Climat
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Climat (homonymie).
Carte simplifiée des climats mondiaux.

Le climat correspond à la distribution statistique des conditions atmosphériques dans une région donnée pendant une période de temps donnée. Il se distingue de la météorologie qui désigne l'étude du temps à court terme et dans des zones ponctuelles. L'étude du climat est la climatologie.

La détermination du climat est effectuée à l'aide de moyennes établies à partir de mesures statistiques annuelles et mensuelles sur des données atmosphériques locales : température, précipitations, ensoleillement, humidité, vitesse du vent. Sont également pris en compte leur récurrence ainsi que les phénomènes exceptionnels.

Sommaire

Terminologie

Le terme « climat » apparait dans la langue française au XIIe siècle comme dérivé du latin climatis qui provient du grec klima qui désigne l'inclinaison de la Terre par rapport au Soleil. Les premiers découpages climatiques en effet ont été établis selon l'inclinaison des rayons du Soleil par rapport à l'horizon. La première description d'un climat a été effectuée par Xia Xiao Zheng, au XXe siècle av. J.‑C.. La notion de changement climatique, et celle de réchauffement climatique se réfèrent au climat planétaire et à ses variations globales et locales.

Cause du climat

Article détaillé : Système climatique.

Les systèmes climatiques sont causés par l'ensemble des interactions entre l'atmosphère, les eaux de surface, la cryosphère, la lithosphère et la biosphère de la Terre, qui sous l'effet du rayonnement solaire, détermine le climat de la planète. L'énergie reçue est absorbée différemment par les diverses composantes. Les océans représentent le principal réservoir de la chaleur capturée et d'humidité. Ils l'échangent principalement avec l'atmosphère. La position des courants marins et leur température déterminent donc une grande partie du climat. D'autre part, les continents et surtout le relief introduisent des barrières physiques à ces échanges qui modifie grandement la distribution des précipitations, de la chaleur et de la végétation.

Familles de climat

Il existe de nombreuses classifications des climats, elles varient en fonction des méthodes utilisée, des données observées. On les choisit en fonction des buts des observateurs. Une des plus connue est la classification de Köppen.

Climats tropicaux humides

Articles détaillés : Climat tropical et Tropique.

Ce climat est présent de part et d’autre de l’équateur, parfois jusqu’à 15 à 25 degrés de latitude nord et sud. La température mensuelle moyenne est toute l’année au-dessus de 18°. On distingue une saison sèche et une saison humide. Plus l’on s’approche de l’équateur et plus la saison humide s’allonge. Les littoraux tropicaux à l’ouest peuvent subir une variation très importante de température.

Climats tropicaux secs

Le climat tropical sec est caractérisé par une évaporation supérieure aux précipitations et une température moyenne annuelle supérieure à 18 °C. On distingue quelques mois où les précipitations peuvent se produire. La végétation est parfois absente. Il s'étend entre 10 et 35 degrés de latitude nord et sud. Ce climat est caractéristique des régions désertiques ou semi-désertiques des grandes régions continentales souvent entourées de montagnes, à l'ouest et au centre des continents.

Un exemple de région aride : la Vallée de la mort en Californie.

Climats subtropicaux

Ce type de climat se rencontre à des latitudes comprises entre 25 et 40° et exceptionnellement jusqu'à 45° au nord du bassin méditerranéen occidental. Ces climats subissent l'influence de masses d'air tropicales pendant les mois d'été, leur apportant de fortes chaleurs. En revanche, ils connaissent une vraie saison froide, même si celle-ci est modérée, sous l'influence de masses d'air polaire. En outre, si le ressenti est agréable (douceur, ensoleillement), ces climats sont aussi sujet à des phénomènes brutaux (orages, inondations, tempêtes tropicales, cyclones).

Généralement deux types de climats peuvent être qualifiés de subtropicaux: le climat méditerranéen sur les façades occidentales et le climat subtropical humide sur les façades orientales. Si ces deux climats ont en commun un hiver relativement doux et humide (même si un coup de froid n'est jamais exclu), les masses d'air tropical en été apportent des situations bien différentes. Le climat méditerranéen connait l'aridité estivale, alors que le climat subtropical humide subit une chaleur très moite.

