Beaumont-du-Périgord
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beaumont.

44° 46′ 15″ N 0° 46′ 05″ E / 44.7708333333, 0.768055555556

Beaumont-du-Périgord
L'église de Beaumont dominant la bastide
L'église de Beaumont dominant la bastide
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Bergerac
Canton Beaumont-du-Périgord
(chef-lieu)
Code commune 24028
Code postal 24440
Maire
Mandat en cours
Dominique Mortemousque
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays beaumontois
Démographie
Population 1 142 hab. (2007)
Densité 47 hab./km²
Géographie
Coordonnées 44° 46′ 15″ Nord
       0° 46′ 05″ Est
/ 44.7708333333, 0.768055555556
Altitudes mini. 50 m — maxi. 176 m
Superficie 24,18 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Beaumont-du-Périgord (en occitan Bèlmont de Perigòrd) est une commune française, située dans le département de la Dordogne et la région Aquitaine.

Bastide anglaise fondée en 1272 au nom d'Edouard Ier, roi d'Angleterre, par Luc de Thaney, sénéchal de Guyenne. Le plan de la ville est en forme de H, H comme Henri. De la place centrale partent deux rues (rue Foussal et rue Romieu) formant les deux bras du "H". Sa place centrale est entourée d'arcades appelées « cornières » sur lesquelles donnent les magasins. À côté de la place se trouve la grande église fortifiée dont la taille est démesurée proportionnellement à celle de la ville. Beaumont-du-Périgord possède encore des vestiges de son enceinte fortifiée et une porte médiévale récemment[Quand ?] restaurée, la Porte de Luzier.

Sommaire

Géographie

Beaumont du Périgord est situé au Sud-Ouest de la France et au Sud de la Dordogne. C'est un terrain composé de beaucoup de collines avec une forte pente d'où vient le nom Beaumont (comme une belle montée). La place centrale est en haut de toutes ces collines ainsi que l'église.

Communes limitrophes

Communes limitrophes de Beaumont-du-Périgord
Bayac Bourniquel
Monsac Beaumont-du-Périgord Saint-Avit-Sénieur
Naussannes Nojals-et-Clotte Labouquerie

Histoire

Plan de la ville avec ses fortifications

Beaumont-du-Périgord est au départ une bastide anglaise fondée en 1272[1],[2].

Le 15 novembre 1286, le roi Edouard Ier accorde une charte à la ville de Beaumont.

L'enceinte de la ville est construite en 1320. C'est vers 1330-1350 que commence la construction de l'église Saint-Laurent-et-Saint-Front

La ville est prise en 1442 par Pierre de Beaufort, vicomte de Turenne.

Louis XI confirme en 1461 la charte aux habitants de la bastide.

En 1561, premier siège de la bastide par les Huguenots.

Deuxième siège de la bastide par les Protestants en 1575.

Troisième siège de la bastide en 1576. La ville est finalement prise le 5 février 1576, par les Protestants commandés par le capitaine Camppagnac de Rufen. Après la signature d'un traité de paix, la ville revient aux Catholiques. En 1790, la commune de Bannes fusionne avec celle de Beaumont.

Quatrième siège de la ville et sa prise le 13 novembre 1585 par le capitaine huguenot Panissaut.

En 1596, le roi Henri IV cède ses droits et revenus sur le comté de Beaumont. Mécontentement des habitants.

Les Beaumontois rachètent en 1605 cette aliénation au profit du roi.

En 1643, le droits et revenus du comté sont cédés pour 3780 livres au nom du roi Louis XIV au sieur Jean-Jacques de Bergues. Les Beaumontois rachètent de nouveau cette aliénation. Mais le comté de Beaumont est enagé par le duc de Bouillon pour la somme de 7563 livres.

En 1651, la famille de Bouillon échange avec Louis XIV des biens qu'elle possédait à Sedan et dans ses environs contre le comté de Beaumont.

En 1707 commence la construction du couvent des Dames de la Foy. Il ne sera terminé qu'après 1740.

Jusqu'en 1733, le comté de Beaumont fait partie des biens de la famille de Beaumont. En 1733, la duchesse de Bouillon vend le comté de Beaumont au président d'Augeard

En 1763, Jean de Paty, seigneur de Lusies, achète le comté de Beumont à la veuve d'Augeard pour 20 000 livres.

Entre 1763 et 1782, plusieurs conflits vont exister entre Jean de Paty et Charles de Montsec, Ier consul de la ville de Beaumont.

En 1782, Jacques de Belerd devient Ier consul, assisté de Louis Ters et des sieurs Redon et Tinet.

Un hôpital est construit à partir de 1789, mais le second étage est resté inachevé.

Avant le décret du 1er février 2001, la commune s'appelait Beaumont.

