Aéromodélisme

Modélisme aérien

Le modélisme aérien (ou aéromodélisme) est une forme de modélisme qui s'est pour une part développé en symbiose presque totale avec l'aviation dont il s'efforce de reproduire les représentants à des échelles différentes. Les ordres de taille peuvent beaucoup varier, de quelques dizaines de grammes à 150 kilos, d'un décimètre à 8 ou 9 mètres d'envergure. Les techniques utilisées sont aussi très diverses, de la construction en carton, au fibres synthétiques modernes, et de la motorisation par élastiques, aux derniers moteurs à réaction miniatures. Les avions radiocommandés regroupent donc aussi bien les « avions cacahuète » pour le vol en intérieur, que des répliques de Concorde ou d'Airbus. On peut cependant distinguer deux formes de ce modélisme : le modélisme statique et le modélisme volant.

Hélicoptère radiocommandé T-Rex 600 (Align RC).

Sommaire

Modélisme statique

Modèle réduit en plastique de F-5.
Modèle réduit en bois d'un biplan de la Première Guerre mondiale

Comme dans les autres modélismes, la réalisation de maquettes pour le seul plaisir des yeux est très développée. C'est dans le domaine de l'aéronautique que la maquette en plastique s'est généralisée avec un détaillage de plus en plus poussé et une normalisation de fait des échelles utilisées. Les grandes marques sont bien connues comme Airfix, Heller, Monogram, Revell, etc.

Pour ce type de modèle, de multiples matériaux peuvent aussi être employés : bois, résine, métal prédécoupé mais aussi carton. Le modèle d'avion a toujours été un sujet de prédilection pour la maquette en carton.

Si on peut dire que ce modélisme à base de kits prêt à monter et décorer est souvent la première étape avant le passage aux modèles volants, il existe aussi dans les modèles statiques des maquettes de concours, construites par des maquettistes ayant un fort niveau technique. Dans ce dernier cas, les créations sont statiques pour permettre une réalisation la plus fidèle possible à son original, et non pas par manque de connaissances ou de moyens. Les raisons amenant à cette situation peuvent par exemple être :

  • se dispenser de compliquer une réalisation déjà très poussée, par du matériel superflu ;
  • éviter d'éloigner l'aspect du modèle de l'original, par une motorisation ou une installation de radiocommande pouvant enlaidir l'avion ;
  • éviter d'abîmer, voire de détruire, une œuvre reconnue pour la précision de sa finition, lors d'un accident de vol.

Modèles volants

avion radiocommandé à moteur thermique.

En effet, malgré les différences d'échelle, les premiers efforts des modélistes ont été très proches de ceux des pionniers de l'aviation et l'on rencontre toutes les tailles de modèles dont certains sont très proches — par les dimensions — des drones rencontrés dans les armées modernes.

Dans le contexte des modèles dynamiques, on rencontre aussi bien des appareils à moteur, (avions ou hélicoptères) que des planeurs. Plus exceptionnellement (mais de façon obligatoire pour les vols où le vent est insuffisant), les planeurs peuvent recevoir une motorisation qui leur évite de devoir être tractés par un autre modèle d'avion lui-même motorisé. Ce sont alors des motoplaneurs. Les amateurs de modélisme vélivole (les planeurs utilisent le vent pour manœuvrer) se partagent habituellement en passionnés du vol thermique (qui utilise les courants chauds ascendants qui se rencontrent facilement en plaine par beau temps) et du vol de pente (qui utilise les courants ascendants produits par un vent continu s'appuyant sur une pente soit en montagne soit en terrain fortement vallonné).

Avion radiocommandé à moteur électrique.

On notera également l'existence de modèles d'avions à moteur qui sont reliés par un câble à un plot autour duquel ils tournent à des vitesses extrêmement importantes : le vol circulaire.

Montgolfières.

Actuellement se développe l'usage de moteurs électriques, rendu possible par l'amélioration de la capacité des accumulateurs. Les amateurs y perdent l'odeur de l'huile (huile de ricin ou huile synthétique) qui est mélangée au carburant habituel (méthanol), mais y gagnent en tranquillité auditive.

Les technologies très en vogue à l'heure actuelle dans le modélisme électrique sont des machines pour le vol en intérieur, dans gymnases ou hangar, appelé aussi vol indoor qui peut aussi faire appel aux moteurs dits « caoutchouc ». Les modèles électriques utilisés sont souvent motorisés par des moteurs triphasé brushless à cage tournante ayant de très bon rendements. Les accumulateurs utilisés sont des Li-Po ou des NiMh.

