Nike


Nike

Nike

Icône de paronymie Cet article possède un paronyme, voir : Niké (homonymie).
Logo de Nike
Logo de Nike

le Swoosh, le logo de Nike
Création 1972 (dans l'Oregon)
Forme juridique société anonyme
Action NYSE : NKE
Slogan(s) « Just do it (Fais-le) »
Siège social Oregon Oregon, Beaverton (États-Unis)
Activité(s) Équipementier sportif
Produit(s) Nike Air Jordan, Nike Air Force One, Nike Air Max, Nike+iPod, Chuck Taylor All Star, et sans oublier NIKE SB(skateboard)
Filiale(s) Converse, Umbro
Effectif 30 200
Site Web www.nike.com
Principaux concurrents
Adidas, Puma, Kappa, Canterbury of New Zealand, Under Armour

Nike est une entreprise américaine spécialisée dans les chaussures, les vêtements et le matériel de sport. Le nom est inspiré de la déesse grecque de la victoire Niké, déesse ailée capable de se déplacer à grande vitesse, dont la représentation la plus connue, une statue exposée au Louvre, est la Victoire de Samothrace.

Elle a assuré sa notoriété par un logo simple et rapidement reconnaissable : le Swoosh, une virgule posée à l'envers et à l'horizontale ; il a été créé par Carolyn Davidson en 1971[1] comme une représentation stylisée de l'aile de la déesse.

Le siège de Nike est à Beaverton, Oregon.

Nike réalise 56 % de ses ventes à l'étranger (chiffre 2006[2]).

Sommaire

Histoire

En 1950, Bill Bowerman, entraîneur d'athlétisme à l'université de l'Oregon, et Phil Knight, étudiant en comptabilité et coureur de semi-fond, ont l'idée d'importer du Japon des chaussures d'athlétisme peu chères et de haute-technicité. À cette époque, ce sont les marques allemandes comme Adidas qui dominent cette industrie. La même année, leur compagnie Blue Ribbon Sports vend des chaussures du fabricant japonais Onitsuka Tiger.

Ils sont rejoints en 1965 par Jeff Johnson qui est le premier vendeur-représentant à plein temps de la marque : il fait le tour des stades d'athlétisme pour promouvoir ces chaussures.

En 1966, c'est Johnson qui ouvre le premier magasin de la compagnie à Santa Monica, en Californie.

Cependant, le désir de Bowerman est d'améliorer l'aspect des Tiger et Knight veut faire plus que vendre les chaussures d'autres compagnies. Johnson rebaptise l'entreprise Nike et Bowerman s'occupe du design.

En 1971, pour 35 dollars, une étudiante en art graphique, Carolyn Davidson, conçoit le logo en virgule de Nike. Elle s'occupe de la publicité de la firme jusqu'à la nécessité d'employer à plein temps une agence de communication.

En 1972, Nike est créé par Phil Knight et Bill Bowerman.

En 1973, Nike lance sa célèbre basket Waffle (gaufre en anglais). Elle était révolutionnaire car elle avait une semelle capable d'amortir les chocs et d'aider à rebondir.

En 1979, la chaussure de course Tailwind reçoit la nouvelle technologie « Air ». Des poches remplies de gaz sont incluses dans la semelle pour améliorer le confort du coureur.

En 1981, Nike devient numéro 1 de la chaussure de sport aux États-Unis, et en profite pour entrer en bourse.

En 1982 Nike lance la Air Force One basketball.

Avec le succès des Nike Air, Davidson est récompensée en 1983 par un logo Nike en or serti de diamants et des actions Nike.

Le basket-ball devient le sport-phare de la marque avec la signature du joueur Michael Jordan en 1984 et la création de la Nike Air Jordan.

En 1988, le logo reçoit un slogan : « Just do it » (« Fais-le », « Just » ajoute le sens de « cesse d'en parler, d'essayer, ou d'en rêver — fais-le ») et de nombreux sportifs sont sous contrat de fourniture.

En 1994 Nike fait de Bauer une filiale du groupe. En 2006 Nike et Bauer deviennent la marque commune « Nike Bauer », devenant au passage l'un des géants de l'industrie des équipements de hockey sur glace, notamment dans la Ligue nationale de hockey.

