Michael Chang


Michael Chang
Michael Chang
Michael Chang
Michael Chang au Masters de Cincinnati en 1994.
Carrière professionnelle
1988 – 2003
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 22 février 1972 (1972-02-22) (39 ans)
Hoboken
Taille / poids 173 cm / 72 kg
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Gains en tournois 19 145 632 US $
Int. Tennis Hall of F. Membre depuis 2008
Palmarès
En simple
Titres 34
Finales perdues 24
Meilleur classement 2e (09/09/1996)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 199e (19/04/1993)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R.-G. Wim. US
Simple F(1) V(1) 1/4 F(1)
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 1 (1990)
World Team Cup 1 (1993)
Consultez la documentation du modèle

Michael Te-Pei Chang, né le 22 février 1972 à Hoboken dans le New Jersey, est un ancien joueur de tennis américain, professionnel de 1988 à 2003.

Droitier, il possède un revers à deux mains, un physique atypique et un formidable jeu de jambes. Il a gagné lors de sa carrière trente-quatre titres dont un du Grand Chelem en 1989 (Roland-Garros) et sept Masters Series. Son meilleur classement ATP en simple a été la deuxième place mondiale, obtenue le 9 septembre 1996.

Sommaire

Biographie

Michael Chang est le fils de deux immigrants chinois ayant grandi à Taiwan bien que n'étant pas nés dans l'île. Son père, Joe, né à Chaozhou, dans la province de Guangdong (sud de la Chine continentale), vivait à Taiwan depuis l'age de sept. Tandis que sa mère, Betty (née Tung), est née à Delhi en Inde, où son père Michael Tung exerçait la fonction d'ambassadeur de Chine. Elle s'installa aux États-Unis en 1959, alors son futur époux arriva en 1966.

En 1987, il devient le plus jeune joueur à gagner un match lors de Roland Garros.
Le 19 octobre 1987 il devient le plus jeune joueur à entrer dans le top 200 : 15 ans 7 mois et 26 jours.

Le 6 juin 1988 il devient le plus jeune joueur à entrer dans le top 100 : 16 ans 3 mois et 13 jours.

En 1989, il fait un extraordinaire parcours lors de Roland-Garros. En huitièmes de finale, il bat Ivan Lendl, numéro un mondial, lors d'un match épique, où il lutte contre ses crampes et gagne le match après avoir fait craquer psychologiquement Lendl avec notamment son fameux service surprise à la cuillère dans le 5e set, à 4-3[1]. Il remporte le jeu, et dans le suivant, à 5-3, l’Américain se procure une balle de match. Lendl est au service. Il rate sa première balle. Chang va alors se placer à la limite du demi-carré de service concerné ! Le Tchèque conteste, mais cela est toutefois bien permis par les règles. Déstabilisé par cette action insolite de Chang, Lendl rate sa deuxième balle, concédant la double faute et le match[2].

Chang remporte ensuite la finale contre Stefan Edberg (6-1, 3-6, 4-6, 6-4, 6-2) devenant alors le plus jeune vainqueur du tournoi parisien, à l'âge de dix-sept ans et trois mois, et le plus jeune vainqueur d'un tournoi du grand chelem en simple messieurs, record qu'il détient toujours.
Le 7 août 1989 il devient le plus jeune joueur à entrer dans le top 5 : 17 ans 5 mois et 14 jours.

L'année suivante, il fait partie de l'équipe victorieuse de la Coupe Davis.

L'après-1989 est difficile pour le jeune Chang. Gagner Roland-Garros si jeune n'est pas si facile à gérer. Il a contre lui son inexpérience, la pression du public et des médias, et son physique totalement atypique. En effet à cette époque, la moyenne taille poids du top 10 de l’ATP est de 1,85 m pour 76 kilos. Michael, avec son petit gabarit trapu semble ne pas être à sa place. Pour pouvoir contrer cet apparent désavantage physique, le clan Chang débute un entrainement intensif pour transformer le jeu de jambe de Michael et lui permettre d'obtenir un jeu « davantage fondé sur le contrôle que sur la puissance ». Il devient un des modèles du genre.

