1973 au Québec


1973 au Québec
Éphémérides
Chronologie du Québec :
1970 1971 1972  1973  1974 1975 1976
Décennies au Québec :
1940 1950 1960  1970  1980 1990 2000
Chronologie dans le monde :
1970 1971 1972  1973  1974 1975 1976
Décennies :
1940 1950 1960  1970  1980 1990 2000
Siècles :
XIXe siècle  XXe siècle  XXIe siècle
Chronologies thématiques :

Aéronautique Architecture Automobile • Bande dessinée Chemins de fer Cinéma Disney Droit Économie • Football Informatique Jeu • Jeu vidéo Littérature Musique Musique classique Parcs de loisirs Photographie Santé et médecine • Science Sociologie Sport Télévision Théâtre

Cet article traite des événements qui se sont produits durant l'année 1973 au Québec.

Sommaire


Événements

Janvier

Février

  • 4 février - Congrès à la direction du Ralliement créditiste. Yvon Dupuis est élu chef après 3 tours de scrutin. Son adversaire Armand Boies ne se rallie pas et accuse même le nouveau chef d'avoir été subventionné par des gens du crime organisé[4].
  • 15 février - Fonfation de CKRL-FM à Québec. Elle serait la première radio communautaire francophone dans le monde[5].

Mars

  • 14 mars - La troisième session de la 29e législature est prorogée[1].
  • 15 mars - Ouverture de la quatrième session de la 29e législature. Lors de son discours d'ouverture de la session, Robert Bourassa annonce la création d'un Conseil du statut de la femme[7].
  • 21 mars - Lors d'une audience de la CECO, William O'Bront, financier montréalais reconnu comme l'un des magnats de la pègre montréalaise, déclare avoir contribué à la caisse électorale du Parti libéral en 1970.
  • 29 mars - Le budget Garneau annonce des dépenses de plus de $5 milliards pour 1973-1974. Les revenus escomptés sont de $4,84 milliards[8].

Avril

  • 29 avril - Trois super-lignes de l'Hydro-Québec de 735 000 volts s'effondrent sous le verglas, faisant plus de $5 millions de dommages[10].

Mai

  • 1er mai - Jean-Pierre Charbonneau, journaliste du Devoir spécialisé dans les questions du crime organisé, est victime d'un attentat en pleine salle de rédaction. Il est blessé d'une balle à l'avant-bras[11].
  • 15 mai - Les trois chefs syndicaux sortent de prison.

Juin

  • 14 juin - Québec approuve le projet de construction d'un port en eaux profondes destiné aux pétroliers dans le Bas-Saint-Laurent. Le site envisagé est celui de Gros-Cacouna[12].

Juillet

Août

  • 5 août - Des rapports de la GRC confirment que la pègre a contribué à la caisse électorale de Pierre Laporte lors du congrès à la chefferie du PLQ en 1970[13].

Septembre

Octobre

  • 13 octobre - Pink Floyd présente pour la première fois Dark side of the moon au Forum de Montréal
  • 9 octobre - Le Parti québécois présente à la presse un Budget de l'An 1, qui serait le premier suite à une éventuelle déclaration d'indépendance. Les dépenses atteindraient $11.5 milliards et le surplus serait de $181 millions. Il y aurait des coupures dans la Défense et les Affaires étrangères et 45% des crédits seraient consacrés à la politique sociale[16].

Novembre

  • 15 novembre - Suite à une demande des Cris du Nouveau-Québec, la Cour supérieure enjoint la Société de Développement de la Baie James de bloquer ses travaux à la Baie James.Celle-ci veut tenter de faire casser le jugement en Cour d'appel[18].
  • 22 novembre - Ouverture de la première session de la 30e législature qui portera sur l'examen de crédits additionnels proposés par le ministre des Finances[1].
  • 28 novembre - Les Cris se rendent en Cour suprême pour tenter de casser le règlement de la Cour d'appel.

Décembre

  • 9 décembre - Lors d'un nouveau congrès créditiste, Camil Samson et Fabien Roy décident de relancer le parti. Le nom d'Yvon Dupuis n'y est même pas prononcé[19].

