Chimay


Chimay
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chimay (homonymie).
Drapeau communal Chimay
La Grand'Place

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique
Chimay

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative
Chimay
Armoiries de la commune
Situation de la ville dans l'arrondissement de Thuin et la province de Hainaut
Géographie
Pays Drapeau de Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Thuin
Coordonnées 50° 03′ N 4° 18′ E / 50.05, 4.350° 03′ Nord
       4° 18′ Est
/ 50.05, 4.3
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
197,10 km² (2005)
44,09 %
47,62 %
5,06 %
3,23 %
Données sociologiques
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
9 944 (1er janvier 2008)
49,19 %
50,81 %
50 hab./km²
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
(1er janvier 2008)
22,86 %
60,59 %
16,55 %
Étrangers 3,97 % (1er janvier 2008)
Économie
Taux de chômage 19,02 % (janvier 2009)
Revenu annuel moyen 10 959 €/hab. (2005)
Politique
Bourgmestre Denis Danvoye
Majorité CLE
Sièges
CLE
BOUGE
DMC
AC
21
12
6
2
1
Sections de commune
Section Code postal
Chimay
Baileux
Bailièvre
Bourlers
Forges
L'Escaillère
Lompret
Rièzes
Robechies
Saint-Remy
Salles
Vaulx
Villers-la-Tour
Virelles
6460
6464
6460
6464
6464
6464
6463
6464
6460
6460
6460
6462
6460
6461
Autres informations
Gentilé Chimacien(ne)
Zone téléphonique 060
Code INS 56016
Site officiel www.ville-de-chimay.be

Chimay (en wallon Chimai) est une ville francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Hainaut.

Chimay est le berceau des Princes de Chimay[1].

Chimay est située sur la Bande calcaire de la Calestienne. Ce sont des terres propices à la culture, défrichées tôt, bien avant l'époque monastique. Chimay est en effet située dans une grande clairière, ouverte dans la forêt ardennaise.

Plus au sud, la clairière a été agrandie à l'époque monastique, vers les terres plus pauvres de la retombée nord du plateau de Rocroi ; Ces terres étaient surtout dévolues à l'élevage et à des cultures pauvres, comme le seigle. Aux XVIIIe et XIXe siècles, des fermes créées par des entrepreneurs individuels ont poursuivi ces défrichements, encouragées par l'État.

Située dans l'arrondissement administratif de Thuin, elle est née de la fusion de 14 anciennes communes, le 1er janvier 1977.

Au 1er janvier 2008, Chimay comptait 9.944 habitants (les Chimaciens).

Chimay JPG02.jpg

La ville abrite le château des princes de Chimay où demeure la Princesse Elisabeth de Chimay[2], et la collégiale Saints Pierre et Paul. Non loin de là se trouve le lac de Virelles, d'un grand intérêt ornithologique. Mais Chimay est principalement connue grâce à l'abbaye Notre-Dame de Scourmont, toute proche (à Forges), où des moines cisterciens trappistes fabriquent de la bière et des fromages.

La bière de Chimay, rouge, bleue ou triple est obtenue par un procédé de fermentation haute (à plus de 20°C) et subit une seconde fermentation en bouteille. Elle n'est pas pasteurisée.

Chimay est jumelée avec Conflans-Sainte-Honorine (France) qui se situe au confluent de l'Oise, rivière dont la source se trouve à Chimay.

L'Eau blanche qui traverse la ville prend sa source dans un étang situé à cheval sur les territoires de Chimay et de la ville voisine de Momignies[3].

Sommaire

La famille princière de Chimay

Article détaillé : Principauté de Chimay.

Curiosités locales

Côté nord-ouest du château de Chimay

Étymologie

Formes anciennes : 1050 Cimai, 1070 Cimaco

Selon Jules Herbillon[4], Cimaco < *Cim-acum signifierait « propriété de *Cimus ou *Cimos », anthroponyme gaulois hypothétique. Xavier Delamarre[5] relève bien un élément Ci- dans l'onomastique gauloise ayant peut-être le sens « d'ici », mais le second élément -mus / -mos ne s'analyse pas dans l'état actuel des connaissances.

Environnement

La commune a été commune-pilote en matière d'efficience énergétique dans le cadre du programme Palme, avec dans les années 2000 un cadastre énergétique, un projet de parc éolien sur un terrain appartenant à la Bière de Chimay”, la construction de bâtiments à énergie solaire et une centrale de biométhanisation et un projet de réseau de chaleur alimenté en bois-énergie.

Le centre de développement agroforestier de Chimay ou CDAF[6] sensibilise et forme sur le thème de l'agroforesterie.