Dès 1992, après 2 ans de travail acharné, il redevient crédible sur le court et dit alors : « Je suis un peu plus fort, un peu plus expérimenté, un peu plus âgé et plus intelligent. Je suis enfin sorti de l’adolescence. »

Sur les courts, il est devenu plus agressif : « J’ai énormément fait progresser mon service et ma volée, ce qui me permet d’être plus agressif. Maintenant le jeu est devenu très rapide. On ne peut plus espérer battre un joueur en attendant qu’il fasse la faute de lui-même. Il faut la provoquer. En quelque sorte, maîtriser davantage son propre destin. » Cette année la, il réussit à remporter coup sur coup les Masters 1000 d'Indian Wells et Miami, doublé très rare dans l'histoire du tennis. Il perd aussi le plus long match de l'histoire de l'US Open en demi-finale contre Stefan Edberg sur le score de 6-7 7-5 7-6 5-7 6-4 en 5h15.

En 1995, il accède à nouveau à la finale de Roland-Garros mais perd contre Thomas Muster (7-5, 6-2, 6-4) qui cette année-là ne perd qu'un seul match sur terre battue. En demi-finale Chang s'offre une victoire sur le double tenant du titre Sergi Bruguera 6-4 7-6 7-6. Riche de 4 titres et 5 finales, il termine cette saison 1995 par sa seule unique finale en Masters Cup perdue face à Boris Becker en trois sets (7-6 6-0 7-6), après des victoires sur Pete Sampras, Jim Courier et Thomas Muster.

En 1996, il atteint la finale de l'Open d'Australie sans perdre un seul set, s'offrant au passage une victoire sur le tenant du titre Andre Agassi. Mais Boris Becker a raison de lui en finale (6-2 6-4 2-6 6-2). En mars Michael Chang s'adjuge son second titre à Indian Wells après celui de 1992, en battant une nouvelle fois Andre Agassi en quart de finale cette fois. Il est tout proche d'atteindre la première place mondiale à la faveur d'un été particulièrement performant où il remporte les tournois de Washington et Los Angeles et atteint la finale du Masters 1000 de Cincinnati et surtout de l'US Open. Tête de série numéro 2 lors de l'US Open, il bat une nouvelle fois Andre Agassi en demi-finale mais s'incline en finale contre Pete Sampras (6-1 6-4 7-6). S'il gagnait cette finale, Michael Chang devenait numéro un mondial.

En 1997, il atteint deux demi-finales en Grand Chelem : à l'Open d'Australie et à l'US Open. Il remporte 5 titres dont son dernier Masters 1000 à Indian Wells. Il passe encore une fois tout près de la première place mondiale à l'US Open. Alors qu'il ne reste plus que deux têtes de série en demi-finale (Michael Chang n°2 et Patrick Rafter n°13), l'américain apparaît comme grand favori pour le titre, ayant un bilan victoire/défaite positif face aux 3 autres joueurs encore en course (Patrick Rafter, Greg Rusedski et Jonas Bjorkman). Pourtant Chang perd sèchement sa demi-finale contre Rafter (6-3 6-3 6-4), alors qu'une victoire lui aurait permis de dépasser Pete Sampras au classement et donc de devenir n°1.

En 1998 il perd au deuxième tour de l'Open d'Australie face au Français Guillaume Raoux. Il ne dépassera plus jamais le troisième tour en Grand Chelem. En mars, une blessure au genou le contraint au forfait pour les Masters 1000 d'Indian Wells et Miami, il sort donc du top 10 pour la première fois depuis 1993. Mal remis de sa blessure il ne retrouvera plus jamais son niveau de jeu, s'ensuit une descente au classement malgré deux titres (à Boston et Shanghai) et deux finales (Orlando et Memphis). Il termine l'année au 29e rang mondial son plus mauvais classement depuis 1988.

Michael Chang en 2009.

Malgré une bonne année 2000 où il gagne 42 matches pour 26 défaites, il ne dépasse pas le 22e rang mondial. Il remporte son dernier titre en 2000 à Los Angeles, devenant le seul joueur avec Andre Agassi à remporter des titres sur trois décennies différentes (années 1980, 90 et 2000).

