Armée en Turquie

Forces armées turques

L’armée turque est la deuxième armée en effectifs de l’OTAN après l’armée américaine. De manière historique, elle occupe une place particulière en Turquie. Encore aujourd’hui, son influence est importante (notamment à travers le Conseil de sécurité nationale), et ce en dépit de réformes adoptées par le parlement en juillet 2003 pour réduire son rôle dans la vie politique.

Elle est une sorte d’État dans l’État. Considérée comme « l’une des armées les plus entraînées du monde », aguerrie avec ses accrochages incessants avec les combattants du PKK, disposant d’un encadrement de haut niveau, acteur économique de premier plan, elle exerce son influence à tous les niveaux du pays.

Sommaire

Historique

Article connexe : Histoire de la Turquie.

L’armée turque descend des armées de l’Empire ottoman et demeure le garant de la laïcité de la république fondé par Atatürk.

L’armée avant la république

Après la Première Guerre mondiale

La guerre gréco-turque victorieuse de 1919-1922 permit à l’armée d’effacer la défaite de la Première Guerre mondiale, de conforter sa position dans la vie publique et de pouvoir s' affirmer comme une nation reconnue par les puissances françaises et anglaises.

La Guerre froide

Neutre durant la Seconde Guerre mondiale, la Turquie entra dans l’OTAN en octobre 1951 en même temps que la Grèce et fut l’un des alliés les plus fiables des États-Unis durant la guerre froide face à l’Union soviétique qui, poursuivant la politique de l’Empire russe, chercha à prendre le contrôle des détroits du Bosphore.

Elle participa à la guerre de Corée en envoyant un bataillon d'infanterie de 5 000 hommes combattre aux côtés des forces des Nations unies, celui ci se battra vaillamment et eu d'énormes pertes.

Le coup d'État militaire du 27 mai 1960 inaugure une série d'interventions de l'armée dans la vie politique turque. Les leaders du Parti démocrate sont traduits en justice ; trois d'entre eux sont exécutés, dont Adnan Menderes.

Plus de 30 000 hommes sont stationnés dans la moitié nord de Chypre depuis l’invasion turque commencé le 20 juillet 1974 connue sous le nom d’opération Attila suite à une tentative d’annexion de la part de la Grèce. Cela a conduit à des combats avec les unités de l’armée grecque venues aider les forces chypriotes.

Des incidents aéronavals ont lieu régulièrement dans la mer Égée entre les deux armées mais reste à un niveau limité.

À la fin des années 1970, la Turquie semble prête à basculer dans le chaos, situation qui pousse l'armée, en septembre 1980, à s'emparer directement du pouvoir. Survenant un an et demi après la révolution iranienne, ce coup d'État est accueilli avec soulagement par les puissances occidentales. Le général Kenan Evren, qui devient chef de l'État, suspend la Constitution, dissout les partis politiques, interdit les formations syndicales, pourchasse les groupes extrémistes et censure la presse : l'ordre public est restauré aux dépens des libertés démocratiques.

Le régime militaire promulgue une nouvelle Constitution, soumise à référendum en 1982, mais ne peut empêcher un civil, Turgut Özal, fondateur du parti de la Mère Patrie (ANAP), de remporter les élections de 1983.

Depuis les années 1980/1990, l’armée et la Jandarma (gendarmerie turque) luttent dans le sud-est de la Turquie contre le PKK, organisation considérée comme terroriste par l’Union européenne et les États-Unis, ce qui conduisit l’armée à effectuer des offensives sur le territoire de l'Anatolie du sud-est et même de l'Irak du nord ; la situation en 2008 n’est toujours pas totalement sous contrôle.

Le « nouvel ordre mondial »

À partir des années 1990, sa stratégie de défense est dite de « deux guerres et demie », les principales menaces étant la Grèce, la Syrie et une insurrection à l’intérieur du territoire national, en l’occurrence kurde. Cela à conduit à une alliance avec Israël pour prendre à revers la Syrie.

La Turquie désirant entrer dans l’Union européenne et membre associé de l’Union de l'Europe occidentale depuis 1992 a amélioré ses relations avec la Grèce depuis 1999 et à commencé à réduire ces effectifs mais sa présence militaire sur Chypre entrée dans cette même Union en 2003 continue de poser problème ainsi que les problèmes liés à la mer Égée.

