Armee belge

Armée belge

La Défense
Defensie
Coats of arms of Belgium Military Forces.svg
Armoiries de la Défense
Branches Composante Terre
Composante Air
Composante Maritime
Composante Médicale
Commandement
Commandant en chef Albert II de Belgique
Ministre de la Défense Pieter De Crem
Chef de la Défense August Van Daele
Main d'œuvre
Budgets
Industrie
Articles annexes
Grades Grades de l'armée belge

L’armée belge compte, en 2009, 26 400 hommes dans l’armée de terre, 8600 dans l’aviation, 2400 dans la marine et 2000 au service médical, soit un total de 39 400 hommes. Le recrutement y est essentiellement basé sur le volontariat de carrière depuis la suspension du service militaire (le 1er mars 1995). À cela s'ajoutent les principes de réserve volontaire (militaire de carrière ou civil ayant signé un engagement) et obligatoire (uniquement pour les membres du cadre et ce, pendant une durée déterminée).

Du point de vue constitutionnel, le roi est le chef des armées. Il s'appuie cependant sur une structure composée d'un ministre compétent en la matière, qui chapeaute à son tour le travail du chef de la Défense, la plus haute autorité militaire du pays. Ce dernier prépare les éléments pour l'élaboration de la politique de la défense nationale et conseille son autorité de tutelle au sujet des opérations planifiées et en cours. Il assure également le suivi des décisions politiques arrêtées par le gouvernement fédéral, ainsi que la gestion administrative du département public concerné.

Les effectifs de l'armée se distinguent en quatre composantes :

Chacune d'elle étant mise sous la tutelle d'un officier général.

La Belgique est membre fondateur de l’Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN), dont le siège politique se trouve à Bruxelles et le Grand quartier général des puissances alliées en Europe dans sa région depuis 1967.

Sommaire

Historique

La Belgique, état neutre, a subi les guerres mondiales de plein fouet et ses forces sont intervenues dans le Congo belge puis depuis la décolonisation de celle ci assez souvent en Afrique noire, souvent comme troupe de maintien de la paix.

Durant la guerre froide, en temps que membre fondateur de l'OTAN, elle participa à la défense de l'Allemagne de l'Ouest avec des forces blindés installées sur son sol. Actuellement, ses militaires sont présent dans nombre d'opérations de l'ONU et de l'OTAN.

Première guerre mondiale

Envahie par surprise par la puissante Allemagne impériale, sa petite armée réussit à préserver une faible partie du territoire national et sous le commandement du roi Albert Ier de Belgique, parvient à assurer la garde de l'important secteur d'aile gauche entre Nieuport et Ypres avec l'aide des forces de l'Entente. A la date du 26 mai 1918, elle compte 166 000 hommes dont 141 974 combattants, formant douze divisions d'infanterie et une division de cavalerie. Elle dispose de 129 avions et de 952 canons de tous calibres [1].

Structure

Le Ministre de la Défense est la plus haute autorité de l'armée (après le roi). Disposant de la Direction Générale de la Formation (DG FMN) et de le Direction Générale Image et Relations Publiques (DG IPR), il commande le Chef de la Défense. Le Chef de la Défense, quant à lui, a à sa disposition toute une série de départements : le département d'état-major Stratégie (ACOS STRAT), le département d'état-major Renseignement et Sécurité (ACOS IS), le département d'état-major Science et Médecine (ACOS WB), le département d'état-major Évaluation (ACOS EVAL), la direction générale Budget et Finances (DG BudFin), la direction générale Ressources Humaines (DG HR), la direction générale Appui Juridique et Médiation (DG JM), la direction générale Ressources Matérielles (DG MR). Le Chef de la Défense est conseillé par le sous-chef d'état-major Opérations et Entraînement (ACOS Ops & Trg), lui même assisté de deux généraux-majors (un pour les opérations (DACOS Ops & Trg/Ops) et un pour le support (DACOS Ops & Trg/Spt) et d'un état-major de cinq divisions (Doctrine & Requirements, Planning, Opérations, Support et Training). L'ACOS Ops & Trg est le commandant opérationnel des quatre composantes. Chaque composante possède un commandant disposant d'un état-major.

Organigramme

 
 
 
 
 
 
 
Ministre de la Défense
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
DG FMN
 
 
DG IPR
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Chef de la Défense
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
ACOS STRAT
 
ACOS EVAL
 
 
 
 
DG HR
 
DG MR
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
ACOS IS
 
ACOS WB
 
 
 
 
DG BudFin
 
DG JM
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
ACOS Ops & Trg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Composante Terre
 
Composante Air
 
 
 
Composante Maritime
 
Composante Médicale

Communication de l’armée

La communication de l'armée donne "Priorité à la paix". On entend par là que cette armée doit être projetable pour intervenir rapidement et prévenir les guerres plutôt que de résister à une invasion massive. Avec le site officiel, fini la grande muette.

Le recrutement met un accent sur "Sauvez des vies" et le "terrain d'expérience vaste" comme le monde. On note un investissement dans l'image de marque surtout à destination de la jeunesse : stages, prêt gratuit de matériel et même d'infrastructure, journées portes ouvertes…

Armée de terre

Article détaillé : Composante Terre.

Armement

Véhicules

Armée de l'air

Article détaillé : Composante Air.

Le 14 décembre 2005 a été décidé par le conseil des ministres l'achat de 10 NH90 qui devront remplacer à partir de 2009 les Sea King et Alouette III.

Marine

Article détaillé : Composante Maritime.