À partir de 2001, il perd plus de matchs qu'il n'en remporte, glissant jusqu'au 124e rang mondial en 2002. Il arrête sa carrière en 2003 après avoir perdu au 1er tour de Roland-Garros et de l'US Open.

Appelé en renfort par la Fédération chinoise de tennis en vue des Jeux olympiques de Pékin 2008, il prend en charge l'entraînement de Peng Shuai. Malgré des résultats concluants, il arrête cette collaboration en cours d'année afin de se consacrer à son académie de tennis en Chine[3].

Il est membre du International Tennis Hall of Fame depuis le 23 janvier 2008.

Depuis Roland-Garros 1989, Michael ne cache pas sa foi chrétienne qui le caractérise, en tant que protestant évangélique. Il y fait assez souvent allusion dans ses interviews.

Palmarès

Titres majeurs

Titres en simple (34)

Titres en simple (34)
Grand Chelem (1)
Jeux olympiques (0)
Masters 1000 (7)
500 Series (0)
250 Series (26)
Masters (0)
n⁰ Date Tournoi Surface Adversaire en finale Score
1. 26 septembre 1988 San Francisco, États-Unis Synthétique (i) Drapeau : États-Unis Johan Kriek 6-2, 6-3
2. 29 mai 1989 Roland-Garros, France Terre battue Drapeau : Suède Stefan Edberg 6-1, 3-6, 4-6, 6-4, 6-2
3. 7 novembre 1989 Wembley, Royaume-Uni Synthétique (i) Drapeau : France Guy Forget 6-2, 6-1, 6-1
4. 23 juillet 1990 Masters du Canada, Toronto, Canada Dur Drapeau : États-Unis Jay Berger 4-6, 6-3, 7-6
5. 4 novembre 1991 Birmingham, Royaume-Uni Synthétique (i) Drapeau : France Guillaume Raoux 6-3, 6-2
6. 3 février 1992 San Francisco, États-Unis Dur (i) Drapeau : États-Unis Jim Courier 6-3, 6-3
7. 2 mars 1992 Masters d'Indian Wells, États-Unis Dur Drapeau : Russie Andrei Chesnokov 6-3, 6-4, 7-5
8. 13 mars 1992 Masters de Miami, États-Unis Dur Drapeau : Argentine Alberto Mancini 7-5, 7-5
9. 11 janvier 1993 Jakarta, Indonésie Dur Drapeau : Allemagne Carl-Uwe Steeb 2-6, 6-2, 6-1
10. 29 mars 1993 Osaka, Japon Dur Drapeau : Israël Amos Mansdorf 6-4, 6-4
11. 9 août 1993 Masters de Cincinnati, États-Unis Dur Drapeau : Suède Stefan Edberg 7-5, 0-6, 6-4
12. 27 septembre 1993 Kuala Lumpur, Malaisie Dur (i) Drapeau : Suède Jonas Svensson 6-0, 6-4
13. 18 octobre 1993 Pékin, Chine Synthétique (i) Drapeau : Royaume-Uni Greg Rusedski 7-6(5), 6-7(6), 6-4
14. 10 janvier 1994 Jakarta, Indonésie Dur Drapeau : République tchèque David Rikl 6-3, 6-3
15. 14 février 1994 Philadelphie, États-Unis Synthétique (i) Drapeau : Pays-Bas Paul Haarhuis 6-3, 6-2
16. 11 avril 1994 Hong Kong, Chine Dur Drapeau : Australie Patrick Rafter 6-1, 6-3
17. 25 avril 1994 Atlanta, États-Unis Terre battue Drapeau : États-Unis Todd Martin 6-7(4), 7-6(4), 6-0
18. 8 août 1994 Masters de Cincinnati, États-Unis Dur Drapeau : Suède Stefan Edberg 6-2, 7-5
19. 17 octobre 1994 Pékin, Chine Synthétique (i) Drapeau : Suède Anders Järryd 7-5, 7-5
20. 17 avril 1995 Hong Kong, Chine Dur Drapeau : Suède Jonas Björkman 6-3, 6-1
21. 1er mai 1995 Atlanta, États-Unis Terre battue Drapeau : États-Unis Andre Agassi 6-2, 6-7(6), 6-4
22. 9 octobre 1995 Tokyo, Japon Synthétique (i) Drapeau : Australie Mark Philippoussis 6-3, 6-4
23. 16 octobre 1995 Pékin, Chine Synthétique (i) Drapeau : Italie Renzo Furlan 7-5, 6-3
24. 11 mars 1996 Masters d'Indian Wells, États-Unis Dur Drapeau : Pays-Bas Paul Haarhuis 7-5, 6-1, 6-1
25. 15 juillet 1996 Washington, États-Unis Dur Drapeau : Afrique du Sud Wayne Ferreira 6-2, 6-4
26. 29 juillet 1996 Los Angeles, États-Unis Dur Drapeau : Pays-Bas Richard Krajicek 6-4, 6-3
27. 17 février 1997 Memphis, États-Unis Dur (i) Drapeau : Australie Todd Woodbridge 6-3, 6-4
28. 10 mars 1997 Masters d'Indian Wells, États-Unis Dur Drapeau : République tchèque Bohdan Ulihrach 4-6, 6-3, 6-4, 6-3
29. 7 avril 1997 Hong Kong, Chine Dur Drapeau : Australie Patrick Rafter 6-3, 6-3
30. 21 avril 1997 Orlando, États-Unis Terre battue Drapeau : Afrique du Sud Grant Stafford 4-6, 6-2, 6-1
31. 14 juillet 1997 Washington, États-Unis Dur Drapeau : République tchèque Petr Korda 5-7, 6-2, 6-1
32. 24 août 1998 Boston, États-Unis Dur Drapeau : Pays-Bas Paul Haarhuis 6-3, 6-4
33. 5 octobre 1998 Shanghai, Chine Synthétique (i) Drapeau : Croatie Goran Ivanišević 4-6, 6-1, 6-2
34. 24 juillet 2000 Los Angeles, États-Unis Dur Drapeau : États-Unis Jan-Michael Gambill 6-7(2), 6-3, ab.