Elle participe à plusieurs forces de casque bleu et à plusieurs opérations de l’OTAN en Bosnie-Herzégovine depuis 1995, au Kosovo depuis 1999 et en Afghanistan depuis 2002.

Suite à ses affrontements avec le PKK, elle effectue plusieurs incursions dans le nord de l'Irak depuis les années 1990.

Le Conseil de sécurité nationale

Le Conseil de sécurité nationale, ou MGK (Milli Güvenlik Kurulu), se compose d’une part des chefs d’état-major de l’armée et, de l’autre, du président de la République, du premier ministre et des ministres de la Défense et des Affaires étrangères. D’après la Constitution, les décisions du MGK prévalent. Aussi est-ce par ce biais que l’armée exerce son influence.

Les réformes votées par le parlement en 2003, qui visaient à réduire le rôle de l’armée, ont prévu d’ouvrir le secrétariat de ce Conseil à des civils. En août 2004, pour la première fois, un civil en a pris la tête. Par ailleurs, la Constitution a été amendée en mai 2004, afin d’empêcher la participation de militaires dans certains organes civils.

Le poids de l'armée dans l'économie

Article connexe : économie de la Turquie.

L’armée est présente dans l’économie du pays à travers deux organismes : le Fonds de pension des forces armées (OYAK) et la Fondation pour le renforcement des forces armées (TSKGV).

Fondé en 1961, l’OYAK est un holding militaro-industriel coiffant une trentaine d’entreprises (construction automobile, agroalimentaire, travaux publics, assurances, tourisme…) et employant dans les années 2000 plus de 30 000 salariés. Il possède, à travers OYAK Bank, l’une des plus grandes institutions financières du pays.

Le TSKGV, qui coiffe également plus d’une trentaine d’entreprises de production d’armements allant de la conception à la fabrication de systèmes électroniques militaires, de fabrication sous licence de chasseurs F-16 et de production de radars et d’armement classique (blindés, armes lourdes et légères de diverses catégorie, transport de troupes…). Elle emploie plus de 20 000 salariés. Ces deux holdings réalisent un chiffre d’affaires estimé à plusieurs milliards de dollars par an.

L'industrie de la défense nationale turque

L’industrie de la défense nationale turque est en constante évolution, notamment avec des projets pour l’armée de terre, la marine et l'armée de l'air turques.

Les exportations de l'industrie de la défense nationale turque pour 2007 ont atteint les 2 milliards de dollars et devraient augmenter d'avantage les prochaines années[réf. nécessaire][réf. incomplète][1].

Évolution des effectifs

En 2004

année 2004 Professionnels Conscrits Réserve
Armée de terre 77 000 325 000 258 700
Marine 18 250 34 500 55 000
Armée de l’air 28 600 31 500 65 000
Garde nationale 150 000
Gardes-côtes 2 200

Évolution depuis 1980

1980 717 000
1985 814 000
1990 769 000
1995 805 000
2000 793 000
2001 803 000
2002 816 000
2003 534 000
2004 501 000

Total des effectifs (réserves comprises) : 1 043 550 personnels (Economist Intelligence Unit: Turkey 2005 p. 23.)

Budget

Le budget de la défense en 2003 était de 12 155 000 000 de dollar US soit 5,4 % du produit national brut.

La répartition des dépenses était alors de :

  • Personnel : 47,3 %
  • Équipement : 36,3 %
  • Infrastructure : 3 %
  • Autres : 13,3 %

En 2005, le budget était de 20 140 000 000 de dollar US soit 5,3 % du produit national brut.

En 2007, il était de 21 milliards de livres turque.

En 2009, il est de 30,936 milliards de dollar US soit 4,00 % du produit national brut[2]

Armée de terre en 2004 (Türk Silahli Kuvvetleri)

Commandos de l'armée turque durant un exercice en 1998

L’armée de terre est apte à une solide défense territoriale et possède une excellente connaissance des zones contigues à la Turquie. Elle dispose de forces paramilitaires bien équipées et entrainées à la guerre asymétrique mais peu respectueuses des conventions internationales. Des programmes de rééquipement sont en cours, notamment avec le lancement d’un programme de char de 4e génération. Elle est inapte à la projection massive de forces hors de son territoire et connait un rapide développement de l’usage des drones et des systèmes C4ISR.

