Aincourt

49° 04′ 00″ N 1° 47′ 00″ E / 49.0667, 1.7833

Aincourt
Administration
Pays France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Arrondissement Pontoise
Canton Magny-en-Vexin
Code commune 95008
Code postal 95510
Maire
Mandat en cours
Claude Cadrot
2008-2014
Intercommunalité Sans
Site web http://www.aincourt.fr
Démographie
Population 913 hab. (2007)
Densité 91 hab./km²
Géographie
Coordonnées 49° 04′ 00″ Nord
       1° 47′ 00″ Est
/ 49.0667, 1.7833
Altitudes mini. 107 m — maxi. 201 m
Superficie 10,03 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Aincourt est une commune française située dans le département du Val-d'Oise et la région Île-de-France.

Sommaire

Géographie

Les lieux-dits et hameaux de la commune subsistant de nos jours sont au nombre de deux :

  • Lesseville et
  • la Ferme de Brunel.

Histoire

Le toponyme Aincourt proviendrait du germanique agin et du latin cortem (domaine) et suivant les époques, il apparaît dans les textes sous les formes Ayencourt, Laencourt et Incourt.
Aincourt est né de la réunion des fiefs de Brunel et Boran qui dépendaient d'Arthies et relevait de la châtellerie de la Roche-Guyon.

Le premier seigneur d'Aincourt connu est Gauthier d'Aincourt.
C'était un chevalier sans fortune, sans terre et sans prestige qui vivait dans la domesticité des grands seigneurs de la région.
En 1047, il se met au service de Guillaume le Bâtard à la bataille de Val-es-Dunes. Les barons furent battus Guillaume régnant sur la région, Gauthier reçoit en gage de remerciement Aincourt qui en 1050 fait partie du diocèse de Rouen.
En 1066, il embarque à Dives-sur-Mer [1] et débarque avec Guillaume le Conquérant sur la plage de Pevensey dans le Sussex à proximité d'Hastings.
Harold II d'Angleterre arrive à sa rencontre avec ses troupes, au total 7 000 à 8 000 hommes, dont environ 2 000 les Housecarls. Le 14 octobre 1066, la bataille d'Hastings débute. Après un début de combat indécis, le duc de Normandie lance les 3 000 hommes de sa chevalerie à l'assaut des lignes anglaises qui résistent tant bien que mal. À la fin de la journée, Guillaume ordonne à ses archers d'abandonner le tir en cloche pour adopter le tir tendu. C'est ainsi qu'Harold est blessé à l'œil par une flèche. Aussitôt, un groupe de chevaliers, dont Gauthier d'Aincourt harranguant ses hommes par un En avant ! …En avant !, se rue sur lui et l'achève. En avant ! …En avant ! reste actuellement la devise d'Aincourt.
En récompense ses valeureux compagnons Guillaume de Normandie, devenu roi d'Angleterre donne à ses compagnons[2] des terres. Gauthier maintenant appelé Walter d'Aincourt ou d'Ayencourt prend possession du comté du Lincolnshire. Ainsi prend naissance la dynastie de Gauthier (ou plutôt Walter) dont les habitants de Tealby (en) sont aujourd'hui ses descendants, comme l'était, au siècle dernier, Charles Tennyson d'Eyncourt (en), ancien membre du parlement britannique et propriétaire à Aincourt.
À la mort d'Héloïse de Coulombs [3], ses propriétés de Lesseville revinrent à l'abbaye Notre-Dame de Coulombs.

En 1490 Jehan de Fontenay, écuyer, est seigneur de la terre d'Aincourt et de celle de Fontenay-Mauvoisin.

Vers 1500, le domaine est cédé à Bertin de Silly[4], seigneur de la Houlette et de Longray, conseiller et chambellan du roi Louis XI, seigneur de la Roche Guyon, Auneau et Rochefort.

De 1574 jusqu'à la moitié du XVIIe siècle, le domaine appartient à la famille de Guiry.

En 1677, François-Charles de Nocey est qualifié de seigneur d'Aincourt.

En 1730, le fermier général René Jean Rémy Hénault de Cantobre, vend Aincourt à Louis Bille, secrétaire du roi, qui le cède à Elie Randon de Massane[5], receveur général des finances, secrétaire du roi seigneur d'Hanneucourt[6] et de Gargenville.

Le député aux Etats-Généraux et à la Convention Louis-Michel Lepeletier de Saint-Fargeau fut le dernier possesseur de ce fief.

Seconde Guerre mondiale

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les habitants de la ville subirent un épisode du régime de Vichy. Le 5 octobre 1940, un Camp pour les internés politiques est créé à Aincourt pour accueillir des internés communistes, dont les députés Pierre Dadot[7] et Fernand Grenier[8],[9].

