Lotus Cars
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lotus.
Logo de Lotus Cars

Logo de Lotus Cars
Création 1952
Dates clés 1982 : rachat par General Motors
1996 : rachat par le malaisien Proton
Fondateurs Colin Chapman
Slogan « Light is Right »
« Ce qui est léger est bien »
Siège social Drapeau de Grande-Bretagne Hethel (Royaume-Uni)
Direction Clive Dobson
Activité Automobile
Produits Véhicules sportifs
Société mère Proton
Sociétés sœurs Lotus Engineering
Site web www.grouplotus.com

Lotus Cars est un constructeur automobile anglais spécialisé dans les voitures de sport et de compétition. Il est la propriété du constructeur automobile malaisien Proton. Lotus sous-traite également de l'ingénierie automobile pour des constructeurs généralistes désirant améliorer leurs voitures ou créer des modèles sportifs. Lotus était le surnom donné par Colin Chapman à son épouse[1].

Sommaire

Historique

Lotus Seven (1957)
Lotus Exige S2 (2004)

L'histoire de Lotus est indissociable de celle de son fondateur Anthony Colin Bruce Chapman (ce qui explique les lettres ACBC sur le logo), plus connu sous le nom de Colin Chapman. Ingénieur au sein de la Royal Air Force, ce dernier bricole en 1948 sa première voiture, basée sur un vieux châssis d'Austin Seven. Baptisée Lotus Mk1, elle est engagée par son concepteur dans des épreuves de maniabilité. Elle est suivie par la Mk2 (1949) puis par la Mk3 (1951), qui marque les débuts de Lotus sur circuit, dans le cadre du championnat d'Angleterre 750 cm³.

En 1952, Chapman fonde l'entreprise Lotus Engineering, et conçoit la Lotus Mk6 (ou tout simplement Lotus 6), une voiture de course également homologuée pour usage routier. Le succès est tel que Chapman doit envisager la construction en série (100 voitures en deux ans), ce qui l'amène à fonder en 1955 Lotus Cars. Parallèlement, l'engagement des Lotus en compétition se poursuit, et en 1957, Chapman monte le Team Lotus, qui ne tardera pas à devenir une des écuries majeures de la Formule 1.

En 1957, Lotus lance sa première voiture réputée, la Seven, qui est un des succès de la marque jusqu'en 1973, année où le modèle est repris par Caterham. La première « vraie » voiture de Lotus est l'Elite 14 mais le premier véritable succès commercial en grande série est sans nul doute l'Elan des années 1960 qui sera fabriquée à plus de 10 000 exemplaires. Un succès qui ne sera égalé que par l'Elise des années 1990-2000.

Le lien étroit entre la compétition et les voitures de série, l'un des principes fondateurs de Lotus Cars, ne s'est jamais démenti au fil des années : les amateurs de GT de la marque ne pouvaient s'empêcher de faire courir des voitures de série (Elite, Elan, Europe), et l'usine développait rapidement des pièces voire des sous-modèles adaptés à la course. De nos jours, il en est de même puisqu'un dérivé piste de l'Elise a vu le jour (l'Exige puis la Lotus 2-Eleven, une voiture de piste de type barquette dérivée de l'Exige S) et qu'un certain nombre de kits et préparations sont disponibles pour les Elise comme les Exige.

Décédé en 1982, Colin Chapman laissera la société avec de gros problèmes financiers causés par le projet DeLorean. En 1986, Lotus Cars est racheté par General Motors (la transaction ne concerne pas l'écurie de course, qui conservera son indépendance jusqu'à sa disparition en 1994), puis revendu le 27 août 1993 à ACBN Holdings S.A. pour 30 millions de livres sterling ; Lotus rejoint alors le même groupe que Bugatti.

En 1996, Lotus Cars est racheté par le constructeur malaisien Proton.

Tous les modèles construits par Lotus, y compris ceux postérieurs à la mort de Colin Chapman, sont fidèles à la philosophie de son créateur : « Light is Right » (« ce qui est léger est bien »).

