Sommieres


Sommieres

Sommières

Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Sommières-du-Clain.
Sommières
Photographie représentant symboliquement la Commune
Carte de localisation de Sommières
Pays France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Gard
Arrondissement Arrondissement de Nîmes
Canton Canton de Sommières
Code Insee 30321
Code postal 30250
Maire
Mandat en cours
Guy Marotte
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Sommières
Latitude
Longitude
43° 47′ 07″ Nord
       4° 05′ 27″ Est
/ 43.7852777778, 4.09083333333
Altitude 19 m (mini) – 106 m (maxi)
Superficie 10,36 km²
Population sans
doubles comptes
4 505 hab.
(2006)
Densité 434 hab./km²

Sommières est une commune française, située dans le département du Gard et la région Languedoc-Roussillon.

Sommaire

Géographie

Située à la périphérie ouest de la Vaunage, région très viticole, à vingt-sept kilomètres de Nîmes et à vingt-huit de Montpellier, cette petite ville très pittoresque est connue pour son centre médiéval construit en "damier" le long du fleuve le Vidourle, dont les étroites rues sont enjambées de multiples arcades et porches, pour son château, aujourd'hui en ruine, dont la haute tour accessible aux visiteurs, domine la cité et pour son célèbre pont romain si souvent malmené lors des redoutables vidourlades. La commune est en effet régulièrement assujettie aux inondations lors d'épisodes de pluies cévenoles, le record date de septembre 2002.

Les communes d'Aspères, Salinelles, Villevieille, Junas, Boisseron et Saussines , sont limitrophes à la commune de Sommières. Ses habitants sont appelés les Sommiérois et Sommiéroises.

Sommières est l'une des 75 communes membres du Schéma de Cohérence Territoriale SCOT du Sud du Gard et fait également partie d'une des 34 communes du Pays Vidourle Camargue.

Histoire

Le pont au-dessus du Vidourle fut construit au Ier siècle par l'Empereur Tibère afin de relier Nîmes à Toulouse.
Il était initialement constitué de dix-sept arches pour une longueur totale de cent quatre-vingt-neuf mètres. Ces dimensions étaient suffisantes pour enjamber le lit du Vidourle et assurer la liaison entre les deux rives, malgré les nombreuses crues du capricieux fleuve.
Sommières fut érigée au Xe siècle en partie sur le pont (dont il ne reste que quelques arches), à même le lit du fleuve, ce qui explique les nombreuses inondations dont est victime la ville lors des débordements du Vidourle. Sommières fut un des fiefs principaux de la Maison des Princes d'Anduze, Satrapes de Sauve, et de leurs cousins les Roquefeuil-Anduze. Ces deux familles seigneuriales, de grande importance régionale, y battaient monnaie, dans un des ateliers de la ville, dans les années 1220-1266.

Siège de Sommières par Louis XIII - 14 août 1622

Durant les guerres de religion, la ville change de mains à plusieurs reprises. Après le massacre de la Saint-Barthélemy, ce sont d’abord les protestants qui quittent la ville pour Anduze et Sauve. Ils réunissent une troupe, et sous la direction d’Antoine Dupleix, dit le capitaine Grémian, ils prennent la ville par surprise le 6 novembre 1572[1].

Le gouverneur du Languedoc, Montmorency-Damville décide en janvier 1573 de reprendre la ville, qui est investie le 11 février. Après deux mois de siège, le comte de Damville accepte la reddition des huguenots. Il épargne les habitants et les défenseurs[2], des Cévenols portant au chapeau la cuillère des Gueux de Zélande, sur instruction du roi[3] mais les protestants doivent quitter la ville[4].

En 1622, la ville est assiégée, comme presque toutes les villes protestantes, par l’armée royale.

Lors de la guerre des Camisards, Jean Cavalier fait une incursion dans Sommières le 2 octobre 1703 contre les troupes royales de la place dirigées par M. Montredon. Il incendie une partie du faubourg du Bourguet pour les faire sortir du bastion mais celles-ci n'interviennent pas et sept à huit personnes décèdent[5].

Elle fut chef-lieu de district de 1790 à 1795.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
mars 2001 2005 Alain Danilet UMP
2005 mars 2008 Guy Marotte DVG
mars 2008 Guy Marotte DVG
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Activités culturelles

Le cinéma Le Venise est un cinéma avec une sélection de film variée dans ses deux salles. Il y passe autant des films commerciaux que des films art et essai.

