Arc de triomphe d'Orange

Arc d'Orange

Arc d'Orange, face sud
Relief de l'attique central, face sud

L'arc antique d'Orange[1] ou, communément arc de triomphe d'Orange[1],[2], bien qu'il n'ait jamais célébré aucune victoire[réf. nécessaire], dit aussi « arc de Marius »[1] est un arc monumental romain du Ier siècle, situé à l'entrée nord d'Arausio (aujourd'hui Orange, Vaucluse), sur la Via Agrippa (actuelle route nationale 7).

Sommaire

Histoire

L'arc a été construit entre les années 10 et 26-27[1], en l'honneur d'Auguste.

Dédicace

Les dates de construction et d'inauguration du monument sont connues par l'inscription dédicatoire portée sur les deux faces de l'arc. Cette double inscription en lettres de bronze forgées et scellées dans la pierre par tenons et mortaises a été déchiffrée en 1862 par Pierre Herbert[3], par l'étude détaillée de la position des cavités laissées dans la pierre et non par les lettres elles-mêmes, disparues depuis longtemps.

Lecture de la dédicace par Pierre Herbert (1862)

Pierre Herbert propose la lecture suivante :

IMP CAIO I CÆ AVGVSTO DIVI I FIL ÆGYPT TRP XI COMAT TRIBVT GERMANIA VICTA
COH XXXIII VOLVNT COLONIA ARAVS I SECVNDAN HVNC ARC DED PVBLICE[3]

soit :

IMP(eratori) CAIO I(ulio) CÆ(sari) AVGVSTO DIVI I(ulii) FIL(io) ÆGYPT(o) TR(ibunicia) P(otestate) XI COMAT(a) TRIBVT(aria) GERMANIA VICTA
COH(ors) XXXIII VOLVNT(ariorum) (et) COLONIA ARAVS(io) I(ulia) SECVNDAN(orum) HVNC ARC(um) DED(icavit) PVBLICE[3]
Fronton et attique sud : on distingue bien les trous de fixation des lettres de bronze de la dédicace.
Au fils de Jules César, à l'empereur Caius Jules César Auguste, exerçant pour la onzième fois le pouvoir tribunitien, la XXXIIIe cohorte des volontaires et la ville d'Arausio Julia, colonie de la seconde légion, ont, en souvenir de l'Égypte, de la Gaule chevelue soumises au tribut, de la Germanie vaincue, élevé et dédié cet arc, au nom de tout le pays[3].

Pour Pierre Herbert, l'inscription indique clairement que l'arc a été dédié à Auguste, pour la onzième année de son pouvoir tribunicien, soit l'an -12 [4]. La ville, Arausio Colonia Julia Secundanorum a été fondée par des vétérans de César, tout comme Avignon[5]. Tite-Live rapporte qu'en l'an -12, Drusus parvint à vaincre les Germains, après que des soulèvements gaulois eurent été réprimés par les légions d'Auguste en -18.

Selon Herbert[6] :

Les reliefs de l'arc d'Orange sont eux aussi en rapport direct avec les victoires remportées par Auguste, certaines toutes récentes : on y retrouve les thèmes de la bataille navale et de la soumission des peuples de la Gaule chevelue et de la Germanie[7].

Description

Restaurations

L'arc a été restauré par l'architecte Auguste Caristie, dès les années 1820[8].

Protections

L'arc antique d'Orange est protégé à divers titres :

Notes et références

Commons-logo.svg

  1. a , b , c , d  et e Fiche sur la Base Mérimée, ministère de la Culture
  2. a  et b Fiche de la liste du Patrimoine mondial, Unesco
  3. a , b , c  et d Pierre Herbert, L'inscription de l'arc de triomphe d'Orange, p. 6
  4. Herbert, p. 17
  5. Herbert, p. 26
  6. Herbert, p. 41-44
  7. Herbert, p. 41-44
  8. Auguste Caristie, Notice sur l'état actuel de l'arc d'Orange et des théâtres d'Arles et d'Orange, 1829, ouvrage cité dans la Notice biographique de la Grande encyclopédie, inventaire raisonné des sciences, ..., 1885-1902, p. 429.]

Voir aussi

Bibliographie

  • Auguste Caristie, Monuments antiques à Orange : arc de triomphe et théâtre, Didot, 1856, 156 p. - CD-Rom
  • F. Artaud, L'Arc d'Orange, Orange, 1840

Liens externes

  • Portail de Vaucluse Portail de Vaucluse
  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail de l’archéologie Portail de l’archéologie

44°8′32″N 4°48′17″E / 44.14222, 4.80472

Ce document provient de « Arc d%27Orange ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arc de triomphe d'Orange de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arc De Triomphe D'Orange — Arc d Orange Arc d Orange, face sud …   Wikipédia en Français

  • Arc de Triomphe d'Orange — Arc d Orange Arc d Orange, face sud …   Wikipédia en Français

  • Arc de triomphe d'orange — Arc d Orange Arc d Orange, face sud …   Wikipédia en Français

  • Arc De Triomphe — Pour les articles homonymes, voir Arc de triomphe (homonymie). Arc de Titus, SPQR Un arc de triomphe …   Wikipédia en Français

  • Arc de Triomphe — Pour les articles homonymes, voir Arc de triomphe (homonymie). Arc de Titus, SPQR Un arc de triomphe …   Wikipédia en Français

  • Arc de triomphe — 41°23′27″N 2°10′50″E / 41.39083, 2.18056 …   Wikipédia en Français

  • ARC DE TRIOMPHE — Un arc de triomphe est une structure architectonique composée de deux pylônes reliés par une voûte en plein cintre; elle supporte par son intermédiaire un attique, base rectangulaire massive qui elle même porte des statues. L’arc comprend en… …   Encyclopédie Universelle

  • Arc de triomphe de Glanum — L arc municipal de Glanum Lieu de construction Saint Rémy de Provence Date de construction Ier siècle …   Wikipédia en Français

  • Arc De Triomphe De Glanum — L Arc municipal de Glanum. L Arc municipal de Glanum est très similaire aux arcs romains que l on trouve dans les villes d Orange et de Carpentras, dans le Vaucluse. L arc de Glanum fait l objet d un classement …   Wikipédia en Français

  • Arc de triomphe de glanum — L Arc municipal de Glanum. L Arc municipal de Glanum est très similaire aux arcs romains que l on trouve dans les villes d Orange et de Carpentras, dans le Vaucluse. L arc de Glanum fait l objet d un classement …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”