Louis Le Pieux

Louis le Pieux

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Louis Ier.
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Louis Débonnaire, un oratorien français du XVIIIe siècle
Louis Ier
Roi des Francs
Ludwik I Pobożny.jpg
Miniature représentant Louis dit le Pieux, de l'école de Fulda se détachant sur un texte sacré

Règne
28 janvier 814 - 20 juin 840
Dynastie Carolingiens
Titre complet Roi d'Aquitaine (781-814)
Empereur d'Occident
Roi des Francs (814-840)
Prédécesseur Charlemagne
Successeur Francie orientale : Louis II
Francie médiane : Lothaire Ier
Royaume d'Aquitaine : Pépin Ier
Francie occidentale : Charles II

Autres fonctions
Roi d'Aquitaine
Période
781 - 814
Président {{{président1}}}
Président(s) de la République {{{président de la république1}}}
Monarque Louis Ier
Gouverneur général {{{gouverneur1}}}
Prédécesseur Corson
Successeur Pépin Ier

{{{fonction2}}}
Période
{{{début fonction2}}} - {{{fin fonction2}}}
Président {{{président2}}}
Président(s) de la République {{{président de la république2}}}
Monarque {{{monarque2}}}
Gouverneur général {{{gouverneur2}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur2}}}
Successeur {{{successeur2}}}

{{{fonction3}}}
Période
{{{début fonction3}}} - {{{fin fonction3}}}
Président {{{président3}}}
Président(s) de la République {{{président de la république3}}}
Monarque {{{monarque3}}}
Gouverneur général {{{gouverneur3}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur3}}}
Successeur {{{successeur3}}}

{{{fonction4}}}
Période
{{{début fonction4}}} - {{{fin fonction4}}}
Président {{{président4}}}
Président(s) de la République {{{président de la république4}}}
Monarque {{{monarque4}}}
Gouverneur général {{{gouverneur4}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur4}}}
Successeur {{{successeur4}}}

{{{fonction5}}}
Période
{{{début fonction5}}} - {{{fin fonction5}}}
Président {{{président5}}}
Président(s) de la République {{{président de la république5}}}
Monarque {{{monarque5}}}
Gouverneur général {{{gouverneur5}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur5}}}
Successeur {{{successeur5}}}

{{{fonction6}}}
Période
{{{début fonction6}}} - {{{fin fonction6}}}
Président {{{président6}}}
Président(s) de la République {{{président de la république6}}}
Monarque {{{monarque6}}}
Gouverneur général {{{gouverneur6}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur6}}}
Successeur {{{successeur6}}}

{{{fonction7}}}
Période
{{{début fonction7}}} - {{{fin fonction7}}}
Président {{{président7}}}
Président(s) de la République {{{président de la république7}}}
Monarque {{{monarque7}}}
Gouverneur général {{{gouverneur7}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur7}}}
Successeur {{{successeur7}}}

{{{fonction8}}}
Période
{{{début fonction8}}} - {{{fin fonction8}}}
Président {{{président8}}}
Président(s) de la République {{{président de la république8}}}
Monarque {{{monarque8}}}
Gouverneur général {{{gouverneur8}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur8}}}
Successeur {{{successeur8}}}

{{{fonction9}}}
Période
{{{début fonction9}}} - {{{fin fonction9}}}
Président {{{président9}}}
Président(s) de la République {{{président de la république9}}}
Monarque {{{monarque9}}}
Gouverneur général {{{gouverneur9}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur9}}}
Successeur {{{successeur9}}}

{{{fonction10}}}
Période
{{{début fonction10}}} - {{{fin fonction10}}}
Président {{{président10}}}
Président(s) de la République {{{président de la république10}}}
Monarque {{{monarque10}}}
Gouverneur général {{{gouverneur10}}}
Prédécesseur {{{prédécesseur10}}}
Successeur {{{successeur10}}}

Biographie
Naissance 778
Chasseneuil-du-Poitou, France
Décès 20 juin 840 (62 ans)
Ingelheim près de Mayence en Allemagne
Père Charlemagne
Mère Hildegarde de Vintzgau
Conjoint(s) Theudelinde de Sens (793)
Ermengarde de Hesbaye (798)
Judith (819)
Descendance avec Theudelinde de Sens
Alpaïs
Arnulf (v.794-?)
avec Ermengarde de Hesbaye
Louis II Red crown.png (v.806-876)
Hildegarde (803-860)
Lothaire Ier Red crown.png (795-855)
Pépin Ier Red crown.png (797-838)
Gisèle (?-874))
Rotrude
avec Judith
Charles II Red crown.png (823-877)

Empereur d'Occident

Louis Ier dit le Pieux ou « le Débonnaire » est né en 778 et mort le 20 juin 840 sur une île du Rhin à Ingelheim-Am-Rhein près de Mayence en Allemagne[1]. Il est inhumé auprès de sa mère en l'abbaye Saint-Arnould de Metz[2].

