Acharisme

Acharisme

Religion
religions abrahamiques :
judaïsme · christianisme · islam
Mosque02.svg
Cet article fait partie d’une série sur
l’islam
Les piliers de l’islam
la déclaration de foi · la prière · l’aumône · le jeûne de ramadan · le pèlerinage à La Mecque
Les piliers de la foi
Allah · malaikas (anges) · les livres sacrés · les prophètes · le jugement dernier · le destin
Histoire de l’islam
Mahomet · Abu Bakr as-Siddiq · Omar ibn al-Khattab · Uthman ibn Affan · Ali ibn Abi Talib · califes
Branches de l’islam
sunnisme · soufisme · chiisme · kharidjisme · acharisme · druze · salafisme
Les villes saintes de l'islam
La Mecque · Médine · al Quds
Constructions religieuses
mosquée · minaret · mihrab · qibla · architecture islamique
Événements et fêtes
hijri · hégire · Aïd el-Fitr · Aïd el-Kebir · Mawlid · Achoura · Arbaïn
Religieux
muezzin · imam · mollah · ayatollah · mufti
Textes et lois
vocabulaire de l’islam · droit musulman · écoles · la hisba · le Coran · hadith · sourate · la charia · la sunna · le fiqh · fatwa
Politique
féminisme islamique · islam libéral · islam politique · islamisme · panislamisme

Acharisme ou ach`arisme ou ash`arisme cette dernière graphie étant plus anglo-saxonne mais néanmoins utilisée dans des ouvrages en français (arabe:أشاعرة ašā`ira, l'école acharite).

Elle fait partie des ecoles théologiques chez les musulmans (à ne pas confondre avec les écoles de jurisprudence).

L'acharisme est école de pensée théologique de l'islam sunnite développée par Abû Al-Hasan Al-Ach`arî (873-935). Neanmoins, en islam, il n'y a pas de science de Dieu mais science de la relation de l'homme à Dieu. Al-Ach`arî est issu d'une tribu yémenite dont il porte le nom.

D'abord adepte du mutazilisme et disciple d'Al-Jubbâ`iy, Al-Ach`arî s'en sépara au moins sur deux points essentiels:

Il a suivi en cela la voie de 'Abd-Allâh Ibn Kullâb, et a développé ses thèses. Il se différentie des traditionalistes tels que les hanbalites par le besoin d'ajouter le raisonnement à la révélation contenue dans le Coran et la sunna. Cette méthodologie de raisonnement théologique est appelé kalâm.

L'acharisme fut ensuite repris par Abû Hamid Al-Ghazali (mort en 1111) qui sur le point de la prédestination, prend le contre pied de la position des mutazilites. Dieu n'a de compte à rendre à personne et n'a à se soumettre à aucune loi, l'univers est parfait comme il est sans que rien ne puisse y être amélioré. La condition de chaque humain n'est l'objet d'aucune injustice car ce serait contraire au principe de la justice divine : les misères de la vie terrestre sont certes des pertes sur terre, mais elles sont aussi des gains dans l'au-delà. Sans la nuit, le jour n'aurait pas de valeur. Sans la maladie, la santé ne serait pas si appréciable. Si l’imperfection n’avait pas été créée, la perfection resterait inconnue.

Dans son ouvrage intitulé La ruine de la philosophie. Il s'agit de prendre le contre-pied de la philosophie rationnelle grecque. Son influence est très profonde sur tout le monde musulman jusqu'à notre époque. Averroès (1126-1198) riposta avec La ruine de la ruine.

L'acharisme a été surtout propagé par la dynastie des Almohades au Maghreb et la dynastie ayyoubide au Machrek.

Lorsque Atatürk renversa le khalifat Ottoman en 1924, il se méfiait tellement de la pensée acharite, très influente à l'époque en Turquie, qu'il fit interdire l'édition en turc moderne (en caractères latins) des œuvres de l'imam Al-Ghazali.

Evolutions de l'acharisme

En comparant les écrits des premiers acharites (Abu-l-Hassan Al-Ach'ariy, Ibn Fawrak, Al-Bâqillâniy, Al-Bayhaqiy) à ceux plus tardifs (Al-Ghazali, Ar-Razi...), on s'aperçoit que les croyances des acharites ont beaucoup évolué, sous l'influence de leur débat avec les mu'tazilites, notamment au sujet des attributs divins. C'est la raison pour laquelle des détracteurs de l'acharisme (notamment parmi les hanbalites), tels que Ibn Al-Qayyim les appelaient afrâkh ul-mu'tazilah (les petits des mu'tazilites).

