle est peuplée presque exclusivement par des Chypriotes d'origine turque (qui formaient 18% de la population avant 1974[2]) et par des Turcs issus de la politique de colonisation organisée à partir de 1974 ; quelques villages mixtes, avec minorité Chypriote grecque, subsistent dans la presqu'île de Karpassia ou Kırpaşa. Depuis 2004, l'Organisation de la conférence islamique accorde à la RTCN le statut d'observateur sous le nom de l'État turc de Chypre. L'Azerbaïdjan et le Pakistan sont les rares pays présentant le souhait de considérer cette République autoproclamée comme un État à part entière.
  • les enclaves britanniques d'Akrotiri et Dhekelia : au sud de l'île, sont deux bases militaires que le Royaume-Uni a conservées en pleine souveraineté après l'indépendance de l'île. Là aussi, des villages mixtes ont subsisté.

Malgré l'échec des initiatives de l'Union européenne (UE) et le rejet par la partie grecque (à 75 %) du plan de l'ONU (plan Kofi Annan approuvé par l'UE en 2004), la République chypriote est entrée dans l'Union européenne. Même si l'Union européenne se disait tout d'abord réticente à accepter une île divisée, il est précisé aux termes du protocole n°10 du Traité d'Adhésion à l'Union européenne de 2003 que toute l'île de Chypre appartient à l'Union européenne[3], y compris la partie échappant effectivement au contrôle de la République de Chypre et où l'acquis communautaire est suspendu. Le statut de l'île est donc devenu un point de contentieux majeur des relations entre la Turquie et l'Union européenne. Néanmoins sur le terrain des progrès ont été faits vers un statut fédéral de facto, les deux entités ayant ouvert des points de passage dans la Ligne Attila et permis aux habitants de chaque côté de se rendre dans l'autre.

Sommaire

Géographie

Article détaillé : Géographie de Chypre.
Image satellite de Chypre

La superficie de Chypre est de 9 251 km².

On retrouve une grande variété de paysages, avec les massifs montagneux du Troodos et de Pendadactylos qui s’élèvent sous la force tectonique exercée par les plaques africaine et eurasienne ; la presqu'île de Karpassia/Kırpaşa est un rebord de faille. Le nom de l'île est indissociable des gisements de cuivre exploités dans l'Antiquité : c’est en effet ici que furent exploitées les premières mines de cuivre natif, qui permirent aux civilisations minoenne, mycénienne et phénicienne de prospérer. Elles organisèrent le commerce du métal rouge en Méditerranée, si bien que les Romains l’appelèrent aes cyprium (littéralement « métal de Chypre »), issu du grec ancien Κύπρος désignant l'île elle-même. Un climat sec local règne dans la région de Nicosie, dans un cadre très méditerranéen où la mer apporte quelque fraîcheur durant les longs mois d’été. Température moyenne en janvier : 11,9° C ; température moyenne en juillet : 26,6° C ; pluie en janvier, 55 mm ; pluie en juillet : 0 mm (Source : Météo-France).

Économie

Article détaillé : Économie de Chypre.

Biodiversité

Mythes

Déesse de l'amour, Aphrodite, appelée Vénus par les Romains, est née de l'écume de la mer. Elle aurait été amenée par le vent d'ouest, le Zéphyr sur les rivages de Chypre. Une tradition situe le lieu de naissance d'Aphrodite à l'endroit du littoral nommé Pétra tou Romiou (« le rocher du Grec »), un ensemble de falaises et de rochers impressionnants, un peu à l'est de l'ancienne Paphos. On dit que ce rocher, planté dans la mer à quelques dizaines de mètres du rivage, à la pointe d'une crique, aurait été jeté là par un titan qui l'aurait arraché à la chaîne montagneuse du Pentadactyle, au nord de Nicosie. Le « Pentadactylos » (de penta, cinq et dactylos, doigt) désigne une montagne dont la forme bien particulière correspond, selon la légende, à l'empreinte laissée par la main qui arracha le haut de la montagne pour le jeter à la mer. De l'écume provoquée par la chute de ce rocher dans l'eau serait née la déesse de l'Amour, Aphrodite.

