Equipe du Cameroun de football


Equipe du Cameroun de football

Équipe du Cameroun de football

Cameroun Équipe du Cameroun Football pictogram white.png
Football Cameroun federation.svg Logo
Généralités
Confédération CAF
Emblème Le lion
Couleurs Vert, rouge et jaune
Surnom Les lions indomptables
Classement FIFA Diminution 29e (1 juillet 2009)[1]
Personnages
Sélectionneur France Paul Le Guen
Record de sélections Rigobert Song (129)
Meilleur buteur Samuel Eto'o (41)
Matchs historiques
Premier match officiel 13 avril 1960
Cameroun 9 - 2 Somalie Somalie
Plus large victoire 13 avril 1960
Cameroun 9 - 2 Somalie Somalie
Plus large défaite 9 mars 1997
Costa Rica Costa Rica 5 - 0 Cameroun
Palmarès
Coupe du monde Phases finales : 5
Quart de finale en 1990
Coupe d'Afrique des nations Phases finales : 15
Gold medal africa.svgGold medal africa.svgGold medal africa.svgGold medal africa.svg Vainqueur en 1984, 1988, 2000 et 2002
Championnat d'Afrique des nations Phases finales : aucune
Jeux olympiques Gold medal olympic.svg Médaille d'or en 2000
Maillots
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Domicile
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Extérieur
Actualités
Soccerball current event.svg
Pour les résultats en cours, voir :
Équipe du Cameroun de football en 2009

L'équipe du Cameroun de football est constituée par une sélection des meilleurs joueurs camerounais sous l'égide de la Fédération camerounaise de football.
Les joueurs de l'équipe du Cameroun sont surnommés les « Lions indomptables ».

Sommaire

Histoire

Les débuts du Cameroun (1959-1970)

La Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) est fondée en 1959. Le premier match du Cameroun indépendant se déroula le 13 avril 1960, contre la Somalie. Ce match est historique, puisqu’il s’agit en même temps du premier match et de la plus large victoire des Camerounais, et cela se conclut sur le score de 9 buts à 2. La FECAFOOT est affiliée à la FIFA depuis 1962 et est membre de la CAF depuis 1963. Le Cameroun n’est pas encore la puissance footballistique que l’on connaît tous. La première participation à des qualifications est celles pour la Coupe d’Afrique des Nations 1968, mais il ne réussit pas à s’y qualifier.

Les Lions Indomptables rugissent sur l’Afrique puis sur le Monde (1970-1992)

Pour sa première participation à la Coupe d‘Afrique des Nations en 1970, le Cameroun est éliminé au premier tour. Se servant de cette première expérience, il créa la sensation, en terminant troisième. De 1974 à 1980, il ne participa à aucune compétition internationale. L'équipe du Cameroun fait parler d'elle pour la première fois en se qualifiant pour la Coupe du monde 82 en Espagne. Le Cameroun, coaché par le français Jean Vincent, terminera le premier tour invaincu, mais éliminé après trois matches nuls contre le Pérou (0-0), la Pologne (0-0) et l'Italie (1-1), futur vainqueur de l'épreuve. Deux ans plus tard, il remporte sa première Coupe d'Afrique des Nations, en battant le Nigéria en finale 3-1, à Abidjan. Après la finale perdue à la CAN en 1986, les Lions Indomptables remportèrent la Coupe d'Afrique des Nations en 1988 avec comme entraîneur, un certain Claude Le Roy. Le pays remporta quatre fois en quelques années la Coupe de l'UDEAC (1984, 1986, 1987, 1989). Le Cameroun participe à sa deuxième Coupe du monde en 1990, en Italie. Les Lions, entraînés par le russe Valery Nepomniachi (qui ne parle que quelques mots d'anglais et pas un mot de français), vont causer une des plus grosses surprises de l'histoire de la Coupe du monde en s'imposant lors du match d'ouverture contre le tenant du titre, l'Argentine de Diego Maradona (1-0, but de François Omam-Biyik). Après une deuxième victoire obtenue contre la Roumanie (2-1, doublé de Roger Milla) et une déconvenue contre l'URSS (0-4), ils se qualifient pour les huitièmes de finale, où ils battent la Colombie (2-1 après prolongations). À cette occasion, Roger Milla, 38 ans, rappelé in extremis en sélection, avant la Coupe du monde, inscrit 2 nouveaux buts. Le Cameroun devient le premier pays africain à atteindre les quarts de finale d'une Coupe du monde. Au Stade San Paolo de Naples, ils sont éliminés de justesse par l'Angleterre (2-3 après prolongations après avoir mené 2-1). De là, s'est construit la réputation des Lions Indomptables. Et le Cameroun obtient la quatrième place de la CAN 1992.

