Albert Chapelle

Albert Chapelle, né le 2 février 1929 à Saint-Hubert (Belgique) et décédé le 5 janvier 2003 à Villeneuve-Saint-Georges (France), était un prêtre jésuite belge, philosophe et théologien.

Albert Chapelle, sj

Sommaire

Jeunesse et formation

Aîné d’une famille ardennaise comprenant 8 enfants Albert Chapelle accompagne ses parents quand ils s’installent à Namur en 1932. Il y étudie au collège Notre-Dame de la Paix. Son père, pharmacien, meurt lors du bombardement de la ville de Namur en 1944. A la fin de ses études secondaires, en 1946, Chapelle entre au noviciat des jésuites ; 10 ans plus tard, au terme d’une formation de type traditionnel il est ordonné prêtre (31 juillet 1956).

Expérience mystique et recherches personnelles

A ses propres dires le tournant de sa vie fut l’expérience des Exercices spirituels (de Saint Ignace de Loyola) faits durant un mois, à Saint-Beuno (au Pays de Galles) en octobre 1957 : « Je n’entendis rien et ne vis rien. Il n’y eut ni lumière ni feu, mais je le sais, depuis lors, ce fut Toi ». La lecture de Gaston Fessard et sa Dialectique des Exercices spirituels le confirme dans son intuition: il y a une logique dans l’expérience spirituelle. Ses recherches se tournent dès lors dans cette direction. Chapelle s’aide de Heidegger pour articuler la première semaine des Exercices spirituels (l’homme seul, dans la logique du péché), Saint Thomas d’Aquin pour la deuxième semaine (la vie de Jésus-Christ), Friedrich Hegel pour la troisième (passion du Christ) et Maurice Blondel et Claude Bruaire pour la quatrième (résurrection du Christ). L’œuvre magistrale de Henri de Lubac, L’exégèse médiévale: les quatre sens de l’Écriture lui fait voir un rythme similaire de quatre moments dans l’Écriture sainte.

Travaux sur Hegel

Chapelle passe une dizaine d’années à Fribourg-en-Brisgau continuant ses recherches en philosophie, exégèse et psychologie. Il est profondément marqué par l’interprétation athée de Hegel: cela lui révèle, par contraste, l’étendue du travail théologique à accomplir. Il en sort une publication, reconnue comme un des meilleurs travaux sur Friedrich Hegel : Hegel et la religion (4 volumes).

Fondation de l’Institut d’études théologiques

Les profonds changements introduits par le concile Vatican II dans tous les domaines de la vie de l'Église, y compris son appel pour un retour aux sources de l’Écriture et de la Tradition dans l’étude et la recherche théologique, entraînent de profondes modifications dans l’enseignement de la théologie. Les académies traditionnelles n’y sont pas prêtes. Un aggiornamento radical est nécessaire. C’est ce que souhaitent les supérieurs jésuites d’Albert Chapelle lorsqu’ils l’invitent à fonder, avec une équipe de professeurs, un nouvel institut consacré à la théologie[1].

L'Institut d'études théologiques ouvre ses portes en 1968 à Eegenhoven-Louvain, et déménage ensuite à Bruxelles (1972). L’approche de la formation théologique y est résolument moderne et inspirée de Vatican II : centralité de l’Écriture Sainte, fondation théologale de la théologie (expérience de la foi), dimension sacerdotale du peuple de Dieu, insertion pastorale de la formation, ouverture aux laïcs et présence des femmes, dimension communautaire de la vie chrétienne, etc. Pour une plus grande liberté dans son programme de formation l’institut renonce même à donner des grades académiques. Il redeviendra ‘Faculté de théologie’ en 1997. Jusqu’en 1976 Albert Chapelle est président de cet institut dont il reste, par après, l’active inspiration.

Autres activités

  • En 1977 Chapelle fonde une ‘Ecole de philosophie’ à Namur (pour la formation des jeunes jésuites). En philosophie comme en théologie, Chapelle insiste moins sur le contenu que sur l’expérience: recherche et affirmation de la vérité de l’Être. Il en reste professeur jusqu'à sa fermeture en 1997.
  • Les Exercices spirituels de Saint-Ignace ont une grande place dans les activités de Chapelle : il les donne régulièrement à divers retraitants et il enseigne comment les donner en en favorisant une pratique littérale.
  • Ami du philosophe Claude Bruaire et du Cardinal Jean-Marie Lustiger Chapelle est souvent consulté également par les autorités de l’Église.
  • Le Cardinal autrichien Christophe Schönborn, l'un des maîtres d'œuvre du Catéchisme de l'Église catholique publié en 1992, a reconnu publiquement[2] la contribution importante de Chapelle à l'élaboration de la partie morale de cet ouvrage à la fin des années 1980.