Les climats subtropicaux, par leur saison froide en hiver, peuvent aussi être qualifiés de "climats tempérés" ou "climats tempérés chauds".

Climats dits tempérés

Ce climat est en général caractérisé par les saisons tempérées, ainsi dit une saison froide (hiver) et une saison chaude (été). On le divise en deux grands sous-groupes : le climat océanique avec des étés frais et des hivers doux et humides influencés par la proximité des océans où l'on retrouve les courants chauds (façade ouest des continents) et le climat continental avec des étés chauds et orageux et des hivers froids et plutôt secs (façade est des continents).

Le climat océanique est marqué par une amplitude thermique faible (plus ou moins 10°), qui s'accentue dans l'intérieur des continents (jusqu'à 40°). Les précipitations sont de l'ordre du mètre et surtout bien réparties. On le retrouve entre 35 et 50 degrés de latitude dans l'hémisphère nord et sud (Paris, Londres, Dublin, Oslo, etc..). Berlin en serait la limite orientale en Europe. Certains auteurs parlent de climat hyperocéanique pour la bande de terre où l'influence de l'océan est journalière par la brume de mer (Vancouver, Seattle, Rouen, Bruxelles, etc.).

Le climat continental se distingue par une amplitude thermique forte (dépassant les 40°) et des précipitations de l'ordre du mètre mais réparties surtout pendant la période estivale. L'influence de l'océan ne pouvant se faire sentir vue la direction générale des vents, c'est l'humidité due à l'évapotranspiration des terres (forêts et marécages) et des lacs qui fournit les précipitations (Montréal, Toronto, Chicago, Minneapolis, Winnipeg, Calgary). Les villes côtières des façades orientales subissent surtout ce climat malgré leur proximité des océans (New York, Boston, Washington, Shanghai, Séoul). Là aussi certains auteurs parlent de climat hypercontinental pour les régions intérieures des grands continents où seule la terre influence le climat (Yakoutsk, Irkoutsk (Sibérie), Dawson, Klondike, Yellowknife (Canada). Les températures extrêmes sont souvent étonnantes (+36 °C et -64 °C pour Snag au Yukon).

Climats subarctiques

Article détaillé : climat subarctique.

Ce climat est un intermédiaire entre le climat tempéré et le climat polaire. Les étés sont moins chauds et les hivers plus rigoureux que dans le climat tempéré. La végétation correspond à la forêt boréale ou Taïga. On ne retrouve ce type de climat que dans l'hémisphère nord : partie centrale de tout le Canada, majeure partie de la Russie et nord-est de la Chine. C'est une région peu habitée aux étés courts et frais. Les quelques villes connues sous ce climat sont : Labrador City, Schefferville, Chibougamau, Rouyn-Noranda, Timmins, Uranium City, Fort McMurray au Canada (toutes des villes minières). En Eurasie, la Sibérie occidentale correspond à ce climat et l'on y retrouve peu de villes ou villages connus hormis Moscou qui est à la limite des climats tempéré continental et subarctique. Le climat subarctique correspond à l'appellation « climat tempéré froid sans saison sèche avec aucun mois chaud (+22 °C) » (Dfc) de Köppen.

Climats polaires

Article détaillé : Climat polaire.

Le climat polaire est caractérisé par des températures froides toute l'année, le mois le plus froid étant toujours au-dessous de -40 °C. La température moyenne mensuelle dépasse -50 °C sur les inlandsis. Vent fort et persistant, le blizzard. Il est caractéristique des côtes nord de l'Amérique, de l'Europe et de l'Asie, ainsi que du Groenland et de l'Antarctique.

Une classification plus simple et plus communément utilisée existe aussi. Elle permet d'identifier un climat par un simple diagramme ombrothermique. Chaque climat, exception faite du climat équatorial, a deux diagrammes types, l'un pour les régions de l'hémisphère nord, l'autre pour l'hémisphère Sud. Si le climat équatorial n'a pas cette caractéristique, c'est qu'il ne connaît pas de saisons, et se trouve près de l'équateur.