Naissances

Décès

Liens internes

Sources et références

  1. a, b, c, d, e et f Chronologie parlementaire 1973-1974. Consulté le 5 mai 2009
  2. « Les Jeux olympiques - Montréal ne doit rien attendre du fédéral », dans Le Devoir, 26 janvier 1973, p. 1 
  3. Louis La Rochelle. En flagrant délit de pouvoir. Boréal. 1982. p. 175
  4. Idem, p. 175
  5. Bilan du Siècle
  6. Bilan du Siècle
  7. En flagrant délit de pouvoir, p. 176
  8. Idem, p. 177
  9. Kamouraska sur IMDDB
  10. Gilles Prévost, « Trois super-lignes de l'Hydro s'effondrent sous le verglas: plus de $5 millions de dégâts », dans Le Devoir, 30 avril 1973, p. 1 
  11. Jean-Pierre Charbonneau. À découvert. Fidès. 2007. p. 13
  12. En flagrant délit de pouvoir, p. 177
  13. a et b À découvert, p. 71
  14. Guy Deshaies, « Rose est coupable, Lemieux récolte 2 ½ ans pour outrages », dans Le Devoir, 18 juillet 1973, p. 1 
  15. Bilan du Siècle
  16. Pierre Duchesne. Jacques Parizeau tome 2. Québec-Amérique. 2002. p. 79
  17. Élection générale québécoise de 1973 (article wikipédien)
  18. Guy Deshaies, « La Cour bloque les travaux à la Baie James », dans Le Devoir, 16 novembre 1973, p. 1 
  19. En flagrant délit de pouvoir, p. 189

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 1973 au Québec de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • 1973–74 Quebec Nordiques season — NHLTeamSeason Season=1973–74 Team=Quebec Nordiques Conference= ConferenceRank= Division=Eastern Division DivisionRank=5th Record=38–36–4 HomeRecord=25–10–4 RoadRecord=13–26–0 GoalsFor=306 GoalsAgainst=280 GeneralManager= Coach=Jacques Plante… …   Wikipedia

  • 1973 au Canada — Éphémérides Chronologie du Canada : 1970 1971 1972  1973  1974 1975 1976 Décennies au Canada : 1940 1950 1960  1970  1980 1990 …   Wikipédia en Français

  • 1973 — Années : 1970 1971 1972  1973  1974 1975 1976 Décennies : 1940 1950 1960  1970  1980 1990 2000 Siècles : XIXe siècle  XXe …   Wikipédia en Français

  • 1973 au Nouveau-Brunswick — Années : 1970 1971 1972  1973  1974 1975 1976 Décennies : 1940 1950 1960  1970  1980 1990 2000 Siècles : XIXe siècle  XXe siècl …   Wikipédia en Français

  • QUÉBEC (littérature et théâtre) — L’expression «littérature québécoise» s’est imposée, dans les années 1960, pour remplacer «littérature canadienne de langue [ou d’expression] française». C’est que le Québec d’alors change en profondeur, politiquement et socialement, et la… …   Encyclopédie Universelle

  • Quebec French — Français québécois Spoken in Quebec (mainly), Ontario, Western Canada, New England Native speakers (mother tongue) 6 million in Quebec, 700,000 elsewhere in Canada[ …   Wikipedia

  • Quebec Citadelles — City Quebec City, Quebec …   Wikipedia

  • Quebec Aces — City Quebec City, Quebec League American Hockey League …   Wikipedia

  • Québec Cartier Mining Company — is one of the leading producers of iron ore products in North America.The company was founded in the late 50 s by multiple Canadian and American investors. The first open pit mine was located in Lac Jeanine. The company then built the town of… …   Wikipedia

  • Quebec Superior Court — is the highest trial Court in the Province of Quebec, Canada. It consists of 144 judges who are appointed by the federal government following the recommendation of the Premier of Quebec.Chief Justices (term): [partial listing] * Frédéric Dorion… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.