Vernet els Banys

Vernet els Banys

Vernet-les-Bains

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Vernet.
Vernet-les-Bains

Vernet (dels Banys)

Carte de localisation de Vernet-les-Bains Vernet (dels Banys)
Pays France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Pyrénées-Orientales
Arrondissement Prades
Canton Prades
Code Insee 66222
Code postal 66820
Maire
Mandat en cours
Brigitte Jalibert
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Canigou - Val Cady
Latitude
Longitude
42° 33′ 00″ Nord
       2° 23′ 19″ Est
/ 42.55, 2.38861111111
Altitude 559m (mini) – 2 760m (maxi)
Superficie 16,76 km²
Population sans
doubles comptes
1 488 hab.
(2006)
Densité 85 hab./km²

Vernet-les-Bains (en catalan, Vernet dels Banys) est une commune française, située dans le département des Pyrénées-Orientales et la région Languedoc-Roussillon.

Ses habitants sont appelés les Vernetois.


Situé au pied du Canigou dans la vallée du Cady, Vernet est une station thermale qui connut son heure de gloire au XIXe siècle et au début du siècle suivant, avant que les crues de 1940 ne détruisent une grande partie des installations.
En plus d'être une station thermale, le village est le point de départs de nombreux itinéraires de randonnée pédestre en montagne.

Vue de l'église et du vieux village de Vernet-les-Bains
Clocher de l'église Saint-Saturnin
Vue du sud depuis la route montant à l'abbaye Saint-Martin

Sommaire

Géographie

Vernet se situe à 9 kilomètres au sud de Villefranche-de-Conflent, dans la vallée du Cady, au nord-ouest du Pic du Canigou.
Une liaison quotidienne en autocar est assurée par le service des bus départementaux du Conseil Général des Pyrénées-Orientales[1].

Histoire

Dès 874, une église "Saint-Saturnin" est citée. Elle s'élevait sur la rive gauche du Cady[2]. A l'origine la seigneurie de Vernet est propriété des Comtes de Cerdagne ; le château seigneuriale est alors situé à Casteil. Elle passe ensuite sous la juridiction de l'abbaye Saint-Martin du Canigou en 1007[3] (l'abbaye a été fondée entre 997 et l'an mil[4]).
Le château seigneurial est établi à son emplacement actuel vraisemblablement au XIIe siècle. C'est autour du château que se regroupa la population formant le noyau central du village actuel de Vernet et entrainant l'abandon du hameau autour de la première église. Les châtelains contrôlaient la route d'accès vers la vallée de la Têt et rançonnaient souvent les paysans et les moines. Leurs exactions donnèrent lieu à de nombreuses plaintes des religieux.[réf. nécessaire]
En 1710 une inondation détruit l'antique église Saint-Saturnin, et le siège de la paroisse est alors déplacé dans l'actuelle église, ancienne chapelle castrale[5].
Au XIXe siècle, Vernet devient une station thermale réputée en raison de ses sources. L'Aiguat de 1940 anéantit la plupart des installation thermales[6].
Néanmoins le casino a repris son activité, et Vernet attire toujours de nouveaux habitants qui veulent profiter de la douceur de son climat et de la beauté de son paysage.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
mars 2001 . Christian Payrou . .
mars 2008 . Brigitte Jalibert . .
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
1 165 1 229 1 310 1 325 1 489 1 440 1 488
Nombre retenu à partir de 1962 : Population sans doubles comptes

Lieux et monuments

Le vieux Vernet

Le vieux village est situé sur une colline au nord de l'agglomération actuelle, dominé par l'ancien château grandement remanié au XIXe siècle.
L'ancienne chapelle castrale, aujourd'hui église paroissiale, lui est accolée à l'ouest.
L'église Saint-Marie du Puig (aujourd'hui église Saint-Saturnin) est mentionnée en 1176[7]. En 1710, lorsque l'ancienne église Saint-Saturnin est rasée par une inondation, la chapelle Sainte-Marie devient la nouvelle église paroissiale et est alors consacrée à Saint-Saturnin.
L'édifice actuel est une robuste construction romane en granit, et faisait vraisemblablement partie intégrante des fortifications du château. Datée du XIIe siècle, voire du XIIIe siècle, elle était à l'origine composée d'une nef unique voûtée en berceau brisé et terminée par une abside semi-circulaire, l'ensemble étant compris dans un massif rectangulaire. A une époque non déterminée on a ajouté à l'édifice deux chapelles lui conférant son plan actuel en croix latine[8].
Tout autour du château et de l'église se développe, sur les versants de l'éminence sur lequel ils sont établis, un réseau de ruelles s'est établi. Certaines maisons présentent de belles façades restaurées.
Du chateau médiéval subsiste seule une tour rectangulaire à l'est, le reste de la construction datant des XIXe siècle et XXe siècle.

