Forêt boréale

Forêt boréale

Taïga

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la région géographique. Pour les autres significations, voir Taïga (homonymie).
Biome de la taïga (forêt boréale)
Laponie1.jpg
Une forêt boréale de Laponie en hiver
Caractéristiques Répartition géographique
Superficie: 16,8 millions (km²)
Climat: Continental affirmé
Type de végétation: Forêt boréale coniférienne
Latitudes: moyennes et hautes de l'hémisphère Nord (du 55°N au cercle polaireN)
Taiga.png

La forêt boréale ou taïga (du russe тайгаaltaï tayγa[1]) est un biome et une formation végétale caractérisée par ses forêts boréales de conifères, scientifiquement appelées Aciculisylvae.

C'est une région biogéographique nordique subarctique dans laquelle la flore est principalement composée de sapins et autres conifères à feuilles persistantes, qui sont adaptés au climat froid. La taïga est la zone la plus septentrionale de la planète encore boisée.

Les marais et leurs plantes associées sont également communs dans cette zone, qui couvre la majorité des terres intérieures du Canada, de la Fennoscandie et du nord de la Russie. Au Canada, la « forêt boréale canadienne » désigne la bordure nord de la forêt coniférienne boréale et pas simplement le biome.


Sommaire

Situation

La taïga ou forêt boréale dessine en fait une large bande sous la toundra[2] des régions arctiques. La taïga apparaît dans l’hémisphère Nord comme un vaste anneau circumpolaire, presque continu sur 12000 km (7000 km en Eurasie, 5000 en Amérique du Nord), simplement interrompu par le détroit de Béring et par l’océan Atlantique. Cette zone couvre donc la majorité des terres intérieures du Canada, de la Fennoscandie et du nord de la Russie.

Climat

Les écosystèmes de la taïga connaissent des températures annuelles moyennes se situant entre –1°C et 0°C[réf. nécessaire]. Les températures moyennes d’été se situent entre 10 et 15°C, mais les moyennes minimales d'hiver peuvent descendre au-dessous de -30°C. Les précipitations, régulières tout au long de l’année, sont de l'ordre de 400 à 800 mm par an[réf. nécessaire]. Le temps alterne brouillard, neige et pluie. On peut donc parler de climat continental plutôt variant.

Sol

Arbres couchés par l'eau et érosion naturelle des berges, phénomène naturel et normal après chaque dégel ici au nord de Khabarovsk.

Le sol de la taïga est naturellement très acide, en raison du climat et de la végétation, il est dénommé podzol ou podzosol. Il est pour cette raison particulièrement sensible et vulnérable au phénomènes dits de « pluies acides ». Les métaux lourds y sont aussi - en raison de l'acidité - plus mobiles et plus bioassimilables.

Sous un climat froid, les matières organiques (feuilles, bois) issus des végétaux se décomposent lentement en dégageant des acides organiques. Ces acides réagissent avec les quelques bases restant dans le sol (calcaire ou autre) et les entraînent vers les nappes et rivières par le phénomène du lessivage. Résultat, les sols sont à la fois pauvres en éléments minéraux utiles aux arbres et très acides. Localement, les tourbières tant qu'elles ne se minéralisent pas (suite à un drainage et une sécheresse par exemple) sont cependant très stables et constituent en été de bonnes réserves d'eau. Asséchées, elles peuvent brûler et constituer des foyers durables d'incendies de forêts

Ce sol acide se retrouve également dans les régions tempérées à conifères, cette pédogenèse en partie due aux persistants (notamment les grands conifères tels les épicéas et pins).

En bordure de cours d'eau, les sols des berges sont fréquemment emportés par les crues dues au dégel et sont sources de matériaux qui forment les méandres.
Au moment du dégel de certains quasi-pergélisols, des phénomènes de cryoturbation peuvent conférer au sol une structure particulières (répétition parfois géométriques de cellules, poches et parfois puits de cryoturbation).

Végétation

Les arbres les plus répandus dans la taïga sont des conifères adaptés au froid, comme les mélèzes, les épicéas, les pins et les sapins. Leur forme conique fait glisser la neige ; leurs aiguilles couvertes d'un enduit cireux les protègent du gel ; leur couleur vert foncé absorbe les faibles rayonnements du soleil et favorise la photosynthèse[réf. nécessaire]. On trouve également des feuillus, notamment les bouleaux, les saules, les peupliers et les sorbiers.