Notes et références de l'article

  1. http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/europe/europeacc.htm Université de Laval Québec
  2. Georges Ténékidès, Chypre: histoire récente et perspectives d'avenir, Nagel, Paris 1974
  3. http://ec.europa.eu/cyprus/turkish_community/index_en.htm

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens et documents externes

Bibliographie

  • Yoann Kassianides, La politique étrangère américaine à Chypre (1960-1967), L'Harmattan, Paris, 2005, (ISBN 2-7475-8459-3).
  • Étienne Copeaux, Claire Mauss-Copeaux, Taksim! Chypre divisée, Aedelsa, Lyon, 2005. L'ouvrage le plus récent en français, basé sur une enquête parmi la population, entre 1995 et 2005. Les auteurs, chercheurs au CNRS, sont spécialistes de la Turquie contemporaine et de la mémoire des conflits. Compte rendu en ligne.


Pays méditerranéens

Europe méditerranéenne : Portugal1 · Espagne · France · Monaco · Italie · Malte* · Slovénie · Croatie · Bosnie-Herzégovine · Monténégro · Albanie · Grèce · Chypre*,2,3 · Turquie2,3

Asie méditerranéenne : Chypre*,2,3 · Turquie2,3 · Syrie · Liban · Israël · Bande de Gaza · Égypte3,4

Afrique méditerranéenne : Égypte3,4 · Tunisie · Libye · Algérie · Maroc

1 n'est pas bordé par la mer Méditerranée, mais est méditerranéen par le climat, la faune et la flore  •  2 partiellement européen •  3 partiellement asiatique •  4 partiellement africain •  * pays insulaire   


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chypre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • chypre — [ ʃipr ] n. m. • 1771; du nom de l île de Chypre ♦ Parfum à base de bergamote et de santal Adj. CHYPRÉ, ÉE . Chypre (en grec Kipriakê Dêmokratia; en turc Kibris Cumhuriyeti) état insulaire de la Médit. orientale dont le Nord a fait sécession (… …   Encyclopédie Universelle

  • chypré — chypre [ ʃipr ] n. m. • 1771; du nom de l île de Chypre ♦ Parfum à base de bergamote et de santal Adj. CHYPRÉ, ÉE . Chypre (en grec Kipriakê Dêmokratia; en turc Kibris Cumhuriyeti) état insulaire de la Médit. orientale dont le Nord a fait… …   Encyclopédie Universelle

  • Chypre — Chypre, pronounced: [ʃipʁ] or [ʃipχ], is the name of a family (or concept) of perfumes that are characterised by an accord composed of citrus top notes, a floral middle, and a mossy animalic base note derived from oak moss and musks. Chypre… …   Wikipedia

  • Chypre — klassifiziert eine Familie von Parfüms, die aus einer hesperidischen Kopfnote von Zitrusölen wie Bergamotte, Orange, Zitrone oder Neroli, einer blumigen Herznote aus Rosen und Jasminöl, und einer warmen, holzig moosigen Basisnote aus Eichenmoos… …   Deutsch Wikipedia

  • Chypre — Nom rare porté dans l Ain et la Haute Savoie, d où il semble originaire. Je n en connais pas le sens, mais il pourrait s agir d un toponyme, puisqu il existe un Bois du Chypre à Cercier (74) …   Noms de famille

  • Chypre —   [ ʃiːpər, französisch] das, , ein »abstraktes« Parfüm von unterschiedlicher Zusammensetzung, enthält neben Bergamottöl, Cumarin, Jasmin , Patschuli , Rosen und Sandelöl stets auch Eichenmoos …   Universal-Lexikon

  • Chypre — noun Any of several perfumes having a citrus top note and woody base notes …   Wiktionary

  • chypre — noun a) Family of fragrances build on a base consisting of bergamot, oakmoss and labdanum. b) A perfume with such a fragrance …   Wiktionary

  • Chypre — Chy|pre* [ ʃi:prə] das; <nach der franz. Bez. der Insel Zypern> ein Parfüm …   Das große Fremdwörterbuch

  • chypre — n. blend of resins used in the perfume industry; perfume made from sandalwood …   English contemporary dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.