Catechisme de l'Eglise catholique

Catéchisme de l'Église catholique

Catholicisme
Religions sœurs (branches)
Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme
Spécificités
Église catholique romaine · Histoire de l'Église catholique romaine
Spécificités
Théologie catholique
Docteurs de l'Église · Magistère de l'Église · Théologie morale · Vocabulaire catholique
Clergé
Pape · Cardinal · Archevêque · Évêque · Prêtre · Diacre · Moines et moniales
Histoire
Droit canonique
Débats contemporains
Catholicisme libéral · Catholicisme en France · Crise moderniste · Catholiques réformateurs · Catholicisme traditionaliste
Dialogue inter-religieux
Relations avec les autres religions · Relations avec les autres Églises · Hérésie
Voir aussi
  • Catégories : Catholicisme · Courant religieux catholique · Dévotions catholiques
  • Portails : Christianisme · Catholicisme
 Cette boîte : voir • disc. • mod. 


Le Catéchisme de l'Église catholique[1] est un ouvrage d'instruction à la doctrine chrétienne catholique, résumant la foi, l'enseignement et la morale de l'Église catholique romaine. Il a été publié en novembre 1992. Sa rédaction a été suggérée par l'Assemblée générale extraordinaire du Synode des Évêques de 1985[2] et approuvée par Jean-Paul II. Ce catéchisme est l'ouvrage de référence pour tout fidèle catholique quant aux dogmes, sacrements, vie morale et vie spirituelle. C'est une somme importante, comprenant plus 650 pages, mais sa formulation est claire et didactique afin d'être comprise par le plus grand nombre[3]. Il a été réédité, dans sa version définitive[4], en août 1997.

Sommaire

Origines et objectifs du texte

Suite au concile Vatican II (19621965), aucun catéchisme n'avait été rédigé, contrairement à ce qui s'était passé suite au concile de Trente (15421563). Le 25 janvier 1985, le pape Jean-Paul II convoqua un synode des évêques pour réfléchir sur les conséquences du concile. Dans leur rapport final (7 décembre 1985), les Pères du synode demandèrent :

« que soit rédigé un catéchisme ou compendium de toute la doctrine catholique tant sur la foi que sur la morale, qui serait comme un texte de référence pour les catéchismes ou compendiums qui sont composés dans les divers pays. La présentation de la doctrine doit être biblique et liturgique, exposant une doctrine sûre et en même temps adaptée à la vie actuelle des chrétiens. »

En conséquence, Jean-Paul II forma en 1986 une commission de douze cardinaux et évêques, présidée par le cardinal Ratzinger (actuel pape Benoît XVI), alors préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, et assistée par un comité de rédaction de sept évêques résidents.

Dans la constitution apostolique Fidei depositum 11 octobre 1992, accompagnant la parution du Catéchisme, Jean-Paul II déclara :

« Un catéchisme doit présenter fidèlement et organiquement l'enseignement de l'Écriture sainte, de la Tradition vivant dans l'Église et du Magistère authentique, de même que l'héritage spirituel des Pères, des saints et des saintes de l'Église, pour permettre de mieux connaître le mystère chrétien et de raviver la foi du peuple de Dieu. Il doit tenir compte des explications de la doctrine que le Saint-Esprit a suggérées à l'Église au cours des temps. Il faut aussi qu'il aide à éclairer de la lumière de la foi les situations nouvelles et les problèmes qui ne s'étaient pas encore posés par le passé. »

Le Catéchisme de l'Église catholique compte 2 865 paragraphes. Il reprend le plan traditionnel déjà adopté par celui de Trente et s'articule donc en quatre parties.

Première partie : La profession de la foi

Y sont expliqués le Credo et les éléments de la foi catholique (1 038 paragraphes).

Seconde partie : La célébration du mystère chrétien

Y sont expliqués la liturgie catholique et les sept sacrements (624 paragraphes).

Troisième partie : La vie dans le Christ

Y sont expliqués la vie spirituelle et l'action catholiques ainsi que les Dix Commandements (866 paragraphes).

Quatrième partie : La prière chrétienne

Y sont expliquées la nécessité de la prière, les types de prières et les prières elles-mêmes, et la place de la prière quotidienne (307 paragraphes).

Particularités

Compendium du Catéchisme de l'Église catholique

Le pape Benoît XVI présente[5] pour la première fois, le 28 juin 2005, la version abrégée et plus concise de cet ouvrage : le Compendium du Catéchisme de l'Église catholique dont il a lui-même supervisé l'élaboration. La structure rédactionnelle est identique mais elle se présente sous la forme de questions et de réponses, plus propice à en faire un manuel pratique pour le fidèle chrétien.

Controverses avec les catholiques libéraux

Le Catéchisme a fait l'objet d'un certain nombre de critiques, portant pour la plupart sur son contenu, en particulier en matière de morale. Dans le milieu catholique, ces critiques proviennent essentiellement des catholiques libéraux.

Certaines critiques concernent le choix du comité de direction, en particulier de son président, le cardinal Joseph Ratzinger et de son éditeur général, Mgr Christoph Schönborn. On a parlé d'un texte « faussement collégial », « dicté par la Curie romaine », sans participation de théologiens laïcs. [réf. nécessaire]

Dans le livre Introduction au catéchisme de l'Église Catholique publié aux éditions du Cerf en 1995, le cardinal Ratzinger et Monseigneur Schönborn expliquent comment le catéchisme a été conçu, les étapes de sa réalisation, les principaux rédacteurs, les points essentiels.

