Cathedrale

Cathédrale

Une cathédrale est, à l'origine, une église chrétienne où se trouve le siège de l'évêque ayant en charge un diocèse. Toutefois, il existe des cathédrales sans évêque, car le nom cathédrale est conservé une fois pour toutes.

Une pro-cathédrale est une cathédrale provisoire : une église assume provisoirement la fonction de cathédrale sans en avoir le titre canonique, en raison de l'indisponibilité de la cathédrale (en travaux, en construction, démolie, etc.).

Une co-cathédrale est un édifice religieux élevé au rang de cathédrale alors qu'il en existe une autre dans le diocèse.

Historiquement, tout bâtiment muni d'une cathèdre est appelée cathédrale. La cathèdre étant le trône de l'évêque.

Sommaire

Rôle et origine des cathédrales

La cathédrale de Brasilia, XXe siècle

Le terme a pour origine le mot français cathèdre, qui vient lui-même du grec καθέδρα (kathedra), signifiant siège, d'où trône épiscopal. En ancien français, on retrouve le verbe « cathédrer » et le participe « cathédrant », qui signifient « siéger » et « siégeant » dans les écrits de Montaigne[citation nécessaire].

Dans les églises primitives, le trône de l'évêque, la cathèdre (cathedra en latin) était placé au fond de l'abside, dans l'axe, comme le siège du juge de la basilique antique, et l'autel s'élevait en avant de la tribune, ordinairement sur le tombeau d'un martyr. L'évêque, entouré de son clergé, se trouvait ainsi derrière l'autel, isolé et dépourvu de retable ; il voyait donc l'officiant en face. Cette disposition primitive explique pourquoi, jusque vers le milieu du dernier siècle du Moyen Âge, dans certaines cathédrales, le maître-autel n'était qu'une simple table sans gradins, tabernacles ni retables.

Cathédrale de Campeche, Mexique, XVIe siècle

Contrairement à ce que beaucoup pensent, la plus grande église d'Europe, la basilique Saint-Pierre du Vatican qui conserve encore le siège du prince des apôtres enfermé dans une chaire de bronze au fond de l'abside, n'est pourtant pas cathédrale de Rome, ce titre étant réservé à Saint-Jean de Latran. C'était dans les églises cathédrales, dans ce lieu réservé à la cathèdre, que les évêques procédaient aux ordinations. Lorsque ceux-ci étaient invités par l'abbé d'un monastère, on plaçait une cathèdre au fond du sanctuaire. L'église abbatiale devenait alors cathédrale.

Le siège épiscopal était le signe et le symbole de la juridiction des évêques. La juridiction épiscopale était donc le véritable lien qui unissait la basilique antique à l'église chrétienne. La cathédrale n'est pas seulement une église appropriée au service du culte, elle conserve, et possédait bien plus encore durant les premiers siècles du christianisme, le caractère d'un tribunal sacré, et les cathédrales sont restées longtemps, jusqu'au XIVe siècle, des édifices à la fois religieux et civils. On ne s'y réunissait pas seulement pour assister aux offices religieux, on y tenait aussi des assemblées de nature politique ; les considérations religieuses n'étaient cependant pas dépourvues d'influence sur ces réunions civiles ou militaires.

La gestion des cathédrales en France

La loi du 17 avril 1906 et le décret du 4 juillet 1912 ont confié la charge des 87 cathédrales au secrétariat d'État aux Beaux-Arts, devenu ministère de la Culture et de la communication. Cette propriété s'étend à l'ensemble des dépendances immobilières et à la totalité des immeubles par destination et des meubles les garnissant ». Le cadre juridique de l’aménagement intérieur des cathédrales a été analysé par Pierre-Laurent Frier, Professeur à l’Université de Paris I (Panthéon-Sorbonne), ancien directeur des études de l’École nationale du patrimoine[1] ; et la compétence du conseil municipal quant aux églises et aux biens qui y ont été installés a été traitée par Marie-Christine Rouault, doyen de la faculté des Sciences juridiques, politiques et sociales de Lille II[2] à partir de l’arrêt du 4 novembre 1994 du Conseil d’État.

La cathédrale d'Evry, édifiée postérieurement à la loi de séparation des Eglises et de l'Etat, est la propriété du diocèse qui a donc en charge son entretien et son fonctionnement[3].

Architectures

Styles d’Europe

Voir Architecture occidentale du Moyen Âge au XIXe siècle. De nombreuses cathédrales ont plusieurs styles (roman et gothique, gothique et classicisme, classicisme et baroque...). Les architectes ont de nombreuses fois eu recours aux anciens styles (réparation d'anciennes cathédrales, fin de chantiers). Ces styles ne se résument évidemment pas seulement aux cathédrales et aux autres édifices religieux[4].