Héraldique

Armes de Beaumont-du-Périgord

Les armes de Beaumont-du-Périgord se blasonnent ainsi : « Écartelé : au 1, d'azur semé de fleurs de lys d'or à la tour d'argent maçonnée de sable brochant sur le tout, au 2, d'or à trois tourteaux de gueules, au 3, d'or à trois bandes de gueules, au 4, de gueules à la fasce d'argent, sur le tout d'or au gonfanon de gueules frangé de sinople. »

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Madame Dominique David-Astier - -
mars 2008 en cours Dominique Mortemousque UMP Agriculteur
Conseiller général
Sénateur jusqu'en 2008
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Pour Beaumont-du-Périgord, cela correspond à 2006, 2011, etc[3]. Les autres dates de « recensements » (2008, etc.) sont des estimations.

Évolution démographique
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 -
Population 1 019 1 110 1 226 1 261 1 155 1 154 1 145[4] 1 142[5] -
Notes, sources, ... De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; à partir de 2006 : population municipale légale.
Source : Insee [6]

Jumelage

Drapeau de la France Rhinau (France) (Bas-Rhin)

Lieux et monuments

Église de Bannes
Porte de Lusies (ou Luzier)






Personnalités liées à la commune

  • Gabriel Aimé Robert Joubert (1898-1944), instituteur à Beaumont engagé dans la résistance, arrêté le 20 décembre 1943, déporté le 22 janvier 1944 au départ de Compiègne à destination de Buchenwald. Mort en déportation à Buchenwald le 16 septembre 1944.
  • Léo Testut, médecin et anatomiste français, qui a réalisé une étude historique et archéologique de la bastide de Beaumont[15]

Voir aussi

Notes et références

  1. Pierre Garrigou Grandchamp, L'architecture domestique des bastides périgourdines aux XIIIe et XIVe siècles, p. 47-71, dans Congrès archéologique de France. 156e session. Monuments en Périgord. 1999, Société française d'archéologie, Paris, 1999
  2. Bertrand Charneau - Le Pays Beaumontois - CDPDRACA (collection « Itinéraires du Patrimoine » n°219) - Bordeaux, 2000 (ISBN 2-909423-73-5)
  3. Calendrier de recensement sur Insee. Consulté le 15 janvier 2011
  4. Recensement de la population au 1er janvier 2006 sur Insee. Consulté le 15 janvier 2011
  5. Recensement de la population au 1er janvier 2008 sur Insee. Consulté le 15 janvier 2011
  6. Évolution et structure de la population - Beaumont-du-Périgord sur Insee. Consulté le 15 janvier 2011
  7. Base Mérimée : Château de Bannes
  8. Bannes
  9. Jacques Gardelles - Aquitaine gothique - pp. 153-158 - Picard - Paris - 1992 - ISBN 2-7084-0421-0
  10. Michèle Pradelier, Les églises des bastides du Périgord méridional (Molières, Monpazier, Beaumont), pp. 73-82, dans Congrès archéologique de France. 156e session. Monuments en Périgord. 1999 - Société Française d'Archéologie - Paris - 1999
  11. Base Mérimée : Église Saint-Laurent-et-Saint-Front
  12. Base Mérimée : Couvent des Dames de la Foi, actuellement maison de retraite
  13. Base Mérimée : Hôpital, actuellement mairie
  14. Base Mérimée : Porte de Luzier
  15. Léo Testut, La bastide de Beaumont en Périgord, 1272-1789 : étude historique et archéologique, Feret et fils, 1920

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Beaumont-du-Périgord de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Beaumont-du-Périgord — Beaumont du Périgord …   Deutsch Wikipedia

  • Beaumont-du-Perigord — Beaumont du Périgord Beaumont du Périgord …   Wikipédia en Français

  • Beaumont-du-Périgord — Saltar a navegación, búsqueda Beaumont du Périgord Bèlmont de Perigòrd …   Wikipedia Español

  • Beaumont-du-Périgord — is a commune in the Dordogne department in southwestern France.ee also*Communes of the Dordogne départementReferences Based on the article in the French Wikipedia …   Wikipedia

  • Beaumont-du-Perigord — Original name in latin Beaumont du Prigord Name in other language Beaumont, Beaumont du Perigord, Beaumont du Prigord State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 44.76662 latitude 0.76916 altitude 140 Population 1222 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Canton De Beaumont-du-Périgord — Administration Pays France Région Aquitaine Département Dordogne Arrondissement Bergerac Code cantonal 24 01 …   Wikipédia en Français

  • Canton de Beaumont-du-Perigord — Canton de Beaumont du Périgord Canton de Beaumont du Périgord Administration Pays France Région Aquitaine Département Dordogne Arrondissement Bergerac Code cantonal 24 01 …   Wikipédia en Français

  • Canton de Beaumont-du-Périgord — Administration Pays France Région Aquitaine Département Dordogne Arrondissement Bergerac Code …   Wikipédia en Français

  • Canton de beaumont-du-périgord — Administration Pays France Région Aquitaine Département Dordogne Arrondissement Bergerac Code cantonal 24 01 …   Wikipédia en Français

  • Kanton Beaumont-du-Périgord — Region Aquitaine Département Dordogne Arrondissement Bergerac Hauptort Beaumont du Périgord Einwohner 3.609 (1. Jan. 2008) …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”