Lotus et la compétition

Formule 1 Lotus 49c (1970)

Lotus s'est illustré en commençant par des courses de club sur terre, puis sur circuit pour enfin s'attaquer avec succès à la Formule 1. Mais le constructeur n'a pas abandonné les courses d'endurance en participant plusieurs fois aux 24 Heures du Mans, aux courses américaines sur ovales (500 Miles d'Indianapolis), ainsi qu'aux courses australiennes (Formule Tasmane). Lotus a fabriqué et fait courir avec succès des Formule Junior, Formule Ford, Formule 3, Formule 2 et a toujours eu un pied dans les courses de voitures de tourisme (Seven, Cortina, Elan 26R, Europa 47).

L'aventure en Formule 1

Article détaillé : Team Lotus.

La compagnie encourageait ses clients à participer à des courses et entra elle-même en Formule 1 en 1958 sous le nom Team Lotus. Écurie phare des années 1960 et 1970, fameuse pour ses innovations techniques, le Team Lotus a commencé à décliner à la fin des années 1980, avant de disparaitre au terme de la saison 1994, miné par d'insolubles problèmes financiers.

Résultats en compétition

Mario Andretti sur Lotus 63 en 1969

En Formule 1, Lotus a remporté 79 victoires (74 pour l'écurie officielle, le Team Lotus, et 5 pour le Rob Walker Racing), 107 pole positions et 71 meilleurs tours en 490 Grands Prix, sur 37 saisons.

Sept titres de champion du monde des constructeurs F1 :

Cinq pilotes furent champions du monde de Formule 1 sur Lotus :

Lotus a également remporté les 500 miles d'Indianapolis 1965 avec Jim Clark.

Lotus à l'écran

Lotus Esprit

Les lignes originales des Lotus leur ont souvent valu d'être utilisées au cinéma ou à la télévision.

Liste des voitures Lotus

Lotus Elan
Lotus Eclat 2.2

Modèles anciens de 1957 à 1979

Années 1980/1990

Lotus Elise S1

Modèles contemporains

Lotus Elise S2

Voitures de compétition

Lotus Eleven
Lotus 18 1961
Lotus 25 (Donington Grand Prix Collection)
Lotus 30
Lotus 72E chassis R8 (Donington Grand Prix Collection)
Lotus 78
Lotus 98T
  • Lotus Eleven : Voiture de circuit et d'endurance
  • Lotus 12 : Premières apparitions en Formule 1 (voiture conçue pour la Formule 2)
  • Lotus 15 : Voiture de circuit et d'endurance
  • Lotus 16 : Voiture de F1 et F2
  • Lotus 17 : Voiture de circuit et d'endurance
  • Lotus 18 : Formule 1 et Formule Junior, premières victoires de Lotus en GP
  • Lotus 19 : Voiture destinée aux courses d'endurance
  • Lotus 20 : Formule Junior
  • Lotus 21 : Formule 1 à moteur arrière, nouvelle réglementation : 1 500 cm³
  • Lotus 22 : Formule Junior
  • Lotus 23 : voiture de circuit et d'endurance
  • Lotus 24 : Formule 1 utilisant des moteurs V8 1 500 cm³
  • Lotus 25 : Formule 1 à châssis monocoque, moteur V8 Coventry Climax, championne du monde 1963
  • Lotus 26R : Voiture de circuit dérivée de l' Elan
  • Lotus 27 : Formule Junior, dernière de cette catégorie
  • Lotus 29 : Indycar
  • Lotus 30 : Voiture de circuit Groupe 7
  • Lotus 31 : Formule 3, nouvelle catégorie 1 000 cm³
  • Lotus 32 : Formule 2, nouvelle catégorie 1 000 cm³
  • Lotus 33 : Formule 1, évolution de la Lotus 25, championne du monde 1965
  • Lotus 34 : Indycar
  • Lotus 35 : Formule 2 et 3
  • Lotus 37 : Ou 3-Seven : Lotus 7 améliorée
  • Lotus 38 : Indycar, victoire aux 500 Miles d'Indianapolis
  • Lotus 39 : Formule Tasmane
  • Lotus 40 : Voiture de circuit Groupe 7
  • Lotus 41 : Formule 2 et 3
  • Lotus 42 : Indycar
  • Lotus 43 : Formule 1 à moteur H16 de 3 000 cm³, nouvelle réglementation
  • Lotus 44 : Formule 2
  • Lotus 47 : Voiture de circuit sur base Europe moteur 1600 Twin Cam
  • Lotus 48 : Formule 2
  • Lotus 49 : Formule 1 à moteur porteur, championne du monde 1968 avec Graham Hill
  • Lotus 51 : Formule Ford
  • Lotus 56 : Indycar et Formule 1 à turbine à gaz
  • Lotus 59 : Formule 2 et Formule 3
  • Lotus 61 : Formule Ford
  • Lotus 62 : Voiture de circuit prototype groupe 6
  • Lotus 63 : Formule 1 à quatre roues motrices
  • Lotus 64 : Indycar
  • Lotus 69 : Formule 2, Formule 3, Formule Ford
  • Lotus 70 : Formule 5000
  • Lotus 72 : Formule 1 incorporant l'aérodynamique dès sa conception, championne du monde 1970 avec Jochen Rindt, en 1972 avec Emerson Fittipaldi et en 1973 (tire constructeur)
  • Lotus 73 : Formule 3
  • Lotus 74 : Formule 2
  • Lotus 76 : Formule 1
  • Lotus 77 : Formule 1
  • Lotus 78 : Première F1 à effet de sol
  • Lotus 79 : Formule 1 championne du monde 1978 avec Mario Andretti
  • Lotus 91 : Formule 1
  • Lotus 92 : Formule 1, dernière à utiliser le V8 DFV
  • Lotus 93T : Première Lotus à moteur Turbo Renault
  • Lotus 94T : Formule 1
  • Lotus 95T : Formule 1
  • Lotus 97T : Formule 1
  • Lotus 98T : Formule 1
  • Lotus 99T : Formule 1
  • Lotus 100T : Formule 1
  • Lotus 101 : Formule 1
  • Lotus 102 : Formule 1
  • Lotus 102B : Formule 1
  • Lotus 102D : Formule 1
  • Lotus 107 : Formule 1
  • Lotus 107B : Formule 1
  • Lotus 107C : Formule 1
  • Lotus 109 : Formule 1
  • Lotus T127 : Formule 1

