Territoire britannique de l'ocean Indien

Territoire britannique de l'océan Indien

British Indian Ocean Territory
Drapeau du territoire britannique de l'océan Indien British Indian Ocean Territory coat of arms.svg
Drapeau Armoiries
Biot-map.png
Administration
Statut politique Territoire d'outre-mer du Royaume-Uni
Capitale Aucune
Gouvernement
- Chef d'État
 - Commissionnaire
 - Administrateur

Élisabeth II
Tony Crombie
Tony Humphries
Géographie
Superficie 60 km²
Démographie
Population  (2004) 3 500 hab.
Densité 58,3 hab./km²
Langue(s) Anglais
Économie
Monnaie Livre sterling[1]
Autres
Fuseau horaire UTC +6
Domaine internet .io
Indicatif téléphonique 246

Le territoire britannique de l'océan Indien (British Indian Ocean Territory ou BIOT en anglais) est un des territoires britanniques d'outre-mer.

Ce territoire est constitué d'environ 2 300 îles dans l'archipel des Chagos, situé au milieu de l'océan Indien, entre l'Afrique et l'Indonésie. La superficie totale du territoire est de 60 km².

Sommaire

Historique

En 1965, avec l'accord sur l'indépendance de l'île Maurice, le Royaume-Uni regroupe dans un Territoire britannique de l'océan Indien, plusieurs archipels et îles, dont les Chagos avec Diego Garcia, Desroches, Providence, Farquahar et Aldabra.

Le 28 juin 1976, avec l'indépendance des Seychelles, Aldabra, Desroches et Farquahar sont restituées au nouvel État. Depuis, le Territoire britannique de l'océan Indien est essentiellement constitué des Chagos, vidé de sa population, les Îlois ou Chagossiens, à la fin des années 1960 - début des années 1970 pour permettre l'installation d'une base militaire anglo-américaine.

Pour approfondir ce point, voir : Diego Garcia.

Dès sa création, ce territoire, la souveraineté britannique et l'installation d'une base militaire sont contestés par la plupart des pays riverains de l'océan Indien.

Diego Garcia

Article détaillé : Diego Garcia.

Diego Garcia, l'île la plus grande et la plus australe, occupe une position stratégique au centre de l'océan Indien. En 1966, le Royaume-Uni a loué cette île aux États-Unis pour une période de 50 ans. Les États-Unis y ont implanté une base militaire d'importance considérable ; en effet, l'US Navy peut y surveiller le trafic maritime à la sortie du golfe Persique.

Toutes autres îles sont actuellement inhabitées. Entre 1967 et 1973, tous les anciens habitants des îles furent évacués vers les Seychelles et Maurice dans des conditions que certains assimilent à une déportation. En 2000, un jugement de la Haute Cour britannique invalida l'ordre d'évacuation qui avait été donné mais laissa le statut militaire spécial de Diego Garcia.

Le bail des États-Unis sur l'île de Diego Garcia expirera en 2016 mais l'archipel des Chagos est réclamé par Maurice et les Seychelles, Maurice dénonçant comme illégal l'accord de 1965.

Philatélie

De 1968 à 1976, les îles disposaient de timbres-poste spécifiques. Avec l'indépendance des Seychelles et sa récupération des îles Desroches, Providence, Farquahar et Aldabra, la nouvelle république a émis des timbres-poste spécifiques pour les îles récupérées sous le nom d'îles éloignées des Seychelles. Depuis 1990, le Royaume-Uni émet à nouveau des timbres spécifiques pour le Territoire britannique de l'océan Indien.

Note

  1. Le dollar US est également utilisé.
Ce document provient de « Territoire britannique de l%27oc%C3%A9an Indien ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Territoire britannique de l'ocean Indien de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”