Frederic Mitterrand


Frederic Mitterrand

Frédéric Mitterrand

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mitterrand (homonymie).
Frédéric Mitterrand
Frédéric Mitterrand 2008.jpg
Frédéric Mitterrand, en 2008.
Ministre français de la Culture et de la Communication
Actuellement en fonction
Depuis le 23 juin 2009
Président(s) Nicolas Sarkozy
Gouvernement(s) François Fillon II
Prédécesseur(s) Christine Albanel
Biographie
Nom de naissance Frédéric Bernard Mitterrand
Date de naissance 21 août 1947 (62 ans)
Lieu de naissance Drapeau de la France Paris
Nationalité Français
Enfants Mathieu
Said
Jihed
Diplômé(e) de Université Paris X Nanterre
IEP Paris
Profession Animateur de télévision
Enseignant
Journaliste
Écrivain
Scénariste
Producteur
Réalisateur
Ministres français de la Culture

Frédéric Mitterrand, né le 21 août 1947 à Paris, est un homme politique français, actuel ministre de la Culture et de la Communication dans le gouvernement François Fillon depuis le 23 juin 2009. Il a été aussi animateur de télévision, écrivain, scénariste, producteur et réalisateur de documentaires et de films de cinéma.

Sommaire

Biographie

Enfance et études

Il est le fils de Robert Mitterrand et d'Édith Cahier, nièce par alliance d’Eugène Deloncle. Il est donc le neveu de François Mitterrand, ancien président de la République française, et de Jacques Mitterrand, général français. Après avoir suivi des études au lycée Janson-de-Sailly, Frédéric Mitterrand sort licencié d'histoire et de géographie de la faculté de Nanterre. Il est également diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris.

Professeur et journaliste

Frédéric Mitterrand enseigne l'économie, l'histoire et la géographie à l'École active bilingue de Paris, de 1968 à 1971.

En 1978, il collabore au journal J'informe, comme critique cinématographique. Depuis 2008 et jusqu'à sa nomination comme ministre de la Culture et de la Communication, il tient une chronique dans le mensuel Têtu[1].

Membre du jury du prix Médicis depuis 2007. Il s'est mis en disponibilité en septembre 2009. Selon son président, l'écrivain Michel Braudeau, il en redeviendra membre de droit dès la cessation de ses fonctions ministérielles[2].

Cinéma

Frédéric Mitterrand apparaît pour la première fois à l'écran à l'âge de douze ans, sous le nom de Frédéric Robert, dans le film Fortunat, notamment aux côtés de Michèle Morgan et de Bourvil.

Frédéric Mitterrand dirige de 1971 à 1986 les salles de cinéma d'Art et Essai Olympic Palace, Entrepôt et Olympic-Entrepôt. Il réalise de nombreuses séries documentaires sur les grands destins du XXe siècle ainsi que des films pour le cinéma. En 2000, Catherine Tasca, ministre de la Culture, le nomme président de la Commission d'avance sur recette du cinéma français.

Télévision

Frédéric Mitterrand produit et anime de nombreuses émissions de télévision dont Etoiles et toiles de 1981 à 1986, Acteur Studio de 1986 à 1987, Ciné-Fêtes en 1984, Permission de minuit de 1987 à 1988, Etoiles de 1987 à 1992, Destins de 1987 à 1988, Etoile Palace 1990, Du Côté de chez Fred 1988 à 1991, C'est votre vie en 1993, Les Amants du siècle en 1993 ou encore Caravane de nuit en 1994.

Frédéric Mitterrand se passionne pour les grands personnages historiques et notamment les têtes couronnées : il est ainsi souvent réclamé pour commenter des cérémonies royales. D'août 2003 à juillet 2005[3], il est directeur général délégué chargé des programmes et de l’antenne de TV5. De 2005 à 2007, il est animateur sur la chaîne à tendance homosexuelle Pink TV.

Directeur de la Villa Médicis

Le 4 juin 2008, Frédéric Mitterrand est nommé par le président de la République Nicolas Sarkozy directeur de l'Académie de France à Rome, plus connue sous le nom de « Villa Médicis »[4]. Pendant cette période, il a négocié avec le groupe TF1 la coproduction d’une émission mensuelle sur la Villa Médicis. Son interlocuteur était Laurent Solly, ancien conseiller du candidat Sarkozy[5].

Politique

Engagements politiques

Frédéric Mitterrand est difficilement classable dans un groupe politique défini. Il a adhéré en juin 1993 au Mouvement des radicaux de gauche (MRG), proche du Parti socialiste. Deux ans plus tard, en mai 1995, il apportait son soutien à Jacques Chirac, candidat de droite à la présidence de la République.

Ministre de la Culture et de la Communication

Bureau de Frédéric Mitterrand au ministère de la Culture, lors des journées du patrimoine 2009.

