Georges Catroux
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Catroux.
Officier général francais 5 etoiles.svgGeorges Catroux
Georges Catroux 1940.jpg
Naissance 29 janvier 1877
Limoges
Décès 21 décembre 1969 (à 92 ans)
Paris
Années de service 1896 -
Commandement 6e Régiment de Tirailleurs Algériens
14e Division d'Infanterie
19e Corps d'Armée

Georges Catroux, né le 29 janvier 1877 à Limoges et mort le 21 décembre 1969 à Paris, est un général d’armée, ministre de la IVe République et ambassadeur français. Il fut l’un des principaux généraux ralliés au général de Gaulle après l’Appel du 18 Juin et joua un rôle prééminent dans l’action de la France libre.

Sommaire

Biographie

Georges Catroux est le fils d’un officier de carrière sorti du rang (voir plus bas le chapitre sur sa famille). En corniche au Prytanée militaire de La Flèche, il intègre Saint-Cyr en 1896 (promotion « Les Grandes Manœuvres »).

Une carrière militaire brillante l’emmène, dans ses jeunes années, de l’Algérie (où il fait la connaissance du père de Foucauld, puis de Lyautey), à l’Indochine. En 1915, il est chef de bataillon quand il est fait prisonnier par les Allemands. Dans les camps de prisonniers, il rencontrera le capitaine de Gaulle.

Après la Grande Guerre, il fait partie de la Mission Militaire française en Arabie, puis sert au Maroc, en Algérie et au Levant.

En juillet 1939, il est nommé gouverneur général de l’Indochine française, un mois avant la déclaration de guerre (août 1939), où il succède à Jules Brévié, un haut fonctionnaire civil : à la veille de la guerre, Paris veut envoyer un signal fort en Extrême-Orient. Après les premiers traités avec le Japon, en juillet 1940, suite à des désaccords avec le nouveau gouvernement de Vichy, il est cependant contraint de laisser sa place à l’amiral Decoux.

Il choisit alors de suivre le général de Gaulle ; général 5 étoiles, il fut le plus haut gradé de l’armée française à se rallier à lui (lors de leur rencontre, c'est Catroux qui a salué De Gaulle, reconnaissant ainsi en lui le chef politique et non pas le subordonné militaire). De Gaulle le nomme Haut-Commissaire au Levant en 1941, c'est lui qui, au nom de la France libre, reconnaît l’indépendance de la Syrie peu après sa nomination. Il est ensuite gouverneur général de l’Algérie (1943-1944), toujours nommé par le général de Gaulle (voir la liste des ministres français des Affaires algériennes).

Compagnon de la Libération, il est ministre de l’Afrique du Nord dans le premier gouvernement de Charles de Gaulle du 9 septembre 1944 au 21 octobre 1945. Il devient ensuite Ambassadeur en Union des républiques socialistes soviétiques de 1945 à 1948.

Après les troubles du Maroc, c’est lui qui négocie le retour du sultan Mohammed V en 1955.

Nommé Ministre-résident en Algérie par le gouvernement Guy Mollet en 1956 en remplacement de Jacques Soustelle, il ne put prendre ses fonctions en raisons des manifestations nationalistes du 6 février à Alger.

Il est juge du Haut Tribunal militaire ayant jugé les généraux putschistes d’Alger de 1961.

Il meurt le 21 décembre 1969 à Paris. Ses obsèques en l’église Saint-Louis-des-Invalides, le 24 décembre 1969, furent retransmises en direct sur l’une des deux seules chaînes de télévision françaises de l’époque.

Famille

Georges Catroux est le fils de René-Michel Catroux (1835-1920), un officier de carrière sorti du rang ayant servi sous Napoléon III en Extrême-Orient et en Algérie, né à Rablay en Maine-et-Loire qui épousa en 1871 Félicité Solari (1852-1935), née à Gênes et fille de colon sur le territoire algérien.

Georges Catroux est le troisième de quatre enfants, tous des garçons. Son frère aîné, Charles, né en 1872 (ou 1873 ?), est promis à une carrière militaire mais meurt jeune homme. Le deuxième frère, René (1874-1964) est connu comme expert international en tableaux, son père se fâchera avec lui parce qu'il n'avait pas choisi une vie militaire. Le dernier frère est Alexandre (1881-1959).

Parmi les trois neveux que lui donnera son frère René, il y a Tristan Catroux, expert en tableaux lui aussi, et Diomède Catroux (1916-2008), homme politique, député de Maine-et-Loire puis des Alpes-Maritimes et secrétaire d’État à l’Air puis à l’Armement dans les années 1950 et 1960.

Georges Catroux a été marié trois fois. Le 27 octobre 1902, il se marie avec Marie Pérez, une Oranaise, fille d'un ancien maire de Mascara, qui lui donne deux fils. Opposé à ce mariage, son père n’y assiste pas[1]. Après son décès[2], il se remarie le 11 mai 1932 avec Marguerite Jacob (1881-1959), fille d'un syndic des agents de change, dont il a deux fils : André et René[1]. Divorcée d'Hippolyte de Peyronnet puis du général Gaston d'Humières[3],[4], elle est apparentée à Jean Cocteau[5]. Le 31 août 1963, il épouse Frances Dellschaft, femme de lettres (sous le nom de Francès de Dalmatie) de nationalité américaine née en 1923, fille de Frederick Dellschaft, industriel du pétrole, et de Marthe Chaumont, mariée en premières noces en 1947 avec Jean-de-Dieu Reille-Soult, marquis de Dalmatie, dont elle a divorcé en 1962[1],[6].

La comédienne Hélène Duc, reconnue Juste parmi les nations, était l'épouse du diplomate et dramaturge René Catroux[7], l’un des fils de Georges Catroux.