Critiques de l'acharisme

Outre les mu'tazilites (qui étaient les premiers adversaires des acharites), il y a eu des critiques envers les acharites provenant d'autres sunnites notamment à travers les ecrits de Ibn Al Qayyim ou Ibn Taymiyya. Ce dernier a consacré plusieurs volumes à la critique de l'Acharisme avec son livre : "Réfutation de l'opposition entre raison et révélation" :

  • Ibn Hazm (XIe siècle) était très critique à leur égard, les accusant presque de mécréance.
  • Ibn Qudâmah Al-Maqdiciy rapporta dans un petit livre un débat qu'il a eu avec un notable acharite à propos de la nature du Coran. Il y dit notamment : « Les sunnites ont dit : 'Le Coran que nous avons entre les mains, c'est la parole de Dieu, et il est incréé'. Les mu'tazilites ont dit : 'Le Coran que nous avons entre les mains, c'est la parole de Dieu, mais il est créé'. Et les acharites sont allés plus loin qu'eux en disant : 'Le Coran que nous avons entre les mains, n'est pas la parole de Dieu, et il est créé ». Il fait ainsi référence au dogme acharite selon lequel le Coran qui est composé de lettres et des mots est créé, et ce n'est pas la parole de Dieu, mais « une expression de la parole de Dieu » ('ibâratun 'an kalâm il-llêh), qui elle est incréée, mais dont nous ne pouvons avoir connaissance.
  • Ibn Taymiyyah (XIIIe-XIVe siècle) a écrit plusieurs réfutations des acharites, dont un livre en plusieurs tomes intitulé Dar`u ta'ârudh il-'aqli wan-naql (Réfutation de la contradiction entre la raison et la révélation) ou encore Muwâfaqatu sah'îh il-manqûl li-sarîh' il-ma'qûl (Conformité entre la révélation authentique et la raison explicite). Il visait à réfuter l'idée fondatrice des mo'tazilites mais aussi des ach'arites plus tard, et selon laquelle « Si la raison contredit la révélation, c'est la raison qui prime ». Ibn Taymiyyah fut jugé plusieurs fois par les autorités acharites (nettement dominantes à l'époque) pour s'expliquer sur ses croyances. Mais à chaque fois, ils ont reconnu que ses croyances étaient conformes. Il fut emprisonné pour d'autres raison, non liés à sa croyance (notamment pour des fatwas sur la répudiation, contraires à l'opinion des quatre madhhabs).
  • Ibn Al-Qayyim (XIVe siècle), disciple d'Ibn Taymiyyah a réfuté les opinions des acharites dans plusieurs ouvrages, notamment dans As-Sawâ'iq ul-Mursalah 'ala-l-djahmiyyati wal-mu'attilah (il nommait souvent les acharites djahmiyyah du nom d'une secte plus radicale, plus proche des mu'tazilites, et assez vite disparue), Idjtimâ' il-djuyûsh il-islâmiyyah li-ghazw il-mu'attilati wal-djahmiyyah (livre consacré à démontrer, par d'innombrables citations, le dogme selon lequel Dieu est au-dessus des cieux, refusée par les acharites qui ne donnent aucun lieu ni direction à Dieu). Il a aussi consacré une partie de son poème Al-Kâfiyat ush-Shâfiyah à la critique des acharites. Ce poème était diffusé en secret, par peur de représailles. As-Subkiy y a répliqué plus tard.
  • Les salafistes reprennent les arguments d'Ibn Taymiyyah et d'Ibn Al-Qayyim, et considèrent l'acharisme comme une dénaturation du dogme sunnite.

Liens externes

(fr) site sur le credo Asharite http://aslama.com/accueil.php (fr) forum du même site http://aslama.com/forums/index.php


Ce document provient de « Acharisme ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Acharisme de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • acharisme — ● acharisme nom masculin Doctrine d Achari et de son école …   Encyclopédie Universelle

  • risme — acharisme affairisme allocentrisme amateurisme anthropocentrisme antimilitarisme antiparlementarisme anévrisme aphorisme apriorisme argyrisme astérisme autoritarisme aventurisme barbarisme barbiturisme bicamérisme béhaviorisme carbonarisme… …   Dictionnaire des rimes

  • Islam sunnite — Sunnisme Religion religions abrahamiques : judaïsme · christianisme · islam …   Wikipédia en Français

  • Sunni — Sunnisme Religion religions abrahamiques : judaïsme · christianisme · islam …   Wikipédia en Français

  • Sunnite — Sunnisme Religion religions abrahamiques : judaïsme · christianisme · islam …   Wikipédia en Français

  • Sunnites — Sunnisme Religion religions abrahamiques : judaïsme · christianisme · islam …   Wikipédia en Français

  • Sunnnites — Sunnisme Religion religions abrahamiques : judaïsme · christianisme · islam …   Wikipédia en Français

  • Motazilisme — Religion religions abrahamiques : judaïsme · christianisme · islam …   Wikipédia en Français

  • Motazilite — Motazilisme Religion religions abrahamiques : judaïsme · christianisme · islam …   Wikipédia en Français

  • Motazilites — Motazilisme Religion religions abrahamiques : judaïsme · christianisme · islam …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”