Le 23 juin 2009, Frédéric Mitterrand est nommé ministre de la Culture et de la Communication dans le gouvernement Fillon II[6],[7]. Il succède alors à Christine Albanel. Interviewé par France 2, il confirme sa nomination avant qu'elle ne soit annoncée officiellement par le secrétaire général de l'Élysée, Claude Guéant.

Un des premiers dossiers qu'il doit gérer est le vote de la loi Hadopi.

En septembre 2009, Frédéric Mitterrand apporte son soutien total au réalisateur Roman Polanski, poursuivi aux États-Unis pour relation sexuelle illégale et délit de fuite et arrêté en Suisse sur mandat d'arrêt américain[8]. Déclarant, à propos de cette affaire de viol, qu'il s'agissait d' « une histoire ancienne qui n'a pas vraiment de sens », il provoque la colère et l'indignation d'associations de victimes telle que Innocence en danger qui le somme de s'expliquer sur ce qu'elle juge comme des propos complaisants à l'endroit d'un crime sexuel[9]. Ce soutien, qui vilipende une « certaine Amérique qui fait peur », provoque des réactions négatives de la part de quelques hommes politiques et associations ainsi que l'incompréhension de la presse étrangère, notamment anglo-saxonne [10].

Filmographie

Il a reçu en juin 2003 le prix Roland Dorgelès.

Documentaires

Il réalise deux séries sur la chute des monarchies au début du XXe siècle :

  • Les Aigles foudroyés
  • Mémoires d'exil.

Il réalise aussi deux séries sur des personnages historiques du XXe siècle et sur la vie sentimentale des artistes monogames:

Ces documentaires diffusés par Antenne 2 - France 2 ont eu la particularité de se servir de films d'époque pour montrer des moments de la vie privée des familles royales et impériales d'Europe : Nicolas II de Russie se baignant dans une rivière avec son fils, un mariage princier en Autriche, etc. Mitterrand a rédigé deux livres à partir de ces deux séries documentaires.

  • Fairouz, reportage-documentaire, 60 minutes (1998) - diffusion Arte ;
  • Je suis la Folle de Brejnev, film documentaire, 74 minutes (2001) - coproduction France 3.

Ce documentaire a été présenté aux festivals : Films gays et lesbiens de Bruxelles (Belgique 2003), Films gays et lesbiens de Paris (France 2003), Gay Kitsch de Lille (France 2003).

Il réalise en 2006 la série Un printemps 1956 en deux volets :

  • L'indépendance du Maroc
  • L'indépendance de la Tunisie.

Distinctions

Polémique autour du livre La Mauvaise Vie

Le 5 octobre 2009 sur le plateau de Mots croisés, sur France 2, la vice-présidente du Front national Marine Le Pen accuse Frédéric Mitterrand d'avoir pratiqué le tourisme sexuel et trouvé du plaisir à « payer des petits garçons thaïlandais », évoquant son récit autobiographique La Mauvaise Vie paru en 2005[11],[12]. Lors de la parution du livre, Frédéric Mitterrand avait répondu aux critiques en expliquant qu'il faisait la « différence entre garçon et petit garçon »[11]. En effet, le livre décrit les prostitués en question comme des étudiants de plus de 20 ans et non des mineurs, malgré l'emploi du mot « gosse »[13]. À gauche, Benoît Hamon, du Parti socialiste, a qualifié de « choquant qu'un homme puisse justifier, à l'abri d'un récit littéraire, le tourisme sexuel », indépendamment de l'âge des prostitués[14] alors que Bertrand Delanoë dénonce « une offensive populiste » contre Mitterrand[15]. Le Figaro souligne qu'à la sortie du livre « aucune poursuite n'avait été engagé[e] » à l'encontre de son auteur et que l'ouvrage « avait même recueilli de bonnes critiques littéraires et s'était bien vendu (environ 190.000 exemplaires) »[16]. La polémique est née sur internet dans le sillage de l'affaire Polanski, suite au soutien de Frédéric Mitterrand au cinéaste[11].