En 1997, c'est l'année noire de Nike, qui est accusé de faire fabriquer ses produits par des sous-traitants employant des enfants.

Nike parvient à devenir le fournisseur officiel de plusieurs événements sportifs ; les ballons de la Ligue des champions de football en Europe, le Tour de France cycliste à la fin des années 1990, etc..

En 2003, Nike Inc. rachète son rival Converse Shoes pour 305 millions de dollars.

En 2005, Phil Knight (PDG et fondateur de Nike) prépare sa succession. Il désigne son successeur, Bill Perez, avant de pousser ce dernier vers la sortie et de le remplacer en janvier 2006.

En 2008, Nike se sépare de Bauer en le vendant à un groupe d'investisseurs dirigé par l'homme d'affaires Graeme Roustan, d'origine québécoise, et la firme américaine d'investissement privé Kohlberg & Co. La vente est estimée à 200 Millions de dollars. Bauer continuera d'utiliser la marque Nike Bauer Hockey sur les produits déjà sur le marché pour une période pouvant atteindre deux ans[3].

Le 22 février, la marque américaine devient l'équipementier de l'équipe de France de football. Le contrat de 320 millions d'euros raflé au concurrent allemand Adidas prendra effet en 2011[4].

Sponsoring

Nike sponsorise de nombreux athlètes et équipes.

Football

Elle sponsorise des joueurs comme: Paolo Maldini, Andrea Pirlo, Gennaro Gattuso, Claude Makélélé, Franck Ribéry, Cristiano Ronaldo, Wayne Rooney, Zlatan Ibrahimovic, Ronaldo, Francesc Fabregas, Fernando Torres, Robinho, Guillaume Hoarau , Royston Drenthe, Ronaldinho, Andrés Iniesta, Didier Drogba, ...

Rugby

Nike sponsorise également des joueurs tel que : Christophe Dominici, Raphaël Ibañez, Vincent Clerc, Cédric Heymans, Clément Poitrenaud, Imanol Harinordoquy, Lionel Beauxis, Juan Martin Hernandez, Thierry Dusautoir, Maxime Médard, Fulgence Ouedraogo ...

Tennis

Basket-Ball

Clubs : FC Barcelone, Maccabi Tel Aviv , CSKA Moscou, Olympiakos ,Pau Orthez, Cibona Zagreb

Séléctions Nationales : États-Unis, Canada, Chine, France, Allemagne, Lituanie

Joueurs : Kobe Bryant, LeBron James, Carmelo Anthony, Chris Bosh, Tony Parker, Pau Gasol, Manu Ginobili, Dirk Nowitzki...

Une entreprise critiquée

Le logo de Nike sur une des productions de l'équipementier

Nike ne possède pas d'usines de fabrication et travaille avec des sous-traitants. L"entreprise est critiquée pour les conditions de travail des ouvriers dans les usines sous-traitantes de la marque situées en Asie et au Mexique, souvent installées dans des zones franches, comme la plupart des autres marques sportives qui pratiquent le même type de délocalisation afin de rentabiliser au maximum leur marge de bénéfices. On trouve la source de ces critiques, entre autres, dans le livre de Naomi Klein, No Logo, et dans les documentaires de Michael Moore.

En 1997, la photographie d'un enfant pakistanais cousant des ballons Nike[5] est publiée dans plusieurs journaux pour illustrer ce thème (ainsi que dans le manuel d'éducation civique de classe 5e de l'éditeur français Hatier en 1996).

Après la sortie en 1997 du documentaire The Big One de Moore, l'entreprise s'amende progressivement, Nike promet que ses produits ne sont plus fabriqués par des enfants.

L'entreprise fait appel à des organismes extérieurs pour contrôler les conditions de travail des salariés des entreprises sous-traitantes. Ce n'est pas le cas de certains de ses concurrents qui ont leur propre équipe de contrôle, ce qui rend les résultats de celles-ci moins crédibles.

Les ventes de Nike sont en baisse aux États-Unis, notamment à cause de la mauvaise image dont souffre l'entreprise[réf. nécessaire].