Également, une branche importante de la passion pour le modélisme aérien s'intéresse aux reproductions d'hélicoptères. Cette passion est souvent alimentée par la plus grande difficulté pour piloter ce type d'appareils spectaculaires et naturellement moins stables que les avions à moteur ou les planeurs.

Enfin, les plus légers que l'air sont aussi représentés, entre autres choses à cause du plaisir associé à une activité très calme et très discrète sur le plan sonore (comme les planeurs) et très peu coûteuse (une montgolfière ne demande qu'un peu de papier crépon, et une source de chaleur comme un réchaud de camping). Généralement non pilotée, la montgolfière peut être transportée à des distances considérables (plusieurs dizaines de kilomètres n'ont rien d'inhabituel) quand le temps s'y prête.

Techniques

Matériaux employés

  • Les bois (bouleau, balsa, samba, contreplaqué, pin...), sont utilisés pour les fuselages et les ailes, les bois légers étant préférés aux bois comme le pin utilisés uniquement comme structure rigidifiante. On trouve différent contreplaqué avec des nombres de plis (couches entrelacées) variables, plus il y a de plis pour une epaisseur donnée, plus le matériel est résistant. Les machines de découpage laser modernes permettent d' utiliser des services de découpage laser pour faire des modèles d'avions et d'hélicoptères entièrement personnalisés.
  • Les métaux se retrouvent dans les tubes, les tiges de commandes plus ou moins rigides, voire pour la construction de l'avion lui-même (aluminium, et même titane).
  • Les résines, comme colles, enduits, servent à l'entoilage des structures (comme l'enduit nitro-cellulosique), ou, avec des tissus de fibre synthétique, à la construction de fuselages ou d'ailes.
  • Les polystyrènes sont utilisés pour certaines constructions plus lourdes mais plus rapides d'ailes.
  • Les cartons et papiers divers sont aussi utilisés.
  • Les tissus d'entoilage, qui ont la particularité de se rétracter à la chaleur. On les utilise pour recouvrir les fuselages ou pour donner du volume aux ailes (uniquement composées de nervures). On trouve l'Oracover, l'Oralight... Ces tissus (plastiques) sont colorés et créent en même temps les motifs des modèles.
  • Le kevlar, le carbone, le tissu de verre, sont aussi couramment utilisés pour les fuselages et les ailes des avions et planeurs de compétition.
  • Le depron est de plus en plus répandu et permet une technique de construction peu onéreuse.
  • L'EPP (Poly Propylène Expansé) est de plus en plus utilisé pour la réalisation de modèle de petite à moyenne taille, pour réaliser des modèles de planeurs ou d'avions électriques très résistant au choc, pour l'apprentissage ou le vol de pente de combat.

Motorisations

Maquette d'avion avec quatre moteurs à explosion, de type « petit gros »
  • Les moteurs caoutchoucs fonctionnent à l'aide de longs élastiques enroulés, dont le déroulage entraîne l'hélice.
  • Les moteurs à air comprimé, sont peu utilisés, et surtout en vol libre.
  • Les sandows, treuils, et même des avions « tracteurs », sont utilisés pour lancer les planeurs.
  • Les moteurs à explosions (généralement des monocylindre 2 temps) sont souvent utilisés, certains pouvant être à eux seuls des maquettes remarquables (moteurs en étoile, multicylindres en ligne ou en V).
  • Les moteurs électriques (notamment les moteurs brushless ou sans balais) sont de plus en plus utilisés, grâce aux progrès des accumulateurs. Certains modèles ont également des panneaux solaires photovoltaïques, pour augmenter l'autonomie mais à titre de démonstration seulement, du fait du faible rendement des cellules solaires.
  • Les turbines sont entraînées par des moteurs électriques ou à explosion.
  • Les pulsoréacteurs sont rares car bruyants et surtout difficiles à mettre en œuvre (pas de réglage de puissance). Ils sont souvent utilisés en démonstration du fait de leur coté très spectaculaires.
  • Les moteurs à réaction sont des pièces de luxe (minimum 2 000 euros), et restent complexes à mettre en œuvre.