Histoire de la marine militaire belge

La marine belge fut mise sur pied en catastrophe en 1831 pour tenter de bouter hors d'Anvers les Hollandais et de reprendre le contrôle de l'Escaut. Elle s'appela la Marine royale jusqu'en 1862, date de sa disparition, le gouvernement belge renonçant à la Marine militaire. La Marine royale s'illustra surtout lors des expéditions au Rio Nunez par la goélette Louise Marie et son lieutenant de vaisseau de 1re classe Van Haverbeke ainsi qu'avec son enseigne de vaisseau Guillaume Delcourt, futur Conseiller Maritime du roi Léopold II

En 1888, le capitaine de vaisseau comte de Borchgrave d'Altena, sert dans la marine française à bord du cuirassé Suffren ; il sera à l'origine de la nouvelle marine militaire, en créant à Anvers, une petite flottille de 4 canonnières, qui, en 1914, seront bloquées sur l'Escaut par les Hollandais.
Lorsque la première guerre éclate, il n'existe toujours pas de marine militaire belge. Celle-ci se reconstituera au fur et à mesure des nécessités, d'abord sur le lac Tanganyika au Congo, où les Belges doivent faire face à une flottille allemande, puis en 1917 par la création d'un dépôt des équipages à Calais, enfin par la création d'un détachement puis d'un corps de Torpilleurs et Marins à Zeebruges en 1923. Cependant, en 1927, un arrêté royal supprime à nouveau la Marine militaire belge, le 31 mars.
Bien que le 15 septembre 1939, le ministère mobilise partiellement le Corps de marine et lui affecte trois anciens bateaux-pilotes servant de patrouilleurs, deux vedettes, trois chalutiers et deux remorqueurs, ce sera sous l'impulsion du lieutenant Victor Billet, que la section belge de la Royal Navy sera créée en Angleterre en 1940 et deviendra la Force navale belge, le 1er février 1946.

Aujourd'hui

  • Frégates : 2 Karel Doorman (F930 Leopold 1 et F931 Louise-Marie)
  • Chasseurs de mines : 6 classe Tripartite (M915 Aster, M916 Bellis, M917 Crocus, M921 Lobelia, M923 Narcis et M924 Primula)
  • Soutien : 1 (A960 Godetia)
  • Navire de recherche océanographique : 1 (A962 Belgica)
  • Vedette fluviale : 1 (P902 Liberation)
  • Divers : 3 (A950 Valcke, A963 Stern, A996 Albatros)
  • Bateau école : 1 (A958 Zenobe Gramme)

Service médical

Article détaillé : Composante Médicale.

Liste chronologique des généraux de l'armée belge depuis l’indépendance de 1830

XIXe siècle

XXe siècle

Notes et références

  1. (fr) SITUATION EN MAI 1918, FRONT FRANÇAIS.
  2. CV du Chef de la Défense sur le site du ministère de la défense belge.


Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Commons-logo.svg

Armée belge
Composantes : TerreAirMaritimeMédicale
Divers : Histoire militaire de la Belgique • Grades de l'armée belgeÉcole royale militaireAbréviations
  • Portail de la Belgique Portail de la Belgique
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « Arm%C3%A9e belge ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Armee belge de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Armée belge — (nl) Belgisch leger (de) belgischen Armee …   Wikipédia en Français

  • Armée Belge — La Défense Defensie Armoiries de la Défense Branches Co …   Wikipédia en Français

  • Armée belge en 1940 — En 1940, l armée belge n a pas une capacité suffisante pour affronter la Seconde Guerre mondiale. Cependant, depuis 1936, en suite à la politique de neutralité et à la rupture de l alliance avec la France et du Royaume Uni, des efforts sont faits …   Wikipédia en Français

  • Grades De L'armée Belge — Cet article donne les grades en vigueur dans l armée belge. Les termes en italique sont les appellations en néerlandais. Sommaire 1 Composante Terre 1.1 Officier (Officier) 1.2 Sous Officier (Onderofficier) …   Wikipédia en Français

  • Grades de l'armee belge — Grades de l armée belge Cet article donne les grades en vigueur dans l armée belge. Les termes en italique sont les appellations en néerlandais. Sommaire 1 Composante Terre 1.1 Officier (Officier) 1.2 Sous Officier (Onderofficier) …   Wikipédia en Français

  • Grades de l’armée belge — Grades de l armée belge Cet article donne les grades en vigueur dans l armée belge. Les termes en italique sont les appellations en néerlandais. Sommaire 1 Composante Terre 1.1 Officier (Officier) 1.2 Sous Officier (Onderofficier) …   Wikipédia en Français

  • Section artistique de l'armée belge en campagne — La Section artistique de l armée belge en campagne a été fondée le 10 mai 1916 par l état major de l armée belge et comporte un groupe de 26 artistes peintres travaillant sur le front de l Yser pendant la Première Guerre mondiale à partir de 1916 …   Wikipédia en Français

  • Grades de l'armée belge — Cet article donne les grades en vigueur dans les forces armées belges, conformément à l arrêté royal du 28 février 2007[1]. Les termes en italique sont les appellations en néerlandais. Selon les composantes et les différentes tenues (il …   Wikipédia en Français

  • Ordre de bataille de l'armée belge (1914) — C est l ordre de bataille de l armée belge au départ de la Première Guerre mondiale en août 1914. Suite à une réorganisation majeure de l armée autorisée par le gouvernement en 1912, l armée belge se composait de 350 000 hommes… …   Wikipédia en Français

  • armée — [ arme ] n. f. • v. 1360; de armer; a remplacé ost I ♦ 1 ♦ Réunion importante de troupes assemblées pour combattre. ⇒ troupe. Former, lever, recruter une armée. Armée de combattants, de mercenaires, de volontaires, de francs tireurs, de partisans …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”