L'Espion Qui M'aimait

L'Espion qui m'aimait

L'Espion qui m'aimait
Titre original The Spy Who Loved Me
Réalisation Lewis Gilbert
Acteurs principaux Roger Moore
Barbara Bach
Curd Jürgens
Richard Kiel
Scénario Christopher Wood
Richard Maibaum
Musique Marvin Hamlisch
Carly Simon
Décors Ken Adam
Photographie Claude Renoir
Production Albert R. Broccoli
Société de production EON Productions
Danjaq
Société de distribution Artistes Associés
Budget 14 000 000 $
Genre espionnage
Durée 120 minutes
Sortie Royaume-Uni Royaume-Uni:7 juillet 1977
France France:14 juillet 1977
Langue(s) originale(s) anglais
Pays d’origine Royaume-Uni Royaume-Uni

L'Espion qui m'aimait (The Spy Who Loved Me) est un film britannique de la série James Bond réalisé par Lewis Gilbert et sorti en 1977.

Sommaire

Synopsis

Pour retrouver des sous-marins nucléaires russe et britannique qui ont mystérieusement disparu, James Bond (Roger Moore) fait équipe avec l'agent soviétique Anya Amasova (Barbara Bach). Leur mission les conduit à affronter un ennemi des plus dangereux en la personne de Requin (Richard Kiel), un géant de plus de deux mètres quasiment indestructible et armé d'une mâchoire en acier aussi coupante qu'un rasoir. 007 devra également affronter Karl Stromberg (Curd Jürgens), l'employeur de Requin. Stromberg veut se servir des sous-marins nucléaires qu'il a volé pour détruire le monde et créer une cité sous-marine. Mais 007 tue Stromberg, anéantit la forteresse du mégalomane et s'enfuit avec Anya, tandis que Requin s'échappe de justesse.

Fiche technique

Distribution

Lieux de l'action

Lieux de tournage

Maquette de la Lotus amphibie

Les scènes sous-marines montrant la Lotus amphibie, les maquettes du pétrolier Liparus et de l'Atlantis (le repaire de Stromberg) ont été filmées au Bahamas[1].

Les scènes d'intérieur se déroulant au Mojaba club, dans le bureau de M, dans le train ou sous la tente de Hussein ont été tournées aux studios Pinewood en Angleterre. Celles se déroulant à l'intérieur du pétrolier Liparus ont été tournées dans une nouvelle annexe de Pinewood spécialement créée pour l'occasion et inaugurée en 1976[1] .

La scène d'action à ski pré-générique a été tournée en réalité sur le Mont Asgard au Canada[2].

Autour du film

  • Le personnage de Karl Stromberg, le méchant mégalo qui rêve d'être à la tête d'un nouvel ordre mondial et qui dirige ses activités à partir d'une base sous-marine futuriste, ressemble en de nombreux points à Blofeld, le dirigeant du SPECTRE et adversaire de Bond dans de nombreux épisodes précédents. À l'origine, l'idée des scénaristes était de faire de cet épisode le cadre d'une nouvelle opposition entre l'Agent 007 et son vieil ennemi. Mais la perspective d'un conflit de copyright avec l'auteur Kevin McClory les força à renoncer et à créer à la place le personnage de Stromberg.
  • La séduisante actrice Barbara Bach, qui interprète l'agent triple x dans L'Espion qui m'aimait deviendra en 1981 l'épouse du Beatles Ringo Starr.
  • Le scénario de ce film est quasiment identique à celui de Moonraker, avec une transposition de l'espace au monde sous-marin.
  • La chanson-thème Nobody Does It Better a été un hit aux États-Unis et au Royaume-Uni. Chantée par Carly Simon et composée par Marvin Hamlisch, elle est restée numéro 2 pendant trois semaines au hit-parade américain.
  • Le roman The Spy Who Loved Me est sorti le 18 avril 1962.
  • Lois Chiles avait été le premier choix pour le rôle d'Anya Amasova. Elle jouera finalement dans Moonraker.
  • Jack Halloran et Will Sampson avaient été pris en considération pour le rôle du Requin. On l'a finalement donné à Richard Kiel.
  • James Mason a été approché pour le rôle de Karl Stromberg. On pensera également à lui pour celui de Hugo Drax dans Moonraker.
  • Richard Kiel a déclaré que la chaîne qu'il casse avec ses dents dans la scène des Pyramides était faite en réglisse.
  • L'acteur Richard Kiel ne pouvait garder ses dents métalliques en Cobalt dans la bouche plus de 30 secondes à cause de l'extrême douleur que cela provoquait.
  • C"est la musique-thème du film Lawrence d'Arabie qui joue quand James Bond et Anya Amasova marchent dans le désert. Un jeune assistant l'avait mise pour faire une blague et on l'a finalement retenue.
  • Le numéro sur la coque du sous-marin américain fait prisonnier par le superpétrolier Liparus est 593. C'est le même numéro que celui du USS Thresher qui a coulé en 1963 au large du Massachusetts.
  • Le film a été mis en nomination pour 3 Oscars: ceux de la meilleure direction artistique, des meilleurs décors et de la meilleure chanson.
  • Dans la version originale du film, Requin se nomme « Jaws » en clin d'œil au titre original des Dents de la mer.
  • Richard Kiel a joué le rôle de L'Incroyable Hulk dans le pilote de la série télévisé du même nom. Toutefois, le réalisateur Kenneth Johnson trouva que Kiel n'était pas assez musclé pour le rôle. Il fut donc remplacé par Lou Ferrigno.
  • Roger Moore s'est brûlé le bras avec un artifice lors de la scène où il évite de près une cartouche sortant d'un canon placé sous la table à manger actionné par Stromberg.