La petite baisse de régime du Cameroun (1992-2000)

Après la quatrième place obtenue lors de la CAN 1992, le Cameroun perd de sa splendeur. La preuve, c'est que le Cameroun n'est même pas qualifié pour la CAN 1994. Lors des deux participations à la Coupe du Monde 1994 et 1998, le Cameroun qui était attendu après son exploit de 1990, n’a pas répondu aux attentes prévues. Lors de la Coupe du Monde 1994, les Camerounais sont sortis du premier tour. De plus, le Cameroun enregistra deux records : le premier est la plus large défaite de l’Histoire des Lions Indomptables, par la Russie, le 28 juin 1994, sur le score de 6 buts à 1 dont cinq buts pour le joueur russe, Oleg Salenko. Et l'autre record se passa dans ce match, c'est le but camerounais. Le buteur, le « célèbre » Roger Milla, devient à 42 ans le plus vieux buteur de l'histoire de la Coupe du monde. Le Cameroun n'alla pas loin lors de la CAN 1996, se faisant éliminer au premier tour. De même en 1998, le Cameroun ne passe pas le premier tour. En 1999, le Cameroun remporte les All Africa Games. Malgré tout cela, le Cameroun reste une puissance footballistique importante en Afrique et redoutée.

Les Lions Indomptables depuis 2000

Le Cameroun est revenu à un bon niveau mais pas à celui de la période 1976-1992. Le Cameroun, durant l'année 2000, a brillé sur l'Afrique et le Monde. Les Lions indomptables obtiennent leur consécration internationale avec une médaille d'or, aux Jeux olympiques de Sydney 2000. Après avoir battu le Brésil en quart de finale, les lions de l'entraîneur camerounais Jean-Paul Akono, emmenés notamment par Patrick M'Boma et un jeune attaquant de 19 ans Samuel Eto'o, s'imposent en finale contre l'Espagne aux tirs au but. De même, l’équipe A remporte la CAN en 2000, aux tirs aux buts, contre le pays organisateur, le Nigéria. Les Lions Indomptables rugissent de nouveau. En 2002, ils remportent une deuxième fois de suite la CAN, à nouveau aux tirs aux buts contre le Sénégal, et à se qualifier pour la Coupe du Monde 2002. Ils ne passent pas le premier tour. Sur le plan continental, en 2003 et en 2005, le Cameroun a remporté la Coupe de l'UDEAC (compétition régionale). En 2003, le Cameroun endeuillé par la mort en plein match de Marc-Vivien Foé, contre la Colombie, atteint la finale de la Coupe des Confédérations face à la France, 1 but à 0, but de Thierry Henry. Ce décès a provoqué un choc au Cameroun et même dans le Monde. Pour reprendre une citation rendant hommage à ce grand joueur, « Un lion ne meurt jamais, il dort ». Ensuite, le Cameroun est éliminé deux fois en quarts de finale, en 2004 et en 2006. Malgré la présence dans leurs rangs de Samuel Eto'o, devenu entre-temps l'un des meilleurs joueurs du monde, les Lions Indomptables ne se sont pas qualifiés pour la Coupe du Monde 2006. Le meilleur classement FIFA pour le Cameroun est en novembre et décembre 2006, où il est classé onzième. En juillet 2007, le Cameroun est néanmoins la première équipe africaine au classement mondial de la FIFA (16e). Il est qualifié pour la CAN 2008, et est l'un des favoris pour la victoire. Les Lions perdent pour la seconde fois en finale contre les Pharaons d'Egypte (1ère fois en 1986). Samuel Eto'o est le meilleur buteur de l'histoire de la CAN.

Palmarès

Parcours en Coupe du monde

  • 1930 : Non inscrit
  • 1934 : Non inscrit
  • 1938 : Non inscrit
  • 1950 : Non inscrit
  • 1954 : Non inscrit
  • 1958 : Non inscrit
  • 1962 : Non inscrit
  • 1966 : Forfait
  • 1970 : Tour préliminaire
  • 1974 : Tour préliminaire
  • 1978 : Tour préliminaire
  • 1982 : 1er tour
  • 1986 : Tour préliminaire
  • 1990 : Quart de finale
  • 1994 : 1er tour
  • 1998 : 1er tour
  • 2002 : 1er tour
  • 2006 : Tour préliminaire

Parcours en Coupe d'Afrique

  • 1957 : Non inscrit
  • 1959 : Non inscrit
  • 1962 : Non inscrit
  • 1963 : Non inscrit
  • 1965 : Non inscrit
  • 1968 : Tour préliminaire
  • 1970 : 1er tour
  • 1972 : 3e
  • 1974 : Tour préliminaire
  • 1976 : Tour préliminaire
  • 1978 : Tour préliminaire
  • 1980 : Tour préliminaire
  • 1982 : 1er tour
  • 1984 : Vainqueur
  • 1986 : Finale
  • 1988 : Vainqueur
  • 1990 : 1er tour
  • 1992 : 4e
  • 1994 : Tour préliminaire
  • 1996 : 1er tour
  • 1998 : Quart de finale
  • 2000 : Vainqueur
  • 2002 : Vainqueur
  • 2004 : Quart de finale
  • 2006 : Quart de finale
  • 2008 : Finaliste

