Division Militaire

Division Militaire

Division militaire

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir division (homonymie).

L'expression division militaire, spécifique à l'armée de terre, peut désigner :

  • soit une unité militaire, qui est depuis le milieu du XIXe siècle une unité interarmes, c'est-à-dire composée d'éléments appartenant à plusieurs armes (infanterie et artillerie en général ou cavalerie et artillerie) ;
  • soit une unité territoriale correspondant à une organisation militaire du pays, indépendamment des forces qui y sont stationnées.

Il est donc indispensable d'indiquer à quelle période l'on se réfère et s'il s'agit d'une division des forces ou d'une division territoriale.

Le reste de l'article présente les Grandes unités. Celles-ci se subdivisent, pour l'armée française, en :

  • unités interarmes ;
  • unités propres à chaque arme.

Sommaire

Unités interarmes

Chaque Grande unité interarmée est commandée par un officier général qui dispose d'un état-major, d'éléments organiques (de division, de corps d'armée, d'armée) et d'un nombre variable de grandes unités qui lui sont subordonnées.
C'est seulement entre 1864 et 1940 que les grandes unités françaises et allemandes ont eu une organisation fixe jusqu'au niveau corps d'armée. Depuis 1955, la grande unité, division est modulable selon son type (division d'infanterie ou blindée); l'État-Major pouvant être amené à "casser" les unités pour les réorganiser en groupements temporaires (voir l'histoire de la 2e Division Blindée ou de la 9e Division d'infanterie coloniale en 1944-1945)

Unités propres à chaque arme

Le corps de troupe est placé sous le commandement d'un officier supérieur qui est responsable de l'administration, de l'instruction et de la conduite opérationnelle de son unité. Pour cela il dispose de ses commandants d'unités et d'un état-major regroupant les différents services dont le corps a besoin pour fonctionner (services administratifs, services techniques, service médical, base arrière, bureau opération-instruction).

La compagnie est la plus petite unité administrative; elle est placée sous les ordres d'un capitaine qui est responsable de l'administration, de l'instruction et de la capacité opérationnelle de son unité. Il dispose de trois à quatre sections de combat ou pelotons de chars (infanterie ou cavalerie), de ses pièces, d'un lieutenant de tir et d'officiers d'observation (artillerie), de sections de combats ou spécialisées dans le franchissement ou les travaux (génie), de liaison filaire, hertziennes, et autres (transmissions) etc. Selon son type et son arme d'appartenance, l'effectif de chaque compagnie comprend entre 150 et 200 hommes.

La division militaire territoriale

Chaque pays est divisé en un certain nombre de circonscriptions militaires territoriales.

France

Sous la IIIe République, plusieurs départements constituaient une région militaire qui devait mettre sur pied un corps d'armée.

La loi du 24 juillet 1873 relative à l'organisation générale de l'armée, appliquée en vertu du décret du 6 août 1874, crée 18 régions militaires métropolitaines :

Le décret du 28 septembre 1873 porte création d'un 19e Corps d'Armée en Algérie. La loi du 5 décembre 1897 porte création d'une nouvelle région de corps d'armée, la 20e (Nancy), appliquée par le décret du 8 février 1898. La loi du 22 décembre 1913 porte création d'une nouvelle région de corps d'armée, la 21e (Épinal). Avec la reconquête de l'Alsace-Lorraine, l'espace militaire métropolitain est réorganisé par le décret du 20 octobre 1919 : celle-ci est rattachée aux 6e, 7e, 20e et 21e régions militaires. La Région militaire de Paris (RMP) est créée vers 1923. En 1934, les 10e et 12e régions militaires sont dissoutes, et ne réapparaissent qu'en mai 1939, à d'autres endroits : 10e (Strasbourg) et 12e (Reims) régions militaires .

