Robert Koch

Robert Koch
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Koch.
Robert Koch
Portrait de Robert Koch (1843-1910).
Portrait de Robert Koch (1843-1910).

Naissance 11 décembre 1843
Clausthal, Allemagne
Décès 27 mai 1910 (à 67 ans)
Baden-Baden, Allemagne
Nationalité Drapeau d'Allemagne Allemagne
Profession Médecin, Bactériologiste
Distinctions membre étranger de la Royal Society, Prix Nobel de médecine et de physiologie
Statue de Robert Koch devant l'Hôpital de la Charité à Berlin (œuvre de Louis Tuaillon).

Robert Koch (11 décembre 1843 à Clausthal, Allemagne - 27 mai 1910 à Baden-Baden, Allemagne) est un médecin allemand connu pour sa découverte de la bactérie responsable de la tuberculose qui porte son nom : « bacille de Koch ». Les travaux qu'il mènera pour la découvrir lui vaudront le prix Nobel de physiologie ou médecine de 1905[1]. C'est l'un des fondateurs de la bactériologie.

Sommaire

Biographie

Il fait ses études de sciences naturelles puis de médecine à Göttingen. Il a pour enseignant Jacob Henle, défenseur depuis 1840 de la théorie microbienne des maladies contagieuses. Il devient médecin adjoint de l'hôpital de Hambourg.

Il possède une ouverture d'esprit assez importante puisqu'il s'intéresse aussi à l'archéologie, à l'anthropologie et à la parasitologie.

Il est le premier en 1876 à réussir la culture du bacille du charbon découvert en 1850 par les français Rayer et Davaine. Il développe à cette occasion plusieurs techniques nouvelles de coloration, de mise en culture et d'identification des germes.

En 1880, il prend la tête du laboratoire de bactériologie de Berlin.

En 1882, Il isole le bacille de la tuberculose en mettant au point une méthode de culture in vitro et en reproduisant la maladie chez les animaux avec la souche cultivée, prouvant que le germe est bien responsable de la maladie et invalidant la théorie cellulaire de Virchow. Ce germe lui doit son nom, bacille de Koch. Son nom scientifique est Mycobacterium tuberculosis. Cette découverte entraîne l'utilisation des mesures d'hygiène pour lutter contre la transmission de la maladie. Notamment parce que la tuberculose n'est pas immunisante, Koch ne croit pas en la possibilité d'un vaccin ; il cherche donc un traitement qu'il croit trouver dans un produit extrait du bacille qu'il met au point, la tuberculine, ce qu'il annonce en 1890 : c'est un échec. Il persévère, présentant en 1897 une deuxième version de la tuberculine... qui s'avèrera aussi inefficace et dangereuse - voire fatale - que la première[2]. La tuberculine servira toutefois ensuite au diagnostic de la maladie .

En 1883, au cours d'une expédition en Égypte, il isole l'agent microbien du choléra (Vibrio cholerae) avec l'aide de Gaffky et de Bernhard Fischer. En fait, il refaisait une découverte déjà publiée par Filippo Pacini en 1854. Il prouve, peu après, le rôle de l'eau dans la transmission de la maladie, rôle déjà mis en évidence en 1855 par John Snow.

Il s'intéressera principalement à la maladie du charbon (mouton), à la peste bovine et équine, aux intoxications par le plomb et aussi au paludisme, à la piroplasmose et à la maladie du sommeil.

Entre 1884 et 1885, il est commissaire de l'office impérial à la Santé.

Robert Koch reçoit le Prix Nobel de médecine et de physiologie en 1905 « pour ses investigations et ses découvertes en lien avec la tuberculose [1] ». Il devient membre étranger de la Royal Society le 4 mars 1897.

Il meurt le 27 mai 1910 d'une crise cardiaque.

Postulats de Koch

Koch a formulé les postulats de Koch (on devrait en fait dire plutôt les postulats de Henle[3]) qui, selon lui sont nécessaires pour qu'on puisse conclure à un lien de cause à effet entre un microorganisme et une maladie :

  1. Le microorganisme doit être présent dans tous les animaux malades et absent des animaux sains.
  2. Le microorganisme doit être cultivé en culture pure à l'extérieur des animaux malades.
  3. Un animal sain inoculé avec cette culture pure doit développer la maladie avec tous ses symptômes.
  4. Le microorganisme isolé de cet animal doit être identique à celui précédemment isolé.