Participation à la Coupe des Confédérations

Autres

Principaux joueurs d'hier et aujourd'hui

georges mouyeme

Effectif actuel

Sélectionneur Drapeau de la France Paul le Guen
Nom Date de Naissance Sélections (buts) Club
Gardiens de but
1 Carlos Idriss Kameni 18 février 1984 (25 ans) 52 (0) Drapeau de l'Espagne Espanyol Barcelone
16 Souleymanou Hamidou 22 janvier 1973 (36 ans) 40 (0) Turquie Kayserispor
23 Joslain Mayebi 14 octobre 1986 (22 ans) 0 (0) Israël Hakoah Amidar Ramat Gan
Défenseurs
2 Haman Sadjo 28 novembre 1984 (24 ans) 1 (0) Liechtenstein FC Vaduz
32 Benoît Assou-Ekotto 24 mars 1984 (25 ans) 1 () Angleterre Tottenham
13 Pierre Womé 26 mars 1979 (30 ans) 68 (5) Drapeau de l'Allemagne FC Cologne
3 Nicolas N'Koulou 23 mars 1990 (19 ans) 3 (0) Drapeau de la France AS Monaco
6 Alexandre Song 9 septembre 1987 (22 ans) 11 (0) Angleterre Arsenal
4 Rigobert Song 1er juillet 1976 (33 ans) 126 (4) Turquie Trabzonspor
22 Armand Deumi 12 mars 1979 (30 ans) 4 (0) Turquie Gaziantepspor
27 Eric Matoukou 8 juillet 1983 (26 ans) (0) Drapeau de la Belgique KRC Genk
5 Andre Bikey 8 janvier 1985 (24 ans) 15 (0) Angleterre Reading Football Club
Milieux
7 Modeste M'Bami 9 octobre 1982 (26 ans) 25 (3) Drapeau de la France Olympique de Marseille
8 Geremi Njitap 20 décembre 1978 (30 ans) 72 (9) Angleterre Newcastle United
18 Gilles Augustin Binya 29 août 1984 (25 ans) 11 (1) Drapeau de la Suisse Neuchâtel Xamax
27 Aurélien Chedjou 20 juin 1985 (24 ans) 2 (0) Drapeau de la France Lille OSC
10 Achille Emana 5 juin 1982 (27 ans) 10 (1) Drapeau de l'Espagne Betis Séville
11 Jean II Makoun 29 mai 1983 (26 ans) 25 (2) Drapeau de la France Olympique lyonnais
19 Eric Djemba Djemba 4 mai 1981 (28 ans) 25 (2) Danemark OB Odense
3 Timothée Atouba 17 février 1982 (27 ans) 24 (0) Drapeau de l'Allemagne Hambourg SV
29 Somen Tchoyi 29 mars 1983 (26 ans) 5 (2) Autriche Red Bull Salzbourg
20 Franck Songo'o 14 mai 1987 (22 ans) 1 (0) Drapeau de l'Espagne Real Saragosse
12 Daniel Ngom Kome 19 mai 1980 (29 ans) 17 (2) Drapeau de l'Espagne CD Tenerife
Guy Essame 25 novembre 1984 (24 ans) (0) Russie Terek Grozny
17 Stéphane M'Bia 20 mai 1986 (23 ans) 11 (3) Drapeau de la France Olympique de Marseille
Attaquants
9 Samuel Eto'o 10 mars 1981 (28 ans) 73 (36) Italie Inter Milan
14 Albert Meyong 19 octobre 1980 (28 ans) 19 (2) Portugal Sporting Braga
21 Joseph-Désiré Job 1er décembre 1977 (31 ans) 52 (8) Qatar Al Kharitiyath Sports Club
15 Achille Webo 20 janvier 1982 (27 ans) 19 (7) Drapeau de l'Espagne Real Majorque
24 Paul Alo'o Efoulou 12 novembre 1983 (25 ans) 1 (0) Drapeau de la France AS Nancy Lorraine
Dorge Kouemaha 28 juin 1983 (26 ans) () Drapeau de l'Allemagne MSV Duisbourg

Notes et références

  1. Classement mondial sur fr.fifa.com, juin 2009. Consulté le 4 juin 2009.

Commons-logo.svg

Lien externe

  • Portail du football Portail du football
  • Portail du Cameroun Portail du Cameroun
Ce document provient de « %C3%89quipe du Cameroun de football ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Equipe du Cameroun de football de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.