La radio locale de jeunes Radio Sommières 102.9 FM propose un programme diversifié composée uniquement par plus de 60 jeunes en une semaine. On peut l'écouter à Sommières et les quelques villages voisins sur le 102.9 MHz (FM). On y retrouve des informations locales culturelles, des interviews, des reportages mais aussi des émission à thèmes. C'est une radio associative et non commerciale.

Le Théâtre, Cabaret Dîner-Spectacle unique dans la région, ouvert depuis 2002.

Activités économiques

Lieux et monuments

  • La Tour Carrée, une des tours de l'ancien château-fort, haute de 25 mètres, édifice fortifié (inscription MH 4 juin 1926), propriété de la commune de Sommières.
  • Immeuble (17ème siècle ; 18ème siècle). Escalier à loggias avec sa rampe en fer forgé (cad. AC 423) : classement par arrêté du 28 décembre 1984. Façades et toitures sur rues murs de la cage d'escalier, à l'exclusion de la partie classée (cad. AC 214, 423) : inscription par arrêté du 28 décembre 1984. Escalier à loggias avec sa rampe en fer forgé : 18e siècle. A voir : escalier, loggia, élévation, rampe d'appui, toiture, mur. Propriété d'une personne privée. Adresse : Randon (impasse) place Taillade (rue) 3 ; Jean-Jaurès

Nombreuses autres maisons et façades du 16ème au 18ème siècle à découvrir sur les places à arcades et dans les nombreuses rues de la ville ; ensemble urbanistique en damier remarquable hérité de la période médiévale.

  • Le Pont romain dit de Tibère sur le Vidourle. Après le Pont du Gard, c'est le deuxième monument de ce type le mieux conservé du monde romain même s'il fut très restauré au début du 18ème siècle. Pour autant il n'est pas inscrit sur la liste MH ( ! ). Ce pont est très souvent malmené lors des terribles crues du Vidourle appelées ici Vidourlades . La dernière en date, celle du 9 septembre 2002 a atteint, en amont du pont, la cote inédite de 8,20m, l'eau passant de manière spectaculaire sur le tablier...
  • Le Beffroi communal ( inscription MH 27 mars 1926 ), propriété de la commune de Sommières. Cette tour fortifiée constituait une des entrées de la ville médiévale et comportait un pendant à l'autre extrémité du pont ainsi que l'atteste le blason de la ville qui y est sculpté. Porte ogivale, la terrasse est surmonté d'une petite tour dotée d'un campanile qui comporte une cloche datant de 1613 ( IMH ) , tombée lors de son installation en 1657 ( d'où un son très particulier ...)
  • la porte du Bourguet, réaménagée en 1752, elle permet l'accès à la rue très commerçante Antonin Paris, ancienne "rue droite ". A noter qu'elle possède encore ses anciennes portes en bois cloutées, récemment restaurées.
  • La porte Narbonne, un peu plus bas, édifiée en 1752, récemment restaurée, donne directement accès au dédale des rues en damier de la ville basse.
  • L'église Saint-Pons. Entièrement rebâtie à partir des années 1860 dans le style néo-gothique alors à la mode, elle n'est cependant pas dénuée d'intérêt ; remarquer la richesse du décor peint intérieur qui n'est pas sans rappeler celui de l'abbaye Saint-Michel de Frigolet ainsi que tout son mobilier liturgique encore présent, chose qui devient de plus en plus rare. À voir également le très beau clocher de style Louis XV ( 1748 ) surmonté d'un élégant dôme de pierre, seul élément conservé de l'ancienne église reconstruite après les troubles des guerres de religion.
  • Le temple protestant. Il est installé depuis le début du 19ème siècle dans l'ancienne église des cordeliers ( 18ème ). Très belle façade classique, clocher sur le pignon central surmonté d'une sorte d'obélisque ou pyramidion, lui même encadré de deux autres éléments de ce type. Ce monument n'est pas sans rappeler, de manière plus sobre, l'église voisine d'Aujargues.
  • Le début du XXIe siècle voit une ancienne voie ferrée transformée en voie verte de la Vaunage : Caveirac - Calvisson - Sommières pour tous les non motorisés : piétons, fauteuils, patins et vélos[6]