Électronique

  • Les radiocommandes servent à contrôler les modèles en vols, et sont principalement catégorisés par le nombre de « voies », qui est le nombre de servomoteurs différents pouvant être supervisés. Elles comportent généralement 4 voies pour un avion (gouverne de profondeur, gouverne de direction, ailerons d'ailes, vitesse du moteur), mais peuvent permettre la gestion de beaucoup plus de voies, pour d'éventuels trains rentrants, des volets de courbure, des aéro-freins, etc. Certains modèles récents et chers se rapprochent des ordinateurs et offrent des fonctions très perfectionnées et fonctionant même sous Windows et avec des modules d'émission à synthèse de fréquence (ce qui signifie que toutes les fréquences sont utilisables sans quartz pour l'émetteur comme pour le récepteur (Ex la T12 ou T14 de Futaba).
  • Les récepteurs, montés dans les avions, sont les pendants des radiocommandes, et distribuent, selon les ondes reçues, des ordres aux servomoteurs.
  • Les servomoteurs, souvent appelés 'servos', sont des moteurs entraînant des gouvernes à l'aide de tringles et de câbles. Leurs taille, poids et puissance peuvent beaucoup varier selon leur fonction et la taille du modèle

Il en existe maintenant qui fonctionnent en numérique et non plus en analogique (gain de précision et de réactivité).

  • Les accumulateurs servent à alimenter toute l'électronique d'un avion, voire le moteur. Plusieurs types d'accumulateurs existent mais ceux au lithium ont un meilleur rapport énergie poids.
  • Divers circuits sont construits et utilisés, au gré des besoins. Ils peuvent servir pour l'illumination de modèles volants, le lancement de parachutes, des bruitages...

La micro-aviation

Il existe une variante spécialisée qu'est le micro-modélisme ou la micro-aviation. Le défi principal de la micro-aviation réside dans la miniaturisation tant des surfaces portantes que du mode de propulsion. Ces modèles d'ingénierie peuvent ne pas peser plus que quelques grammes et mesurer moins de 20 centimètres de long. À titre d'exemple, le Micro hélicoptère R/C 2 axes, type Picoo Z de SYMA ne pèse moins de 10 gr et n'est pas plus grand que 17 cm de long. Cela en fait un hélicoptère parfaitement fonctionnel, parfaitement stable grâce à un nouveau système gyroscopique breveté[1]. Il ne peut toutefois pas voler par de trop forts vents...

Principales disciplines

Avions

Article détaillé : Avion radiocommandé.
  • le vol libre, maquette et durée (F4X et F1X) : faire voler un modèle sans assistance de guidage, avec des modes de propulsion sont variés, le caoutchouc, le co2, l'air comprimé, les moteurs à combustion, la gravité...
  • voltige (F3A)
  • voltige Grands Modèles (F3M)
  • voltige électrique (F5A)
  • maquette (F4C)
  • petits gros

Le Français Christophe Paysant-Leroux est le champion du monde de voltige avion depuis 1999[2].

Une société belge, ZN Line[3] et une société française, PL.F Concept[4] (anciennement PL Prod) équipent les deux tiers des meilleurs pilotes mondiaux pour la « voltige avion » (F3A).

Planeurs

Article détaillé : Planeur radiocommandé.
  • Vol thermique (F3B)
  • Vol thermique de durée (F3J)
  • Vol de pente (F3F)
  • Planeur « lancé-main » (F3K)
  • Planeur remorqué, épreuves de durée et de vitesse (F3I)
  • Planeurs maquettes

Hélicoptères

Article détaillé : Hélicoptère radiocommandé.
  • Voltige (F3C)
  • Freestyle (F3N)
  • Hélicoptères électriques (F5C)