Autres excursions

Vernet est aujourd'hui une station touristique qui propose de nombreux hébergements : hôtels, campings, locations, etc. Le village est le point de départ de nombreux itinéraires de randonnée pédestre en montagne, de difficultés variées, dont la célèbre Course du Canigou se tenant chaque été. Il suffit d'une heure à pied pour se rendre à la Cascade des Anglais, qui attire par sa fraîcheur et son spectacle de nombreux touristes. On peut aussi se rapprocher du pic du Canigou en se faisant transporter en jeep à Mariailles, aux Cortalets, ou à l'abbaye de Saint-Martin du Canigou. Vernet est aussi un village-arboretum.

Cadre de vie

Personnalités liées à la commune

Annexes

Notes et références

  1. Horaires sur le site du CG66
  2. CAZES, Abbé Albert, Le Roussillon Sacré, Conflent, 1990, page 16
  3. TOSTI Jean, Vernet-les-Bains, (page consultée le 30 décembre 2007). < http://jeantosti.com/villages/vernet.htm >
  4. MALLET, Géraldine, Eglises romanes oubliées du Roussillon, Les Presses du Languedoc, 2003, page 215
  5. MALLET, Géraldine, Eglises romanes oubliées du Roussillon, Les Presses du Languedoc, 2003, page 214
  6. TOSTI Jean, Vernet-les-Bains, (page consultée le 30 décembre 2007). < http://jeantosti.com/villages/vernet.htm >
  7. CAZES, Abbé Albert, Le Roussillon Sacré, Conflent, 1990, page 71
  8. MALLET, Géraldine, Eglises romanes oubliées du Roussillon, Les Presses du Languedoc, 2003, page 215
  9. http://www.cg66.fr/routes_transports/transports/actualite.html

Articles connexes

Commons-logo.svg

Liens externes



  • Portail des Pyrénées-Orientales Portail des Pyrénées-Orientales
  • Portail des Pays catalans Portail des Pays catalans
  • Portail des Pyrénées Portail des Pyrénées
Ce document provient de « Vernet-les-Bains ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Vernet els Banys de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Vernet-les-bains — Pour les articles homonymes, voir Le Vernet. Vernet les Bains Vernet (dels Banys) …   Wikipédia en Français

  • Amelie-les-Bains-Palalda — Amélie les Bains Palalda Amélie les Bains Palalda Els Banys d Arles i Palaldà Pays …   Wikipédia en Français

  • Amélie-les-Bains — Palalda Amélie les Bains Palalda Els Banys d Arles i Palaldà Pays …   Wikipédia en Français

  • Arles-les-Bains — Amélie les Bains Palalda Amélie les Bains Palalda Els Banys d Arles i Palaldà Pays …   Wikipédia en Français

  • Montalba-d'Amélie — Amélie les Bains Palalda Amélie les Bains Palalda Els Banys d Arles i Palaldà ]] Tour fortifiée (XIIIème siècle, Palalda)]] Administration Pays France Région Languedoc Ro …   Wikipédia en Français

  • Palalda — Amélie les Bains Palalda Amélie les Bains Palalda Els Banys d Arles i Palaldà ]] Tour fortifiée (XIIIème siècle, Palalda)]] Administration Pays France Région Languedoc Ro …   Wikipédia en Français

  • Communes of the Pyrénées-Orientales department — The département of the Pyrénées Orientales is composed of 226 communes. Most of the territory (except for the district of Fenolheda) formed part of the Principality of Catalonia until 1659, and Catalan is still spoken (in addition to French) by a …   Wikipedia

  • Amélie-les-Bains-Palalda — 42° 28′ 34″ N 2° 40′ 21″ E / 42.4761111111, 2.6725 …   Wikipédia en Français

  • Prats-de-Mollo-la-Preste — Pour les articles homonymes, voir Mollo. 42° 24′ 17″ N 2° 28′ 47″ E …   Wikipédia en Français

  • Communes Des Pyrénées-Orientales — Liste des communes des Pyrénées Orientales Pour les autres communes, voir Listes des communes de France. Liste des 226 communes du département des Pyrénées Orientales par ordre alphabétique, avec leur code INSEE et leur code postal principal,… …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»