Assurances Générales De France

Allianz

Logo de Allianz

Logo de Allianz
Forme juridique Société européenne
Siège social Munich, Bavière
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité(s) Assurance-vie, assurance dommages, banque
Filiale(s) Dresdner Bank
Site Web http://www.allianz.fr/
Principaux concurrents
Aviva, Axa, Generali, Zurich Financial Services

Allianz SE est le second assureur européen en 2006 [1], et le sixième en France. Le groupe est diversifié de façon équilibrée entre l'assurance-dommage et l'assurance-vie et dispose de solides positions en Allemagne, en France et en Italie. Le groupe utilise son réseau d'agents d'assurance pour vendre également des produits bancaires.

Allianz est propriétaire des 100% des AGF acquis en février 2007 et ancien propriétaire de la Dresdner Bank en Allemagne (cédée à Commerzbank en septembre 2008 pour 9.8 MM €).

Sommaire

Histoire de l'entreprise

Création d'Allianz

A l'été 1889, le Directeur de Munich Re (Münchener Rückversicherungs-Gesellschaft), Carl Thieme et le banquier munichois Wilhelm Finck créèrent une compagnie d'assurances, Allianz. Les fondateurs avaient détecté une augmentation des risques liés aux activités de l'ère industrielle. La nouvelle compagnie fut créée à Munich en Allemagne, leur lieu de résidence, mais basée à Berlin, la capitale. Offrant au départ des assurances pour le transport et les accidents, Allianz développa rapidement une offre de couverture incendie.

Paul von der Nahmer, qui devint le deuxième dirigeant en 1904, renforça les activités internationales. En 1913, 20 % des revenus provenaient de l'étranger, principalement d'assurance de risques financiers par ses bureaux londoniens. Mais la défaite de la Première Guerre mondiale restreignit le développement international d'Allianz.

Dans les années 1920, Kurt Schmitt, Directeur général, initia une série d'acquisitions : Bayerische Versicherungsbank, Stuttgarter Verein, Frankfurter Allgemeine Versicherungs-AG et d'autres rejoignirent Allianz. En 1932, Allianz ouvrit un centre de test de résistance des matériaux, l'actuel Centre Allianz pour la Technologie, entièrement consacré à la recherche sur les dommages.

La prise de contrôle par les Nazis

L'arrivée des national-socialistes du NSDAP (ou parti Nazi) au pouvoir en 1933 leur permit de prendre le contrôle de toutes les instances du gouvernement et de la société. A l'instar d'un grand nombre de sociétés, les délégués du personnel furent remplacés par des Nazis et les salariés juifs licenciés. La collusion d'Allianz avec le régime nazi était telle que Kurt Schmitt, alors dirigeant du groupe, fut ministre de l'économie du Troisième Reich de juin 1933 à janvier 1935 et que le Directeur général Eduard Hilgard dirigea l'Association de l'Assurance Privée du Reich, entité qui proposa puis mis en place le refus de paiement de toute prime d'assurance-vie aux Juifs en envoyant les sommes dues aux dirigeants nazis, et ce d'une manière très organisée.

L'annexion de la Pologne par l'Allemagne nazie en 1939 conduit à une intensification des besoins d'assurances des risques liés à la guerre. Les lignes les plus profitables pour les assureurs étaient alors la Marine, la Construction, les assurances-vie et incendies industriels. Mais les ravages de la guerre furent tels qu'il devint très difficile pour Allianz de continuer ses opérations qui vit son patrimoine immobilier détruit. A la fin de la guerre, la majorité des avoirs d'Allianz étaient également anéantis.

La Libération et les compensations

Après le 8 mai 1945, une série de lois votées par les Alliés obligèrent l'Allemagne à compenser les confiscations et spoliations des victimes du régime nazi. Allianz, membre de la International Commission on Holocaust Era Insurance Claims (ou Commission Internationale sur les Demandes d'Indemnisations de l'Epoque de l'Holocauste), déclara avoir payé rapidement les demandes justifiées, ce qui fut contesté par la suite. En 1997, Henning Schulte-Noelle, alors CEO, prit finalement la décision d'ouvrir librement les archives en demandant à Gerald D. Feldman, historien de l'Université de Berkeley (Californie, USA) de mener un vaste projet sur les activités d'Allianz durant la Seconde Guerre mondiale. Ces recherches conduisirent non seulement à plusieurs nouvelles réclamations de victimes du nazisme et de leurs descendants mais permirent de confirmer plusieurs faits notables comme :

  • la conclusion que le groupe assura les installations et les personnels des camps d'Auschwitz et de Dachau en toute connaissance de la nature et de la destination de ces camps.
  • la mise en évidence de la prise en charge des risques liés à la production du gaz cyanhydrique Zyklon B par les usines d'IG Farben[2].