Principales marques de modèles volants

Marques en activité

Marque Pays Modèles importants et site internet
ARK Lichann (hélicoptères et pièces détachées pour avions) Taïwan X-400 (hélicoptère)[5]
Nikko (tous types) États-Unis Sky Watcher (hélicoptère) et Mustang Air Racer (avion)[6]
Aéromod (planeurs) France Alliaj (planeur)[7]
Air Loisir (avions uniquement) France T6 Texan (avion)[8]
Airtech (planeurs et avions) France Sun 3 (planeurs) et Daisy (avion)[9]
Align RC (hélicoptères) Taïwan Série des T-REX[10]
Aviomodelli (motoplaneurs) Italie Ariane5 (motoplaneur)
Balsa USA (répliques d'avions anciens) États-Unis Taubes (réplique du premier modèle réduit de biplan)
BMI-Models (hélicoptères et avions) Belgique Apache Combat (hélicoptère) et Micro Fokker (avion)[11]
Graupner (tous types) Allemagne Micro 47G (hélicoptère)[12]
Great Planes (avions, hydravions et planeurs) États-Unis PBY Catalina[13], (hydravion radiocommandé) et série des Park Flyer (avions)[14]
GWS (tous types, spécialisé dans les jets) Taïwan GWS-15, (avion à turbine à gaz) et Cargotrans (jet)[15]
Futaba (radiocommandes) Japon FX-40, un des modèles les plus complexes et 2DR, le modèle le plus courant[16]
Hangar 9 (avions) États-Unis Sundowner Formula 1 et J-3 Piper Cub, avions de compétition[17]
Hobbico (avions) États-Unis F-18 (jet) et Cessna 182 (avion)[18]
HobbyZone (avions et hélicoptères) États-Unis E-flite Jenny JN-4 (avion biplan) et E-flite Blade CX (hélicoptères)[19]
Hirobo (hélicoptères et avions) Japon Swiss Lama (hélicoptère) et Stream (avion)[20]
Hitec (radiocommandes et servomoteurs) États-Unis Eclipse 7[21]
Ikarus (tous types) Allemagne Lama (hélicoptères) et série des Shock-Flyer (avions)[22]
Kyosho Japon Série des Caliber (hélicoptères) et des Calmato (avions)[23]
Lanier R/C (avions) États-Unis Fokker D.VIII et série des Edge[24]
Multiplex Modellsport (tous types) Allemagne Gemini (avion) et Easy Glider (planeur)[25]
OS Engines (moteurs thermiques) États-Unis Spécialiste des Ducted-fan (jets)[26]
Protech (tous types) Belgique Beaver (avion) et série des Helixx (hélicoptères)[27]
Robbe (tous types) Allemagne Série des Cardinal (avions) et Darcus (planeur)[28]
Sanwa (électronique) Japon [29]
Scorpio (planeurs et motoplaneurs) à compléter Java 150 (motoplaneur) et Habicht (planeur)
SIG (avions) États-Unis Waco (avion)[30]
Simprop (tous types) Allemagne Séries des Einsteiger (avion) et des Excel (planeurs)[31]
Silverlit (hélicoptères) États-Unis Picoo Z, le plus petit hélicoptère radiocommandé du monde[32],[33]
Top Flite (avions) États-Unis Séries des Cessna et des Mustang (avions)[34]
Walkera (hélicoptères et électronique) Chine Série des Dragonfly dont fait partie le Dragonfly 53[35]
World Models Japon [36]
ZNLine France et Belgique Flash (jet) et série des Extra (avions)[37]

Vol Indoor

Indoor est un terme qui désigne les modèles réduits qui évoluent dans un espace fermé comme un gymnase. Les modèles réduits sont souvent très légers et propulsés par un moteur électrique. Le vol indoor est une partie importante de l'aéromodélisme depuis les avancées technologiques en matière de miniaturisation. De petits hélicoptères comme le Picoo Z ou le Micro 47G sont capables de voler dans un espace plus réduit comme une maison ou un appartement.

Modèles indoor principaux

Hélicoptères radiocommandés
Avions radiocommandés
  • Le Stubenfliege
  • Le Tweety Torque (aussi Outdoor par temps calme)
  • Le Q-Sky, qui est le premier avion indoor du monde à pouvoir décoller de lui-même
  • Le Polyclub, bon en outdoor mais un peu plus délicat en indoor de par sa vitesse
Marques ayant cessé leur activité
  • Marutaka
  • Balsacraft

Principaux records du monde[38]

Planeur radiocommandé

Gain d'altitude[39]

Le record du monde de gain d'altitude par un planeur a été établi le 19 juillet 2003 à Saint-Vincent-les-Forts (04, France) avec une altitude de 2068 m[40]. Le précédent record datait du 11 juin 1982. Il a été effectué par Jack R. Hiner (États-Unis) avec 1950 m d'altitude.

Ce nouveau record a été battu en pilotant le planeur depuis un parapente biplace. Deux essais furent réalisés. Les pilotes de parapente furent Frédéric Jacques et Gabriel Galtier et les pilotes du modèle réduit étaient Frédéric Jacques et Olivier d'Apuzzo. Le planeur était un ASW22 de 4 m d'envergure équipé d'un kit Multiplex.

Durée de vol

Le record du monde de durée de vol par un planeur a été établi le 9 septembre 2001, avec un vol plané de 36 heures 03 minutes et 19 secondes, entre les villes de Ivinghoe Beacon et Buckinghamshire, au Royaume-Uni. Le pilote du record fut Nicholas Shaw.

