Asiongaber

Eilat

Eilat
(he) אילת - (ar) إيلات
Blason de Eilat
Données générales
Pays Israël Israël
District District sud
Région historique Néguev
Date de création 1951
Situation géographique et statistique
Localisation de Eilat en Israël
Eilat
Coordonnées
29° 33′ 22″ Nord
       34° 57′ 03″ Est
/ 29.556110, 34.950943
Altitude
16 m
Population
55 000 hab.
(est. 2008)
Google Earth – Mapquest
Politique
Maire Meir Itshak Levy
http://www.eilat.muni.il/

Eilat (אילת en hébreu) est une ville et un port de 55 000 habitants,fondée en 1952 sur le site arabe connu sous le nom d'Umm-Rashrash[1], situé à l'extrême sud de l'État d'Israël, aux portes du désert du Néguev et au bord du golfe d'Aqaba, entre l'Égypte et la Jordanie.

C'est aussi une station balnéaire prisée comportant une trentaine d'hôtels haut de gamme. Eilat est en effet très appréciée pour son climat et son ensoleillement exceptionnel. Elle est reconnue comme étant une station pleine de gaieté, idéale pour la plongée sous-marine et ses excursions dans le désert du Néguev mais aussi sur la mer Rouge. La proximité des frontières des États voisins permettent de se rendre en Égypte ou en Jordanie.

Eilat, station balnéaire réputée de la mer Rouge

Sommaire

Économie

Eilat est l'un des trois ports d'Israël (avec Haïfa et Ashdod) et sert pour l'importation de biens provenant d'Extrême-Orient. Eilat est devenue une zone de libre-échange en 1985.

Tourisme

Eilat est une station balnéaire très prisée des touristes étrangers surtout américains, français, et anglais. Depuis quelques années la ville reçoit également de très nombreux touristes en provenance de Russie et des pays Scandinaves. La ville compte une cinquantaine d'hôtels dont de nombreux sont classés cinq étoiles (King Salomon, Dan, Royal Beach, Hilton Queen of Sheba, Le Méridien, Herrods et The Princess).

Les récifs coralliens et les milliers de poissons extraordinaires de la Mer Rouge font d'Eilat un spot de plongée de renommée internationale appréciée aussi bien par les plongeurs confirmés que par les débutants qui peuvent, par exemple, plonger avec des dauphins en liberté au Dolphin Reef.

Eilat est aussi connue pour ses nombreuses attractions telles que l'observatoire sous-marin "Coral World", une salle IMAX et son ambiance festive et vacancière. En effet la ville comporte de très nombreux bars, discothèques, et restaurants. La promenade d'Eilat, située en centre ville au bord de la mer, est l'une des artères les plus fréquentées de jour comme de nuit. Les magasins y sont ouvert jusqu'à minuit.

La population d'Eilat comprend un grand nombre de travailleurs étrangers, estimé à plus de 10 000, dont beaucoup travaillent dans les métiers de la construction. En 2007, plus de 200 réfugiés soudanais du Darfour (chrétiens et musulmans) arrivés illégalement en Israël à pied se sont vu attribuer un travail et un permis de séjour, en dépit du fait que leur pays d'origine est officiellement en guerre contre Israël[2].

Transport

Malgré sa situation isolée (au moins d'un point de vue national), Eilat est relativement accessible car la ville est dotée de deux aéroports : le "Eilat center hotel airport" pour les vols petits courriers et l'aéroport d'Ovda, situé dans le désert à 60 kilomètres d'Eilat, pour les vols internationaux. Il existe aussi des autobus faisant la liaison Jérusalem-Eilat et Tel-Aviv-Eilat via Beer-Sheva en environ 4 à 5 h de route.

La ville est également desservie par deux points de passage des frontières, le passage frontalier de Taba qui se connecte à Taba en Égypte et le Wadi Araba Crossing qui se connecte à Aqaba en Jordanie.

Histoire

Soldats israéliens soulevant le "drapeau à l'encre" dans la baie d'Eilat le 10 mars 1949

Autrefois nommée Asiongaber, Eilat était l'un des points d'où partaient les flottes de Salomon qui se rendaient à Ophir.

Eilat est mentionnée à plusieurs reprises dans la Bible, d'abord comme l'une des stations des enfants d'Israël, après l'exode d'Egypte. Le Roi David conquit Édom et repris ainsi Eilat. Dans le deuxième livre des Rois 14:21-22, il est écrit: "Et tout le peuple de Juda prit Azaria, âgé de seize ans, et l’établit roi à la place de son père Amatsia. Azaria rebâtit Elath et la fit rentrer sous la puissance de Juda, après que le roi fut couché avec ses pères. "

Puis à nouveau dans 16:6: "Dans ce même temps, Retsin, roi de Syrie, fit rentrer Élath au pouvoir des Syriens ; il expulsa d’Élath les Juifs, et les Syriens vinrent à Élath, où ils ont habité jusqu’à ce jour."

La zone d'Eilat a été déclarée comme faisant partie de l'État juif lors du plan de partage de la Palestine établi à l'ONU en 1947.

Au cours de la guerre israélo-arabe de 1948-1949, le seul bâtiment de la région, une ancienne station de police ottomane nommée Oum Rashrash en arabe, a été prise sans combat le 10 mars 1949 dans le cadre de l'opération Ovda, à laquelle les Brigades HaNéguev et Golani ont participé. Ayant oublié d'emporter un drapeau israélien avec eux, les soldats ont improvisé un « drapeau à l'encre » afin de réclamer pour Israël le domaine sur lequel serait construit Eilat.

