Kim Dae-Jung


Kim Dae-Jung

Kim Dae-jung

Kim Dae-jung est un nom coréen ; le nom de famille, Kim, précède donc le prénom.
Kim Dae-jung
8e président de la République de Corée
(Corée du Sud)
Kim Dae-jung (Cropped).png

Actuellement en fonction
Mandat
25 février 1998 - 24 février 2003
Depuis le 25 février 1998
{{{début mandat2}}} - {{{fin mandat2}}}
{{{début mandat3}}} - {{{fin mandat3}}}
{{{début mandat4}}} - {{{fin mandat4}}}
Élu(e) le
Parti politique Parti démocratique du millénaire
Premier(s) ministre(s) Kim Jong-pil
Park Tae-joon
Lee Han-dong
Chang Sang
Jeon Yun-churl
Chang Dae-whan
Kim Suk-soo
Prédécesseur Kim Young-sam
Successeur Roh Moo-hyun
Élu(e) le {{{élection2}}}
Élu(e) le {{{élection3}}}
Élu(e) le {{{élection4}}}

Autres fonctions
{{{fonction1}}}
Mandat
{{{début fonction1}}} - {{{fin fonction1}}}
Président {{{président1}}}
Président de la République {{{président de la république1}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat1}}}
Monarque {{{monarque1}}}
Gouverneur général {{{gouverneur1}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil1}}}
Premier ministre {{{premier ministre1}}}
Chancelier {{{chancelier1}}}
Gouvernement {{{gouvernement1}}}

{{{fonction2}}}
Mandat
{{{début fonction2}}} - {{{fin fonction2}}}
Président {{{président2}}}
Président de la République {{{président de la république2}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat2}}}
Monarque {{{monarque2}}}
Gouverneur général {{{gouverneur2}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil2}}}
Premier ministre {{{premier ministre2}}}
Chancelier {{{chancelier2}}}
Gouvernement {{{gouvernement2}}}

{{{fonction3}}}
Mandat
{{{début fonction3}}} - {{{fin fonction3}}}
Président {{{président3}}}
Président de la République {{{président de la république3}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat3}}}
Monarque {{{monarque3}}}
Gouverneur général {{{gouverneur3}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil3}}}
Premier ministre {{{premier ministre3}}}
Chancelier {{{chancelier3}}}
Gouvernement {{{gouvernement3}}}

{{{fonction4}}}
Mandat
{{{début fonction4}}} - {{{fin fonction4}}}
Président {{{président4}}}
Président de la République {{{président de la république4}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat4}}}
Monarque {{{monarque4}}}
Gouverneur général {{{gouverneur4}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil4}}}
Premier ministre {{{premier ministre4}}}
Chancelier {{{chancelier4}}}
Gouvernement {{{gouvernement4}}}

{{{fonction5}}}
Mandat
{{{début fonction5}}} - {{{fin fonction5}}}
Président {{{président5}}}
Président de la République {{{président de la république5}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat5}}}
Monarque {{{monarque5}}}
Gouverneur général {{{gouverneur5}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil5}}}
Premier ministre {{{premier ministre5}}}
Chancelier {{{chancelier5}}}
Gouvernement {{{gouvernement5}}}

{{{fonction6}}}
Mandat
{{{début fonction6}}} - {{{fin fonction6}}}
Président {{{président6}}}
Président de la République {{{président de la république6}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat6}}}
Monarque {{{monarque6}}}
Gouverneur général {{{gouverneur6}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil6}}}
Premier ministre {{{premier ministre6}}}
Chancelier {{{chancelier6}}}
Gouvernement {{{gouvernement6}}}

{{{fonction7}}}
Mandat
{{{début fonction7}}} - {{{fin fonction7}}}
Président {{{président7}}}
Président de la République {{{président de la république7}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat7}}}
Monarque {{{monarque7}}}
Gouverneur général {{{gouverneur7}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil7}}}
Premier ministre {{{premier ministre7}}}
Chancelier {{{chancelier7}}}
Gouvernement {{{gouvernement7}}}

{{{fonction8}}}
Mandat
{{{début fonction8}}} - {{{fin fonction8}}}
Président {{{président8}}}
Président de la République {{{président de la république8}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat8}}}
Monarque {{{monarque8}}}
Gouverneur général {{{gouverneur8}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil8}}}
Premier ministre {{{premier ministre8}}}
Chancelier {{{chancelier8}}}
Gouvernement {{{gouvernement8}}}

