Cathédrale Saint-Spire (Corbeil-Essonnes)


Cathédrale Saint-Spire (Corbeil-Essonnes)

Cathédrale Saint-Spire (Corbeil-Essonnes)

48° 36′ 43″ N 2° 28′ 58″ E / 48.6118596, 2.4826527

Cathédrale Saint-Spire
Vue générale de l'édifice
Vue générale de l'édifice

Latitude
Longitude
48° 36′ 43″ Nord
       2° 28′ 58″ Est
/ 48.6118596, 2.4826527
 
Pays France
Région Île-de-France
Département Essonne
Ville Corbeil-Essonnes
Culte Catholique romain
Type Cathédrale
Rattaché à Diocèse d'Évry-Corbeil-Essonnes
Début de la construction 950
Fin des travaux XVe siècle
Style(s) dominant(s) Roman
Classé(e) Logo monument classe.svg Monument historique (1840 et 1913)
Localisation
  Géolocalisation sur la carte : France
France location map-Regions and departements.svg
Cathédrale Saint-Spire (Corbeil-Essonnes)

La cathédrale Saint-Spire est une collégiale élevée au rang de cathédrale diocésaine en 1966, consacrée au premier évêque de Bayeux Saint Exupère, située dans la commune française de Corbeil-Essonnes et le département de l'Essonne.

Sommaire

Situation

Essonne department location map.svg
Cathédrale Saint-Spire

La cathédrale Saint-Spire est située au cœur du centre historique de Corbeil sur la rive droite de la rivière l'Essonne peu avant le confluent avec la Seine. Elle est entourée d'un cloître, fermé à l'est par une porte ogivale.

Histoire

La collégiale fut fondée en l'an 957 par le comte d'Haymon pour accueillir les reliques de l'évêque de Bayeux Saint Exupère. Elle fut partiellement détruite au XIe siècle lors d'un incendie en 1019 puis à nouveau en 1137 et 1141 et rebâti entre le XIIe siècle pour la nef, le XIIIe siècle avec la tour-clocher, les chapelles latérales, la porte ogivale du cloître ajoutée au XIVe siècle et le chœur au XVe siècle. La dédicase intervint en 1437 à la fin de la restauration. Entre 1657 et 1659 furent ajoutées les grandes orgues, restaurées en 1826 mais brûlées le 23 janvier 1871, elles furent restaurées en 1878. L'église fut classée aux monuments historiques en 1840 et à nouveau le 30 décembre 1913[1]. Le 13 août 1944, les bombardements alliés détruisirent les vitraux qui furent remplacés en 1946. L'église paroissiale fut élevée au rang de cathédrale en 1966 lors de la création du département de l'Essonne[2]. Une nouvelle restauration des orgues permit leur inauguration le 12 octobre 1984 par Gaston Litaize[3].

Description

L'église est construite en granit et calcaire et couverte d'ardoise. Les piliers et les chapiteaux du transept furent réalisés dans le style roman du XIe siècle. Les bas-côtés disposent de voûtes en plein cintre tandis que les travées de la nef à trois vaisseaux sont sommées de croisées d'ogives. Le chœur à cinq pans est décoré à la manière d'un ciborium et permet l'accès aux chapelles royales au dessus de la sacristie.

Un gisant en marbre du XIVe siècle représentant le comte Aymon Ier est présent dans l'église[4], il fut classé aux monuments historiques le 11 avril 1902[5]. Le buffet d'orgue en bois taillé en classé depuis le 21 novembre 1930[6]. Une peinture sur toile de Jean-Baptiste Mauzaisse représentant un exorcisme par l'évêque Exupère décore l'église[7], il est classé aux monuments historiques depuis le 2 mai 1907[8].

Galerie

Ambox notice.png Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Pour approfondir

Articles connexes

Liens externes

Commons-logo.svg

Bibliographie

Sources

  • Portail de l’Essonne Portail de l’Essonne
  • Portail de l’architecture chrétienne Portail de l’architecture chrétienne
  • Portail du catholicisme Portail du catholicisme
Ce document provient de « Cath%C3%A9drale Saint-Spire (Corbeil-Essonnes) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cathédrale Saint-Spire (Corbeil-Essonnes) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.