Bibliographie

  • Emmanuel Joucla et Lionel Fontenier, Lotus Passion[2], Édition Drivers, coll. « Passion », Toulouse, 2006, (ISBN 2-3512-4009-X)
  • Larry WILCOX - Pierre-Yves GAULARD, Lotus - L’éloge des sports cars, Édition ETAI, 2007, (ISBN 978-2-7268-8750-9)

Notes et références

  1. Les noms de marque et leur origine, Edito-Service SA, Genève, 1979
  2. Lotus Passion


Annexes

Articles connexes

Lien externe

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lotus Cars de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lotus Cars — Год основания 1952 Расположение …   Википедия

  • Lotus Cars — plc. Rechtsform Public Limited Company Gründung 1952 Sitz …   Deutsch Wikipedia

  • Lotus Cars — es un del Reino Unido especializado en automóviles deportivos, con sede en Hethel, Norfolk, creada como Lotus Engineering Ltd por el ingeniero Colin Chapman en 1952. En los Años 1960 y 70 participó activamente en las carreras de Fórmula 1.… …   Enciclopedia Universal

  • Lotus Cars — Infobox Company company name = Lotus Cars company company type = Private (Majority owned by Proton) genre = foundation = 1952 founder = Colin Chapman location city = flagicon|UK Hethel, Norfolk location country = England location = key people =… …   Wikipedia

  • Lotus Cars — Para ver la escudería de Fórmula 1 que compitió entre 1958 y 1994, véase Team Lotus Para ver la nueva escudería Lotus que corre desde 2010 en Fórmula 1, véase Lotus Racing Lotus Cars …   Wikipedia Español

  • Lotus Seven — Fabricante Lotus Cars Período 1957 Presente …   Wikipedia Español

  • Lotus Racing — Lotus Name Team Lotus Unternehmen n/a Unternehmenssitz Hingham, Norfolk (GB) …   Deutsch Wikipedia

  • Lotus 2-Eleven — Manufacturer Lotus Cars Production 2007–present Layout Rear mid engine, rear wheel drive …   Wikipedia

  • Lotus-Climax — Lotus Cockpit des Lotus von Jim Clark 1966 …   Deutsch Wikipedia

  • Lotus-Ford — Lotus Cockpit des Lotus von Jim Clark 1966 …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”