Personnalités liées à la commune

  • Jean-Baptiste Fabre, dit « Abbé Fabre », né à Sommières le 28 mars 1727, ecclésiastique et écrivain. Son œuvre en français, en grande partie inédite, est consacrée à la poésie classique, aux contes et à la polémique. Il se révèle comme un très grand écrivain dans son œuvre en occitan, beaucoup plus libre et inventive. D'abord conçus pour amuser les nobles, notables et ecclésiastiques qu'il fréquente, ses ouvrages connurent un grand succès populaire au XIXe siècle. Il traduit aussi à sa façon en occitan les grands poètes classiques comme Homère, Virgile, Horace, Martial ou Ovide.
  • Jean Valz, né en 1746 dans le GardGallician, Vauvert ou Nîmes), décédé en 1794 à Nîmes (guillotiné). Bourgeois révolutionnaire influent du Gard, administrateur de Nîmes, premier administrateur du district de Sommières. Il fut condamné à mort comme « fédéraliste », par le tribunal criminel du département du Gard. Il fut l'une des toutes dernières victimes de la Terreur.
  • Marc Dax, médecin français, né le 27 décembre 1770 à Tarascon-sur-Ariège, mort à Sommières le 3 juin 1837. Il est considéré comme un précurseur de la théorie de la dominance de l'hémisphère gauche du cerveau humain dans le langage, devançant de 25 ans les travaux de Paul Broca dont le nom a largement éclipsé celui de Dax.

Voir aussi

Liens externes

Commons-logo.svg

Notes

  1. J. Brolles. Histoire du premier siège de Sommières en Languedoc. Sommières et son Histoire, bulletin n° 2, 1992. Disponible en ligne [1], consulté le 28 février 2007
  2. Pierre Miquel, Les Guerres de religion, Club France Loisirs, 1980, (ISBN 2-7242-0785-8 ), p 289
  3. Sébastien Volpellière. Sommières, une page d’histoire militaire. Sommières et son Histoire, bulletin n° 11, 2003. Disponible en ligne [2], consulté le 28 février 2007
  4. J. Brolles. op. cit.
  5. Sommières et Son Histoire. Un épisode de la guerre des Camisards : l’incursion de Jean Cavalier dans les faubourgs de Sommières (2 octobre 1703) . Sommières et son Histoire, bulletin n° 11, 2003. Disponible en ligne [3], consulté le 28 février 2007
  6. [4]
Ce document provient de « Sommi%C3%A8res ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sommieres de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sommières — Sommières …   Deutsch Wikipedia

  • Sommières — Someire …   Wikipedia Español

  • Sommières — (spr. Sommiähr), Stadt im Arrondissement Nismes des französischen Departements Gard, an der Vidourle; Schloß, Fabriken in Leder u. gewebten Waaren; 3800 Ew …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Sommières — (spr. ßommjǟr ), Stadt im franz. Depart. Gard, Arrond. Nimes, am Vidourle, Knotenpunkt der Paris Lyoner Bahn, hat Reste eines allen Schlosses, eine Römerbrücke mit mittelalterlichem Turm, eine reformierte Konsistorialkirche, eine Gewerbekammer,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Sommières —  Ne doit pas être confondu avec Sommières du Clain. Pour le vin, voir sommières (AOC) …   Wikipédia en Français

  • Sommières — French commune nomcommune=Sommières and the Roman Bridge région=Languedoc Roussillon département=Gard arrondissement=Nîmes canton=Sommières insee= 30321 cp=30250 maire=Guy Marotte mandat=2004 2008 intercomm=Pays de Sommières… …   Wikipedia

  • Sommieres — Original name in latin Sommires Name in other language Someiras, Someire, Somm er, Sommieres, Sommires, Somire, suo mi ai, Сомм єр State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 43.78534 latitude 4.08973 altitude 33 Population 4003 Date 2012 …   Cities with a population over 1000 database

  • Sommieres-du-Clain — Sommières du Clain  Pour l’article homonyme, voir Sommières.  Sommières du Clain …   Wikipédia en Français

  • Sommières-du-clain —  Pour l’article homonyme, voir Sommières.  Sommières du Clain …   Wikipédia en Français

  • Sommières (Begriffsklärung) — Sommières ist der Name zweier Gemeinden und eines Kantons in Frankreich: Sommières, Gemeinde im Département Gard Kanton Sommières im Département Gard Sommières du Clain, Gemeinde im Département Vienne Diese Seite ist eine Begriffs …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.