Décès

De retour d’un voyage à Rome en compagnie du Cardinal Lustiger, Albert Chapelle est terrassé par une crise cardiaque alors qu’il est encore dans l’aéroport de Paris. Transporté d’urgence à l’hôpital de Villeneuve-Saint-Georges il y est décédé le 5 janvier 2003.

Œuvres

Une bibliographie exhaustive a été publiée en annexe de l'ouvrage Dieu à la source (voir bibliographie).

  • L'Ontologie phénoménologique de Heidegger : un commentaire de 'Sein und Zeit', Namur, 1962.
  • La régulation des naissances. Sexualité vécue et conscience chrétienne après l'encyclique 'Humanae vitae', Bruxelles, 1968.
  • Hegel et la Religion (4 vol.), Paris, 1964-1971.
  • Sexualité et sainteté, Bruxelles, 1977.
  • Pour la vie du monde: le sacrement de l'Ordre, Bruxelles, 1978.
  • Les fondements de l'éthique; le symbolisme de l'action, Bruxelles, 1988.
  • Les Exercices spirituels d'Ignace de Loyola. Un commentaire littéral et théologique, Bruxelles, 1990.
  • Bienheureux de Dieu; la sainteté des consacrés, Bruxelles, 1995.

Posthumes :

  • Au creux du rocher. Itinéraire intellectuel et spirituel d'un jésuite, Bruxelles, 2004.
  • Anthropologie, Bruxelles, 2007.
  • Ontologie, Bruxelles, 2008.
  • Épistémologie, Bruxelles, 2008.
  • en coll. avec Jean-Marie Hennaux, Graziano Borgonovo, Pierre d'Ornellas (préfacier), La vie dans l'esprit. Essai de théologie morale générale, Parole et Silence, 2010, 501 p. (ISBN 978-2-84573-710-5)

Bibliographie

  • M. Delmer: Les fondements de la théologie : l'unité de l'œuvre du Père Albert Chapelle, Bruxelles, 2006
  • Bernard Pottier: Éléments pour une biographie intellectuelle du Père Albert Chapelle, Bruxelles, 2007
  • Laetitia Calmeyn: Principes et fondements théologiques de la morale selon le père Albert Chapelle, préfaces de Livio Melina et Jean-Marie Hennaux, coll. « Essais du Collège des Bernardins », n° 8, Collège des Bernardins, Parole et Silence, 2010 (ISBN 978-2-84573-882-9)
  • Bernard Pottier (éd.): Dieu à la source : la théologie d’Albert Chapelle (Actes du Colloque Albert Chapelle, 10-13 février 2008), Lessius, Bruxelles, 2010 (ISBN 978-2-87299-195-2)

Notes et références

  1. IET, « La Compagnie et l’IET » sur Iet.be, Institut d'Etudes théologiques, 28 janvier 2009. Consulté le 22 mars 2010
  2. Chr. Schönborn, "Albert Chapelle et le catéchisme de l'Église catholique", in Coll., Dieu à la source, Lessius, Bruxelles, 2010, pp. 233-242.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Albert Chapelle de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chapelle royale de Dreux — Chapelle royale Présentation Culte Catholique romain Style(s) dominant(s) Néo gothique Protection …   Wikipédia en Français

  • Albert Lortzing — En 1830 Naissance 23 octobre 1801 Berlin …   Wikipédia en Français

  • Chapelle Royale De Dreux — Chapelle royale La chapelle royale Saint Louis de Dreux est la nécropole de la famille d Orléans, située dans l enceinte du château de Dreux. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Chapelle Royale de Dreux — Chapelle royale La chapelle royale Saint Louis de Dreux est la nécropole de la famille d Orléans, située dans l enceinte du château de Dreux. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Chapelle royale de dreux — Chapelle royale La chapelle royale Saint Louis de Dreux est la nécropole de la famille d Orléans, située dans l enceinte du château de Dreux. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Albert Schimel — Naissance 5 octobre 1928 (1928 10 05) (83 ans) Paris,  France Décès 26 …   Wikipédia en Français

  • Albert Victor De Galles — Portrait photographique du prince Albert Victor par William et Daniel Downey Le prince Albert Victor (Albert Victor Christian Édouard) (8 janvier 1864 – …   Wikipédia en Français

  • Albert Victor de Clarence — Albert Victor de Galles Portrait photographique du prince Albert Victor par William et Daniel Downey Le prince Albert Victor (Albert Victor Christian Édouard) (8 janvier 1864 – …   Wikipédia en Français

  • Albert Victor de Saxe-Cobourg-Gotha — Albert Victor de Galles Portrait photographique du prince Albert Victor par William et Daniel Downey Le prince Albert Victor (Albert Victor Christian Édouard) (8 janvier 1864 – …   Wikipédia en Français

  • Albert Victor du Royaume-Uni — Albert Victor de Galles Portrait photographique du prince Albert Victor par William et Daniel Downey Le prince Albert Victor (Albert Victor Christian Édouard) (8 janvier 1864 – …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”