Ar Releg-Kerhuon

Le Relecq-Kerhuon

Le Relecq-Kerhuon

Ajouter une image

Administration
Pays France
Région Bretagne
Département Finistère
Arrondissement Brest
Canton Guipavas
Code Insee abr. 29235
Code postal 29480
Maire
Mandat en cours
Yohann Nédélec
2008-2014
Intercommunalité Brest Métropole Océane
Site internet Site de la ville du Relecq-Kerhuon
Démographie
Population 10 659 hab. (2006[1])
Densité 1 658 hab./km²
Aire urbaine 210 117 hab.
Gentilé Relecquois, Relecquoise ou Kerhorre
Géographie
Coordonnées 48° 24′ Nord
       4° 24′ Ouest
/ 48.4, -4.4
Altitudes mini. m — maxi. m
Superficie 6,43 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Le Relecq-Kerhuon (Ar Releg-Kerhuon en breton) est une commune du département du Finistère, dans la région Bretagne, en France.

Sommaire

Histoire

Au XVIe siècle, Le Relecq-Kerhuon faisait partie de la sénéchaussée de Brest et Saint-Renan [2].

En 1896, les villages de pêcheurs de la commune essentiellement rurale de Guipavas se sont séparés de celle-ci, suite à une croissance démographique importante constituée en majorité d'ouvriers du port de Brest. Les villages de Kerhorre et du Relecq ont fusionné et ont donné naissance au Relecq-Kerhuon. À l’origine, les villages du Rody et du Douvez devaient se réunir aux deux autres places de Guipavas mais au dernier moment, lorsqu’il a fallu en prendre la décision, les habitants des quartiers du Rody et du Douvez, sous la pression des élus de Guipavas, maintinrent leur attache à leur ville mère. Le Relecq-Kerhuon se trouve donc encerclé par sa « grande sœur ».

De 1884 à 1896 vont s'affronter au conseil municipal de Guipavas la minorité agissante du Relecq et la majorité conservatrice représentant le reste de la commune. Chacune des parties sachant que la séparation est inéluctable et qu'une nouvelle commune doit naître. Les limites fixées seront donc au ruisseau du Costour et à l'anse de Kerhuon. Au nord, les habitants décideront de leur sort : ceux de Poul-Ar-Feutneun et de Keroumen réclameront leur rattachement au Relecq que refuseront les fermiers de Runavel, Posrméan et de Reun ar Choa't.

Le 30 mars 1896, Le Relecq-Kerhuon est érigé par la loi en commune distincte. Le 8 avril 1896 le Journal Officiel de la République publie la grande nouvelle. Laquelle est signée par Félix Faure, président de la République, contresigné par Paul Doumer ministre de l'Intérieur. 3504 habitants y sont, déjà, recensés.

Le Relecq-Kerhuon est à présent la dixième ville du département du Finistère. Sa faible superficie en fait la commune la plus densément peuplée du département après Brest.

En 1974 la ville du Relecq-Kerhuon intègre la toute jeune communauté urbaine de Brest (à présent Brest métropole océane). La communauté urbaine compte à présent huit villes : Bohars, Brest, Gouesnou, Guilers, Guipavas, Le Relecq-Kerhuon, Plougastel-Daoulas, Plouzané et totalise près de 220 000 habitants (2006).

Administration

Liste des maires successifs du Relecq-Kerhuon
Période Identité Parti Qualité
1971 1977 Julien Queré UDR Maire
1977 1983 Guy Liziar PC Maire
1983 1995 Julien Queré RPR/UDF Maire
1995 2008 Marcel Dantec UMP Maire-Conseiller Général
2008 en cours Yohann Nédélec PS Maire-Conseiller Régional

Les Premiers adjoints du Relecq-Kerhuon

Liste des 1ers adjoints successifs du Relecq-Kerhuon
Période Identité Parti Qualité
1971 1977 Jean Le Ven UDR Premier adjoint
1977 1983 Guy Monot PC Premier adjoint
1983 1989 Marcel Dantec RPR Premier adjoint
1989 1995 Marcel Dantec RPR Premier adjoint
1995 2001 Michel Le Bourdonnec RPR Premier adjoint
2001 2008 Raymonde Le Bec UMP Première adjointe
2008 en cours Michèle Péron PS Première adjointe


Démographie

Nombre d’habitants renseignés à partir de 1896, date de la création de la commune.

Évolution démographique
(Source : Des villages de Cassini aux communes d’aujourd’hui[3] et INSEE[4])
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
- - - - - - - - 3 523
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 772 4 295 4 376 4 878 4 282 4 275 4 696 6 021 5 985
1962 1968 1975 1982 1990 1999 - - -
6 526 7 001 8 499 9 286 10 569 10 866 - - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Langue bretonne

L’adhésion à la charte Ya d’ar brezhoneg a été votée par le Conseil municipal le 9 septembre 2005.