{{{fonction9}}}
Mandat
{{{début fonction9}}} - {{{fin fonction9}}}
Président {{{président9}}}
Président de la République {{{président de la république9}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat9}}}
Monarque {{{monarque9}}}
Gouverneur général {{{gouverneur9}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil9}}}
Premier ministre {{{premier ministre9}}}
Chancelier {{{chancelier9}}}
Gouvernement {{{gouvernement9}}}

{{{fonction10}}}
Mandat
{{{début fonction10}}} - {{{fin fonction10}}}
Président {{{président10}}}
Président de la République {{{président de la république10}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat10}}}
Monarque {{{monarque10}}}
Gouverneur général {{{gouverneur10}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil10}}}
Premier ministre {{{premier ministre10}}}
Chancelier {{{chancelier10}}}
Gouvernement {{{gouvernement10}}}

{{{fonction11}}}
Mandat
{{{début fonction11}}} - {{{fin fonction11}}}
Président {{{président11}}}
Président de la République {{{président de la république11}}}
Chef de l’État {{{chef de l'etat11}}}
Monarque {{{monarque11}}}
Gouverneur général {{{gouverneur11}}}
Président(s) du
Conseil
{{{président du conseil11}}}
Premier ministre {{{premier ministre11}}}
Chancelier {{{chancelier11}}}
Gouvernement {{{gouvernement11}}}

Biographie
Nom de naissance {{{nom naissance}}}
Naissance 3 décembre 1925
Flag of South Korea.svg Hauido (Corée japonaise)
Décès 18 août 2009 (à 83 ans)
Flag of South Korea.svg Séoul (Corée du Sud)
Nature du décès {{{nature}}}
Nationalité sud-coréenne
Conjoint(s) Rhee Hee-hoh
Enfant(s)
Diplômé
Profession
Occupations {{{occupation}}}
Résidence(s)
Religion Catholique romain
Signature {{{signature}}}

Nobel prize winner.svg   Coat of arms of South Korea.svg
Présidents de la République de Corée
Prix Nobel de la paix de 2000
Kim Dae-jung
Hangeul 김대중
Hanja 金大中
Romanisation révisée Gim Daejung
McCune-Reischauer Kim Taejung

Kim Dae-jung (3 décembre 1925[1] - 18 août 2009) est un homme politique sud-coréen. Après avoir été pendant longtemps le chef de l'opposition, il est élu président (après Kim Young-sam) en 1997 et le reste jusqu'en 2003.

Sommaire

Début de carrière politique

Il entre en politique en 1954 en s'opposant au maintien de Syngman Rhee. Bien qu'il fut élu comme représentant au parlement en 1961, un coup militaire mené par Park Chung-hee l'évinça. Il devient le principal chef de l'opposition dans les années 1960 et participe à la campagne présidentielle de 1971. Il obtient 45 % des voix lors de l'élection présidentielle contre Park Chung-hee[2] malgré les nombreux handicaps imposés par la dictature en place. Il subit des emprisonnements, des enlèvements et des menaces de mort. Enfin, il est évincé et banni de la politique pour plus d'une décennie.

En 1980, Kim Dae-jung est condamné à mort[2] pour sédition et conspiration à la suite d'un autre coup de Chun Doo-hwan et du soulèvement populaire à Gwangju, son fief politique. Grâce à l'intervention du gouvernement des États-Unis, la sentence est commuée en 20 ans de prison, puis, plus tard, à l'exil pour les États-Unis.

En route vers la présidence

Après son retour en Corée du Sud en 1985, il reprend son rôle de chef de l'opposition. Lorsque la première élection présidentielle démocratique se tient en 1987 après la retraite de l'ex-général Chun Doo-hwan, Kim Dae-jung et Kim Young-sam, son camarade et rival politique de longue date, se portent candidats. Cela divise les votes pour l'opposition et permet la victoire de l'ex-général Roh Tae-woo, le successeur désigné de Chun Doo-hwan.

Kim Dae-jung échoue à nouveau à la présidentielle de 1992, cette fois seulement contre Kim Young-sam qui succède à Roh Tae-woo. Cependant, lors des élections de 1997, sa quatrième candidature, il gagne finalement pour succéder à Kim Young-sam.

