Deuxième bataille d'Ypres


Deuxième bataille d'Ypres
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bataille d'Ypres.
Bataille d'Ypres
First Battle of Ypres - Map.jpg
Carte de la bataille
Informations générales
Date du 22 avril au 24 mai 1915
Lieu Ypres, Belgique
Issue Indécise
Belligérants
Flag of France.svg République Française

Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande

Flag of Belgium (civil).svg Royaume de Belgique

Drapeau: Empire allemand Empire allemand
Commandants
Drapeau du Canada Arthur Currie
Drapeau de la France Henri Gabriel Putz
Flag of Belgium (civil).svg Theophile Figeys
Flag of Belgium (civil).svg A.-L.-T. de Ceuninck
Flag of the German Empire.svg Albrecht de Wurtemberg
Forces en présence
8 divisions d'infanterie 7 divisions d'infanterie
Pertes
70.000 morts, blessés ou disparus 35.000 mort, blessés ou disparus
Première Guerre mondiale
Batailles
Front de l’Ouest

Frontières (08-1914)Liège (08-1914)Anvers (09-1914)Grande Retraite (09-1914)1re Marne (09-1914)Course à la mer (09-1914)Yser (10-1914)1re Ypres (10-1914)1re Messines (10-1914)Hartmannswillerkopf (01-1915)Neuve Chapelle (03-1915)2e Ypres (04-1915)Artois (05-1915)Artois (09-1915)Loos (09-1915)Verdun (02-1916)Hulluch (04-1916)Somme (07-1916)Arras (04-1917)Vimy (04-1917)Chemin des Dames (04-1917)2e Messines (06-1917)3e Ypres (07-1917)Côte 70 (08-1917)1re Cambrai (11-1917)2e Cambrai (10-1918)4e Ypres (04-1918)Michael (05-1918)2e Marne (05-1918)Aisne (05-1918)Bois Belleau (06-1918)Château-Thierry (07-1918)Le Hamel (07-1918)Amiens (08-1918)Cent-Jours (08-1918) - L'Ailette (09-1918)


Front italien
1re Isonzo (06-1915)2e Isonzo (07-1915)3e Isonzo (10-1915)4e Isonzo (11-1915)5e Isonzo (03-1916)6e Isonzo (08-1916)7e Isonzo (09-1916)8e Isonzo (10-1916)9e Isonzo (11-1916)10e Isonzo (05-1917)Mont Ortigara (06-1917)11e Isonzo (08-1917)Caporetto (12e Isonzo) (10-1917)Piave (06-1918)Vittorio Veneto (10-1918)


Front de l’Est
Stallupönen (08-1914)Gumbinnen (08-1914)Tannenberg (08-1914)Lemberg (08-1914)Krasnik (08-1914)Lacs de Mazurie (I) (09-1914)Przemyśl (09-1914)Vistule (09-1914)Łódź (11-1914)Bolimov (01-1915)Lacs de Mazurie (II) (02-1915)Gorlice-Tarnów (05-1915)Varsovie (06-1915)Lac Naroch (03-1916)Offensive Broussilov (06-1916)Offensive Kerensky (07-1917)


Front du Moyen-Orient
Mésopotamie - CaucasePerse - Sinaï et Palestine - 1re Gaza - 2de Gaza - 3e Gaza - Beer-Sheva - Aqaba - Megiddo - Magdhaba - Rafa


Afrique et Méditerranée
Lai (08-1914)Sandfontein (09-1914)Tanga (11-1914)Naulila (12-1914)Jassin (01-1915)Dardanelles (02-1915)Gibeon (04-1915)Bukoba (06-1915)Salaita (02-1916)Beringia (05-1916)Negomano (11-1917)


Batailles navales
1re Heligoland (08-1914)Penang (10-1914)Coronel (11-1914)Falklands (12-1914)Dogger Bank (01-1915)Gotland (07-1915)Juttland (05-1916)Funchal (12-1916)Pas-de-Calais (04-1917)Détroit de Muhu (10-1917)2e Heligoland (11-1917)Zeebruges (04-1918)1er Ostende (04-1918)2e Ostende (05-1918)