Organisation

  • 10 corps d’armée
  • 2 divisions d’infanterie mécanisée
  • 4 divisions d’infanterie motorisée
  • 1 division d’infanterie et une division d’entraînement
  • 14 brigades blindées
  • 14 brigades d’infanterie mécanisée
  • 12 brigades d’infanterie
  • 5 brigades de forces spéciales
  • 5 brigades d’entraînement

Principaux matériels en service en 2008

Armée de terre Turc
Chars de combat
0 Char Altay T1 (+1000 chars la Turquie fabriquera son premier char national, MİTÜP Projet de char national Turc, livraison à partir de 2010)
347 Leopard 2A4(298+49)
77 Char Leopard 1(1A3T1/TU120)les Leo-1 sont 162 sont modernisés par la firme locale Aselsan.
150 Char Leopard 1(A3T1)
165 Char Leopard 1(A1)
170 Char M60T Sabra (moderniser avec technologie merkava 4)• Seul 170 M-60 seront modernisés au standard Sabra-III (livraison en cours).
658 Char M60
96 Char M48(RISE Passive)
760 Char M48M 60A3 (modernisé en format M-60A3)
619 Char M48 (modernisé en format M-60A1)
103 Char M48 (modernisé en format M-60A1)
1200 Char M48 (en réserve...)• Les M-48 ont été modernisés au cours des années. Ils possèdent maintenant un moteur diesel, un canon de 105 mm, une conduite de tir moderne. Mais ils restent néanmoins dépassés. La plupart sont en réserve. Le reste sert de point d’appuis dans de nombreux postes militaires au Sud-Est de la Turquie où ils sont assez efficace face au PKK.
Véhicule de transport de troupes
650 FNSS Akıncı ZMA transport de troupes
1381 ZPT transport de troupes
48 ZTA TOW véhicule de combat d’infanterie
170 FNSS blindés de mortiers
2815 M113 A1/A2/A3 Véhicule de transport de troupes
10 M 125A blindés de mortiers 81mm.lik M-29 havan
179 M 106A blindés de mortiers 106mm.lik M-30 havan
156 M 113 TOW Tanksavar Aracı
239 BTR-80
100 Otokar Yavuz (8x8)
Véhicules de reconnaissance
665 Otokar Akrep (4X4)
481 Otokar Cobra (4X4)
Artillerie automotrice
250+ T-155 Fırtına 155/52 SP-2000 (155 mm)100 délivré sur 450 (Il s’agit de la version turque du canon auto-moteur coréen K9. L’engin est construit localement et intègre des systèmes turcs. Les autorités turques sont particulièrement ravies de cette coopération et aimeraient développer le char turc de la même manière à partir du char coréen.)
215 M110 (203 mm)
35 M107 (175 mm)
9 M 55 (203 mm)
150 M 44T (155 mm) (modernisé)
350 M 52T (155 mm) (modernisé)
25 M108T (155 mm) (modernisé)
Artillerie tractée
125+ T 155 Panter 155/52 FT-2000 (155 mm)100 délivré sur 300 (fabrication locale)
825 Howitzer 105 mm M2A1 (105 mm)
535 M-114 (155 mm)
150 M-115 (203 mm)
175 M-116 (75 mm)
150 M 59 (155 mm)
100 Skoda (105 mm)
10 M.39 Skoda (105 mm) (pour entrainement)
10 105R Metalgun (105 mm) (pour entrainement)
Canon
2135 M 40A (106mm)
1000 M 20 (75 mm) (en stock)
850 M 18 (57 mm) (en stock)
Lance-roquettes multiples
54 TR-300 Kasırga WS-1 (4x302mm, 100 km) + 1500 missiles
6+ Yıldırım B-611 missile balistique (150 km) + 97 missiles
72 ATACMS MGM 140 Block I (165 km)
12 Lance-roquettes multiples (M-270 MLRS)
72 MGM-140A
130+ Roketsan T-122 MLRS (40x122mm, 40 km)
48+ TR-107 MLRS (12x107mm)
22 RA 7040 MLRS (40x70mm)
Artillerie antiaérienne
300 L/70 & L/70T Bofors (40 mm) (50 pièce Officine Galileo P56 avec une caméra thermique)
600+ L/60 & M1A1 Bofors (40 mm)
100+ Oerlikon 35 mm (2X35mm)
120 Oerlikon 35 mm (2X35mm)
440 Oerlikon 35 mm (2X20mm)
300+ Rheinmetall Mk.20 Rh202 (2X20mm)
110 M42 Duster (2X40mm)
900 M55 (4X12.7mm)
70 Atılgan KMS (1X8 FIM-92B/C Stinger) Un blindé transportant des missiles Stinger à courte portée [en cours de livraison]
35 Zıpkın KMS (1X4 FIM-92 Stinger) Un véhicule transportant des missiles Stinger à courte portée [en cours de livraison]
150+ FIM-92A/C Stinger POST/RPM + 5239 missiles
* Cirit Missile courte portée. rentrera en service en 2008.
1,089 FIM-43A Redeye utilisés pour l'entrainement
40 9M39 Igla (SA-18 Grouse)
n/a I-HAWK
Mortiers
575 HY-12Di (120 mm)
325 UT1 (81 mm)
3175 M1/M29 (81 mm)
1265 M-30 (107 mm)
n/a M-19 (60 mm)
lance grenade
1500+ Roketsan(40x53mm) Mk 19
n/a Mk19 Mod3
Missiles anti-chars
687+ MILAN [SIPRI] lanceur 12.250 missiles
40,000+ M72 A2 LAW (66 mm)
5,000+ RPG-7 (40 mm)
550 Eryx (arme) lanceur et 4,000 missiles
70 9M113M Konkurs (AT5 Spandrel)
185 Cobra (pour l'entrainement)
Hélicoptères
21 Sikorsky S-70A28 Blackhawk (13 ont été modernisés par ASELSAN avionqiue modernisée, 8 pour les forces spéciales)
52 Sikorsky S-70D28 Blackhawk (5 SAR, 2 SOF CSAR, 4 ambulances, 41 utilitaires)
30 Eurocopter AS-532UL Cougar Mk1 (4 SAR, 4 ambulances, 16 utilitaires, 4 VIP)
28 Bell AB206B3 JetRanger
23 Augusta Bell AB205AT/2020
27 Augusta Bell AB205A1
52 Bell UH-1H/2020-ASAM
20 Bell UH-1D
42 Bell UH-1H Iroquois (pour l'entrainement)
Hélicoptères d'attaque
10+ AH-64 Apache (en cours de négocaition)
8 AH-1 Cobra
32 Bell AH-1P/S Cobra
51 Agusta A.129 Mangusta(+49 en option. T-129 avec modernisation et upgrades turques)
1 Bell TAH-1P Cobra (pour l'entrainement)