Controverses avec les catholiques traditionalistes

A l'inverse, généralement les traditionalistes l'estiment relativement fidèle aux foi et morale catholiques mais néanmoins entaché de concessions bien trop « modernistes ». Ainsi, ils lui préfèrent souvent le catéchisme de Saint Pie X[6].

Relations avec les Juifs

Le catéchisme indique : « Les Juifs ne sont pas collectivement responsables de la mort de Jésus.
En tenant compte de la complexité historique du procès de Jésus manifestée dans les récits évangéliques, et quel que puisse être le péché personnel des acteurs du procès (Judas, le Sanhédrin, Ponce Pilate) que seul Dieu connaît, on ne peut en attribuer la responsabilité à l'ensemble des Juifs de Jérusalem, malgré les cris d'une foule manipulée et les reproches globaux contenus dans les appels à la conversion après la Pentecôte. Jésus Lui-même en pardonnant sur la Croix et Pierre à sa suite ont fait droit à l'ignorance (Ac 3, 17) des Juifs de Jérusalem et même de leurs chefs. Encore moins peut-on, à partir du cri du peuple : « que son sang soit sur nous et sur nos enfants » (Mt 27, 25) qui signifie une formule de ratification, étendre la responsabilité aux autres Juifs dans l'espace et dans le temps.
Aussi bien l'Église a-t-elle déclaré au concile Vatican II : Ce qui a été commis durant la Passion ne peut être imputé ni indistinctement à tous les Juifs vivant alors, ni aux Juifs de notre temps. (...) Les Juifs ne doivent pas être présentés comme réprouvés par Dieu, ni maudits comme si cela découlait de la Sainte Écriture. »

Ventes

En mai 1996, il s'était déjà vendu, en France, à plus de 700 000 exemplaires (trois fois plus qu'en Italie)[3].

Voir aussi

Notes et références

  1. "Catechisme de l'Eglise catholique", Première Edition en 1992. Version définitive avec modifications le 15 août 1997, Edition française Pocket, N°3315, août 1999. Isbn 2-266-09563-3. Publication en ligne : [1]
  2. Catéchisme de l'Église catholique, page 6.
  3. a  et b Magazine L'Histoire n°199 (mai 1996)
  4. (fr) Introduction au compendium du Catéchisme de l’Eglise catholique sur catholic.org, 20 mars 2005. Consulté le 14 sept 2009
  5. http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/speeches/2005/june/documents/hf_ben-xvi_spe_20050628_compendium_fr.html.
  6. Lettre à nos frères prêtres, n°18, juin 2003.

Articles connexes

Liens externes


  • Portail du christianisme Portail du christianisme
  • Portail du catholicisme Portail du catholicisme
Ce document provient de « Cat%C3%A9chisme de l%27%C3%89glise catholique ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Catechisme de l'Eglise catholique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Catéchisme De L'Église Catholique — Catholicisme Religions sœurs (branches) Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme Spécificités Église catholique romaine · Histoire de l Église catholique romaine Spécificités …   Wikipédia en Français

  • Catéchisme de l'Eglise Catholique — Catéchisme de l Église catholique Catholicisme Religions sœurs (branches) Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme Spécificités Église catholique romaine · Histoire de l Église catholique romaine Spécificités …   Wikipédia en Français

  • Catéchisme de l'Eglise catholique — Catéchisme de l Église catholique Catholicisme Religions sœurs (branches) Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme Spécificités Église catholique romaine · Histoire de l Église catholique romaine Spécificités …   Wikipédia en Français

  • Catéchisme de l'Église Catholique — Catholicisme Religions sœurs (branches) Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme Spécificités Église catholique romaine · Histoire de l Église catholique romaine Spécificités …   Wikipédia en Français

  • Catéchisme de l'église catholique — Catholicisme Religions sœurs (branches) Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme Spécificités Église catholique romaine · Histoire de l Église catholique romaine Spécificités …   Wikipédia en Français

  • Catéchisme de l'Église catholique — Logo du CEC[1] Le Catéchisme de l Église catholique[2] est un ouvrage d instruction à la doctrine chrétienne catholique, résumant la foi, l enseignement et la morale de l Église catholique …   Wikipédia en Français

  • Catéchisme de l'Église — catholique Catholicisme Religions sœurs (branches) Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme Spécificités Église catholique romaine · Histoire de l Église catholique romaine Spécificités …   Wikipédia en Français

  • L'esclavage dans le Magistère de l'Église Catholique — Esclavage dans le magistère de l Église catholique Esclavage et variantes Généralités Travail forcé · Racisme · Propriété · Chose · Être humain Formes d esclavage Servage · Ministérialité · Janissaires · Mamelouks · Restavecs · Esclavag …   Wikipédia en Français

  • Foi de l'Église catholique — Église catholique romaine Catholicisme Religions sœurs (branches) Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme Spécificités Église catholique romaine · Histoire de l Église catholique romaine Spécificités …   Wikipédia en Français

  • Influence de l'Église catholique — Église catholique romaine Catholicisme Religions sœurs (branches) Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme Spécificités Église catholique romaine · Histoire de l Église catholique romaine Spécificités …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”