Il est né en été 778, en l'absence de son père Charlemagne, qui entreprend alors une expédition militaire vers l'Espagne. Sa mère, Hildegarde de Vintzgau, le met au monde à la villa Cassino­gilum, Chasseneuil-du-Poitou [3], dans l'actuel département de la Vienne. Son frère jumeau, Lothaire, meurt peu après.

Louis le Pieux est roi d'Aquitaine (781-814) et empereur d'Occident (814-840). Son règne est marqué par de nombreuses menaces sur l'unité de l'Empire carolingien légué par son père Charlemagne : ses fils se révoltent contre lui, et il doit faire face aux raids des Vikings. Durant cette période, les ambitions des aristocrates s'affirment de plus en plus, menaçant le pouvoir impérial.

Sommaire

Biographie

En tant que dernier fils survivant, son père Charlemagne lui donne le titre d'empereur d'Occident, le 11 septembre 813[4], à Aix-la-Chapelle.

« Au mois de septembre de cette même année (813), le susdit empereur Charles réunit une grande assemblée du peuple au palais d'Aix. Venant de tout son royaume et empire s'assemblèrent évêques, abbés, comtes, prêtres, diacres et assemblée des Francs auprès de l'empereur à Aix ; et là ils élaborèrent quarante-six chapitres sur ce qui était nécessaire à l'Église de Dieu et au peuple chrétien. Ensuite se tint une assemblée avec les dits évêques, abbés, comtes et nobles du royaume franc, et ils firent de son fils Louis un roi et un empereur. Ce à quoi tous consentirent pareillement, déclarant que cela était justifié ; et cela plut au peuple, et avec le consentement et l'acclamation de tout le peuple, il fit son fils Louis empereur avec lui, et il perpétua l'empire par la couronne d'or, le peuple acclamant et criant : Vive l'empereur Louis ! Et ce fut une grande joie dans le peuple ce jour-là.[5] »
Charlemagne et son fils Louis le Pieux

L'empire ne fut donc pas découpé, comme il était coutume de le faire à l'époque. En octobre 816, il est sacré par le pape Étienne IV à Reims[6] [7].

Avec Ermengarde de Hesbaye, il a trois fils : Lothaire, Louis et Pépin. Le premier doit recevoir l'empire d'Occident, Louis la Bavière et Pépin l'Aquitaine. C'est ainsi que Louis le Pieux, en prévision de sa succession, découpe et partage son empire en juillet 817 dans un document appelé Ordinatio Imperii. Ces dispositions se heurtent à la révolte de son neveu Bernard, roi d'Italie, petit-fils de Charlemagne.

Après avoir durement châtié Bernard en lui faisant crever les yeux (818), ce dernier est gracié, mais meurt deux jours après. L'empereur, accablé de remords et pour expier sa cruauté, se sent obligé de faire pénitence publique (822). Cet acte ébranla fortement son prestige.

Devenu veuf en 819, Louis se remarie avec Judith de Bavière, de la dynastie Welf, qui lui donne un fils en 823, le futur Charles le Chauve. Judith essaie d'écarter ses beaux-fils du pouvoir. La naissance de Charles vient bouleverser le partage de 817 : il faut possessionner ce nouveau descendant. Aussi, dès 829, Louis le Pieux modifie sa succession pour y intégrer Charles. Lothaire réunit plusieurs aristocrates, et forme le parti de l'unité de l'empire. Une première révolte éclate en 830 : les trois fils de Louis le Pieux se rebellent contre leur père, et le contraignent à enfermer Judith dans un monastère. La succession est encore revue : le titre impérial n'a plus de successeur, les fils ont chacun un royaume indépendant. En juin 833, une nouvelle rébellion des frères fait vaciller le pouvoir : l'empereur, Judith et le petit Charles sont enfermés. En novembre 833, Lothaire impose à son père Louis le Pieux une pénitence publique à Saint-Médard de Soissons. Ce dernier est déposé de sa dignité impériale. Mais l'opinion publique se retourne contre les frères, et ceux-ci se divisent pour s'opposer. En 835, Louis retrouve son titre d'empereur. Deux ans plus tard, Louis le Pieux constitue un vaste royaume pour son dernier fils Charles, ce qui entraîne les rancœurs des autres.
Après la mort de Louis le Pieux en 840, les hostilités entre les fils reprennent aussitôt.