Restrictions aux postulats de Koch :

  1. Plusieurs microorganismes peuvent causer une même maladie.
  2. Certains microorganismes pathogènes ne sont pas cultivables.
  3. Un microorganisme peut causer plusieurs maladies.
  4. Un microorganisme peut se trouver sur un porteur sain.

Notes et références

  1. a et b (en) « for his investigations and discoveries in relation to tuberculosis » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physiology or Medicine 1905 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 20 novembre 2010
  2. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1044696/?page=2
  3. « Jacob Henle. Well-known teacher of Koch and progenitor of his Postulates. » (William C. Campbell, Ph.D., Hall of Sciences (Biol./RISE), Drew University, Madison, NJ 07940, Germ Theory Calendar, en ligne, qui renvoie à Garrison, F. H., History of Medicine, 4e éd., W. B. Saunders Co., Philadelphia, 1929 et à Norman, J. M. (dir), Morton’s Medical Bibliography, 5e éd., Scholar Press, Aldershot, 1991, p. 1243.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • (en) Stefan H. E. Kaufmann, « Robert Koch, the Nobel Prize, and the Ongoing Threat of Tuberculosis », The New England Journal of Medicine 353;23, 2005.

Articles connexes

Liens externes

  • (en) Biographie sur le site de la Fondation Nobel (la page propose plusieurs liens relatifs à la remise du prix, dont un document rédigé par le lauréat - le Nobel Lecture - qui détaille ses apports)


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Robert Koch de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Robert Koch — Kochs Unterschrift Robert Koch (* …   Deutsch Wikipedia

  • Robert Koch — Nacimiento 11 de diciembre de 1843 Clausthal, Reino de Hannover …   Wikipedia Español

  • Robert Koch — Koch, Robert Médico bacteriólogo alemán nacido en 1843. Fue el descubridor del agente responsable de la tuberculosis (conocido actualmente como bacilo de Koch o Mycobacterium tuberculosis), de la tuberculina y del vibrión del cólera. También… …   Diccionario médico

  • Robert Koch — er en tysk videnskabsmand. I 1882 offentliggør han, at han har fundet den bakterie, som er årsag til tuberkulose. I 1905 modtager han nobelprisen i medicin; Koch dør i 1910 …   Danske encyklopædi

  • Robert Koch — Infobox Scientist name = Robert Koch imagesize=180px birth date = birth date|1843|12|11|mf=y birth place = Clausthal, Kingdom of Hanover death date = death date and age|1910|5|27|1843|12|11|mf=y death place = Baden Baden, Grand Duchy of Baden… …   Wikipedia

  • Robert Koch — Heinrich Hermann Robert Koch (11 de diciembre de 1843 27 de mayo de 1910) fue un médico alemán. Se hizo famoso por descubrir el bacilo de la tuberculosis en (1882) así como también el bacilo del cólera en (1883) y por el desarrollo de los… …   Enciclopedia Universal

  • Robert Koch — n. Heinrich Hermann Robert Koch (1843 1910), German doctor and bacteriologist, discoverer of the bacteria associated with tuberculosis, winner of the Nobel Prize in Physiology or Medicine in 1905 …   English contemporary dictionary

  • Robert Koch — noun German bacteriologist who isolated the anthrax bacillus and the tubercle bacillus and the cholera bacillus (1843 1910) • Syn: ↑Koch • Instance Hypernyms: ↑bacteriologist …   Useful english dictionary

  • Robert Koch-Institut — Staatliche Ebene Bund Stellung der Behörde Bundesoberbehörde Rechtsform Bundesbetrieb Gründung …   Deutsch Wikipedia

  • Robert Koch (Begriffsklärung) — Robert Koch ist der Name folgender Personen: Robert Koch (1843–1910), deutscher Mediziner und Mikrobiologe Robert Koch (Fußballspieler) (* 1986), deutscher Fußballspieler Nach Robert Koch benannt: Robert Koch Award Robert Koch Gymnasium Robert… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.