Initialement conçue comme un simple avant-poste militaire, Eilat a grandi rapidement. Les anciennes mines de cuivre de Timna ont été rouvertes et un port construit, le pipeline Eilat-Ashkelon fut créé et les touristes commencèrent à arriver.

Le port d'Eilat est vite devenu vital pour le développement du pays naissant. En 1949, l'Égypte refusa le passage par le canal de Suez aux bateaux battant pavillons israéliens ou à tout navire transportant des marchandises à destination ou en provenance des ports israéliens. De ce fait, Eilat et son port devinrent des points cruciaux de la communication, du commerce et des échanges avec l'Afrique et l'Asie, et pour les importations de pétrole. Sans un port sur la mer Rouge, Israël n'aurait pas été en mesure de développer efficacement ses relations diplomatiques, les échanges culturels et les liens au-delà du bassin méditerranéen et en Europe.

Une telle situation se produisit en 1967 lorsque l'Égypte ferma le détroit de Tiran aux expéditions israéliennes entraînant la fermeture du port d'Eilat. Israël en fit un casus belli, conduisant à l'éclatement de la guerre des Six Jours.

Après les traités de paix signés avec l'Égypte en 1979 et la Jordanie en 1994, les frontières d'Eilat avec ses voisins ont finalement été ouvertes.

En dépit de la montée du terrorisme dans le monde, Eilat est restée relativement sûre, avec une moyenne de 2 à 3 incidents par décennie au cours des 30 dernières années. Le dernier attentat-suicide a eu lieu dans une boulangerie d'un quartier résidentiel le 29 janvier 2007. Trois Israéliens furent tués dans l'explosion.

Climat

Eilat, couleurs des roches du Néguev

Le climat d'Eilat est très sec. En effet, comme dans le désert du Neguev tout proche, l'humidité est inférieure à 10 % et les températures sont très élevées. En été, elles peuvent dépasser régulièrement les 40 °C, atteignant parfois les 45 °C à l'ombre. Durant l'été, Eilat est la station balnéaire du Golfe d'Eilat où les températures maximales sont les plus élevées. En effet, à Eilat, on peut relever parfois des températures maximales de 3 à 4 °C supérieures à celles de Sharm el Sheikh (Egypte), ville pourtant située plus au Sud sur le Golfe d'Eilat; le phénomène inverse se produit en hiver, mais dans une moindre mesure (1 à 2 °C en moyenne de plus à Sharm el Sheikh).

Sur Eilat, le soleil règne presque toute l'année. Rares sont les jours nuageux et encore plus rares sont les jours pluvieux (2 mm de pluie seulement durant la saison 2007/2008[3].

La température de la mer Rouge à Eilat reste entre 21-27 °C (70-81 °F) tout au long de l'année. Plus de 100 sortes de corail et 800 espèces de poissons vivent dans ces eaux.

Jumelage

La ville de Eilat entretient des relations actives avec les villes jumelées ci-dessous :

Vue panoramique de la baie d'Eilat

Notes et références

  1. Umm Rashrash Memorial sur Wikimapia. Consulté le 29 avril 2009
  2. (en) Sudan's 'genocide' lands at Israel's door
  3. Israel Meteorological service:http://www.ims.gov.il/IMSEng/Tazpiot/RainObservations/ )

Lien externe

  • Les mines de Timna situées à 30 km à l'ouest d'Eilat, où on peut visiter des mines de cuivre vieilles de 6 000 ans.
  • Portail d’Israël Portail d’Israël
Ce document provient de « Eilat ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Asiongaber de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Asiongaber — (a. Geogr.), so v.w. Eziongeher …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Asiongaber — • More properly Ezion geber, a city of Idumea, situated on the northern extremity of the Ælanitic Gulf, now called the Gulf of Akabah Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006 …   Catholic encyclopedia

  • Asiongaber (Ezion-Geber) —     Asiongaber     † Catholic Encyclopedia ► Asiongaber     More properly Ezion geber, a city of Idumea, situated on the northern extremity of the Ælanitic Gulf, now called the Gulf of Akabah. it is mentioned six times in the Holy Scriptures:… …   Catholic encyclopedia

  • ASIONGABER vel EZIONGEBER — ASIONGABER, vel EZIONGEBER locus in quo castrametati sunt Israelirae egressi de Hebrona. Numer. c. 33. v. 35. Latine lignum viri, vel robusti, aut consilium viri, vel robusti. Item portus regni Edom, ad mare Rubrum, Deuter. c. 2. v. 8. Vide… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Biblical Geography —     Biblical Geography     † Catholic Encyclopedia ► Biblical Geography     With the exception of the didactic literature, there is no book in the Bible which, to a greater or less extent, does not contain mention of, or allusions to, the… …   Catholic encyclopedia

  • Ezion-Geber — or Asiongaber (Classical Hebrew: עֶצְיֹן גֶּבֶר, pronounced Etzyón Gaver ) was a city of Idumea, a biblical seaport on the northern extremity of the Gulf of Aqaba, in the area of modern Aqaba and Eilat. Biblical references Ezion Geber is… …   Wikipedia

  • Ophir — • A people and a country mentioned in the Bible Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Ophir     Ophir     † …   Catholic encyclopedia

  • -1153 — Cette page concerne l année 1153 du calendrier julien proleptique. Années : 1156 1155 1154   1153  1152 1151 1150 Décennies : 1180 1170 1160   1150  1140 1130 1120 Siècles : XIIIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Eilat — (he) אילת (ar) إيلات …   Wikipédia en Français

  • Eilath — Eilat Eilat (he) אילת (ar) إيلات …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”