Marine de guerre (Türk Deniz Kuvvetleri)

Article détaillé : Marine turque.

Elle dispose d’une bonne aptitude aux opérations de lutte anti-sous-marine et de surface, et a rayé des listes ses navires trop obsolètes.

Organisation

Principaux matériels en 2009

Type 209 de la marine turque. L'Allemagne est le premier exportateur occidental de sous-marins.
Marine de guerre Turc
Sous-marins
4 Classe Gür Type 209T2/1400
4 Classe Preveze Type 209T1/1400
6 Classe AY Type 209/1200 (4 modernisés)
6 sous-marins anaérobie Type 214 Le premier sous-marin sera livré en 2015.
Frégates
4 Classe Barbaros (MEKO200 TN II-B)
4 Classe Yavuz (MEKO200 TN II-A)
10 G Class classe Oliver Hazard Perry Fırkateyn (en cours de modernisation)
2 Classe Tepe (en cours de retrait)
0 Classe TF-2000
Corvettes
0 Classe Ada
6 Classe B (Classe d'Estienne d'Orves
3 Classe Kılıç II
3 Classe Kılıç
2 Classe Yıldız
4 Classe Rüzgar
4 Classe Doğan
8 Classe Kartal
Bâtiment de débarquement
0 LPD (+1 Commandés par la marine Turc)
1 Classe Osman Gazi
2 Classe Saruca Bey
2 Classe Ertuğrul
25 Classe Ç-117 LCT
20 Classe Ç-302 LCM
Navire de guerre des mines
4 Classe F
5 Classe S
Patrouille maritime
6 Casa CN-235 AD/ASW MPA
7 TB-20 pour entrainement
Hélicoptères
24 Sikorsky SH-60 Seahawk (Sikorsky S-70|S-70B2 Class) Hélicoptères AD/ASW (+12 commandés)
14 AB-212 Class Naval Warfare Hélicoptères AD/ASW/EW/SAR
3 AB-204 Class Naval Warfare Hélicoptères AD

Armée de l'air turque (Türk Hava Kuvvetleri)

Cocarde de la THK
Pilotes turcs devant un F-16

La force aérienne est moderne et développée. Elle a une aptitude à la projection des forces et aux opérations réseau-centrées. L’utilisation des munitions guidées de précision est de plus en plus développée, notamment avec des missiles de fabrication turque.