Distance

Le record du monde de distance de vol par un planeur a été établi le 23 juillet 1979, avec un vol de 716,10 km, près de la ville de Louny, en Tchecoslovaquie.

Le pilote du record fut Eduard Svoboda.

Vitesse moyenne

Le record du monde de vitesse moyenne par un planeur a été établi le 20 juillet 1991, avec un vol de 239,70 km/h, entre les villes de Bottrop et Sterkrade en Allemagne.

Le pilote du record fut Klaus Kowalski.

Avion radiocommandé

Distance

Le record du monde de durée de vol par un avion motorisé, en circuit fermé a été établi le 3 aout 1998, avec un vol de 1 300 km, près de la ville de Hagerstown, aux États-Unis.

Le pilote du record fut Maynard S. Hill.

Vitesse moyenne

Le record du monde de vitesse moyenne par un avion motorisé par réacteur, en vol circulaire a été établi le 6 décembre 1971, avec un vol de 395,64 km/h.

Le pilote du record fut Leonid Lipinski.

Gain d'altitude

Le record du monde de gain d'altitude par un avion motorisé a été établi le 6 septembre 1970, avec un gain de 8 205 m, près de la ville de Dahlgren aux États-Unis.

Le pilote du record fut Maynard S. Hill.

Durée de vol

Le record du monde de durée de vol par un avion motorisé en vol libre a été établi le 11 août 2003, avec un vol de 86 heures 52 minutes et 19 secondes, entre les villes de Cape Spear au Canada et Mannin Beach, en Irlande.

Les pilotes du record furent Maynard S. Hill, Barrett J. Foster et David G. Brown.

Hélicoptère radiocommandé

Distance

Le record du monde de durée de vol par un hélicoptère, en ligne droite, a été établi le 2 juin 1996, avec un vol de 134,10 km, entre les villes de Yatpool et Gama, en Australie.

Le pilote du record fut Michael Farnan.

Vitesse

Le record du monde de vitesse moyenne par un hélicoptère a été établi le 23 septembre 2006, avec un vol de 145 km/h dans la ville de Mytischy (près de Moscou), en Russie.

Le pilote du record fut Mikhail Mukhin.

Gain d'altitude

Le record du monde de gain d'altitude par un hélicoptère a été établi le 12 avril 1992, avec un gain de 2 940 m, près de la ville de Blagnac en France.

Le pilote du record fut Jean-Philippe Allogne.

Durée de vol

Le record du monde de durée de vol par un hélicoptère a été établi le 2 février 2001, avec un vol de 5 heures 59 minutes et 51 secondes, près de Moscou, en Russie .

Les pilotes du record furent Vladimir Bulatnikov , Yuri Bazanov et Alexander Orlov.

Principales associations

Notes et références

  1. (fr) Micro hélicoptère le plus petit au monde (site microaviation.fr)
  2. Palmarès de Christophe Paysant-Leroux sur son site personnel
  3. ZN line
  4. PL.F Concept
  5. (en) Site officiel d'ARK Lichann
  6. (fr) Site officiel de Nikko (section aéromodélisme)
  7. (fr) et (en)Site officiel d'Aéromod
  8. (fr)Site officiel d'Air Loisir
  9. (fr), (en) et (es)Site officiel d'Airtech
  10. (en) et (tw)Site officiel d'Align RC
  11. (fr), (en), (de) et (nl)Site officiel de BMI-Models
  12. (fr), (en) et (de)Site officiel de Graupner
  13. (en)Page du PBY Catalina
  14. (en) Site officiel de Great Planes
  15. (en), (tw) et (zh) Site officiel de GWS
  16. (en) Site officiel de Futaba
  17. (en) Site officiel de Hangar 9
  18. (en) Site officiel de Hobbico
  19. (en) Site officiel de Hobbyzone
  20. (ja) et (en)Site officiel de Hirobo
  21. (en), (de), (ja) et (ko) Site officiel d'Hitec
  22. (fr), (en), (de) et (es)Site officiel d'Ikarus
  23. (en) et (ja)Site officiel de Kyosho ou (fr) Site français (non officiel) de Kyosho
  24. (en) Site officiel de Lanier R/C
  25. (en), (de), (fr), (it) et (es)Site officiel de Multiplex
  26. (en)Site officiel de OS Engines
  27. (en) Site officiel de Protech
  28. (de), (fr), (en), (it) et (es) Site officiel de Robbe
  29. (ja) Site officiel de Sanwa
  30. (en) Site officiel de SIG
  31. (de) Site officiel de Simprop
  32. Guinness World Records 2006 ; Guinness (Firm) ; New York: Bantam Books, 2006. (OCLC 68126167)
  33. (en) et (zh) Site officiel de Silverlit
  34. (en) Site officiel de Top Flite
  35. (en) et (zh)Site officiel de Walkera
  36. Site officiel de World Models
  37. (fr) et (en)Site officiel de ZN Line
  38. Records du monde en aéromodélisme, Fédération Aéronautique internationale. Consulté le 22 juin 2007
  39. Le gain d'altitude consiste en le fait de décoller d'un lieu, de prendre le maximum d'altitude et d'atterrir à moins de 500 mètres du point de décollage.
  40. (fr) Site de Thierry Regis