Les cathédrales gothiques

Bien que toutes différentes, les cathédrales gothiques, construites en Europe aux XIIe et XIIIe siècles, ont un plan similaire formant une croix latine. Ces parties sont la nef, le transept et le chœur. Il existe les collatéraux (souvent composés des bas-côtés et des tribunes), un déambulatoire.

Références

  1. Les Petites Affiches n° 111, 16 septembre 1994
  2. in : Les Petites Affiches n° 11 du 25 janvier 1995
  3. Le financement de la cathédrale sur le site cathedrale-evry.net
  4. châteaux d'aisance, palais, bâtiments politiques et universitaires, théâtres, opéras, bibliothèques, musées, monuments... et même un gratte-ciel : la Tribune Tower.

Voir aussi

Wiktprintable without text.svg

Voir « cathédrale » sur le Wiktionnaire.

Commons-logo.svg

Articles connexes

Autres types d'édifices catholiques

Liens et documents externes

Bibliographie

  • Georges Duby, Le Temps des cathédrales, 1975 
  • Pascal Tonazzi, Florilège de Notre-Dame de Paris, Éditions Arléa, Paris, 2007 (ISBN 2-86959-795-9).
    Roman historique montrant la construction des cathédrales et comment le mouvement des constructeurs d'un chantier à un autre a diffusé en Europe le style d'architecture gothique initié par l'abbé Suger avec la Cathédrale Saint-Denis de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)
     
  • Ken Follett, sur Google Books Les Piliers de la terre 
  • Alain Erlande-Brandenburg, Quand les cathédrales étaient peintes, Découvertes Gallimard, 1993, 176 p. (ISBN 2-07-053234-8) 
  • Gérard Denizeau, Larousse des cathédrales, Larousse, Paris, 2009, 314 p. (ISBN 978-2-03-0584327-2) 
  • Jean-Michel Leniaud,Jean-Baptiste Lassus ou le temps retrouvé des cathédrales, 1980
  • Jean-Michel Leniaud,Les cathédrales du XIXe siècle, 1993, prix Chaix d'Est-Ange de l'Académie des sciences morales et politiques et de l'Académie d'architecture
  • Portail de l’architecture chrétienne Portail de l’architecture chrétienne
Ce document provient de « Cath%C3%A9drale ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Cathedrale de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • CATHÉDRALE — Édifice religieux chrétien, la cathédrale est, ou a été, l’église de l’évêque d’un diocèse. L’évêque y a son siège réservé, cathedra en latin, origine du mot cathédrale. Depuis le concile de Nicée en 325, le principe de l’établissement de… …   Encyclopédie Universelle

  • Cathédrale de la Sé — Cathédrale métropolitaine de São Paulo Cathédrale métropolitaine de São Paulo La façade de la cathédrale Nom local Catedral da Sé …   Wikipédia en Français

  • cathédrale — CATHÉDRALE. adj. fém. Il n est d usage qu en cette phrase, Église Cathédrale, qui se dit De la principale Église d un Evêché, de l Église où est le siége de la résidence de l Évêque. Un Chanoine de l Église Cathédrale.Cathédrale, est aussi… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • cathedrale — Cathedrale. adj. f. Ne se dit que de la principale Eglise d un Evesché. L Eglise cathedrale. Chanoine de la cathedrale. Et subst. La cathedrale …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Cathedrale — Cathedrale, Cathedralkirche nennt man, von Cathedra der Sitz oder Lehrstuhl, diejenigen Kirchen an welchen ein Erzbischof oder Bischof seinen Sitz hat. Sie sind mithin gewöhnlich die Hauptkirchen eines bischöflichen Sprengels. –s.– …   Damen Conversations Lexikon

  • Cathédrale — Pour les articles homonymes, voir Cathédrale (homonymie). Cathédrale Notre Dame de Paris Une cathédrale est, à l origine, une église où se trouve le siège de l …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale de Sé — Sé de Lisbonne Santa Maria Maior de Lisboa La façade de la cathédrale Nom local Sé de Lisboa Latitude Longitude …   Wikipédia en Français

  • cathédrale — (ka té dra l ) adj. f. Se dit de l église épiscopale d un diocèse. L église cathédrale.    Substantivement. On a chanté le Te Deum à la cathédrale.    Par extension. Nom donné aux grands et beaux monuments de l architecture chrétienne. La… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CATHÉDRALE — adj. f. Il se dit De la principale église d un évêché, de l église où est le siége de la résidence de l évêque. Église cathédrale. Un chanoine de l église cathédrale.   Il est aussi substantif. La cathédrale. Un chanoine de la cathédrale …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • cathédrale — nf. KATÈDRÂLA (Albanais, Annecy, Arvillard, Giettaz) …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”