Finales en simple (24)

À venir

Parcours dans les tournois du Grand Chelem

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
1987 - - - Deuxième tour
Drapeau : Nigeria Nduka Odizor
1988 - Troisième tour
Drapeau : États-Unis John McEnroe
Deuxième tour
Drapeau : France Henri Leconte
Huitièmes de finale
Drapeau : États-Unis Andre Agassi
1989 - Vainqueur
Drapeau : Suède Stefan Edberg
Huitièmes de finale
Drapeau : États-Unis Tim Mayotte
Huitièmes de finale
Drapeau : États-Unis Tim Mayotte
1990 - Quarts de finale
Drapeau : États-Unis Andre Agassi
Huitièmes de finale
Drapeau : Suède Stefan Edberg
Troisième tour
Drapeau : Russie Andreï Cherkasov
1991 - Quarts de finale
Drapeau : Allemagne Boris Becker
Premier tour
Drapeau : États-Unis Tim Mayotte
Huitièmes de finale
Drapeau : Suède Stefan Edberg
1992 Troisième tour
Drapeau : Pays-Bas Richard Krajicek
Troisième tour
Drapeau : Suède Nicklas Kulti
Premier tour
Drapeau : Royaume-Uni Jeremy Bates
Demi-finale
Drapeau : Suède Stefan Edberg
1993 Deuxième tour
Drapeau : États-Unis David Wheaton
Deuxième tour
Drapeau : Allemagne Bernd Karbacher
Troisième tour
Drapeau : États-Unis David Wheaton
Quarts de finale
Drapeau : États-Unis Pete Sampras
1994 - Troisième tour
Drapeau : Pérou Jaime Yzaga
Quarts de finale
Drapeau : États-Unis Pete Sampras
Huitièmes de finale
Drapeau : États-Unis Andre Agassi
1995 Demi-finale
Drapeau : États-Unis Pete Sampras
Finale
Drapeau : Autriche Thomas Muster
Deuxième tour
Drapeau : République tchèque Petr Korda
Quarts de finale
Drapeau : États-Unis Jim Courier
1996 Finale
Drapeau : Allemagne Boris Becker
Troisième tour
Drapeau : Suède Stefan Edberg
Premier tour
Drapeau : Espagne Albert Costa
Finale
Drapeau : États-Unis Pete Sampras
1997 Demi-finale
Drapeau : Espagne Carlos Moyá
Huitièmes de finale
Drapeau : Espagne Sergi Bruguera
Premier tour
Drapeau : Australie Todd Woodbridge
Demi-finale
Drapeau : Australie Patrick Rafter
1998 Deuxième tour
Drapeau : France Guillaume Raoux
Troisième tour
Drapeau : Espagne Francisco Clavet
Deuxième tour
Drapeau : Suède Magnus Gustafsson
Deuxième tour
Drapeau : Espagne Carlos Moyá
1999 Deuxième tour
Drapeau : Australie Mark Philippoussis
Premier tour
Drapeau : Russie Ievgueni Kafelnikov
- Deuxième tour
Drapeau : France Arnaud Clément
2000 Premier tour
Drapeau : Suisse Roger Federer
Troisième tour
Drapeau : Brésil Gustavo Kuerten
Deuxième tour
Drapeau : Allemagne Alexander Popp
Deuxième tour
Drapeau : États-Unis Todd Martin
2001 Premier tour
Drapeau : France Fabrice Santoro
Deuxième tour
Drapeau : États-Unis Andy Roddick
Deuxième tour
Drapeau : Suède Jonas Björkman
Premier tour
Drapeau : Équateur Nicolás Lapentti
2002 Premier tour
Drapeau : Suisse Roger Federer
Premier tour
Drapeau : France Sébastien de Chaunac
Deuxième tour
Drapeau : Pays-Bas Sjeng Schalken
Deuxième tour
Drapeau : Suisse Roger Federer
2003 - Premier tour
Drapeau : France Fabrice Santoro
- Premier tour
Drapeau : Chili Fernando González

