Manduel


Manduel


43° 49′ 10″ N 4° 28′ 27″ E / 43.8194, 4.4742

Manduel
Administration
Pays France
Région Languedoc-Roussillon
Département Gard
Arrondissement Nîmes (chef-lieu)
Canton Canton de Marguerittes
Code commune 30155
Code postal 30129
Maire
Mandat en cours
Marie-Louise Sabatier
2008-2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération Nîmes Métropole
Démographie
Population 5 725 hab. (2007)
Densité 216 hab./km²
Géographie
Coordonnées 43° 49′ 10″ Nord
       4° 28′ 27″ Est
/ 43.8194, 4.4742
Altitudes mini. 50 m — maxi. 77 m
Superficie 26,46 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Manduel est une commune du Gard située à environ 10 km au sud-est de Nîmes (France). Manduel a une population en augmentation permanente, d'environ 6000 habitants en 2005. La commune jouxte la route départementale 999, reliant Nîmes à Beaucaire, et se trouve à une distance d'environ 715 km de Paris.

Située à un jet de pierre du Rhône et de la Provence, non loin du plateau des Costières contre lequel elle s'appuie, la ville fait partie de la région Languedoc-Roussillon. Ses habitants sont les Manduellois.

Sommaire

Étymologie

L'origine du nom Manduel est incertaine : est-ce un nom d'homme gaulois Manduilo en emploi absolu, ou bien un composé avec -ialo du nom de personne Manduos ? De Mandolio en 943 ne nous permet pas de répondre avec précision.ou bien de amandus 1er eveque de la region

Données économiques

  • Taux de chômage : env. 15 % (estimation 2005).
  • Revenu moyen par ménage : env. 19900 €/an.

Géographie

Les communes de Rodilhan, Marguerittes, Redessan, Beaucaire, Bellegarde et Bouillargues sont limitrophes à la commune de Manduel. Ses habitants sont les Manduellois et Manduelloises.

Manduel est l'une des 79 communes membres du Schéma de Cohérence Territoriale SCOT du Sud du Gard (voir lien) et fait également partie des 41 communes du Pays Garrigues Costières.

Histoire

Préhistoire

Le territoire de la commune est occupé depuis des temps forts reculés. Des silex taillés rapportés au Gravettien (25 000 ans environ) ont été retrouvés lors de fouilles de sauvetages menées par F. Bazile du CNRS (Vauvert) et son équipe durant l'été 2000. L'emplacement d'un campement de chasseurs gravettiens était matérialisé par plusieurs structures en galet de la costière, dont un foyer nettement circonscrit. Les ossements n'ont malheureusement pas été conservés. En revanche, les nombreux outils taillés en silex, grattoirs, burins, lamelles à dos et surtout pointes de la Gravette évoquent un temps d'occupation d'au moins plusieurs jours en relation avec la chasse et les activités qui y sont liées (découpe, tannage ?). De plus la présence de fragments de coquillages (parures) et d'ocre témoignent de préoccupations autres que la simple prédation[1].

D'autres occupations préhistoriques sont également connues près de l'étang de Campuget, toujours sur le territoire communal. On trouve enfin les traces des premiers agriculteurs datant d'environ 4 000 ans avant notre ère et qui cultivaient de la vigne[2].

Antiquité

Mais c'est au IVe siècle av. J.‑C. qu'un Gaulois nommé Manduos s'y installe, fuyant alors Nîmes, déjà important centre régional. Il nomme l'endroit « Mandolios », littéralement « La clairière de Manduos ».

Moyen Âge

En 943 de notre ère apparaît pour la première fois le nom Manduel. Au XIIe siècle, le territoire appartenait aux puissants Comtes de Toulouse. Il passa au XIVe siècle sous la domination de Guillaume de Nogaret, seigneur de Calvisson, et resta aux mains de ses héritiers jusqu'à la Révolution française.

