Yeoryios Karaiskakis


Yeoryios Karaiskakis

Yeóryios Karaïskákis

Portrait

Yeóryios Karaïskákis (en grec Γεώργιος Καραϊσκάκης) né à Agrapha (Eurytanie) en 1780 ou 1782 et mort au combat à Athènes le 4 mai 1827 fut un chef militaire et un héros de la guerre d'indépendance grecque. Il était surnommé le « fils de la nonne ».

Son père était un capétan (chef d'une troupe de klephtes) de la région des Agrapha. Yeóryios commença sa carrière militaire comme klephte dans cette même région avant d'entrer au service d'Ali Pacha de Janina dans sa garde personnelle, tout comme un autre klephte célèbre Odysséas Androútsos.

Il s'engagea dès 1821 dans la guerre d'indépendance grecque. Makriyánnis raconte dans ses Mémoires que le 8 juin, Karaïskákis « fut blessé dans ses parties car, pour se moquer des Turcs, il leur avait montré son postérieur. »(Macriyannis, Mémoires., Albin Michel, p. 94)
Chétif et poitrinaire, il lui arrivait de se faire porter en litière sur la ligne de feu. Il compensait cette faiblesse par un grand charisme. Il joua un rôle important lors des sièges de Missolonghi. Il réussit à dégager la ville en 1823 puis 1826. Il fut alors nommé commandant en chef des forces grecques en Roumélie, après la mort d'Androutsos et l'effacement forcé de Theódoros Kolokotrónis.

Le camp de Caraïscakis par Theodoros P. Vryzakis.

Il fut un des soutiens de Ioánnis Kapodístrias car il désirait donner un gouvernement stable à la Grèce.

Il mourut lors de sa tentative de dégager l'Acropole d'Athènes assiégée, lors de la bataille d'Analatos. Son décès fut peut-être la cause de la défaite.


Postérité

Un stade, construit dans les environs du lieu de sa mort près du Pirée, a été baptisé en son honneur.

Il a aussi donné son nom à un quartier du Pirée considéré comme un endroit mal famé dans les années 1930 et évoqué à ce titre dans plusieurs chansons d'époque.

  • Portail de la Grèce Portail de la Grèce
Ce document provient de « Ye%C3%B3ryios Kara%C3%AFsk%C3%A1kis ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Yeoryios Karaiskakis de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Yeóryios Karaïskákis — Portrait Yeóryios Karaïskákis (en grec Γεώργιος Καραϊσκάκης), né dans un village des Agrapha (Nome de Karditsa) en 1780 ou 1782 et mort au combat à Athènes le 4 mai 1827 fut un chef militaire et un héros de la guerre d indépendance grecque.… …   Wikipédia en Français

  • Yeoryios Dhikeos — Yeóryios Dhikéos Papaphléssas Yeóryios Dhikéos, ou Papaphléssas ou Grigórios Dhikéos (1788 1825) fut un moine grec et un héros de la Guerre d indépendance grecque. Il est plus connu en tant que Papaphléssas, le Papa faisant référence à sa qualité …   Wikipédia en Français

  • Yeóryios Dhikéos — Papaphléssas Yeóryios Dhikéos, ou Papaphléssas ou Grigórios Dhikéos (1788 1825) fut un moine grec et un héros de la Guerre d indépendance grecque. Il est plus connu en tant que Papaphléssas, le Papa faisant référence à sa qualité d ecclésiastique …   Wikipédia en Français

  • Georgios Caraïscakis — Yeóryios Karaïskákis Portrait Yeóryios Karaïskákis (en grec Γεώργιος Καραϊσκάκης) né à Agrapha (Eurytanie) en 1780 ou 1782 et mort au combat à Athènes le 4 mai 1827 fut un chef militaire et un héros de la guerre d indépendance grecque. Il était… …   Wikipédia en Français

  • Papaphléssas — Yeóryios Dhikéos Papaphléssas Yeóryios Dhikéos, ou Papaphléssas ou Grigórios Dhikéos (1788 1825) fut un moine grec et un héros de la Guerre d indépendance grecque. Il est plus connu en tant que Papaphléssas, le Papa faisant référence à sa qualité …   Wikipédia en Français

  • Bataille de Phalère — Débarquement aux Trois Tours Informations générales Date 6 mai 1827 (24 avril 1827 julien) Lieu …   Wikipédia en Français

  • Siege de Missolonghi — Siège de Missolonghi Siège de Missolonghi …   Wikipédia en Français

  • Siège de Messolonghi — Siège de Missolonghi Siège de Missolonghi …   Wikipédia en Français

  • Siège de Missolonghi — 38°22′06″N 21°25′42″E / 38.36833, 21.42833 …   Wikipédia en Français

  • Siège de missolonghi — Siège de Missolonghi …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.