La Deuxième bataille d'Ypres est la première où les Allemands ont utilisé des gaz toxiques à grande échelle sur le Front de l'Ouest de la Première Guerre mondiale

Elle comporte quatre parties distinctes :

  • Bataille de Gravenstafel : 22 au 23 avril 1915
  • Bataille de St Julien : 24 avril - 4 mai 1915
  • Bataille de Frezenberg : 8 - 13 mai 1915
  • Bataille de Bellewaarde : 24 - 25 mai 1915

Sommaire

Chronologie

17 avril 1915

Arrivée des troupes canadiennes de la 1re division canadienne d'infanterie sur le front d'Ypres. Cette position correspond aux 4 kilomètres à gauche de la position britannique.

20 avril 1915

Les Allemands bombardent la ville d'Ypres. On croit que c'est une vengeance contre les attaques britanniques aux environs de la cote 60, mais c'est en fait le début d'une offensive allemande par un bombardement préliminaire.

22 avril 1915

Le 22 avril, la deuxième bataille d'Ypres est un baptême du feu violent pour le Canada. C'est une bataille défensive qui se déroule alors que les tranchées sont encore peu développées, car on croit à ce moment que la guerre ne va pas durer. Cette bataille est pour les Canadiens un apprentissage de l'assaut de tranchée, qui annonce la fin des batailles rangées et le début de la guerre des tranchées. Ces assauts, marqués principalement par des initiatives héroïques, manifestent plusieurs lacunes : d’abord à cause d’un manque d’appui de l’artillerie. Pour la contrer, les soldats utilisent la grenade et le mortier ; ensuite à cause du fusil Ross, inefficace car la boue l’obstrue et un tir trop rapide l’enraye. Toutefois, un appui avec des mitrailleuses sur les flancs aide l’assaut. La bataille sur le front occidental débute avec l’utilisation d'un gaz toxique, le chlore. Les Allemands avaient rassemblé 5 730 cylindres de ce gaz que leur IVe armée utilise pour monter à l’attaque. Sans protection aucune contre les gaz, les deux divisions françaises qui tiennent le flanc Nord du saillant paniquent et s’enfuient, ouvrant ainsi une brèche de 8 km de large dans la ligne de front. Au centre, les troupes canadiennes devront se redéployer pendant la nuit pour couvrir leur flanc exposé par cette débandade. Une deuxième attaque au gaz a lieu le lendemain, touchant les troupes belges.

24 avril

Les Allemands libèrent de nouveau des nuages de gaz toxiques lors de leur offensive sur le saillant d'Ypres. Leur attaque se concentre sur Saint-Julien, position tenue par la 1re division canadienne, qui improvise des protections à l'aide de mouchoirs imbibés d'eau ou d'urine, et qui empêche une percée allemande.

4 mai

Les troupes canadiennes sont enfin relevées par des troupes britanniques, françaises et indiennes.

6 mai

Le commandant de la IIe armée britannique d'Ypres, le général Sir Horace Smith-Dorrien, est limogé après avoir suggéré qu'un retrait tactique réduirait la pression sur le saillant. Son supérieur, le maréchal Sir John French, désapprouve et continue d'ordonner des contre-attaques, mais aucune ne lui permet d'avancer de façon significative. Smith-Dorrien est remplacé par le général Herbert Plumer.

Tir de barrage allemand contre les tranchées alliées durant la bataille.

8 mai

Les Allemands s'emparent de la crête de Frenzemberg, qu'ils conservent malgré les contre-attaques alliées.

24 mai

L'offensive allemande dirigée contre la crête de Bellewaerde, tenue par les Britanniques, permet de gagner des positions, mais les troupes allemandes doivent reculer suite à une contre-attaque britannique. Les combats cessent le 25, marquant la fin de la deuxième bataille d'Ypres. Les pertes humaines britanniques s'élèvent à 58 000 hommes depuis le début de l'offensive, les pertes allemandes à 35 000 et les pertes françaises à 10 000 environ. La deuxième bataille d'Ypres coûta en tout 6035 canadiens à la 1re division canadienne d’infanterie et 678 au Princess Patricia's Canadian Light Infantry. Les troupes britanniques n'ont reculé que de 5 km sur le front.

