Compagnie du Midi

Compagnie des Chemins de fer du Midi

Le réseau du Midi (en rouge foncé) : fresque située dans la gare de Bordeaux

La Compagnie des Chemins de fer du Midi (Midi) est une ancienne compagnie privée de chemin de fer qui desservait la partie du sud-ouest de la France comprise entre la Garonne et les Pyrénées. À l'époque, le territoire Français était partagé entre 6 grandes compagnies ferroviaires, la Compagnie du Midi étant la seule n'ayant pas d'accès direct à la capitale.

En 1934, la compagnie du Midi fut absorbée par le Paris-Orléans pour constituer la compagnie du PO-Midi, laquelle fut intégrée dans la SNCF quatre ans plus tard. En 1934, son réseau représentait 4300 km de lignes.

Sommaire

Origines

La Compagnie des Chemins de Fer du Midi a été créée en 1852 par les Frères Pereire. C'est cette même année que la compagnie a reçu la concession de la ligne de Bordeaux à Sète, à laquelle on ajoutera rapidement les lignes Bordeaux-Bayonne et Narbonne-Perpignan.

Le tourisme thermal et balnéaire a joué un rôle important dans le développement de la Compagnie du Midi. La ligne de Tarbes est entrée en fonction pour le séjour de l’Empereur Napoléon III et l’Impératrice Eugénie de Montijo aux Thermes de Saint-Sauveur (Luz-Saint-Sauveur) en 1859.

L'électrification du réseau ferroviaire

Dès 1909 la Compagnie du Midi lance un vaste programme d'électrification de ses voies. C'est un défi immense pour l'époque, car il dépasse largement le cadre ferroviaire. Il faut construire toutes les infrastructures de production telles que : barrages, centrales de production, et tout le système de distribution du courant, mais aussi inventer les locomotives, tâche tout aussi difficile quand on part de rien ou de pas grand-chose. Rappelons qu'en 1900 la traction vapeur règne en maître sur tout le territoire.

Mais pourquoi ce choix ? Comme dit précédemment la compagnie ne possède pas d'accès à la capitale et se trouve donc très éloignée des centres de production du charbon, combustible nécessaire à la traction vapeur (elle doit même en importer d'Angleterre), alors que la proximité des Pyrénées permet d'envisager la production d'hydroélectricité, énergie renouvelable éternellement. La pénurie de charbon pendant la guerre de 1914-1918 et surtout son coût prohibitif après la guerre va conforter la compagnie dans son choix.

Après enquête en Suisse et en Allemagne c'est la tension 12kV 16 ⅔ Hz qui est choisie pour des raisons économiques (comme beaucoup d'autres choix de la Compagnie du Midi). Pourquoi le choix de cette « drôle » de tension ? En raison des contraintes techniques de l'époque, on s'aperçoit vite que le triphasé est inadapté car trop complexe et peu souple, mais le monophasé présente le problème du démarrage. On constata alors que vers 15 Hz tout se passe relativement bien, on choisit donc 16 ⅔ Hz parce que c'est le tiers de 50 Hz.

C'est la ligne Perpignan-Villefranche-de-Conflent (Pyrénées-Orientales) qui fut choisie comme site des futurs essais car elle permettait de tester les installations et matériels dans des conditions de plaine et de montagne. Nota : c'est la seule ligne qui ne sera pas reconvertie en 1500 volts. Elle fonctionnera ainsi jusqu'en 1971, date de la radiation des locomotives livrées de 1912 à 1915 !

À partir de 1911, la compagnie essaie 6 caténaires et c'est le système Westinghouse (américain) qui est choisi, toujours par souci d'économie, la caténaire étant très simple et les mâts réalisables en rails double champignon de récupération. C'est une caténaire autocompensée (capable d'absorber les variations de températures), souple et inclinée.

En 1920 (le 29 août) le gouvernement impose le 1500 V continu, surtout parce que l'armée ne voulait pas que l'on utilise la même tension que l'Allemagne.

La réaction du Midi est immédiate et la compagnie lance dès décembre de la même année des nouveaux programmes d'électrification en 1500 V. Dès 1923, toutes les installations fonctionnent sous 1500 V (hormis la ligne Perpignan-Villefranche-de-Conflent). En moins de deux ans, le réseau du Midi a réussi sa conversion...

Le programme d'électrification du Midi est impressionnant car en une douzaine d'années seulement le réseau électrifié du Midi forme un ensemble cohérent. Il s'achève en 1932, à l'exception de Montauban/Sète qui ne sera mis sous tension qu'en 1935 après signature d'un accord avec le PO.

Sections de chemins de fer de campagne

Article détaillé : Chemin de fer militaire (France).