Organisation

  • 19 escadrons de combat
  • 2 escadrons de reconnaissance
  • 5 escadrons d’entraînement
  • 6 escadrons de transport
  • 1 escadron de ravitaillement en vol
  • 8 escadrons de missiles sol-air

Principaux matériels en service en 2008

Armée de l'air (Türk Hava Kuvvetleri) Tuaf [3]
avion de combat
0 F-35A Lightning II (+116 commandés, livraison a partir de 2013)
30 General Dynamics F-16 Falcon (C/D) Block 50+ (Commandés, livraison 2012)
73 General Dynamics F-16 Falcon (C/D) Block 50 (Modernisation CCIP)
103 General Dynamics F-16 Falcon (C/D) Block 40 (Modernisation CCIP)
37 General Dynamics F-16 Falcon (C/D) Block 30 (Modernisation CCIP)
52 F-4E 2020 Terminator (Modernisé par IAI)
71 F-4E Phantom II
32 RF-4E Phantom II (Modernisé)
44 F-5 2000 (Modernisé par IAI-Singapur Aerospace)
Transport
0 Airbus A400M (+10 commandés)
7 C-130E Hercules (Modernisés par TAI)
6 C-130B Hercules ELINT/SIGINT (guerre electronique)
19 C-160T Transall
82 Casa CN-235 (3 VIP/16 EW)
Détection avancée
0 B-737-700 AEW&C MESA (4+2 commandés, livraison 2009)
Ravitaillement en vol
7 KC-135R-CRAG Stratotanker
Défense aérienne
1 S-300V (ces systèmes anti-aériens ont été achetés (ou vont l'être) pour tester les systèmes de contre-mesures de guerre électronique turcs installés sur les F-16 turcs, et serviraient à simuler une attaque de F-16 sur les systèmes S-300 et SA-15 à but d'entrainement à Konya (Iconium).) [4]
1 S-300 PMU1 (ces systèmes anti-aériens ont été achetés (ou vont l'être) pour tester les systèmes de contre-mesures de guerre électronique turcs installés sur les F-16 turcs, et serviraient à simuler une attaque de F-16 sur les systèmes S-300 et SA-15 à but d'entrainement à Konya (Iconium).)
1 9K330 Tor-M1 (ces systèmes anti-aériens ont été achetés (ou vont l'être) pour tester les systèmes de contre-mesures de guerre électronique turcs installés sur les F-16 turcs, et serviraient à simuler une attaque de F-16 sur les systèmes S-300 et SA-15 à but d'entrainement à Konya (Iconium).)
72 MIM-14C Nike Hercules
86 Rapier FSB1 (85 modernisés en lanceur Rapier B1X, 840 missiles Mk2B en cours de livraison )
n/a Zıpkın KMS (1X4 FIM-92 installé sur blindés, livraison en cours)
108 FIM-92C Stinger RMP
Drones
0 TAI TIHA Drone d'attaque et de surveillance (en cours de fabrication), le nouveau drone Turc TIHA TAI male (Medium Altitude Long Endurance), il sera fabriqué dans les usines de TAI, il rentrera bientôt en service dans l'armée Turc..
10 Heron Drone d'attaque et de surveillance (1000/3300 km)
1 MQ-1 Predator
4 MQ-9 Reaper[5]
6 RQ-7 Shadow
3 Aeronautics Defense Systems Ltd
1 IAI Searcher
16 I-GNAT
6 I-GNAT
107 IAI Harpy
76 Bayraktar Mini UAV
Hélicoptères
20 AS 532UL Cougar Mk1 (14 SAR+6 CSAR)
81 Bell UH-1H Iroquois (15 SAR+4 EW)
Avions d'entraînement
69 T-38A Talon (55 avions ont été modernisés)
58 Cessna T-37B/C (vont être remplacés par les KT-1X)
38 Aermacchi SF-260D
28 T-41D Mescalero
Missile air-air
314 AIM-120A/B AMRAAM (176 AIM-120A + 138 AIM-120B)
367 AIM-7E Sparrow
0 AIM-9X Sidewinder (+352 commandés)
290 AIM-9B Sidewinder
500 AIM-9M Sidewinder
640 AIM-9L/I Sidewinder
310 AIM-9S Sidewinder
750+ AIM-9P3 Sidewinder
Missile air-sol
107 AGM-88B HARM
99 AGM-142 Popeye I
0 AGM-84K SLAM-ER (+50 commandés)
0 AGM-154A-1 JSOW Block-II (+50 commandés)
0 AGM-154C JSOW-C / Broach (+54 commandés)
274 AGM-65G1 Maverick IIR
550 AGM-65A/B Maverick
200 GBU 8/B HOBOS
1.200 GBU 10/12 Paveway I-II
n/a CBU 105 Sensor Fuzed Bomb
523 BLU 107 Durandal
n/a AN/AVQ 23 Pave Spike (F-4E Pod de désignation du cible)
40 AN/AAQ 14 LANTIRN
40 AN/AAQ 13 LANTIRN
30 SNİPER (P.O.4 Pod de désignation du cible)