Évènements

  • Le rassemblement des jeunes basketteurs du Finistère, organisé tous les ans par les bénévoles du Stade Relecquois Basket, a lieu le premier week-end de mai.
  • Forum des associations, annuel, chaque premier week end de septembre.
  • Saison culturelle "Les Pique-Niques Kerhorres" (depuis Juillet 2008) de Mai à Septembre : théâtre de rue et animations diverses rythment l'été du Relecq-Kerhuon. Saison culturelle de renommée nationale avec le partenariat du Fourneau, scène nationale des arts de la rue basée à Brest.
  • En 2009, la ville du Relecq-Kerhuon va prendre l'annotation suivante "Le Relecq-Kerhuon, berceau des arts de la rue en Bretagne".

Lieux et monuments

  • Le Manoir de Lossulien témoigne des vestiges locaux datant du 15ème siècle dans un écrin de verdure en plein cœur de la ville.
  • La gare de Kerhuon, bâtiment désaffecté datant de 1865 située Avenue Ghilino.
  • La parc du Gué Fleuri qui abrite le CIEL (Centre international des études de langues), offre une vue panoramique rare sur les bords de l'Elorn et sur les rives de Plougastel-Daoulas.
  • Les anciennes maisons de péages situées au pont Albert-Louppe (construites en 1933, granit, ardoises naturelles, cheminée bretonne d'époque) et récemment réhabilitées pour accueillir les touristes locaux. Panorama exceptionnel sur la rade de Brest et sur le Goulet.
  • Le 30 mai 2008, a ouvert la nouvelle piscine ludique de la région brestoise, le Spadiumparc, avec une vue panoramique sur la rade de Brest.

Personnalités liées à la commune

  • Jacques Lebreton, écrivain né en 1922 et décédé en 2006, y a vécu.
  • Jean-François Madec, homme de religion.
  • Camille Vallaux, géographe, défenseur de l'école laïque. Né en 1870 dans le Loir-et-Cher, décédé au Relecq-kerhuon en 1945.
  • Léopold Maissin, industriel, homme politique, ancien maire du Relecq-Kerhuon.
  • Jean-Baptiste Ghilino, homme politique, premier maire de la commune du Relecq-Kerhuon en 1896.
  • Achille Grandeau, instituteur public, directeur de la première école publique des garçons. Né en Charente (1863) il décédera en fonction, au Relecq-Kerhuon (1912).

Notes et références

  1. populations légales 2006 sur le site de l’INSEE
  2. Jean Kerhervé, Anne-Françoise Pérès, Bernard Tanguy, Les Biens de la Couronne dans la sénéchaussée de Brest et Saint-Renan, d’après le rentier de 1544, Institut culturel de Bretagne, 1984.
  3. http://cassini.ehess.fr/ : notices communales avec tous les recensements
  4. INSEE : population de 1961 à 2006 et recensement de 2006

Liens externes

  • Portail du Finistère Portail du Finistère
Ce document provient de « Le Relecq-Kerhuon ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ar Releg-Kerhuon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Kerhuon — Le Relecq Kerhuon Le Relecq Kerhuon Administration Pays France Région Bretagne Département Finistère Arrondissement Brest Canton Gu …   Wikipédia en Français

  • Le Relecq-Kerhuon — French commune nomcommune=Le Relecq Kerhuon native name=Ar Releg Kerhuon x=15 y=81 lat long=coord|48|24|33|N|4|23|44|W|region:FR type:city alt mini=0 alt maxi=96 m insee=29235 cp=29480 région=Bretagne département=Finistère arrondissement=Brest… …   Wikipedia

  • Le Relecq Kerhuon — Administration Pays France Région Bretagne Département Finistère Arrondissement Brest Canton Gu …   Wikipédia en Français

  • Le relecq-kerhuon — Administration Pays France Région Bretagne Département Finistère Arrondissement Brest Canton Gu …   Wikipédia en Français

  • Relecq-Kerhuon — Le Relecq Kerhuon Le Relecq Kerhuon Administration Pays France Région Bretagne Département Finistère Arrondissement Brest Canton Gu …   Wikipédia en Français

  • Le Relecq-Kerhuon — Ar Releg Kerhuon País …   Wikipedia Español

  • Relecq-Kerhuon — Le Relecq Kerhuon DEC …   Deutsch Wikipedia

  • Le Relecq-Kerhuon — Le Relecq Kerhuon …   Deutsch Wikipedia

  • Le Relecq-Kerhuon — Original name in latin Le Relecq Kerhuon Name in other language Ar Releg Kerhuon, Le Relecq, Le Relecq Kerhuon, Le Relek Kerjuon, Relecq Kerhuon, lei lei lai ke lu weng, Ле Релек Керюон State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 48.40691 …   Cities with a population over 1000 database

  • Liste der Gemeinden im Département Finistère — Das Département Finistère liegt in der Region Bretagne in Frankreich. Es untergliedert sich in vier Arrondissements mit 54 Kantonen und 283 Gemeinden. Die Liste enthält in alphabetischer Reihenfolge die Gemeinden des Départements mit ihrem INSEE… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”