Décorations

Placard

Legion Honneur GC ribbon.svg Ordre de la Liberation 2nd ribbon.svg Medaille militaire ribbon.svg Ordre national du Merite GC ribbon.svg
Croix de Guerre 1914-1918 ribbon.svg Croix de Guerre 1939-1945 ribbon.svg Croix de Guerre des Theatres d'Operations Exterieurs ribbon.svg Ordre du Merite combattant Commandeur ribbon.svg
Ordre du Merite Saharien Commandeur ribbon.svg Palmes academiques Commandeur ribbon.svg Ordre des Arts et des Lettres Commandeur ribbon.svg Medaille des Evades ribbon.svg
Medaille de l'Aeronautique ribbon.svg Medaille d'Outre-Mer (Coloniale) ribbon.svg World War I Victory Medal ribbon.svg Medaille commemorative du Maroc ribbon.svg
Medaille commemorative de la Guerre 1914-1918 ribbon.svg Medaille commemorative de Syrie-Cilicie (Levant) ribbon.svg Ordre du Dragon d'Annam (par le Gouvernement Francais) GC ribbon.svg Us legion of merit officer rib.png

Intitulés

Décorations françaises, des colonies françaises ou interalliées
Décorations étrangères

Publications

  • Dans la bataille de la Méditerranée (1950)
  • J’ai vu tomber le rideau de fer (1951)
  • Lyautey le Marocain (1952)
  • Deux missions au Moyen-Orient, 1919-1922 (1958)
  • Deux actes du drame indochinois (1959)

Divers

  • Une place de Paris dans le 17e arrondissement, porte son nom: Place du Général Catroux

Notes et références

  1. a, b et c Arnaud Chaffanjon, Les Grands maîtres et les grands chanceliers de la Légion d'honneur: de Napoléon Ier à François Mitterrand, Éditions Christian, 1983, 271 pages, p. 129 (ISBN 2864960125).
  2. Claude Mauriac, Quand le temps était mobile: chroniques, 1935-1991, Bartillat, 2008, 343 pages, p. 51 (ISBN 2841004279).
  3. Les Cahiers d'histoire sociale: revue trimestrielle de l'Institut d'histoire sociale, n° 19-20, Institut d'histoire sociale, Paris, L'A.E.P.I., 2002.
  4. Henri Temerson, Biographies des principales personnalités françaises décédées au cours de l'année, Hachette, 1956, p. 74.
  5. Jean Cocteau, Le Passé défini, vol. 4, présentation de Pierre Chanel, Gallimard, 2006, 416 pages, p. 21.
  6. L'Intermédiaire des chercheurs et curieux, vol. 14, 1964, p. XI.
  7. M-Ali Haroun, La 7e wilaya: la guerre du FLN en France, 1954-1962, Seuil, 1986, 522 pages, p. 228 (ISBN 202009231X).

Lien externe

Précédé par Georges Catroux Suivi par
Paul Dassault
Meuble Légion d'honneur 2.svg
Grand chancelier de la Légion d'honneur
(1er octobre 1954 - 14 janvier 1969)
Georges Cabanier

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Georges Catroux de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Georges Catroux — (29 January 1877 21 December 1969) was a French military figure and diplomat who served in both World War I and World War II and was awarded the Grand Cross of the Legion of Honor. Catroux was born in Limoges. He was the son of a career officer… …   Wikipedia

  • Georges Catroux — retratado en Londres en 1940. Georges Catroux, (Limoges, 29 de enero de 1897 París, 21 de diciembre de 1969), fue un militar francés, Gobernador de Indochina durante la Segunda Guerra Mundial y destacado combatiente en la guerras de desco …   Wikipedia Español

  • Georges Catroux — General Georges Catroux (London, de Gaulle s Stab, Oktober 1940) Georges Catroux (* 29. Januar 1877 in Limoges, Frankreich; † 21. Dezember 1969 in Paris) war ein französischer General und Diplomat während der Mitte des 20. Jahrhunderts. Er war… …   Deutsch Wikipedia

  • Georges — hace referencia a: Georges Braque, pintor y escultor francés; Georges Catroux, militar francés; Georges François Reuter, naturalista francés; Georges Guynemer, aviador francés; Georges Izambard, profesor francés; Georges Lemaître, astrofísico… …   Wikipedia Español

  • Catroux — General Georges Catroux (London, de Gaulle s Stab, Oktober 1940) Georges Catroux (* 29. Januar 1877 in Limoges, Frankreich; † 21. Dezember 1969 in Paris) war ein französischer General und Diplomat während der Mitte des 20. Jahrhunderts. Er war… …   Deutsch Wikipedia

  • Catroux — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Catroux est un patronyme qui peut désigner : Nom de famille Diomède Catroux (1916 2008), homme politique français ; Georges Catroux (1877 1969) …   Wikipédia en Français

  • Georges Cabanier — Naissance 21 novembre 1906 Grenade Décès 26 octobre 1976 Paris Origine …   Wikipédia en Français

  • Catroux — (Georges) (1877 1969) général français. Le général de Gaulle le nomma haut commissaire au Levant (Liban, Syrie) en 1941, puis gouverneur général de l Algérie (1943 1944) …   Encyclopédie Universelle

  • Catroux, General Georges — 1877–1969    Catroux was DE GAULLE’s right hand man and the Delegate General of the Free French to Syria and Lebanon from 1941–43. In October 1940 he arrived in the Middle East to build up a propaganda campaign for the Free French. The French in… …   Who’s Who in World War Two

  • Georges Buis — Pour les articles homonymes, voir Buis (homonymie). Le général Georges Buis, né le 24 février 1912 à Saïgon (Viêt Nam) et décédé le 12 juin 1998 à Paris, est un militaire et écrivain français. Carrière militaire et états de… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”