Michel Mercier

Michel Mercier
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mercier.
Michel Mercier
Bayrou Bercy 2007-04-18 n35.jpg
Michel Mercier à un meeting de François Bayrou,
le 18 avril 2007.

Mandats
Garde des Sceaux, ministre de la Justice
et des Libertés

27e garde des Sceaux de la Ve République
Actuellement en fonction
Depuis le 14 novembre 2010
Président Nicolas Sarkozy
Gouvernement François Fillon III
Prédécesseur Michèle Alliot-Marie
Président du conseil général du Rhône
Actuellement en fonction
Depuis le 2 février 1990
Prédécesseur Jean Palluy
Ministre de l'Espace rural et de l'Aménagement du territoire
23 juin 200913 novembre 2010
Président Nicolas Sarkozy
Gouvernement François Fillon II
Prédécesseur Poste créé
Successeur Bruno Le Maire (indirectement)
Sénateur du Rhône
2 octobre 199523 juillet 2009
Élection 24 septembre 1995
Réélection 26 septembre 2004
Député de la 8e circonscription du Rhône
24 mai 199324 septembre 1995
Prédécesseur Alain Mayoud
Successeur Maurice Depaix
Biographie
Date de naissance 7 mars 1947 (1947-03-07) (64 ans)
Lieu de naissance Bourg-de-Thizy (Rhône)
Nationalité Drapeau de la France Française
Parti politique MoDem (en congé)
Diplômé de IEP de Lyon
Profession Enseignant

Michel Mercier, né le 7 mars 1947 à Bourg-de-Thizy (Rhône), est un homme politique français.

Ancien sénateur du Rhône (1995-2009) et président du groupe Union centriste au Sénat (2002-2009), il préside le conseil général du Rhône depuis 1990. Ministre de l'Espace rural et de l'Aménagement du territoire de 2009 à 2010, il est nommé garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Libertés le 14 novembre 2010.

Sommaire

Biographie

Débuts en politique

Fils de maçon, après des études de droit et l'obtention du diplôme de l'Institut d'études politiques de Lyon, Michel Mercier enseigne comme maître-assistant les finances et le droit des collectivités locales à la Faculté de droit de l'Université Jean Moulin Lyon 3. Élu maire à 30 ans de Thizy sous l'étiquette CDS, il devient conseiller général en 1978, puis président du conseil général à partir de 1990, et député de 1993 à 1995, à la suite du décès d'Alain Mayoud, dont il était le suppléant.

Sénateur du Rhône (depuis 1995)

Élu sénateur du Rhône le 24 septembre 1995, Michel Mercier devient le candidat de la droite aux élections municipales de 2001 à Lyon, Raymond Barre refusant de se représenter. Arrivé derrière la liste de Charles Millon sur son secteur, le 5e arrondissement, il décide de se retirer au profit de Jean-Michel Dubernard qui nouera une alliance avec Charles Millon[1]. Le socialiste Gérard Collomb est alors élu[2].

Il est réélu sénateur le 26 septembre 2004[3]. Conseiller général élu dans le canton de Thizy, il préside le conseil général du Rhône depuis février 1990. Trésorier de l'UDF, il reste fidèle à la stratégie de François Bayrou vis-à-vis de la politique gouvernementale de Dominique de Villepin.

Président du groupe Union centriste à partir de 2002, il demeure fidèle à François Bayrou en adhérant au Mouvement démocrate. Il parvient à conserver l'unité du groupe centriste du Sénat, divisé entre membres du MoDem et du Nouveau Centre[4].

Le 30 janvier 2008, Michel Mercier, favorable à une alliance avec la liste UMP conduite par Dominique Perben aux élections municipales de Lyon, marque son désaccord avec la stratégie de François Bayrou en démissionnant de la présidence du MoDem du Rhône[5]. Il reste cependant trésorier du MoDem et membre du bureau exécutif du MoDem (sans participer aux réunions des instances[6]) jusqu'à sa nomination au gouvernement Fillon.

Ministre de l'Espace rural et de l'Aménagement du territoire (2009-2010)

Le 23 juin 2009, il entre au gouvernement François Fillon II en tant que ministre de l'Espace rural et de l'Aménagement du territoire[7]. Il se met alors en congé du Mouvement démocrate[8], et est remplacé au poste de trésorier par Jean-Jacques Jégou sitôt sa nomination connue[4]. Il assure au sein de son ministère, à partir du 4 juillet 2010, les fonctions de Christian Blanc, secrétaire d'État chargé du Développement de la Région capitale, démissionnaire[9].

Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Libertés (depuis 2010)

Il est nommé garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Libertés au sein du gouvernement Fillon III le 14 novembre 2010, en remplacement de Michèle Alliot-Marie.

À ce poste, il doit entre autres introduire des jurés populaires dans les tribunaux correctionnels et mener à bien la réforme de la garde à vue.

Détail des mandats et fonctions

Mandats locaux
Fonctions politiques
  • Président du CDS du Rhône ; trésorier de Force démocrate ; président de l'UDF puis du MoDem du Rhône (jusqu'en 2008) ; vice-président du conseil général (1982-1988)
Mandats parlementaires
Fonctions gouvernementales
  • Ministre de l'Espace rural et de l'Aménagement du territoire du 23 juin 2009 au 13 novembre 2010
  • Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Libertés depuis le 14 novembre 2010

Décoration

Notes et références

  1. « La droite lyonnaise est contrainte de changer de tête de liste », Le Monde, 13 mars 2001
  2. « La fusion avec Charles Millon a fait perdre Lyon à la droite », Le Monde, 20 mars 2001
  3. Élections sénatoriales de 2004 - résultats dans le Rhône sur le site du Sénat
  4. a et b « Michel Mercier, l'ex-MoDem », Le Dauphiné libéré, 24 juin 2004, page 31
  5. « Michel Mercier, en désaccord avec François Bayrou, quitte le MoDem », Le Nouvel Observateur, 6 février 2008
  6. « REMANIEMENT Le sénateur du Rhône nommé à l'Espace rural : Michel Mercier, l'ex-MoDem », dans Le Dauphiné libéré, 24 juin 2009 [texte intégral] 
  7. « Remaniement: Hortefeux à l'Intérieur, Darcos au Travail », dépêche Agence France-Presse, 23 juin 2009
  8. « Michel Mercier s'est mis "en congé" du MoDem dont il n'est plus trésorier », dépêche AFP, 24 juin 2009
  9. « Le secrétaire d'État abandonne le chantier du Grand Paris au milieu du gué », Les Échos, 5 juillet 2010.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Michel Mercier de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Michel Mercier — (* 7. März 1947 in Bourg de Thizy (Rhone)) ist ein französischer Politiker der Mouvement démocrate. Leben Mercier studierte Politikwissenschaften und Rechtswissenschaften am Institut d études politiques de L …   Deutsch Wikipedia

  • Michel Mercier — Minister of Justice Incumbent Assumed office 14 November 2010 …   Wikipedia

  • Jean-Michel Mercier — Pour les articles homonymes, voir Mercier. Jean Michel Mercier, né à Versailles le 13 décembre 1786 et mort à Paris en 1874, est un artiste peintre français. Élève de Regnault, Mercier est entré à l’École des beaux arts le 3 septembre… …   Wikipédia en Français

  • Mercier — (French, notions dealer or haberdasher) is a common family name in France, in French speaking regions of Belgium, Canada and Switzerland, and is found elsewhere where French speaking people have settled. List of persons with the surname Armand… …   Wikipedia

  • Mercier — steht für die Einwohner von Mercien ein Radsport Profiteam (Mercier (Radsportteam)) eine französische Fahrradmarke, Mercier (Fahrrad) ein bedeutendes, 1858 gegründetes Champagnerhaus in Épernay, siehe Mercier (Champagner) die 1830 gegründete… …   Deutsch Wikipedia

  • Michel Thiollière — (born 10 April 1955 in Saint Étienne, Loire) is a French politician, senator for the Loire since 2001. He was the Mayor of Saint Étienne from 1994 to 2008. He is a member of the Radical Party. In 2006 he was one of the finalists for World Mayor.… …   Wikipedia

  • Michel Becot — Michel Bécot Michel Bécot, né le 10 octobre 1939, est un homme politique français, membre du groupe UMP. Chef d entreprise de profession, il a été élu sénateur des Deux Sèvres le 24 septembre 1995 et réélu le 26 septembre 2004. Anciens… …   Wikipédia en Français

  • Michel barnier — Pour les articles homonymes, voir Hirsch. Michel Barnier Michel Barnier, en 2007 Député européen …   Wikipédia en Français

  • Michel Bécot — (born 10 October 1939) is a member of the Senate of France, representing the Deux Sèvres department. He is a member of the Union for a Popular Movement. References Page on the Senate website …   Wikipedia

  • Michel Billout — (born 19 February 1958) is a member of the Senate of France, representing the Seine et Marne department. He is a member of the Communist, Republican, and Citizen Group. References Page on the Senate website …   Wikipedia


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»