Pourquoi le surnom « le Pieux » ?

N'étant pas le fils aîné de Charlemagne, Louis est d'abord destiné à une carrière monastique, et instruit dans la religion. Durant son règne, il réforme les monastères et change de politique vis-à-vis de la papauté en s'engageant à respecter les États de l'Église et à ne pas intervenir dans les élections pontificales. Le pape retrouve ainsi, après le contrôle exercé par Charlemagne, une certaine indépendance politique.

À sa cour, il s'entoure de prélats et de clercs qui le conseillent tels que Agobard (778-840), Frédegis († 834) et Benoît d'Aniane (750-821). En 822, il accomplit une pénitence publique à Attigny. En somme, la politique religieuse de Louis le Pieux a pour objectif de renforcer l'unité de l'empire, un empire carolingien fondamentalement chrétien.

Ce surnom de Pieux est attesté de son vivant. Le chorévêque de Trèves, Thégan (avant 800 - † 20 mars 849/852), l'un de ses trois biographes ne rédige-t-il pas la Vita Hludovici Pii ? Or Pii signifie Pieux .

Même Agobard, très critique envers Judith, fervent soutien de Lothaire et principal artisan de la déposition de Louis en 833, utilise le terme Pii dans son Libro Duo pro Filiis et Contra Iudith Uxorem Ludovici Pii.

L'autre surnom de "débonnaire" apparaît une seule fois, durant le haut Moyen Âge, sous la plume de L'Astronome, un autre de ses biographes. Il emploie le terme latin "mittisum", que l'on traduit par débonnaire, une seule fois dans son récit. Malheureusement pour Louis, ce terme est repris en 1275 par Primat, clerc à Saint-Denis, dans les Grandes Chroniques de France, puis par une cohorte d'historiens qui éclipsent le mot Pieux.

Chronologie

Généalogie

Voir aussi Carolingiens

   ┌─ Pépin dit le Bref (v.715-† 768), maire du palais de Bourgogne (741), de Neustrie (741), d'Austrasie (747), roi des Francs (751). 
┌─ Charles dit le Grand ou Charlemagne (747-814), roi des Francs (768), roi des Lombards (774), empereur d'Occident (800). 
│  └─ Bertrade ou Berthe de Laon dite au Grand Pied (?-783). 
│
Louis Ier dit le Pieux
│
│  ┌─ Gérold Ier de Vintzgau (v.725-v.786), comte de Vintzgau. 
└─ Hildegarde de Vintzgau (v.757-† 783). 
   └─ Emma d'Alémanie (?-?). Fille de Nébi.
Louis Ier dit le Pieux
 1) ép. en 793 Theudelinde de Sens
 2) ép. en 798 Ermengarde de Hesbaye
 3) ép. en 819 Judith (cf. Welfs)
 │
 ├─De 1 Alpaïs (?-?). 
 │ ép. Bégon de Paris, fils de Gérard Ier de Paris  (cf. Girardides)
 │
 ├─De 1 Arnulf (v.794-?), comte de Sens. 
 ├─De 2 Louis dit le Germanique (v.806-876), roi de Germanie (843-876). 
 │ ép. en 827 Emma (cf. Welfs)
 │
 ├─De 2 Hildegarde (v. 803-857), abbesse de l'abbaye Saint-Jean de Laon. 
 │ ép. Gérard d'Auvergne (cf. Maison de Poitou)
 │
 ├─De 2 Lothaire Ier (795-† 855), empereur d'Occident (840-855). 
 │ ép. en 821 Ermengarde de Tours (cf. Étichonides)
 │
 ├─De 2 Pépin Ier d'Aquitaine (797-838), roi d'Aquitaine (817-838). 
 │ ép. Rigarde
 │
 ├─De 2 Rotrude (?-?). 
 │
 ├─De 3 Gisèle (?- † 874)).
 │      ép. Eberhard de Frioul (cf. Unrochides)→ Famille des Unrochides.
 │ 
 └─De 3 Charles II dit le Chauve (823-877), roi de Francie occidentale (840-877), empereur d'Occident (875-877). 
   1) ép. Ermentrude d'Orléans (cf. Agilolfing)
   2) ép. Richilde (cf. Bosonides)

À noter que Gisèle étant née en 820, elle est plus probablement la fille de Judith de Bavière

Précédé par Louis le Pieux Suivi par
Charlemagne
Empereur d'Occident
814-840
Lothaire Ier