Période moderne

Période contemporaine

L'engouement pour le sud-est de la France et l'arrivée en 2001 de la ligne à grande vitesse Méditerranée, mettant la région nîmoise à 2 h 52 de Paris en TGV, ont contribué à l'essor démographique de la commune. Sa population a quadruplé en trente ans pour atteindre aujourd'hui près de 6 000 habitants.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Marie-Louise Sabatier PS  
mars 2008 en cours Marie-Louise Sabatier PS Vice-présidente de Nîmes Métropole
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[3])
1938 1942 1946 1956 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007
1953 986 1328 1453 1649 2389 3554 5579 5748 5729 5725
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Lieux et monuments

  • La borne milliaire d'Antonin le Pieux, élevée en 145 après J.-C., est l’une des bornes que les Romains posaient sur les routes principales, tous les mille pas. Provenant de la Voie Domitienne qui reliait Narbonne à Arles, elle porte une inscription en latin. Très lisiblement, on apprend que c’est Antonin le Pieux qui l’érigea lors des réparations de la Via Domitia. Le chiffre VII qui se trouve à la dernière ligne nous indique qu’elle marquait le 7e mille entre Nîmes et Beaucaire. Ce milliaire fut découvert en 1861, lors de la démolition de la vieille église de Manduel, sous le pavé de l’édifice. Par sa conservation presque parfaite et pour assurer sa protection, cette borne a fait l’objet d’un classement aux monuments historiques[4]. Elle se trouve actuellement face à l’hôtel de ville.
  • L'église actuelle du village, de style romano-byzantin, résulte de la décision du conseil municipal du 11 mai 1856, décidant de la construction d'un nouvel édifice religieux sur l'emplacement de l'ancienne église, alors détruite. Construite durant les années 1855-1860 par l'architecte Henri Révoil ,l'église trône désormais au centre du village, comptant plusieurs tableaux et objets mobiliers inscrits à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques : grilles latérales du chœur et Banc des Marguilliers (1862), L’Arrestation de saint Genest patron de la paroisse, de J.-B. Lacroix (1842) et enfin La Mort de saint Joseph, œuvre anonyme dont la datation pourrait remonter au XVIIe siècle.

Agriculture

Bien que diversifiée (abricotiers, pêchers, oliviers), l'essentiel de l'économie agricole repose sur la vigne.

Située dans le terroir de l'AOC « Costières de Nîmes » (anciennement appelées « Costières du Gard »), la commune possède sa propre cave coopérative. Elle abrite également un domaine d'environ 160 ha, dénommé « Château de Campuget », où un exploitant privé produit principalement des vins rouges et rosés, dont 70 % sont destinés à l'exportation.

Évènements et fêtes

  • La fête votive (de dévotion, fête dédiée au saint patron du village) honore saint Genest et se déroule chaque année le premier dimanche suivant le 26 août. Elle est l'occasion de festivités durant plusieurs jours.
  • À côté de célébrations à caractère national (Fête du travail, commémoration du 8 mai 1945, Fête de la Musique…) la commune organise également chaque été entre mai et juin une semaine du patrimoine.

Personnalités liées à la commune

Jumelage

Voir aussi

Notes

  1. F. Bazile, G. Boccaccio, C. Monnet-Bazile (2001) - « La Treille (Manduel, Gard) : un nouveau gisement gravettien en Languedoc rhodanien », Bulletin de la Société préhistorique française, tome 98, n°3 pp. 545-550.
  2. Michel Bouvier, Le vin, c'est toute une histoire, Jean-Paul Rocher Éditeur, Paris, 2009, p. 28.(ISBN 2917411230)
  3. Manduel sur le site de l'Insee
  4. Arrêté du ministre des Affaires culturelles en date du 5 juin 1973.

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Manduel de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Manduel — Manduel …   Deutsch Wikipedia

  • Manduel — Manduel …   Wikipedia

  • Manduel — País …   Wikipedia Español

  • Manduel — Original name in latin Manduel Name in other language Manduel State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 43.81855 latitude 4.47247 altitude 57 Population 6260 Date 2011 01 19 …   Cities with a population over 1000 database

  • Gare de Manduel — Manduel Redessan Localisation Pays France Ville Manduel Adresse Avenue Pierre Mendès France 30129 Manduel Coordonnées géographiques …   Wikipédia en Français

  • Rodilhan — 43° 49′ 40″ N 4° 26′ 03″ E / 43.8278, 4.4342 …   Wikipédia en Français

  • Ligne des Angles à Saint-Brès (LGV) — Cet article court présente un sujet plus développé dans : LGV Méditerranée et Contournement de Nîmes et de Montpellier. Ligne Les Angles Saint Brès (LGV) Pays  France Historique …   Wikipédia en Français

  • Transports en commun de Nîmes — TanGO! Situation Communauté d agglomération Nîmes Métropole Type Bus …   Wikipédia en Français

  • Bouillargues — 43° 48′ 03″ N 4° 25′ 39″ E / 43.8008, 4.4275 …   Wikipédia en Français

  • Costières-de-nîmes —  Pour l’article homophone, voir Costière (homonymie). Vallée du Rhône …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.