Voir aussi

Sources

Références

Liens externes

Commons-logo.svg

Bibliographie

  • Le politique et le militaire en Turquie, Levent Unsaldi, L’Harmattan, Paris, 2005, ISBN 2747589811 [2]
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Turquie Portail de la Turquie
Ce document provient de « Forces arm%C3%A9es turques ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Armée en Turquie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Armée en France — Armée française Pour les articles homonymes, voir Armée française (homonymie). Armée française Armoiries de la République française Branches Armée de terre …   Wikipédia en Français

  • 2009 en Turquie — 2007 en Turquie 2008 en Turquie 2009 2010 en Turquie 2011 en Turquie 2007 par pays au Proche Orient 2008 par pays au Proche Orient 2009 par pays au Proche Orient 2010 par pays au Proche Orient 2011 par pays au Proche Orient] Années : 2006… …   Wikipédia en Français

  • Laïcité en Turquie — Manifestants à Ankara réunis dans la place cérémoniel de l Anıtkabir, le mausolée du fondateur de la Turquie moderne, Mustafa Kemal Atatürk La laïcité en Turquie est un des fondements de la République kémaliste, inscrite d abord dans la… …   Wikipédia en Français

  • Musique en Turquie — Musique turque Sommaire 1 La musique ottomane 2 La musique populaire türkü 3 Musiques des minorités 3.1 La musique kurde …   Wikipédia en Français

  • Musiques en Turquie — Musique turque Sommaire 1 La musique ottomane 2 La musique populaire türkü 3 Musiques des minorités 3.1 La musique kurde …   Wikipédia en Français

  • Coup d'État du 12 septembre 1980 en Turquie — Histoire de la Turquie Turquie pré ottomane Époque hellénistique : Asie mineure • Thrace …   Wikipédia en Français

  • Droits des personnes LGBT en Turquie — Manifestation pour les droits LGBT en Turquie, à Istanbul en 2008. Les personnes lesbiennes, gay, bisexuelles et transgenres (LGBT, altersexuels) en Turquie font face à des difficultés que n ont pas les habitants non LGBT. L homosexualité n est… …   Wikipédia en Français

  • Manifestations Pour La Laïcité En Turquie — Laïcité en Turquie Manifestants à Ankara réunis dans la place cérémoniel de l Anıtkabir, le mausolée du fondateur de la Turquie moderne, Mustafa Kemal Atatürk La laïcité en Turquie est un des fondements de la République kémaliste, inscrite d… …   Wikipédia en Français

  • Manifestations pour la laicite en Turquie — Laïcité en Turquie Manifestants à Ankara réunis dans la place cérémoniel de l Anıtkabir, le mausolée du fondateur de la Turquie moderne, Mustafa Kemal Atatürk La laïcité en Turquie est un des fondements de la République kémaliste, inscrite d… …   Wikipédia en Français

  • Manifestations pour la laïcité en Turquie — Laïcité en Turquie Manifestants à Ankara réunis dans la place cérémoniel de l Anıtkabir, le mausolée du fondateur de la Turquie moderne, Mustafa Kemal Atatürk La laïcité en Turquie est un des fondements de la République kémaliste, inscrite d… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”