En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Autres résultats

Voir aussi

Bibliographie

  • Michael Chang: Tennis Champion (1993) par Pamela Dell, ISBN 0-516-04185-1
  • Holding Serve Persevering On And Off The Court (June 4, 2002) par Michael Chang, Mike Yorkey, ISBN 0-785-26656-9

Notes et références

  1. * Michael Chang servant à la cuillère sur ina.fr [vidéo]
  2. * Balle de Match contre Lendl sur ina.fr [vidéo]
  3. (fr) « LIVE Cornet-Li » sur le site du Figaro, 2 février 2008.

Liens externes




Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Michael Chang de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Michael Chang — 張德培 Country  United States Residence …   Wikipedia

  • Michael Chang — Nationalität: Vereinigte Staaten …   Deutsch Wikipedia

  • Michael Chang — País  Estados Unidos Residencia …   Wikipedia Español

  • Michael Chang — Michael Te Pei Chang (張德培; Pinyin: Zhāng Dépéi; es un tenista profesional estadounidense que llegó al top 10 del ranking mundial y es conocido por haber ganado el Abierto de Francia en 1989. Nació en Hoboken, New Jersey y sus padres son Joe (張洪笙) …   Enciclopedia Universal

  • Michael Stich — Country  West Germany (1988–1990) …   Wikipedia

  • Chang — ist der (ursprünglich chinesische, siehe auch Zhang) Familienname folgender Personen: Albert Chang (* 1971), kanadischer Tennisspieler Charles Chang (* ?), Tennisspieler aus Hongkong Christina Chang (* 1971), US amerikanische… …   Deutsch Wikipedia

  • Chang — may refer to: People Groups of people Chang (surname), a Chinese surname Chang Naga, a tribe of Tuensang, Nagaland, India Individuals Chang (Korean name), a Korean surname Chen Chung Chang, mathematician Edmond E. Chang, American lawyer and… …   Wikipedia

  • Michael Stich — Nationalität: Deutschland …   Deutsch Wikipedia

  • Cháng — Chang Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Chang est une bière thaïlandaise Chang est un film américain de Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack sorti en 1927 Chang est un parcours de… …   Wikipédia en Français

  • Chāng — Chang Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Chang est une bière thaïlandaise Chang est un film américain de Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack sorti en 1927 Chang est un parcours de… …   Wikipédia en Français