Les présidents précédents Park Chung-hee, Chun Doo-hwan, Roh Tae-woo et Kim Young-sam venaient tous d'une région relativement hospitalière, la province de Gyeongsang. Kim Dae-jung est le premier président venant de la région de Jeolla, dans le sud-ouest, une région qui avait été traditionnellement négligée et moins développée, au moins en partie à cause de la discrimination politique des présidents précédents. Il obtient le prix Rafto en 2000 pour les pressions démocratiques qu'il exerce en Corée du sud.

Présidence

Kim Dae-jung arrive au pouvoir en plein milieu d'une crise économique qui touche la Corée du Sud à partir de la dernière année de la présidence de Kim Young-sam. Il réalise une vigoureuse réforme économique et une importante restructuration afin de revitaliser l'économie, obtenant ainsi quelques résultats remarquables pour l'économie sud-coréenne.

Sa politique d'engagement avec la Corée du Nord est appelée la « Politique du rayon de Soleil » (sunshine policy), inspirée de l'Ostpolitik de Willy Brandt. Dans ce cadre, Kim Dae-jung est le premier chef d'État sud-coréen à se rendre à Pyongyang, où il signe la déclaration conjointe du 15 juin 2000 avec son homologue nord-coréen Kim Jong-il. La déclaration du 15 juin 2000 constitue la pierre angulaire des relations intercoréennes, en vue de la réunification de la péninsule.

La « sunshine policy » de Kim Dae-jung lui vaut d'obtenir le Prix Nobel de la paix. Cette attribution est cependant controversée : la Corée du Nord a contesté que cette récompense soit décernée au seul président sud-coréen, tandis que les adversaires politiques de Kim Dae-jung ont contesté l'instauration d'un dialogue ne comportant pas, selon eux, de contreparties suffisantes de Pyongyang (voir les articles détaillés relations inter-Corées et réunification de la Corée).

Il est décédé d'une embolie pulmonaire le 18 août 2009.

Référence

  1. Date retenue par l'Académie Nobel, mais plusieurs biographes ont avancé celle du 6 janvier 1924.
  2. a  et b (en) Kim Dae-jung, 83, Ex-President of South Korea, Dies, New York Times, 18 août 2009.
  • Portail de la Corée Portail de la Corée
Ce document provient de « Kim Dae-jung ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Kim Dae-Jung de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Kim Dae-Jung — mit Bill Clinton Koreanische Schreibweise Siehe auch: Koreanischer Name Hangeul: 김대중 Hanja …   Deutsch Wikipedia

  • Kim Dae-jung — Koreanische Schreibweise Siehe auch: Koreanischer Name Koreanisches Alphabet: 김대중 Chinesische Schriftzeichen …   Deutsch Wikipedia

  • Kim Dae Jung — mit Bill Clinton Koreanische Schreibweise Siehe auch: Koreanischer Name Hangeul: 김대중 Hanja …   Deutsch Wikipedia

  • Kim Dae Jung — est un nom coréen ; le nom de famille, Kim, précède donc le prénom. Kim Dae jung 8e présiden …   Wikipédia en Français

  • Kim dae-jung — est un nom coréen ; le nom de famille, Kim, précède donc le prénom. Kim Dae jung 8e présiden …   Wikipédia en Français

  • Kim Dae Jung — /kim duy yung/, n. born 1925, president of South Korea since 1997. * * * born Jan. 6, 1924, Hayi do, Korea South Korean politician and the first opposition leader to become president. He first entered politics in 1954, opposing the policies of… …   Universalium

  • Kim Dae Jung — (김대중; 金大中) es un político surcoreano ex presidente de dicho país y ganador del premio nobel de la paz en 2000. * * * (n. 1925) Político surcoreano. Presidente de la República de Corea desde 1998 hasta 2003. Premio Nobel de la Paz en 2000 por su… …   Enciclopedia Universal

  • Kim Dae-jung — This is a Korean name; the family name is Kim. Kim Dae jung 김대중 金大中 15th President of South Korea In office 25 February 1997 – 25 February 2000 …   Wikipedia

  • Kim Dae-jung — Dans ce nom coréen, le nom de famille, Kim, précède le prénom. Kim Dae jung Mandats 8e président de la République de Corée (Corée du Sud) …   Wikipédia en Français

  • Kim Dae-Jung — 김대중 …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.