Une scène en particulier

Hormis une fusillade dans Bons Baisers de Russie qui relève de l'embuscade - chez les gitans - et dans On ne vit que deux fois où Bond libère les prisonniers de Blofeld, c'est la troisième fois de la série où James Bond se livre à une mutinerie : pour cela, il abat les 2 gardes qui doivent l'emprisonner, en assomme un autre en le balançant dans l'escalier, esquive un tir nourri de mitraillette pour sauter dans une navette qui va le conduire aux prisons où son ennemi a incarcéré des membres d'équipages des sous-marins otages. Il assomme alors encore 2 autres subalternes pour ne pas tirer et donner l'alerte et pénètre dans les geôles où il abat 2 gardes armés. Ce passage montre, dans un style on ne peut plus romanesque, que pour reprendre le contrôle de la situation par la violence, on ne peut pas se contenter d'une simple action et qu'il faut conserver en toutes circonstances un sang-froid exemplaire, notamment lorsque l'on tue, ce qui est le métier de Bond. Ce passage crucial, où un nombre important de prisonniers est libéré, et qui prennent les armes, mènera à la victoire finale qui sauvera le monde de la fin.

Erreurs diverses

  • Vers le milieu du film, lorsque la Lotus Esprit de James Bond saute dans l'eau le dessous du véhicule est normal. Détail étrange, lorsque le plan change pour montrer la voiture sous l'eau, le dessous est devenu blanc et uni sans explication. Cela a été fait surement dans l'optique de donner un côté sous-marin hermétique à la Lotus dans la scène d'après.

Notes et références

  1. a  et b Commentaires des galeries de photographies, bonus interactif de l'édition DVD L'Espion qui m'aimait, MGM, 2001
  2. Fascicule d'accompagnement de l'édition DVD L'Espion qui m'aimait, MGM, 2001

Voir aussi

Article connexe

Liens externes

(fr+en) L'Espion qui m'aimait sur l’Internet Movie Database


  • Portail du cinéma Portail du cinéma
  • Portail du renseignement Portail du renseignement
  • Portail du Royaume-Uni Portail du Royaume-Uni

Ce document provient de « L%27Espion qui m%27aimait ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article L'Espion Qui M'aimait de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • L'Espion qui m'aimait — Un Walter PPK Données clés Titre original The Spy Who Loved Me …   Wikipédia en Français

  • L'espion qui m'aimait — Titre original The Spy Who Loved Me Réalisation Lewis Gilbert Acteurs principaux Roger Moore Barbara Bach Curd Jürgens Richard Kiel Scénario Christopher Wood Richard Maibaum Musique …   Wikipédia en Français

  • L'Espion qui m'aimait — The Spy Who Loved Me    Film d aventures de Lewis Gilbert, avec Roger Moore, Barbara Bach, Curd Jürgens.   Pays: Grande Bretagne   Date de sortie: 1977   Technique: couleurs   Durée: 2 h 05    Résumé    James Bond, associé à une séduisante… …   Dictionnaire mondial des Films

  • Austin Powers 2 : L'Espion qui m'a tirée — Austin Powers : L Espion qui m a tirée ou Austin Powers : Agent 00 sexe au Québec ( Austin Powers: The Spy Who Shagged Me) est un film américain de Jay Roach sorti en 1999. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution …   Wikipédia en Français

  • Austin Powers: l'espion qui m'a tirée — Austin Powers 2 : l Espion qui m a tirée Austin Powers : l Espion qui m a tirée ou Austin Powers : L agent 00 sexe (titre québécois) est un film américain de Jay Roach sorti en 1999. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution …   Wikipédia en Français

  • Austin Powers - L'espion qui m'a tirée — Austin Powers 2 : l Espion qui m a tirée Austin Powers : l Espion qui m a tirée ou Austin Powers : L agent 00 sexe (titre québécois) est un film américain de Jay Roach sorti en 1999. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution …   Wikipédia en Français

  • Austin Powers 2 : L'espion Qui M'a Tirée — Austin Powers : l Espion qui m a tirée ou Austin Powers : L agent 00 sexe (titre québécois) est un film américain de Jay Roach sorti en 1999. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution …   Wikipédia en Français

  • Austin Powers 2 : L'espion qui m'a tiree — Austin Powers 2 : l Espion qui m a tirée Austin Powers : l Espion qui m a tirée ou Austin Powers : L agent 00 sexe (titre québécois) est un film américain de Jay Roach sorti en 1999. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution …   Wikipédia en Français

  • Austin Powers 2 : L'espion qui m'a tirée — Austin Powers : l Espion qui m a tirée ou Austin Powers : L agent 00 sexe (titre québécois) est un film américain de Jay Roach sorti en 1999. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution …   Wikipédia en Français

  • Austin Powers 2 : l'Espion qui m'a tirée — Austin Powers : l Espion qui m a tirée ou Austin Powers : L agent 00 sexe (titre québécois) est un film américain de Jay Roach sorti en 1999. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”