A la fin de la bataille, les troupes belges qui tenaient un saillant en forme de crochet à Steenstraet, ont perdu 1.469 hommes, surtout du fait des gaz, mais elles sont parvenues à contre-attaquer pour reconquérir les positions qu'elles avaient perdues sous l'effet de surprise.

Ruines de la place du Marché à Ypres

Juillet-août

La route de Menin à Ypres (l'actuelle N8) fait l'objet de violents combats au niveau du village de Hooge. Des cratères de mines sont successivement pris et repris par les belligérants.

Liens internes

Liens externes

  • [1] Illustrations de François Flameng

Notes

François Flameng, peintre officiel de l'armée a immortalisé ces cruels événements, dans des croquis et dessins qui parurent dans la revue L'Illustration.

Bibliographie

  • Albert Londres, La Bataille des Flandres six mois de guerre, 1915. (OCLC 179792642)
  • Général Verraux, La Bataille des Flandres en 1917, Paris : G. van Oest, 1920. (OCLC 38792168)
  • Yves Buffetaut, Batailles de Flandres et d'Artois, 1914-1918, Paris : Tallandier, 1992. (OCLC 30607604)
  • Desmond Morton, Une histoire militaire du Canada; 1608-1991, Sillery: Les éditions du Septentrion, 1992, p. 205-206 ISBN 9782921114707
  • L. Serant, La guerre chimique, mars 1924, Versailles
  • George F.G. Stanley, Nos soldats; L'histoire militaire du Canada de 1604 à nos jours, Montréal: Les éditions de l'homme, 1980, p. 245-246 ISBN 9782761901055

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Deuxième bataille d'Ypres de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Deuxième batailles d'Ypres — Bataille d Ypres     Cette page d’homonymie contient une liste de différentes batailles, sièges ou guerres partageant le même nom. Si un lien interne vous a conduit sur cette page alors qu il existe un article détaillé, merci de le… …   Wikipédia en Français

  • Bataille d'Ypres (1914) — Bataille d Ypres     Cette page d’homonymie contient une liste de différentes batailles, sièges ou guerres partageant le même nom. Si un lien interne vous a conduit sur cette page alors qu il existe un article détaillé, merci de le… …   Wikipédia en Français

  • Deuxième bataille de l'Artois — Bataille de l Artois (mai 1915) Pour les articles homonymes, voir Bataille de l Artois. Bataille de l Artois …   Wikipédia en Français

  • Bataille d'Ypres —     Cette page d’homonymie contient une liste de différentes batailles ou sièges partageant le même nom. Il y eut quatre batailles d Ypres durant la Première Guerre mondiale : Première bataille d Ypres (du …   Wikipédia en Français

  • Deuxième bataille de la Somme — Bataille d Amiens (1918) Bataille d Amiens Le 8 août 1918, toile de Will Longstaff Informations générales Date 8 12 août 1918 …   Wikipédia en Français

  • Deuxième bataille de la Marne — Seconde bataille de la Marne Seconde bataille de la Marne = Offensive allemande du 21 mars au 18 juillet 1918 Informations générales Date 27 mai au 6 août 1918 …   Wikipédia en Français

  • Premiere bataille d'Ypres — Bataille d Ypres     Cette page d’homonymie contient une liste de différentes batailles, sièges ou guerres partageant le même nom. Si un lien interne vous a conduit sur cette page alors qu il existe un article détaillé, merci de le… …   Wikipédia en Français

  • Seconde bataille d'Ypres — Bataille d Ypres     Cette page d’homonymie contient une liste de différentes batailles, sièges ou guerres partageant le même nom. Si un lien interne vous a conduit sur cette page alors qu il existe un article détaillé, merci de le… …   Wikipédia en Français

  • Première bataille d'Ypres — 50° 51′ 51″ N 2° 53′ 44″ E / 50.8641, 2.8956 …   Wikipédia en Français

  • Première bataille d'ypres — Bataille d Ypres Carte de la bataille Informations générales Date du 29 octobre au 24 novembre 1914 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.