Puis avec l'évolution de l'organisation administrative, la France a été divisée en circonscriptions administratives régionales (vers 1963) (région administrative dépendant d'un préfet de région. L'organisation militaire a alors épousé l'organisation administrative et à chaque CAR a correspondu une division militaire territoriale (DMT). Sur le plan défense, ces divisions militaires ont été regroupées en régions militaires. Leur nombre a varié selon les périodes. Actuellement (2005), l'armée de terre possède cinq grandes zones de défense (Paris - Nord-est - Nord-ouest - Sud-ouest et Sud-est)

Hiérarchie des unités

Armée de Terre

Infanterie

  • Division (XX) commandée par un général de division ***
    • Brigade (X) commandée par un général de brigade **
      • Régiment (III) commandé par un colonel COL ou lieutenant-colonel
        • Bataillon (II) commandé par un commandant CDT (2 compagnies soit 240 hommes)
          • Compagnie (I) commandé par un capitaine CNE (4 sections soit 120 hommes)
            • Section (...) commandé par un lieutenant LTN ou un Major ou un Adjudant-Chef(environ 40 hommes)
              • Groupe (..) commandé par un sergent SGT ou maréchal des logis MDL (environ 10 hommes)
                • Équipe (.) ou binôme commandé par un brigadier BRG ou brigadier-chef BCH ou caporal (chef)

Ces chiffres sont susceptibles de variations selon les unités militaires.

Cavalerie

Artillerie

  • Division
    • Brigade
      • Régiment
        • Escadron
          • Batterie
            • troupe
              • section
                • bombardier, canonnier

Marine

  • Armada
    • Escadre
      • Flotte
        • Flottille
          • Division
            • Unité (navire)
              • Compagnie ou Service : SIC (Service Information Communication) ; LSM (Lutte Sous la Mer) ; LAM (Lutte Au-dessus de la Mer) ; Pont ; Armes ; Mobilité ; Commissariat et Santé ; Flotteur ; Aéronavale.
                • Secteur (en général PONT est divisé en 3 : TIM /DAG / Vie Courante)
                  • Matelot ou quartier-maître, fusilier

Armée de l'air

  • Flotte

Armées anciennes

Article détaillé : unité militaire.

Commandement

Liens internes

  • Histoire des divisions de l'armée française
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « Division militaire ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Division Militaire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Division militaire — Pour les articles homonymes, voir division (homonymie). L expression division militaire, spécifique à l armée de terre, peut désigner : soit une unité militaire, qui est depuis le milieu du XIXe siècle une unité interarmes, c est à dire… …   Wikipédia en Français

  • Division (Militaire) — Pour les articles homonymes, voir Division (homonymie). Symbole standard APP 6A de l OTAN pour une division d infanterie allié …   Wikipédia en Français

  • Division (militaire) — 170e division d infanterie Infanterie coloniale 8e division légère d infanterie coloniale Cavalerie 2e division blindée 5e division blindée ALAT 4e division aéromobile Parachutiste 11e division parachutiste   Sommaire 1 Situation actuelle …   Wikipédia en Français

  • Division militaire territoriale — ● Division militaire territoriale circonscription territoriale militaire correspondant à une région économique …   Encyclopédie Universelle

  • Division militaire du Mississippi — La Division militaire du Mississippi fut une division administrative de l United States Army durant la Guerre de Sécession qui a commandé toutes les opérations militaires dans le théâtre occidental. Cette division fut à l origine créé par le… …   Wikipédia en Français

  • division — [ divizjɔ̃ ] n. f. • 1120; lat. divisio, onis 1 ♦ Action de diviser; état de ce qui est divisé (rare en emploi concret).⇒ dis ; tomie. Division d un corps en plusieurs parties. ⇒ bipartition, coupure, déchirement, fission, fractionnement,… …   Encyclopédie Universelle

  • Division (unité) — Division (militaire) Pour les articles homonymes, voir Division (homonymie). Symbole standard APP 6A de l OTAN pour une division d infanterie allié …   Wikipédia en Français

  • Division d'infanterie — Division (militaire) Pour les articles homonymes, voir Division (homonymie). Symbole standard APP 6A de l OTAN pour une division d infanterie allié …   Wikipédia en Français

  • Division (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • DIVISION — s. f. Séparation réelle ou fictive, partage. La division des parties d un corps. La division d un régiment en bataillons, d un bataillon en compagnies. Les experts déclarèrent que l immeuble n était pas susceptible de division. La division d un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.