Le Courrier Picard

Le Courrier picard

 Le Courrier picard
{{{nomorigine}}}
Logo Le Courrier Picard.jpg

Pays France France
Langue(s) Français
Périodicité Quotidienne
Genre Presse régionale
Diffusion 67.000 ex. (2005)
Date de fondation 1944
Ville d’édition Amiens

Directeur de publication Michel Collet
Rédacteur en chef Didier Louis
Propriétaire Société coopérative de production
ISSN 0141-4044

http://www.courrier-picard.fr

Le Courrier picard est un journal quotidien régional de la presse écrite française, diffusé en Picardie, dans la Somme dans l'Oise et l'Aisne dans l'arrondissement de Saint-Quentin, ainsi que dans les départements limitrophes et à Paris.

Le Courrier picard est né, le 16 octobre 1944, de la fusion de La Picardie nouvelle, elle-même issue du Progrès de la Somme, et de L'Écho de la Somme, connu auparavant comme Le Journal d'Amiens. Le premier était marqué à gauche, avec surtout des socialistes, le second d'inspiration catholique. Cependant, le journal est installé dans les locaux de La Picardie nouvelle, qui forme le gros de la nouvelle rédaction.

Le nouveau journal est régi par une société coopérative ouvrière de production (SCOP) dans laquelle sont représentés les principaux courants de la Résistance. Dans la constitution définitive des statuts, en novembre, la Société comprend 88 sociétaires, dont 9 journalistes, 15 administratifs et 57 ouvriers et techniciens[1]. Maurice Catelas est désigné comme PDG de l'entreprise. L'équipe de rédaction est étoffée et travaille dans un cadre régional avec des bureaux de rédaction à Abbeville, Doullens, Péronne puis à Albert. Pour des raisons économiques, le journal ne paraît d'abord que sur deux pages. Le journal connaît un bon succès dans l'ensemble du département de la Somme, ainsi que dans les cantons de Breteuil, d'Aumale et du Tréport. Le Courrier picard n'a alors pratiquement pas de concurrence dans la Somme ; en 1969, il tirait à 75 000 exemplaires.

Le journal connaît une crise interne en 1964, les personnels administratifs et de rédaction souhaitant bénéficier des avantages salariés appliqués jusque là aux seuls ouvriers. Si l'accord intervient assez vite, l'incident marquera les esprits, mettant en cause la manière dont la SCOP était gérée.

En 1976, Le Courrier picard tire profit d'une longue grève du Parisien pour renforcer son implantation, jusqu'alors très limitée, dans l'Oise. En 1977, suite de la crise de 1964, les statuts sont modifiés, le principal changement étant la séparation des fonctions de président du conseil d'administration et de directeur général. L'énarque Bernard Roux est désigné comme directeur général.

La fin des années 1970 et le début des années 1980 sont marquées par des évolutions techniques et le passage à un format plus réduit, proche du tabloïd. Le journal connaît aussi d'importantes difficultés économiques et financières qui aboutissent au dépôt de bilan le 13 septembre 1985. Pour redresser le pouvoir, les sociétaires acceptent d'ouvrir le capital à des partenaires extérieurs, à condition qu'il s'agisse d'organismes d'économie sociale[2]. Après un projet de participation d'UES Media, c'est finalement le Crédit agricole qui entre au capital du Courrier picard. Fin septembre 2008, le quotidien se dote d'une édition en ligne.

Des difficultés économiques poussent les salariés à renoncer au statut de SCOP le 6 avril 2009, après un vote. Ce renoncement historique, le Courrier Picard était le dernier quotidien de presse à avoir gardé ce statut, laisse la voie au rachat par un groupe extérieur. Le belge Rossel, propriétaire du Soir et de La Voix du Nord s'est porté candidat. Le Groupe Hersant Média.[3], qui semblait intéressé, n'a finalement pas déposé de dossier de reprise.

Le Courrier picard possède son siège à Amiens, au 29 rue de la République. Il dispose en outre de douze bureaux détachés : Abbeville, Doullens, Albert, Mers-les-Bains, Péronne et Montdidier dans la Somme, Compiègne, Beauvais, Noyon, Clermont, Creil dans l'Oise et Saint-Quentin dans l'Aisne. En 2005 le Courrier Picard s'implante dans l'Aisne avec l'ouverture d'un bureau à Saint-Quentin.

Il édite chaque jour huit éditions : Picardie Maritime, Région d'Amiens, Grand Amiens, Haute-Somme, Saint-Quentin, Beauvais/Clermont et Compiegne/Noyon et web.

Le Courrier Picard passe dans le giron de "La Voix Du Nord" Au cours de l'assemblée générale extraordinaire qui s'est déroulée samedi 11 juillet 2009 au siège d'Amiens, 88% des sociétaires du quotidien régional Le Courrier Picard ont voté en faveur de l'auto-dissolution de la Société coopérative ouvrière de production (SCOP) gérant le journal. Et 91% d'entre eux ont accepté l'offre de rachat de leurs parts par la Voix du Nord. Ils ont ainsi confirmé leur vote d'avril par lequel ils avaient renoncé à recapitaliser eux-mêmes leur journal, confronté à une aggravation de sa situation financière. Une fois publié - dans un délai maximum de six mois - le décret du ministère du Travail prenant acte du changement de statut du Courrier Picard, la Voix du Nord pourra mettre en oeuvre son plan, qui comporte notamment le rapatriement de l'impression à son imprimerie lilloise avec un plan social touchant 25 salariés. Le réseau des agences du quotidien régional sera maintenu dans les trois départements picards (Somme, Oise et Aisne) avec l'autonomie de la rédaction, pour laquelle une clause de cession sera ouverte. L'étude d'une nouvelle maquette en quadrichromie sera également réalisée. [4][5]

Voir aussi

Bibliographie

  • René Vérard, Bataille pour un titre, 1944 Le Courrier picard, enfin la vérité, Corsaire , 1989, 240 p. (ISBN 2-9503957-0-8).
  • Jacques Béal, Le Courrier picard : histoire d'un quotidien régional, Martelle, Amiens, 1994, 168 p. (ISBN 2-87830-037-5).

Notes et références

  • Portail de la presse écrite Portail de la presse écrite
  • Portail de la Picardie Portail de la Picardie
  • Portail de la Somme Portail de la Somme
  • Portail des entreprises Portail des entreprises
Ce document provient de « Le Courrier picard ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Le Courrier Picard de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Courrier Picard — Le Courrier picard  Le Courrier picard {{{nomorigine}}} …   Wikipédia en Français

  • Courrier picard — Le Courrier picard  Le Courrier picard {{{nomorigine}}} …   Wikipédia en Français

  • Le Courrier picard — Pays  France Langue …   Wikipédia en Français

  • Le courrier picard —  Le Courrier picard {{{nomorigine}}} …   Wikipédia en Français

  • Courrier international — Pays  France Langue …   Wikipédia en Français

  • Courrier International —  Courrier international Pays …   Wikipédia en Français

  • Picard (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour les articles homophones, voir Piccard et Piccart (homonymie). Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Le Courrier International — Courrier international  Courrier international Pays …   Wikipédia en Français

  • Le Courrier international — Courrier international  Courrier international Pays …   Wikipédia en Français

  • LGV Barreau picard — LGV Paris Londres par Amiens LGV Paris Londres par Amiens Pays  France Villes desservies Amiens, Calais, Paris Historique Mise en service 2025 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”