Louise Beaudoin


Louise Beaudoin
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beaudoin.
Louise Beaudoin
Louise Beaudoin
Louise Beaudoin lors d'une visite dans Chambly.
Nationalité canadienne
Naissance 26 septembre 1945 (1945-09-26) (66 ans)
Québec
Carrière Députée et ministre québécois
Parti(s) Députée indépendante

Louise Beaudoin, née le 26 septembre 1945 à Québec, est une femme politique québécoise. Nièce de Me Guy Des Rivières et de Jacques Flynn. Elle est députée de la circonscription de Rosemont depuis les élections de 2008 et elle a été porte-parole de l'opposition officielle en matière de relations internationales et de la Francophonie, depuis le 9 janvier 2009. Le 6 juin 2011, elle quitte le Parti Québécois avec Pierre Curzi et Lisette Lapointe afin de protester contre le projet de loi présenté par le Parti Québécois sur l'amphithéatre de Québec.

Sommaire

Biographie

Louise Beaudoin a obtenu une Licence en histoire de l'Université Laval en 1967 ainsi qu’une Licence en sociologie de l'Université Paris-Sorbonne en 1969. Par la suite, elle poursuit ses études supérieures à l’Université Laval et obtient une Maîtrise en histoire en 1974.

Encore jeune femme, Louise Beaudoin est recrutée par Denys Vaugeois dans le cabinet du ministre Marcel Masse au retour de ses études en France en 1969. De 1973 à 1976, elle travaille à l'École nationale d'administration publique (ENAP). Elle est aussi la directrice de cabinet du ministre Claude Morin de 1976 à 1981. Elle est directrice des affaires françaises au ministère des Relations internationales du Québec de 1981 à 1983 et déléguée générale du Québec à Paris en 1984-1985.

Elle fera son entrée au conseil des ministres le 12 octobre 1985 comme ministre des Relations internationales. Elle n'était pas député à l'Assemblée nationale à ce moment. Elle perdra son poste après l'élection de 1985 lors de la défaite du Parti québécois et de sa propore défaite dans la circonscription de Louis-Hébert. Elle est proche de René Lévesque pendant les dernières années de sa vie.

Elle est élue députée du Parti québécois dans la circonscription de Chambly à l'élection de 1994, puis réélue en 1998. Mais elle a été défaite par la libérale Diane Legault en 2003 par une faible majorité de 400 voix.

Elle a été la ministre responsable de la Charte de la langue française, des relations internationales, des relations intergouvernementales, de la Francophonie, de la Culture et des Communications, de la mondialisation.

Avec Sheila Copps au ministère du Patrimoine canadien, Beaudoin a aussi travaillé à l'adoption de la déclaration universelle de l'Unesco sur la diversité culturelle, votée après les attentats du 11 septembre 2001. La même année, elle accuse le gouvernement du Canada de mentir pour ne pas laisser Bernard Landry participer au Sommet des Amériques.

Suite à son départ de l'Assemblée nationale du Québec, elle a enseigné à l'Université du Québec à Montréal à titre de professeure associée et continue son étude sur la mondialisation.

Après sa défaite en 2003, elle avait toujours espéré pouvoir redevenir la députée de Chambly, mais au début de 2007, elle fit publier une lettre dans le journal La Presse expliquant les raisons de sa retraite définitive de la politique québécoise.

Dans cette lettre, elle a notamment mentionné sa nouvelle lutte politique : la diversité linguistique. Son ancien chef de cabinet, Bertrand St-Arnaud, s'est porté candidat à l'élection générale québécoise de 2007. Elle a été professeure associée au département de science politique de l'UQAM et travaille aujourd'hui au sein du Cérium de l'Université de Montréal.

Elle n'a pas fait mystère de son amitié avec son adversaire politique, Liza Frulla. En 2007, elles publient conjointement le livre Amitié interdite.

En mai 2007, elle a publiquement appuyé le Parti socialiste français de Ségolène Royal.

À la surprise de plusieurs, le 31 octobre 2008, elle annonce publiquement son intention de retourner en politique provinciale en étant candidate du Parti québécois dans la circonscription de Rosemont. Elle prend ainsi la place de Rita Dionne-Marsolais, qui quittait la vie politique. Elle remporte le siège lors de l'élection générale du 8 décembre 2008, défaisant son adversaire libérale Nathalie Rivard par près de 5500 voix.