Voir aussi

Articles connexes

Commons-logo.svg

Liens externes

  • (fr) Microflight.be, portail francophone sur le vol libre
  • (fr) Modelisme.com, portail francophone sur le modélisme
  • (fr) Modelstories, magazine sur le modélisme aérien
  • (fr) AéroWiki, encyclopédie wiki sur l'aéromodélisme et le monde aérien
  • (fr) Tout sur le modélisme , site francophone sur l'aéromodélisme dont le vol circulaire
  • (fr) RC Sim, simulateur de vol gratuit utilisable avec son émetteur
  • Portail de l’aéronautique Portail de l’aéronautique
  • Portail de l’aéromodélisme Portail de l’aéromodélisme
  • Portail du modélisme, du maquettisme et des modèles réduits Portail du modélisme, du maquettisme et des modèles réduits
Ce document provient de « Mod%C3%A9lisme a%C3%A9rien ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aéromodélisme de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • aéromodélisme — [ aeromɔdelism ] n. m. • 1942; de aéro et modélisme ♦ Technique de la construction et du vol des modèles réduits d avions. ● aéromodélisme nom masculin Technique et pratique de la construction et de l utilisation des modèles réduits d avions.… …   Encyclopédie Universelle

  • aeromodelisme — a|e|ro|mo|de|lis|me Mot Pla Nom masculí …   Diccionari Català-Català

  • Telecommande d'aeromodelisme — Télécommande d aéromodélisme Télécommande Graupner Une télécommande d aéromodélisme est un instrument permettant de commander un modèle réduit à distance. Elle est généralement équipée de deux leviers permettant le contrôle de la puissance du… …   Wikipédia en Français

  • Télécommande d'aéromodélisme — Télécommande Graupner Une télécommande d aéromodélisme est un instrument permettant de commander un modèle réduit à distance. Elle est généralement équipée de deux leviers permettant le contrôle de la puissance du moteur et de la direction. On… …   Wikipédia en Français

  • Modélisme aérien — Le modélisme aérien, ou aéromodélisme, est une forme de modélisme qui s est pour une part développé en symbiose presque totale avec l aviation dont il s efforce de reproduire les représentants à des échelles différentes. Les ordres de taille… …   Wikipédia en Français

  • Modelisme aerien — Modélisme aérien Le modélisme aérien (ou aéromodélisme) est une forme de modélisme qui s est pour une part développé en symbiose presque totale avec l aviation dont il s efforce de reproduire les représentants à des échelles différentes. Les… …   Wikipédia en Français

  • Modélisme Aérien — Le modélisme aérien (ou aéromodélisme) est une forme de modélisme qui s est pour une part développé en symbiose presque totale avec l aviation dont il s efforce de reproduire les représentants à des échelles différentes. Les ordres de taille… …   Wikipédia en Français

  • Airtronics — est une marque américaine de télécommandes d aéromodélisme. Elle produit des radiocommandes très complexes destinées essentiellement aux professionnels. Liens internes Télécommande d aéromodélisme Projet:Aéromodélisme Lien externe (en)Site… …   Wikipédia en Français

  • Graupner (modelisme) — Graupner (modélisme) Pour les articles homonymes, voir Graupner. Télécommande Graupner Graupner (de son nom original Graupner Modellbau) est une marq …   Wikipédia en Français

  • Graupner (modélisme) — Pour les articles homonymes, voir Graupner. Télécommande Graupner Graupner (de son nom original Graupner Modellbau) est une marque allemande de modélisme …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”