Diversité climatique

Climats régionaux

L'échelle des climats régionaux ou mésoclimats, qui s'applique à des régions de plusieurs milliers de kilomètres carrés, soumises à certains phénomènes météorologiques bien particuliers (Sirocco, vent venu du désert) du fait de l'interaction entre la circulation générale et le relief. Le climat de l'Alsace, asséché par l'effet de foehn, fournit un exemple typique de climat régional.

Climats locaux

L'échelle de ces climats s'applique à des sites qui s'étendent sur quelques dizaines de kilomètres carrés tout au plus en moyenne. Cette échelle du climat reste en rapport étroit avec les particularités environnementales d'un espace peu étendu. La présence de reliefs (monts induisant des vallées, relief de cuesta,...), d'étendues aquatiques (lacs, océan, rivières,...) va influer sur les phénomènes de vents, d'humidité et d'écarts de température. En fond de vallée par exemple, au lever du jour, la température sera beaucoup moins élevée qu'au sommet des versants en adret, pourtant situé à quelques kilomètres de là. La circulation, les échanges entre masses d'air locales ne seront ainsi pas les mêmes que dans la vallée voisine, peut être orientée différemment par rapport au soleil. Ces particularités peuvent avoir une origine humaine — il s'agit essentiellement du climat urbain — ou être entretenues par un milieu naturel tel qu'un rivage marin ou lacustre ou bien une forêt.

Microclimats

Article détaillé : microclimat.

Cette échelle, enfin, concerne des sites peu étendus grands d'une centaine de mètres carrés, parfois beaucoup moins. Les traits spécifiques de la topographie et de l'environnement à petite échelle — bâtiments et obstacles divers, couvert végétal, niches rocheuses... — modifient dans ce cas sur des aires réduites, mais de façon parfois très notable, les caractéristiques générales du courant aérien, de l'ensoleillement, de la température et de l'humidité.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Climat de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • climat — [ klima ] n. m. • XIIe; lat. climatis, gr. klima « inclinaison d un point de la Terre par rapport au Soleil » 1 ♦ Ensemble des circonstances atmosphériques et météorologiques propres à une région du globe. Éléments du climat : aridité, humidité,… …   Encyclopédie Universelle

  • climat — CLIMÁT, climate, s.n. 1. Climă (1). 2. fig. Mediu social, politic, moral etc.; ambianţă. – Din fr. climat. Trimis de hai, 01.06.2004. Sursa: DEX 98  CLIMÁT s. v. climă. Trimis de siveco, 30.12.2007. Sursa: Sinonime  CLIMÁT s. v …   Dicționar Român

  • climat — CLIMAT. s. m. Terme de Géographie. Partie du globe de la terre, comprise entre deux cercles parallèles à l équateur, et telle que le jour du solstice d Été est plus long d une demiheure sous le second de ces cercles, que sous le premier. Les… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • climat — CLIMAT. s. m. Terme de Geographie, qui signifie, Une estenduë du globe de la terre comprise entre deux paralleles. Les anciens ne connoissoient que sept climats. climat meridional, septentrional. la terre se divise en tant de climats. Il se prend …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Climat — Climat, CLIMAT or climat may refer to: CLIMAT, a code for reporting climatological data Lieu dit, a French wine term climat, the French word for climate This disambiguation page lists articles associated with the same title. If an …   Wikipedia

  • climat — m. climat fr. us. pour clima. cf. italien, port. > clima …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • climat — et division du ciel, Ora, Clima, climatis …   Thresor de la langue françoyse

  • CLIMAT —      Hic segetes, illic veniunt felicius uvae:     Arborei foetus alibi atque injussa virescunt     Gramina. Nonne vides, croceos ut Tmolus odores,     India mittit ebur, molles sua thura Sabaei ?     At Chalybes nudi ferrum, virosaque Pontus… …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • CLIMAT — s. m. T. de Géographie. Partie du globe de la terre, comprise entre deux cercles parallèles à l équateur, et telle que le jour du solstice d été est plus long d une demi heure, par exemple, sous le second de ces cercles, que sous le premier. Les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CLIMAT — n. m. Ensemble des conditions atmosphériques et météorologiques d’un pays et, par extension, Ce pays lui même. Climat chaud, tempéré, doux, agréable. L’influence, les effets du climat. Heureux climat. Changer de climat. Passer dans un autre… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”