Réalisations

Honneurs

Citations

  • « Et dans notre programme, il est bien indiqué que, s'il y a un oui au référendum, si la souveraineté du Québec se réalise, il y aura une armée québécoise. Bien oui, c'est ça. C'est ça. Voilà ! » (13 décembre 1994)
  • « Alors, l'Europe politique, c'est un phantasme qui ne se produira pas dans les 50 prochaines années. Au contraire, ce que fait l'Europe actuellement, c'est ce que l'on veut faire ici. Nos points de départ sont différents, mais nos points d'arrivée convergeront. » (13 septembre 1995)
  • « Ils ont perdu beaucoup de leurs élèves par l'effet justement de la Charte. C'était ça qui était voulu, c'était l'idée qui était derrière la Charte. » (25 avril 1996, à propos de la communauté anglophone)
  • « Je veux juste vous faire remarquer que le taux de bilinguisme des anglophones du Canada est de 6,9 %, pas beaucoup. Il y a encore de l'espace, là. Je veux dire, c'est quand même assez étonnant. » (4 mai 2000)

Anecdote

Elle fait l'objet d'un reportage lors de 60 Minutes pour sa défense féroce de la loi 101.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Précédée par Louise Beaudoin Suivie par
Rita Dionne-Marsolais
Parti québécois
Députée de Rosemont
Parti québécois puis Indépendant
Assemblée nationale du Québec
2008-(actuellement)
(actuellement en poste)
Lucienne Robillard
Libéral
Députée de Chambly
Parti québécois
Assemblée nationale du Québec
1994-2003
Diane Legault
Libéral

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Louise Beaudoin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Louise Beaudoin — (born September 26, 1945 in Quebec City, Quebec) is a Quebec politician.BiographyBeaudoin earned a master s degree in history from Université Laval and a master s degree in sociology at the Sorbonne.In the 1970s, she worked at the École nationale …   Wikipedia

  • Beaudoin — ist der Familienname folgender Personen: Eric Beaudoin (* 1980), kanadischer Eishockeyspieler Gérald Beaudoin (1929–2008), kanadischer Jurist und Politiker (Conservative party) Laurent Beaudoin (* 1938), kanadischer Manager Louise Beaudoin (*… …   Deutsch Wikipedia

  • Beaudoin — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour l’article homophone, voir Baudouin. Beaudoin est un nom de famille notamment porté par : (par ordre alphabétique) François Beaudoin (1904… …   Wikipédia en Français

  • Laurence beaulieu-beaudoin — Laurence Beaulieu Beaudoin, née Laurence Beaulieu le 15 août 1919 à Saint Laurent, est décédée le 19 avril 1996 à l’hôpital Sacré Cœur de Montréal. Elle vécut la plus grande …   Wikipédia en Français

  • Laurence Beaulieu-Beaudoin — Laurence Beaulieu Beaudoin, née Laurence Beaulieu le 15 août 1919 à Saint Laurent, et morte le 19 avril 1996 à l’hôpital Sacré Cœur de Montréal est une auteure québécoise. Elle vit la plus grande partie de sa vie à …   Wikipédia en Français

  • Armée québécoise — Louise Beaudoin Pour les articles homonymes, voir Beaudoin. Louise Beaudoin Louise Beaudoin et d André Boisclair lors d une visite d …   Wikipédia en Français

  • Andre Boisclair — Louise Beaudoin und André Boisclair. André Boisclair (* 14. April 1966 in Montréal, Kanada) ist ein kanadischer Politiker. Seit November 2005 ist er Chef der Parti Québécois, der wichtigsten sozialdemokratischen Partei der Provinz Québec.… …   Deutsch Wikipedia

  • Boisclair — Louise Beaudoin und André Boisclair. André Boisclair (* 14. April 1966 in Montréal, Kanada) ist ein kanadischer Politiker. Seit November 2005 ist er Chef der Parti Québécois, der wichtigsten sozialdemokratischen Partei der Provinz Québec.… …   Deutsch Wikipedia

  • 2008 Quebec Election — Élection générale québécoise de 2008 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français

  • 2008 Quebec general election — Élection générale québécoise de 2008 Élections au Québec Élections générales 1867 • 1871 • 1875 • 1878 1881 • 1886 • 1890 • …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.