La reconstruction

Les activités reprirent lentement après la guerre et ce n'est qu'à la fin des années 1950 qu'un bureau parisien fut ouvert et, dans les années 1960, un bureau de Direction en Italie. Pendant les années 1970, Allianz ouvrit des bureaux au Royaume-Uni, au Pays-Bas, en Espagne, au Brésil et aux États-Unis. Avec la prise de contrôle de Cornhill Insurance PLC, Londres, et une prise de participation dans la Riunione Adriatica di Sicurt' (RAS), Milan, Allianz renforça sa présence en Europe du Sud et de l'Ouest dans les années 1980.

L'expansion internationale

Allianz dans le monde

Les années 1990 et 2000 furent dominées par les activités internationales. La Hongrie fut le premier des 8 pays d'une expansion en Europe de l'Est. Allianz fit ensuite l'acquisition de l'américain Fireman's Fund Insurance Company puis de la française AGF. La fin des années 1990 fut aussi le début de rapprochements et d'acquisitions en Chine et en Corée du Sud.

Allianz fut introduite le 3 novembre 2000 au NYSE (New-York Stock Exchange). En 2001, Allianz acquit Dresdner Bank pour la revendre à Commerzbank (avec une prise de participation dans l'acquéreur) sept ans plus tard avec une forte dépréciation. C'est en 2003 que l'actuel CEO, Michael Diekmann, succéda à Henning Schulte-Noelle qui reste Président du Conseil d'Administration du groupe.

2005 fut l'année de l'inauguration du Allianz Arena, le nouveau stade de football de Munich. C'est en 2006 que le groupe devint la première entreprise à adopter le statut de Societas Europaea.

Notes et références

  1. Aisam.org Press Release
  2. Gerald Feldman, Allianz and the German Insurance Business, 1933-1945, Cambridge University Press, 2006 (ISBN 0521026687) 


Données boursières

Actionnariat

Voir aussi

Commons-logo.svg

  • Portail des entreprises Portail des entreprises
  • Portail de l’Allemagne Portail de l’Allemagne
Ce document provient de « Allianz ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Assurances Générales De France de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Assurances Générales de France — Unternehmensform Aktiengesellschaft Gründung 1818 …   Deutsch Wikipedia

  • Assurances générales de France — Unternehmensform Aktiengesellschaft Gründung 1818 …   Deutsch Wikipedia

  • Assurances générales de France — « AGF » redirige ici. Pour les autres significations, voir AGF (homonymie). Logo de Assurances générales de France …   Wikipédia en Français

  • Assurances Générales de France — Allianz Logo de Allianz Forme juridique Société européenne Siège social Munich, Bavière …   Wikipédia en Français

  • Assurances generales de France — Allianz Logo de Allianz Forme juridique Société européenne Siège social Munich, Bavière …   Wikipédia en Français

  • Assurances générales de france — Allianz Logo de Allianz Forme juridique Société européenne Siège social Munich, Bavière …   Wikipédia en Français

  • Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages — Le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages (FGAO), anciennement Fonds de Garantie Automobile (FGA), est une structure chargée d indemniser les victimes de préjudices dans des hypothèses très variées et selon des modalités… …   Wikipédia en Français

  • Banque de France — Eurosystème Entrée de l hôtel de Toulouse, siège de la Banque de France, dans la rue Croix des Petits Champs Siège …   Wikipédia en Français

  • FRANCE - Actualité (1990-1996) — P align=center République française Politique intérieure Le 11 février 1990, à l’issue des assises du Rassemblement pour la République (R.P.R.), qui ont vu Charles Pasqua et Philippe Séguin proposer la création d’un «nouveau rassemblement»,… …   Encyclopédie Universelle

  • FRANCE - Données humaines et économiques — Si on trace des cercles successifs en prenant Paris comme centre, on peut voir que, dans un rayon de 1 000 kilomètres, vivent 260 millions d’habitants environ; dans un rayon de 5 000 kilomètres se trouvent toute l’Europe, le Proche Orient, le… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”