Ce camp occupait le Pavillon des Hommes (Pavillon Adrien Bonnefoy-Sibour) de l'ancien sanatorium d'Aincourt, sur le site de la Bucaille. Ce site est devenu un centre de rééducation appartenant au centre hospitalier du Vexin.
Un monument, situé devant le bâtiment de la direction du Centre hospitalier du Vexin, rappelle la mémoire de ceux qui internés à Aincourt, sont partis en déportation pour ne plus en revenir, résistants, syndicalistes, souvent communistes, juifs, arrêté par les polices allemandes et/ou française.

Le Sanatorium de la Bucaille

Sur le site de la colline de la Bucaille, un immense sanatorium composé notamment de trois grands bâtiments de cure de 120 mètres chacun, fut édifié de 1931 à 1933, sur les plans des architectes Edouard Crevel et Paul-Jean Decaux[10], au milieu d'une forêt de pins des Vosges, plantée pour l'occasion.
On peut également y observer un remarquable jardin japonais, aménagé dans les années 1950.

Les bâtiments du sanatorium d'Aincourt ont été inscrits à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1999. Il constituent un des plus vastes et plus beaux exemples d'architecture hospitalière de style fonctionnaliste du XXe siècle.

Économie

Commune agricole, Aincourt connut jusqu'au début du XXe siècle une activité industrielle grâce à l'exploitation de la pierre meulière dans les bois de Lesseville.

Le principal employeur du village d'Aincourt est le Centre hospitalier du Vexin.
Le site d'Aincourt de cet établissement hospitalier est spécialisé dans la rééducation neurologique, neuro-orthopédique et respiratoire. Il est reconstruit en grande partie en 1999-2001.

Voir également Magny-en-Vexin.

Monuments

  • Château d'Aincourt [11]:
    Ce château est un logis rectangulaire aux mur épais de 1,85 m. Il semble que ce château soit le reste d'une maison forte appelée Grande ferme d'Aincourt ou Ferme du Colombier et situé près du lieu de Maudétour[12].

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 réélu mars 2008 Claude Cadrot[13] SE maire
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Cassini[14] et INSEE[15])

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
380 376 376 330 336 368 362 379 367
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
383 390 418 413 425 391 381 404 409
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
404 323 292 230 246 320 765 357 1 016
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007    
567 595 530 709 622 657 913    

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Liens internes

Liens externes

Notes et références

  1. Son nom figure sous la forme Gauthier d'Incourt sur une plaque située à l'intérieur de l'église de Dives-sur-Mer, qui commémore le départ des compagnons de Guillaume vers l'Angleterre depuis le port de Dives.
  2. Liste des compagnons de Guillaume à la bataille de Hastings
  3. après 1066
  4. Il décède après le 10 mars 1506
  5. 1701-1771
  6. Hanneucourt est hameau de Gargenville avec un chateau.
  7. [PDF] Assemblé nationale - Biographies des députés de la IVe République
  8. Assemblé nationale - Biographies des députés de la IVe République
  9. Synthèses des rapports des préfets, Direction Générale des Territoires Occupés (DGTO), 28 octobre 1940, consulté le 17 décembre 2008
  10. Centre hospitalier du Vexin
  11. Les châteaux du Val d'Oise
  12. Le château est privé et ne se visite pas
  13. Conseil général du Val d'Oise consulté le 27 juin 2008
  14. http://cassini.ehess.fr/ Population avant le recensement de 1962
  15. INSEE: Population depuis le recensement de 1962

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aincourt de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aincourt — País …   Wikipedia Español

  • Aincourt — French commune nomcommune=Aincourt caption= latitude=49.0733 longitude=1.7736 région=Île de France département=Val d Oise arrondissement=Pontoise canton=Magny en Vexin intercomm= maire=Claude Cadrot mandat=2001 2008 alt mini=107 alt maxi=201 m… …   Wikipedia

  • Sanatorium d'Aincourt — Vue du pavillon du Docteur Vian. Présentation Architecte Édouard Crevel et Paul Jean Decaux …   Wikipédia en Français

  • Walter D'Aincourt — (or Walter Deincourt) accompanied William the conqueror to England in 1066 and was rewarded with a large number of manors in a number of counties but particularly Nottinghamshire after the Norman conquest.BiographyD Aincourt s mark on history is… …   Wikipedia

  • Sanatorium du Vexin — Aincourt Aincourt Administration Pays France Région Île de France Département Val d Oise Arrondissement Pontoise Canton Magny en Ve …   Wikipédia en Français

  • Drocourt (Yvelines) — 49° 03′ 28″ N 1° 46′ 00″ E / 49.0577777778, 1.76666666667 …   Wikipédia en Français

  • Liste des monuments historiques du Val-d'Oise — Cette liste recense les monuments historiques du département du Val d Oise, en France. Sommaire 1 Généralités 2 Liste 3 Annexes 3.1 Liens internes …   Wikipédia en Français

  • La Roche-Guyon — Pour les articles homonymes, voir La Roche et Guyon. 49° 05′ 00″ N 1° 38′ 00″ E …   Wikipédia en Français

  • La Roche Guyon — Pays …   Wikipédia en Français

  • La roche-guyon — Pays …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”