Notes

  1. Généalogie de Louis le Pieux
  2. Après destruction de l'abbaye et de nombreux transferts, le sarcophage de Louis le Pieux se trouve au Musée de la Cour d'Or de Metz
  3. Chasseneuil-du-Poitou et non pas Casseuil, par l'historien Camille Jullian
  4. Page 275 dans Les origines franques Ve-IXe siècle (1190) de Stéphane Lebecq, professeur d'histoire médiévale à l'Université de Lille III
  5. Chronicon Moissacense…, n°813, éd. G.H. Pertz, Scriptores, t. 1, M.G.H., Hanovre, 1826, p. 310.
  6. Laurent Theis Clovis de l'histoire au mythe (1996) p. 93
  7. Gilles Baillat Reims 1990, p. 57

Voir aussi

Bibliographie

  • Pierre Riché, Les Carolingiens, une famille qui fit l'Europe, Hachette, coll. « Pluriel », Paris, 1983 (réimpr. 1997), 490 p. (ISBN 2-01-278851-3) 
  • Jean-Charles Volkmann, Bien connaître les généalogies des rois de France, Éditions Gisserot, 1999 (ISBN 2-877472086) 
  • Michel Mourre, Le Petit Mourre. Dictionnaire d'Histoire universelle, Éditions Bordas, avril 2007 (ISBN 978-2-04-732194-2) 
  • Christian Settipani, La Préhistoire des Capétiens (Nouvelle histoire généalogique de l'auguste maison de France, vol. 1), éd. Patrick van Kerrebrouck, 1993 (ISBN 2-9501509-3-4) 

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail du Moyen Âge ancien Portail du Moyen Âge ancien

Ce document provient de « Louis le Pieux ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Louis Le Pieux de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Louis le pieux — Pour les articles homonymes, voir Louis Ier.  Pour l’article homonyme, voir Louis Débonnaire, un oratorien français du XVIIIe siècle.  …   Wikipédia en Français

  • Louis le Pieux — Pour les articles homonymes, voir Louis Ier.  Pour l’article homonyme, voir Louis Débonnaire, un oratorien français du XVIIIe siècle.  Louis Ier …   Wikipédia en Français

  • Louis le Pieux — Idealisierte Darstellung Ludwigs I., des Frommen, als „miles Christi“ (Soldat Christi) um 831 in einem Figurengedicht des Rabanus Maurus, einem Exemplar von dessen Buch De laudibus sanctae crucis von …   Deutsch Wikipedia

  • Gisele (fille de Louis le Pieux) — Gisèle (fille de Louis le Pieux) Gisèle (Gisela) (née vers 819/822 † après 874) est la fille de l empereur Louis le Pieux et de Judith de Bavière. Son père lui donne en 836 le domaine royal d Annapes. Elle épouse, probablement vers 836,… …   Wikipédia en Français

  • Gisèle (fille de louis le pieux) — Gisèle (Gisela) (née vers 819/822 † après 874) est la fille de l empereur Louis le Pieux et de Judith de Bavière. Son père lui donne en 836 le domaine royal d Annapes. Elle épouse, probablement vers 836, Eberhard[1], marquis de Frioul, avec… …   Wikipédia en Français

  • Gisèle (fille de Louis le Pieux) — Pour les articles homonymes, voir Gisèle. Gisèle (Gisela) (née vers 819/822 † après 874) est la fille de l empereur Louis le Pieux et de Judith de Bavière. Son père lui donne en 836 le domaine royal d Annapes. Elle épouse, probablement vers 836,… …   Wikipédia en Français

  • Людовик Благочестивый (Louis le Pieux, Ludwig der Fromme) — (778— 840), франкский император с 814. Безуспешно пытался сохранить целостность унаследованной от отца (Карла Великого) империи, разделил управление ею между сыновьями в 817; произвёл передел империи в 829 …   Большой Энциклопедический словарь

  • Louis Ier le Pieux — Louis le Pieux Pour les articles homonymes, voir Louis Ier.  Pour l’article homonyme, voir Louis Débonnaire, un oratorien français du XVIIIe siècle.  …   Wikipédia en Français

  • Louis le Débonnaire — Louis le Pieux Pour les articles homonymes, voir Louis Ier.  Pour l’article homonyme, voir Louis Débonnaire, un oratorien français du XVIIIe siècle.  …   Wikipédia en Français

  • LOUIS Ier LE PIEUX — ou LE DÉBONNAIRE (778 840) empereur d’Occident (814 840) Troisième des fils de Charlemagne et d’Hildegarde, Louis le Pieux fut créé roi d’Aquitaine dès 781 par son père; il gouverna ce pays jusqu’en 814, assisté d’excellents conseillers, tel… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”