Pour organiser ses transports et les constructions et exploitations de lignes militaires , le ministère de la Guerre avait une direction dénommée : Direction des Chemins de fer de Campagne (D.C.F.C.). Le personnel des sections technique d'ouvriers de Chemins de fer de Campagne était recruté dans le personnel des réseaux, parmi les ingénieurs, employés et ouvriers au service des grandes compagnies et du réseau de l'État, soit volontaires, soit assujettis au service militaire par la loi de recrutement était réparti en dix sections

  • 7e section : Midi.

Le matériel roulant du Midi

  • Locomotives à vapeur
    • G8.1 (numérotées de 2201 à 2251)
  • Voir aussi : Catégorie:Matériel roulant du Midi

Le réseau ferroviaire

1) Concessions de 1852

Date Section Longueur
31/05/1855 Bordeaux-Langon 42 km
4/12/1855 Langon-Tonneins 54 km
29/05/1856 Tonneins-Valence d'Agen 65 km
30/08/1856 Valence d'Agen-Montauban 45 km
30/08/1856 Montauban-Toulouse 46 km
2/04/1857[1] Toulouse-Sète 219 km
1/07/1858 Raccordements de Sète 4 km
Date Section Longueur
12/11/1854 Lamothe-Dax 105 km
26/03/1855 Dax-Bayonne 50 km
27/05/1855 Pessac (Bordeaux-Segur)-Bordeaux 6 km
Date Section Longueur
20/02/1858 Narbonne-Le Vernet 59 km
12/07/1858 Le Vernet-Perpignan 4 km

Références

  1. Fulgence Girard, « Fêtes de l’industrie. Inauguration du chemin de fer du Midi. Inauguration du chemin de fer de l’Ouest » dans Le Monde Illustré, n°4 (09/5/1857)


Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • Didier Janssoone, Biarritz : La Gare du Midi, Cheminements, 2008 - (ISBN 978-2-84478-642-5)

Liens externes

  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail du chemin de fer Portail du chemin de fer
Ce document provient de « Compagnie des Chemins de fer du Midi ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Compagnie du Midi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne — Compagnie du Midi Création 6 novembre 1852 Disparition  ? Dates clés 1934 exploitation confiée à la structure PO Midi 1938 nationalisation du réseau Successeur …   Wikipédia en Français

  • Compagnie Des Chemins De Fer Du Midi — Le réseau du Midi (en rouge foncé) : fresque située dans la gare de Bordeaux La Compagnie des Chemins de fer du Midi (Midi) est une ancienne compagnie privée de chemin de fer qui desservait la partie du sud ouest de la France comprise entre… …   Wikipédia en Français

  • Compagnie des Chemins de fer du Midi — Le réseau du Midi (en rouge foncé) : fresque située dans la gare de Bordeaux La Compagnie des Chemins de fer du Midi (Midi) est une ancienne compagnie privée de chemin de fer qui desservait la partie du sud ouest de la France comprise entre… …   Wikipédia en Français

  • Compagnie des chemins de fer du Midi — Le réseau du Midi (en rouge foncé) : fresque située dans la gare de Bordeaux La Compagnie des Chemins de fer du Midi (Midi) est une ancienne compagnie privée de chemin de fer qui desservait la partie du sud ouest de la France comprise entre… …   Wikipédia en Français

  • Compagnie des chemins de fer du midi — Le réseau du Midi (en rouge foncé) : fresque située dans la gare de Bordeaux La Compagnie des Chemins de fer du Midi (Midi) est une ancienne compagnie privée de chemin de fer qui desservait la partie du sud ouest de la France comprise entre… …   Wikipédia en Français

  • Compagnie du chemin de fer de Bordeaux à La Teste — Création 25 février 1838 Disparition 1853 Fondateur(s) Marie Fortuné de Vergès …   Wikipédia en Français

  • Compagnie Du Chemin De Fer Bordeaux-La Teste — La Compagnie du chemin de fer Bordeaux La Teste était une société anonyme crée en 1837 pour construire et exploiter une voie ferrée reliant Bordeaux à La Teste de Buch. L ouverture de cette ligne entraina une véritable révolution pour la jeune… …   Wikipédia en Français

  • Compagnie du chemin de fer Bordeaux-La Teste — La Compagnie du chemin de fer Bordeaux La Teste était une société anonyme crée en 1837 pour construire et exploiter une voie ferrée reliant Bordeaux à La Teste de Buch. L ouverture de cette ligne entraina une véritable révolution pour la jeune… …   Wikipédia en Français

  • Compagnie du chemin de fer bordeaux-la teste — La Compagnie du chemin de fer Bordeaux La Teste était une société anonyme crée en 1837 pour construire et exploiter une voie ferrée reliant Bordeaux à La Teste de Buch. L ouverture de cette ligne entraina une véritable révolution pour la jeune… …   Wikipédia en Français

  • Compagnie du chemin de fer de Saint-Étienne à Lyon — Compagnie du chemin de fer de Saint Étienne à Givors et Lyon Création 7 mars 1827 Disparition 30 septembre 1853 Fondateur(s) Seguin frères, Édouard Biot et Cie …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”