Œuvres

  • Mémoires d'exil, Robert Laffont, 1990 (ISBN 978-2-2210-9023-7)
  • Destins d'étoiles - tomes 1, 2, 3, 4 - Fixot, 1991-1992
  • Monte Carlo : la légende, Assouline, 1993
  • Une saison tunisienne, Actes Sud, 1995
  • L'Ange bleu : un film de Joseph von Sternberg, Plume, 1995
  • Madame Butterfly, Plume, 1995
  • Les Aigles foudroyés - la fin des Romanov des Habsbourg et des Hohenzollern, Pocket, 1998
  • Un jour dans le siècle, Robert Laffont, 2000
  • La mauvaise vie, Robert Laffont, 2005
  • Lettres d'amour en Somalie, Pocket, septembre 2006
  • Maroc, 1900-1960 Un certain regard, Actes Sud, 2007
  • Le Festival de Cannes, Robert Laffont, 2007

Notes et références

  1. (fr) Sylvain Zimmermann, « Frédéric Mitterrand devient ministre de la Culture », dans Têtu, 23 juin 2009 [texte intégral (page consultée le 23 juin 2009)] 
  2. Le Monde daté 9 septembre 2009.
  3. Aricle sur mediabb.com
  4. AP/NouvelObs, « Frédéric Mitterrand nommé à la tête de la Villa Médicis à Rome ». Consulté le 4 juin 2008
  5. Objections imaginaires de « l’Obs », par Daniel Schneidermann.
  6. Frédéric Mitterrand sur sa nomination à la Culture : “une tâche exaltante” - Le Nouvel Observateur, 23 juin 2009
  7. Composition du nouveau gouvernement - Communiqué, sur le site de l'Elysée, 23 juin 2009
  8. Frédéric Mitterrand : Polanski est "jeté en pâture pour une histoire qui n'a pas de sens" - Le Point, 27 septembre 2009
  9. Polanski : lettre ouverte à Kouchner et Mitterrand - Le Nouvel Observateur, 3 octobre 2009
  10. http://www.timesonline.co.uk/tol/news/world/world_agenda/article6853784.ece
  11. a , b  et c Frédéric Mitterrand rattrapé par sa "mauvaise vie" - Arrêt sur images, 6 octobre 2009 [vidéo]
  12. Crimes sexuels : Comment empêcher la récidive ? - Mots croisés sur France 2, le 5 octobre 2009 [vidéo]
  13. « Ce que Frédéric Mitterrand a vraiment écrit  » - Rue89, 7 octobre 2009
  14. « Fréderic Mitterrand s'estime "traîné dans la boue" » - Le Monde, 7 octobre 2009
  15. Delanoë dénonce "une offensive populiste" contre Mitterrand - Le Nouvel Observateur, 8 octobre 2009
  16. « Vilipendé pour son livre, Mitterrand contre-attaque », Le Figaro, 8 octobre 2010.

Annexes

Liens internes

Lien externe


Précédé par Frédéric Mitterrand Suivi par
Christine Albanel
Ministre de la Culture et de la Communication
2009 -
en fonction
  • Portail du cinéma Portail du cinéma
  • Portail de la télévision Portail de la télévision
  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de « Fr%C3%A9d%C3%A9ric Mitterrand ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Frederic Mitterrand de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Frédéric Mitterrand — (2008) Frédéric Mitterrand (* 21. August 1947 in Paris) ist ein französischer und tunesischer[1] Schauspieler, Autor, Drehbuchautor …   Deutsch Wikipedia

  • Frédéric Mitterrand — Frédéric Bernard Mitterrand Frédéric Bernard Mitterrand en 2008 …   Wikipedia Español

  • Frédéric Mitterrand — (born August 21, 1947) is a French actor, screenwriter, television presenter, writer, producer and director. He is the nephew of the former French president François Mitterrand and the son of Edith Cahier, the niece of Eugène Deloncle, co founder …   Wikipedia

  • Frédéric Mitterrand — Pour les articles homonymes, voir Mitterrand (homonymie). Frédéric Mitterrand Frédéric Mitterrand, en 2008 …   Wikipédia en Français

  • Frédéric Mitterand — Frédéric Mitterrand Pour les articles homonymes, voir Mitterrand (homonymie). Frédéric Mitterrand …   Wikipédia en Français

  • Mitterrand — ist der Familienname folgender Personen: Danielle Mitterrand (* 1924), Witwe von François Mitterrand François Mitterrand (1916–1996), französischer Politiker, Präsident Frankreichs von 1981 bis 1995 Frédéric Mitterrand (* 1947), französischer… …   Deutsch Wikipedia

  • Mitterrand (disambiguation) — Mitterrand may refer to François Mitterrand or Jean Christophe Mitterrand Danielle Mitterrand Frédéric Mitterrand This disambiguation page lists articles associated with the same title. If an …   Wikipedia

  • Mitterrand — François Mitterrand Pour les articles homonymes, voir Mitterrand (homonymie). François Mitterrand …   Wikipédia en Français

  • Mitterrand (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Mitterrand peut désigner : Patronyme Différents membres de la Famille Mitterrand, famille du président de la République française François Mitterrand …   Wikipédia en Français

  • Frédéric Lefebvre — Pour les articles homonymes, voir Lefebvre.  Ne pas confondre avec Frédéric Lefèvre (1889 1949), écrivain et critique littéraire Frédéric Lefebvre …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.