Mouvements sociaux

En 2008, le 31 mars, plus de 20 000 ouvriers vietnamiens d'une usine fabriquant des chaussures pour Nike, à Ching Luh, dans la province de Long An, se sont mis en grève pendant deux jours. Ils réclamaient une augmentation de 20 % de leur salaire mensuel de 59 dollars (celui-ci étant plus élevé de 14 % au salaire minimum du pays). À la suite de ce mouvement, leur salaire a été augmenté de 6 dollars (10 %) et ils ont obtenu la gratuité des déjeuners servis à l'usine[6].

L'usine, une des dix usines en contrat avec Nike pour la production de chaussures de sport au Vietnam, propriété d'un groupe taïwanais, fabrique des chaussures depuis 2002 et emploie environ 21 000 personnes, principalement des jeunes femmes de milieu rural[6].

Notes et références

  1. (en) Origin of the Swoosh, sur le site de Nike (version archivée par Internet Archive).
  2. Pierre-Yves Duga, « Dollar faible : l'Amérique en solde pour les touristes », dans Le Figaro, 13 juillet 2007 [texte intégral] 
  3. (fr) Nike Bauer vendu à un Montréalais sur http://www.rds.ca. Mis en ligne le 21 février 2008
  4. Laurence Girard, « Nike décroche au prix fort le maillot de l'équipe de France de football », dans Le Monde, 23 février 2008 [texte intégral] 
  5. Étude Marketing Analyse de Nike: 2008/11 - Photo d'un enfant pakistanais cousant des ballons Nike, 1997
  6. a  et b (en) Workers Strike at Nike Contract Factory - Media Island International, 2 avril 2008

Liens externes


  • Portail du sport Portail du sport
  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail de la mode Portail de la mode
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis
Ce document provient de « Nike ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Nike de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • NIKE - все действующие промокоды на скидку NIKE в категории Спортивная одежда, обувь и снаряжение

  • Nike — Nike, Inc. Тип …   Википедия

  • Nike — ist: die Siegesgöttin in der griechischen Mythologie, siehe Nike (Siegesgöttin) Statuen, die die Siegesgöttin Nike darstellen: Nike von Samothrake Nike des Paionios Nike des Kallimachos in der antiken Geografie eine Stadt in Thrakien, im heutigen …   Deutsch Wikipedia

  • Nike+ — Nike+iPod Boîte du kit Nike+ …   Wikipédia en Français

  • Nike — may refer to: Nike (mythology), Greek goddess who personifies victory The Nike of Samothrace, an ancient statue of the goddess Nike Nike, Inc., major U.S. manufacturer of athletic shoes, apparel, and sports equipment Project Nike, US Army missile …   Wikipedia

  • Niké — de bronce, Museo del Louvre. En la mitología griega, Niké o Nice (en griego Νίκη) era la diosa de la victoria. Era capaz de correr y volar a gran velocidad, aparte de lo cual no se le atribuían otras cualidades extraordinarias. Se la consideraba… …   Wikipedia Español

  • Nikè — Niké Pour les articles homonymes, voir Niké (homonymie). Bas relief de Niké à Éphèse Dans la …   Wikipédia en Français

  • Nikê — Niké Pour les articles homonymes, voir Niké (homonymie). Bas relief de Niké à Éphèse Dans la …   Wikipédia en Français

  • Nike J — at Hamamatsu Air Base NIKE J was the name for the Japanese version of the Nike Hercules Missile surface to air missile. It was produced by Mitsubishi Heavy Industries. First test firings of the missile occurred in November 1970. The Nike J was… …   Wikipedia

  • Nike — Nike, bei den Griechen die Göttin des Sieges in jedem Wettstreit, nach Hesiod Tochter des Titanen Pallas und der Styx, die sie Zeus zum Beistand im Titanenkampf zuführte. Nike (Bronze im Museum zu Kassel). Als Siegesbringerin und Botin erscheint… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Nike — {{Nike}} »Sieg«, Tochter des Titanen* Pallas und der Styx* (Hesiod, Theogonie 383–385); ihre Geschwister sind Eifersucht, Kraft und Gewalt. Daß Nike keine alte Göttin, sondern eine Personifikation des Sieges ist, den Zeus* und Athene* schenken,… …   Who's who in der antiken Mythologie


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.