Il y a également des marais, avec toute la végétation qui leur est associée.

Faune

Taiga

C'est la zone la plus au Nord dans laquelle les espèces qui ont besoin de quelques arbres peuvent survivre. Un nombre considérable d'oiseaux tels que la grive sibérienne (ou grive obscure), la grive blanche et la grive à gorge foncée migrent vers cet habitat pour tirer profit des longues journées d'été et de la nourriture abondante en insectes durant cette saison.

Quelques oiseaux carnivores et certains grands oiseaux omnivores qui peuvent y trouver des proies vivantes ou des carcasses qui sont également présentes dans cette zone pendant l'hiver. Parmi ceux-ci, le bec croisé, l'aigle doré et le busard.

Relativement peu de mammifères peuvent faire face aux durs hivers. Parmi ceux qui le peuvent, on trouve l'élan, le lynx, le loup, le castor, le lièvre des neiges, le lemming, le caribou, plusieurs espèces d'ursidés (dont l'ours brun) et plusieurs membres de la famille des mustélidés tels que le glouton, aussi appele le carcajou, le campagnol des rochers, la belette pymee et la martre des pins.

Dégâts liées aux activités humaines

Du fait d'une nature très fragile, les atteintes d'origine anthropique sur les zones de taïga restent visibles très longtemps. Il faut plusieurs siècles pour que les arbres repoussent jusqu'à leur hauteur adulte[réf. nécessaire].

Voir aussi

Articles connexes

Notes et références

  1. "taiga" Dictionary.com
  2. Plaine arctique dénuée d’arbres

Liens externes


  • Portail de la botanique Portail de la botanique
Ce document provient de « Ta%C3%AFga ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Forêt boréale de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Foret boreale canadienne — Forêt boréale canadienne La forêt boréale représente la plus vaste zone forestière du Canada. Une légère confusion de conceptualisation entoure l appellation de « forêt boréale » car ce terme se distingue au Canada du biome… …   Wikipédia en Français

  • Forêt Boréale Canadienne — La forêt boréale représente la plus vaste zone forestière du Canada. Une légère confusion de conceptualisation entoure l appellation de « forêt boréale » car ce terme se distingue au Canada du biome « taïga »; la taïga… …   Wikipédia en Français

  • Forêt boréale canadienne — La forêt boréale représente la plus vaste zone forestière du Canada. Une légère confusion de conceptualisation entoure l appellation de « forêt boréale » car ce terme se distingue au Canada du biome « taïga »; la taïga… …   Wikipédia en Français

  • Fôret — Forêt Pour les articles homonymes, voir Forêt (homonymie). Forêt tempérée résineux, îles San Juan dans l État de Washington …   Wikipédia en Français

  • Forêt plantée — Forêt secondaire la forêt secondaire, par opposition à la forêt primaire, est une forêt (biomasse ligneuse) qui a repoussé (plantées, ou de manière spontanée, par régénération naturelle, en une ou plusieurs phases) après avoir été détruite (par… …   Wikipédia en Français

  • Forêt urbaine — récemment plantée (royaume Uni), La Forêt urbaine du pays noir, désigne des initiatives et projets collectifs de reboisement de zones urbaines et anciennes friches industrielles …   Wikipédia en Français

  • Foret mixte — Forêt mixte Une forêt mixte ou tempérée ou laurentienne est un type de forêt constituée à la fois de feuillus et de conifères, présent en Europe et en Amérique du Nord. Les feuillus sont majoritaires, ils sont représentés par des espèces telles… …   Wikipédia en Français

  • Foret primaire — Forêt primaire Troncs morts dans la forêt primaire de Białowieża …   Wikipédia en Français

  • Foret urbaine — Forêt urbaine La notion de forêt urbaine est un concept récent qui se différentie de la notion de parc urbain, né à la fin du XXe siècle, principalement au Canada et dans les villes abritant de vastes parcs boisés telles que Bruxelles, Oslo …   Wikipédia en Français

  • Foret vierge — Forêt primaire Troncs morts dans la forêt primaire de Białowieża …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.