Une amélioration notable de la biodiversité en Belgique et Wallonie et particulièrement en Thiérache belge, au nord de l’Avesnois français, est liée au récent retour du castor européen[7], qui a aussi été l'occasion d'un nouveau tourisme vert, Chimay étant située dans la « vallée du castor ». Plusieurs associations et une vingtaine d'animateurs (ou « guide castor » sont en Belgique en 2009 actif pour faire découvrir le castor et son intérêt au public qui s'y intéresse[8], Animations touristiques au « Pays des castors », avec notamment des excursions, projections de films et animations à la demandeAnimation « Castor Live »

Histoire

Le château de Chimay appartenait à la famille de Croÿ, puis, en 1804, à un Riquet de Caraman, descendant de Pierre-Paul Riquet, constructeur du canal du Midi, et parent du fameux Mirabeau. Incendié partiellement en 1935, il a été construit sur des plans anciens dans le style de la Renaissance finissante.

Armoiries

Blason ville be Chimay (Thuin).svg
Blason de Chimay, accordé en 1838 et confirmé après la fusion des communes.
Blasonnement : De gueules à l'épée d'argent emmanchée d'or et posée en bande, la pointe vers le haut[9].
DC 26 février 1977 - AR 24 mai 1978 - MB 4 juillet 1978



Économie

Personnalités nées à Chimay

Filmographie

  • Plusieurs lieux de la ville, entre autres la Grand'Place et la Collégiale, servirent de décor en 2010 au tournage du film Rien à déclarer de Dany Boon.

Notes et références

  1. Princes de Chimay
  2. Voir le site du château du Prince et de la Princesse de Chimay
  3. http://biodiversite.wallonie.be/cgi/sibw.sgib.form.pl?SGIBCODE=282
  4. Jules Herbillon, Les noms des communes de Wallonie, Bruxelles, Crédit communal, collection « Histoire », n°70, 1986
  5. Dictionnaire de la langue gauloise, éditions Errance, 2003, p. 115.
  6. centre de développement agroforestier de Chimay
  7. page Castor du système d'information sur la biodiversité en Wallonie
  8. page du « Pays des castors »
  9. Lieve Viaene-Awouters et Ernest Warlop, Armoiries communales en Belgique, Communes wallonnes, bruxelloises et germanophones, t. 1 : Communes wallonnes A-L, Bruxelles, Dexia, 2002, p. 233 

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chimay de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chimay — Chimay …   Deutsch Wikipedia

  • Chimay — (en valón, Chimai) es un municipio de Valonia, localizado en la provincia belga de Henao. A día 1 de Enero de 2006, Chimay tenía un total de 9,774 habitantes. El área total es de 197.10 km2, lo que resulta en una densidad de población de 50… …   Wikipedia Español

  • Chimay B&B — (Chimay,Бельгия) Категория отеля: Адрес: Rue Fromenteau 28, 6460 Chimay, Бельгия …   Каталог отелей

  • Chimay [2] — Chimay (spr. Schimäh), 1) Franç. Joseph Philippde Riquet, Comtede Caramand Alsace, Princede Ch., Sohn des 1807 verstorbenen Fürsten Victor Moritz u. der Maria Anna Gabriele, Fürstin von Ch., geb. 21. Nov 1771, war bei Beginn der Revolution als… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Chimay [1] — Chimay (spr. Schimäh), Stadt am Blanche im Arrondissement Charleroi der belgischen Provinz Hennegau; Spitzenklöppelei, Eisenwaarenfabrik, (Schleich ) Handel, sehr schöner, weiß, schwarz, roth u. gelb geaderter Marmor; Schloß mit Park; 3400 Ew. –… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Chimay [1] — Chimay (spr. schimǟ), Stadt in der belg. Provinz Hennegau, Arrond. Thuin, am Blanchefluß, Knotenpunkt der Staatsbahnlinie Beaumont C. und der Bahn Hastière Montignies, mit einem Schloß und Park der Fürsten gleichen Namens, 2 Kirchen, Denkmal des… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Chimay [2] — Chimay (spr. schimǟ), 1) François Joseph Philippe de Riquet, Graf Caraman, Fürst von, geb. 21. Sept. 1771, gest. 2. März 1843, Sohn des Grafen Victor Maurice de Riquet de Caraman (gest. 24. Jan. 1807 in Paris) und der Prinzessin Marie Anne de C …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Chimay — (spr. schimmäh), Hauptstadt des Fürstent. C. in der belg. Prov. Hennegau, an der Blanche, (1904) 3383 E. – François Jos. Phil. de Riquet, Graf von Caraman, Fürst von C., geb. 21. Nov. 1771, 1824 in den Fürstenstand erhoben, gest. 2. März 1843. –… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Chimay — (frz. Schimäh), Fürstenthum im belg. Hennegau, 1804 von der franz. Familie Riquet de Caraman geerbt; es ist reich an Eisen und Marmor und hat seinen Namen von der Stadt C. an der Blanche (3200 E., fürstliches Schloß). C. François Joseph Philippe… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Chimay — v. de Belgique (Hainaut); 9 270 hab. Brasserie célèbre. La ville et ses environs, forts d une anc. tradition sidérurgique, devinrent une principauté en 1486. Chât. (XVe s.). Tombe de Froissart dans l église (XIIIe XVIe s.) …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.